facepalm statue

facepalm statue

Le titre est une citation de Gilbert Babinet, le président du Conseil national du numérique (CNN), fondé par Sarko l’an dernier pour faire du numérique un sujet politique.

L’interview par Chalenges est là : www.dailymotion.com/video/k65hcwwDdkGnJO32yG3.

Ça veut tout dire : la France est un pays qui a pas mal raté le virage du numérique. Pour le gouvernement, l’Internet reste « le grand méchant » et un repère de « terroristes/pédophiles/nazis/voleurs/asociaux ». Ils ne voient pas le potentiel de celui-ci, et le laissent complètement de côté, y compris à l’école…
Le potentiel en matière de créativité, d’éducation, de publicité (quel candidat a réellement utilisé le Web pour sa campagne, comme l’a fait Obama ? Personne), d’économie, d’emploi (voir aussi), de partage, de communication…

Les politiciens se croient geek avec un iPad ou viennent sur le net pour ensuite repartir parce que l’ambiance n’est pas pareille qu’un plateau TV…

Non, aucun ne prend le numérique vraiment au sérieux. Et après on s’étonne que la part de l’économie basée sur le numérique en France est si faible ? Non, faut arrêter les conneries. On est plus en 1950. On est en 2012, le monde a changé, et le numérique est un point central maintenant.

image de Cesarastudillo