ubuntu on laptop

Oh, voilà une bonne nouvelle : Canonical annonce que d’ici l’an prochain 5 % des ordinateurs vendus seront fournis avec Ubuntu !

Ok, ce n’est qu’Ubuntu, bla bla, mais c’est déjà une très bonne chose : ça ouvrira les yeux de tous ceux qui sont sous Windows et qui payent leur ordinateur 30 % trop cher à cause des logiciels payants qui sont dessus. Et une hausse des parts de marché de GNU/Linux sur le desktop ne pourra qu’avoir de bonnes répercussions sur sa couverture médiatique et par la suite sur les logiciels et les pilotes de périphériques qui viendront peu à peu aussi se pointer sous GNU/Linux, comme Steam par exemple.

On peut dire ce qu’on veut de Canonical, même moi qui n’approuve pas trop la fermeture d’Unity et son côté plus adapté au tactile qu’à autre chose, mais ils savent fournir des outils beaux, simples, qui marchent bien et que les utilisateurs veulent. Pas étonnant que ça marche donc.

image de Ghindo

Certains se plaignent encore et encore (et encore) de la baisse des ventes des DVD & Blu-Ray en France.

Ils ne comprendront jamais ou quoi ? On en veut plus de vos disques en plastique !
C’est pas le DVD qu’on veut : mais le film qu’il y a dessus ! Rien à foutre du disque moi ! La dernière fois que j’ai acheté un DVD, je l’ai ripé et mis sur mon disque dur et le DVD est en train de pourrir derrière le placard.

Sérieux : qui veut des trucs qui sont :
  • fragiles ;
  • rayables ;
  • prenant de la place ;
  • polluant ;
  • s’usant à la lumière ;
  • dans ces emballages débiles ;
  • bourrés de publicités ;
  • remplis de messages anti-piratages destinés aux gens honnêtes (alors que ceux qui partagent sur le net ne les subissent pas) ;
  • chers à produire et à transporter ;
  • qu’il faut aller acheter au magasin alors qu’on dispose d’un truc appelé « connexion internet » qui permet de transférer les données sans se bouger le cul.

Le CD et le DVD sont morts ! Alors, arrêtez de vous plaindre que personne n’en veut ! Proposez-nous ce qu’on veut, plutôt que de pleurer !

Si vous ne savez pas ce qu’on veut, alors voilà :
  • on veut le film qu’il y a sur vos vieux Blu-Ray sans le Blu-Ray, dans un format lisible partout (y compris les smartphones qui font tout) téléchargeable ;
  • sans DRM, qu’on puisse lire quand on veut (pas juste « 48 h après l’achat ») et même quand on est pas connecté au Web ;
  • à un prix raisonnable : produire le disque coûte cher. Un fichier AVI a un coût de production nul, je ne vois rien qui justifierait que des films téléchargés aient le même prix qu’un objet en plastique.

Bref : je veux ce que proposait Mégaupload, quitte à ce que votre site soit bourré de publicités, tant que j’ai on a quelque chose de simple et pas trop cher (je veux ça : c’est la demande) et que vous vous remplissiez les poches (c’est ce que vous voulez, non ?).

Raz le bol, de devoir faire le boulot des industries de la culture à leurs places car ils ne sont pas fichus de voir ce que veulent leurs clients.
Tant qu’ils ne changeront pas, je prendrais même plaisir à télécharger illégalement un film en VO avec un VPN ou des proxys, juste par principe car ils le cherchent, même si le film je l’ai vu – ou irai le voir – au ciné quoi qu’il arrive.

source de l’image