Les super ordinateurs sont utilisés à des fins de recherche scientifique, pour des applications nécessitant d’énormes puissances de calcul, comme la modélisation des flux de particules pour les prédictions météo ou pour les tests des modèles mathématiques sur le Big Bang par exemple.

Ces calculateurs sont de taille gigantesque et occupent des étages entiers dans des salles climatisées.

Le problème de ces installations c’est la consommation électrique. Non seulement les ordinateurs eux-même, mais aussi la climatisation des salles et la ventilation.

Certains ont eu la brillante idée d’utiliser non plus des ordinateurs basse consommation, mais des smartphones.
En effet, les smartphones consomment très peu (sans l’écran, ni réseau je pense qu’ils peuvent tenir des heures à pleine puissance sur leur batterie), ne chauffent pas trop et sont tout aussi puissants. Les derniers iPhone ou Galaxy ont des processeurs à plus d’un gigahertz et entre 256 et 512 Mo de mémoire vive. Sans compter les mémoires de masse flash, équivalents au SSD, le tout dans un encombrement réduit et un prix abordable (200€ pour les tablettes)

On le dirait pas, mais les smartphones sont des ordinateurs d’une puissance comparable à nos ordinateurs d’il y a juste quelques années, et leurs applications ne se limitent plus seulement au GSM. Certains font tourner des jeux 3D et pourraient servir de serveurs Web connectés partout (bluetooth, 3G, Wifi, GPS, Radio…).

Je pense que c’est une bonne idée. Et c’est aussi peut-être une idée pour faire son propre serveur à la maison : installez quelques applications d’un seul clic et c’est bon : vous avez un minuscule serveur web économique, largement assez puissant pour votre site perso, portatif si en Wifi, très facilement configurable et qui fonctionne sur batteries.

blakespot

L’ACTA est une loi faite pour le Copyright et les droits d’auteur, mais au sens large. Pas seulement la musique et les films.
Cette loi est poussée par les lobbies des partisans du droit d’auteur, partout dans le monde.

Le conseil européen peut encore le sabrer, je pense que c’est grâce à la très forte mobilisation des citoyens dans toutes les grandes villes d’Europe. Mais rien n’est encore gagné.

Pour preuve, les promoteurs d’ACTA sont en train de corrompre les étudiants dans une université allemande : 100€ pour participer à des manifestions pro-ACTA.

Voilà le véritable visage des industries du copyright ! Vous pensez qu’ils étaient là pour sauver les artistes en train de mourir de faim ? Non. Ils sont là pour leur beurre, à profiter de ceux qui ont besoin d’argent.

100€ pour les étudiants. Alors imaginez les millions qu’ils doivent proposer aux politiciens qui ont le droit de vote au parlement…

image de Boxchain