À quoi sert la recherche scientifique ?

lhc
En voyant par exemple les budgets incroyables investis dans les projets comme le LHC ou l’ITER et même dans les programmes spatiaux, on peut se demander si ça sert vraiment à quelque chose. Quels profits l’humanité (dont notre Mme Michu) va tirer de ça ?

En fait, il faut bien voir une chose : si certains projets comme le LHC du CERN ont pour but « seulement » une connaissance de la nature, ce n’est pas pour cela que ça ne sert à rien à long terme : les découvertes seront des sources de projets de recherche pour le futur, et ainsi de suite.

Mais ce n’est pas tout : prenons l’exemple du CERN. Dans les années 1989, le CERN avait besoin d’un moyen pour partager rapidement des informations. L’internet existait déjà, les réseaux aussi, mais c’était pas simple ni approprié pour du texte. Aussi, ce sont alors eux qui ont inventé le Web et le langage HTML.
Sans le CERN, oubliez votre navigateur, oubliez Google, Facebook, Wikipédia, Youtube et toutes les pages web… Oubliez toute l’économie, les emplois, le confort de vie apportée par tout ça !

Autre exemple : la NASA dépense des milliards pour construire des choses qui vont être balancées dans l’espace. Mais dans leurs recherches, ils ont eu besoin de certaines choses, qui maintenant sont conçus et sont disponibles pour tout le monde : le Teflon®, le Kevlar®, le four à micro-ondes, les couvertures de survies ainsi que d’innombrables avancées en médecines consécutives à la recherche sur la vie en situation d’apesanteur par exemple.

Même chose pour les IRM, qui sauvent des vies tous les ans : c’est en faisant des recherches sur l’interaction de la lumière sur les atomes d’hydrogènes dans les nébuleuses stellaires qui permit l’idée de créer l’imagerie médicale pour détecter (entre autres) les tumeurs et les traiter.

L’internet lui-même est né comme un besoin de la communauté scientifique et militaire. Idem pour le système GPS qui vous empêche de vous perdre dans la cambrousse.

Alors effectivement, savoir si oui ou non le Boson de Higgs existe, si oui ou non les neutrinos vont plus vite que la lumière (apparemment non, et c’est définitif) n’est pas très intéressant pour Mme Michu, même si c’est « seulement » pour la beauté de la science ; il y a diverses choses qui sont construites par besoin à côté de ça au cours de ces projets scientifiques et qui servent aujourd’hui à tout le monde. L’internet, le Web et le système GPS ont sont quelques exemples.

Et tout ceci est valable même si une idée n’a pas d’applications dans l’immédiat. L’exemple parfait ici c’est le laser : l’idée est née en 1917 dans l’imagination d’Einstein. Il a pourtant fallu 40 ans pour que quelqu’un en concoive un et trouve une utilité à ça. Aujourd’hui, il n’y a pas un seul objet chez vous qui n’a pas eu besoin à un moment ou un autre d’un laser. Que ce soient les CD, DVD, mais aussi n’importe quelle LED, pièce plastique ou métallique découpée au laser, n’importe quel code-barre ou hologramme… Le laser est partout maintenant.

Aujourd’hui c’est pareil : beaucoup de gens se demandent à quoi ça sert de balancer des sommes monstrueuses dans la recherche, en en dénonçant l’inutilité… Mais ça serait oublier que nous vivons grâce aux découvertes du passé…
Il semble que pour chaque dollar investit dans l’espace, l’économie en récolte une centaine de façon indirecte, grâce à tous les projets et créations annexes.

Je pense que jamais la course vers la connaissance ne sera une perte d’argent. Peut-être pas un gain matériel tout de suite, mais jamais une perte quand même.

image de Poluz