zoom

zoom
Je surfe régulièrement avec un terminal mobile, comme ma mini-tablette Archos ou mon iPod. Ces appareils ont un tout petit écran (4 pouces ou 10 cm) et les pages s’affichent donc en tout petit.

Si la page web est bien conçue, la disposition des éléments de la page est optimisée pour les petits écrans : une page web classique est tout à fait lisible dans un terminal mobile en combinant les possibilités du CSS pour les pages et la fonction zoom des navigateurs.

Quelques jours plutôt je tombe sur cet article résumant les principales façons d’optimiser son site pour les smartphones.

Et je vois ceci dedans, qui est quelque chose qui malheureusement se retrouve un peu partout, principalement sur certains thèmes mobiles très moches de Wordpress :

<meta name="viewport" content="width=device-width,initial-scale=1,user-scalable=no" />


Ok, c’est un code destiné à Android qui ne détecte pas encore le CSS et le redimensionnement fluide. Mais ce qui m’embête c’est ça :

user-scalable=no


Ce code empêche d’utiliser la fonction zoom incluse dans tous les navigateurs mobiles.
Je trouve que c’est une idée à la con : il m’est arrivé plusieurs fois de tomber sur un thème mobile écrit en pattes de mouche sans pouvoir zoomer.

Voilà. Juste pour rabâcher encore une fois : lors de la création d’une page web et de son thème graphique, attardez-vous un peu sur l’accessibilité, et surtout laissez l’internaute maître de son navigateur.

J’en ai vraiment marre des magouilles de ce genre :
  • interdiction de zoomer à ma convenance (vous voulez pas qu’on vous lise ?)
  • interdiction de faire les clics droits (vous vous croyez ou là ?)
  • interdiction d’enregistrer une image (sérieux : désactiver le clic droit ou l’affichage de la source ne m’empêchera pas de la récupérer votre image)
  • interdiction d’activer un bloqueur de publicité.

Je suis désolé : si vous voulez pas qu’on prenne vos images, alors ne publiez pas sur le net. Déjà, c’est chiant, et ensuite c’est illégal pour vous de m’empêcher de prendre vos images.
Si si : la loi française stipule clairement que l’auteur ne peut empêcher qu’on duplique une œuvre pour un usage privé à partir du moment où il est diffusé (Art L. 122-5 2° du CPI).

image de Chrismar