lego-keyboard

J’en ai parfois discuté, parfois en privé, parfois sur d'autres blogs ou forum : comment je blogue ?
J’ai déjà fait quelques articles sur le pourquoi, sur le choix des sujets ou ma manière de dire ce que je pense, mais pas trop sur le « comment ». Vous allez comprendre.

J’avais déjà lu quelques articles sur le « sérieux » d’un article de blog (ai perdu les liens par contre…) et c’est une occasion de revenir dessus.
Il m’arrive parfois de déconner ou bloguer sur des conneries, juste histoire de sortir un truc drôle de temps en temps, mais ça ne m'empêche pas d'être sérieux le reste du temps : que ce soit dans le choix des sources et références, des chiffres, des exemples ou même dans la longueur de l’article, des mots et tout le reste. Oui, bloguer c'est quelque chose de sérieux. Je ne publie pas un article comme ça pour faire du blabla : il faut déjà que j'aie quelque chose à dire, et que je veuille le dire sur le sujet principal de l’article : ça sert à rien un article sans contenu…

À la louche je dirais que je passe entre une et deux heures pour publier un seul article (rédaction+recherches+relecture+choix d'une illustration+…), mais parfois ça dépasse deux heures. Pas étonnant donc que je n'en fasse guère plus d'un ou deux par jour, même en période de grande forme. Et si ce n’était pas un minimum sérieux, je ne perdrais pas tout ce temps dessus.

Ils ne sont pas non plus tous rédigés en une seule fois : le présent article par exemple, je l'ai débuté en décembre dernier. Et c'est seulement en mars qu'il est publié. Ça arrive souvent, et ça dépend des articles et du contexte (un article sur une actu c’est mieux de le publier le jour même au lieu de trois mois après).
C'est là toute la différence avec le micro-bloging sur Twitter ou Facebook : un post de blog est bien plus travaillé et pas seulement du « qu'avez vous à l'esprit maintenant ? ». Parfois j'ai envie de dire quelque chose rapidement et qui n’a ni queue ni tête à propos de tout et de rien, mais je le fais pas (enfin… pas encore).

Concernant le choix des sujets ou le rythme, c'est simple : pour moi c'est au feeling. Il m'arrive de passer 10 jours sans poster. Peu importe : un autre jour je posterais 4 articles à la suite. Les sujets sont soit choisis d'avance : parfois il m'arrive de me dire « tiens, ça ferait un bon sujet d'article ça », et je note l'idée dans un coin : cet article par exemple, c'est une personne qui m'a demandé combien de temps ça me prenait de rédiger un article, et j'ai pensé en faire un petit billet : peut-être que d'autres seraient intéressés par le scoop.
D’autres fois c'est en lisant les news : un trucs m’énerve ou me réjouit, hop, je partage. C’est purement au fil de mes envies donc : si j’ai rien à dire, je me tais, autrement je débite sur tout et n’importe quoi.
Je constate aussi que depuis que j’ai installé un script pour partager des liens, je partage pas mal de trucs là dessus et un peu moins sur le blog. Mais d’un côté cela permet de conserver les articles plus longs et intéressants pour le blog. Et il m’arrive de publier un lien et d’ajouter un commentaire de 3 pages, et je me dis alors que le truc a peut-être sa place sur le blog.

Tout blogueur blogue à sa manière : il n’y a pas besoin d'avoir bac+12 ou d'être un grand reporter pour ça : tout le monde peut et c'est ça qui est génial car ça donne quelque chose d'unique à chaque blog. Il y a des blogs avec 20 articles courts par jour et des blogs avec un seul article long par semaine voire par mois. Certains sont du texte (comme le mien), d’autres des images style BD (comme le Geektionnerd, xkcd, Hmm la BD…) ou des vidéos (tels ceux de LinkTheSun (les points culture) ou Norman). Le style et le ton varient à chaque fois, et c'est toujours un plaisir de les lire ou voir.

La seule chose que je trouve dommage, c'est de voir un blog fermer… Je ne peux pas en vouloir aux blogueurs, mais c'est juste « dommage » : c'est : une page qui se tourne, le temps qui passe, on y peut rien, ça fait partie du truc.
Personnellement, je me vois mal avoir à fermer mon blog maintenant : d’une part parce que je n’en ai pas du tout envie, et surtout parce que maintenant que j’ai pris goût à partager des news ou des coups de gueule en public, je veux continuer :).

image de Morceau R

Acheter sur le net, c’est pas comme acheter dans un magasin : on a pas une caisse en face de soi, on a un ordinateur. Mais je ne pense pas que ce soit une raison pour avoir peur d’acheter en ligne pour autant : il y a une procédure à respecter, mais au final il n’y a rien de « dangereux » ou de « compliqué ».

J’achète personnellement régulièrement en ligne : il y a pas mal d’avantages, et je n’ai jamais eu de problèmes.

Les avantages, j’en vois principalement 3, en plus de pouvoir acheter le cul sur une chaise depuis chez soi : le prix, le choix, les commerçants. Y’a aussi l’effet Père Noël.

Le prix : c’est surtout qu’on peut comparer facilement entre différentes boutiques en ligne. Par exemple pour une carte micro SD de 16 Go (mon dernier achat) : les prix varient parfois du simple au triple.
Et en ligne, c’est souvent moins cher que dans un magasin (mais vérifiez le prix des frais de port !)

Le choix : les mêmes raisons que le prix. On peut choisir son commerçant, et on est pas obligé d’aller au supermarché le plus proche. Et avec le choix, va aussi le choix de la marque de ce qu’on achète. Si je reprends l’exemple de la carte micro SD, différentes marques sont disponibles (Kingston, Sandisk, TDK, etc.). Je veux bien qu’une carte SD est une carte SD, mais parfois y’a des différences. Kingston propose une garantie à vie sur certains trucs me semble-t-il.
Ensuite, on a plus de choix que dans les magasins. Par exemple pour les ordinateurs (le mien a été acheté sur le net). Je cherchais un ordinateur sans logiciels installés. Ben c’est pas à Auchan ou à la FNAC qu’on peut trouver ça. En cherchant sur le net, on trouve souvent exactement ce qu’on cherche.

Les commerçants : là, je pense que ça varie énormément. Mais le premier réflexe qu’on a quand on veut acheter un ordinateur, c’est quoi ? Aller au supermarché. Mais si l’ordinateur a un souci, on fait quoi ? Je sais pas si vous avez déjà été voir le support informatique dans un supermarché (et pas seulement informatique), c’est quand même la galère.
Alors que si on choisit une boutique spécialisée, le support est fatalement meilleur.
Concernant les boutiques en ligne, mon expérience personnelle avec les SAV est largement meilleure. Même s’il s’agit d’une simple question. Mais comme je l’ai dit, ça varie sûrement beaucoup d’un commerçant à un autre.

Pour ce que j’appelle l’effet Père Noël, c’est tout simplement ça :
imageswhy-i-like-to-order-things-online

Après, je ne pense pas qu’il faille avoir peur de donner son numéro de carte bancaire à un site de vente en ligne, du moment que c’est un site sérieux et officiel évidemment. Après tout : quand on paye par carte dans un supermarché, le numéro est également donné à l’entreprise. Il n’y a pas de différences majeures, et je pense que s’il y a un problème il y a des possibilités de recours (demandez à votre banque pour ça).

Concernant les points à vérifier sur les sites : vérifiez que le site sur lequel vous êtres est bien chiffré. Attention cependant : la présence du cadenas signifie seulement que la connexion est chiffrée, pas que c’est un site de confiance.
Pour vraiment avoir confiance, il faut que les deux conditions soient réunies : le site de vente doit être le véritable site (et non une imitation pirate) et la page doit être sécurisée (pour que les codes transitent de manière chiffrée).

Enfin, je ne vois pas ce qui peut rebuter d’acheter en ligne. C’est sûr, ça fait un peu bizarre la première fois, mais on se rend vite compte que c’est rien et pas pire que l’achat en magasin. Si on fait attention (et qu’on lit attentivement la page avant de faire « suivant », « suivant »), il n’y a aucun souci à se faire.

Et sachez, que quelle que soit la commande en ligne (sauf les pizzas et la bouffe en ligne), vous avez une période de retour de 10 jours. C’est prévu dans la loi mais certains sites comme ebay se déchargent de ça (parce que c’est de la vente de particulier à particulier sûrement). Mais tous les sites en ligne comme Amazon ou autres font ça, d’une façon où d’une autre (Darty par exemple vous propose de rapporter l’objet acheté en ligne dans un magasin physique de votre choix).

Voilà un peu ce que je pense et constate sur l’achat sur le net : c’est pas tellement plus compliqué qu’un achat en magasin, c’est juste différent, et donc il y a des choses à savoir. C’est tout.