mailopera

Bon, un petit retour : j’ai utilisé Gmail depuis début 2008, mais cela fait maintenant quelques mois que je suis passé sur Opera Mail, le nouveau service Mail d’Opera.
J’en suis très content : Opera Mail est très rapide. En tout cas l’affichage, le reste un peu moins (recherche, etc.) comparé à Gmail…

mailopera

C’est encore en phase bêta et rempli de petits bugs (j’en rapporte régulièrement ici et ), même si c’est déjà pleinement fonctionnel. Les options sont peu nombreuses et l’interface est claire. C’est cette clarté qui est rafraîchissante par rapport à Gmail.
Pour le moment il manque deux trucs majeurs : le formatage des mail (couleur du texte, etc.) et qui était là à un moment mais qui a été désactivé à cause d’un souci avec le navigateur Opera, et les filtres pour trier les emails qui est prévu pour bientôt.

L’espace disque est de 1Go (que j’ai déjà rempli à 48%), et concernant les pièces jointes je ne sais pas s’il y a une limite, mais une PJ de 26Mo passe sans problème (c’est le plus gros que j’ai eu à envoyer pour le moment).
Il n’y a pas de publicité dans l’interface non plus : ça c’est bien. Espérons que ça ne va pas changer avec l’acquisition par Opera de deux régies de publicité récemment…

J’ai mon Thunderbird en local et mon iPod qui récupèrent tous les emails, donc l’export Pop/Imap fonctionne bien, et j’importe mes mails Gmail et autres directement dans Opera Mail.

Je n’ai aucun souci d’interopérabilité à utiliser OperaMail : que ce soit sur PC ou sur smartphone. Là où la nouvelle interface de Gmail plante complètement avec Opera : je suis obligé d’utiliser Chromium pour accéder à Gmail, oui ça m’énerve car c’est la même chose à chaque fois avec Google.

Bref, Opera Mail est adopté pour moi. J’ai aussi des comptes email chez Hotmail, Yahoo et ailleurs mais Opera fait du bon boulot. Je reste. Je compte fermer mes boîtes Gmail dès que Opera Mail sera sortie de la phase bêta. Et que les fonctionnalités manquantes citées plus haut seront disponibles.

Oh, et c’est très agréable d’avoir des humains à qui parler : les dev d’Opera sillonnent leur blog ainsi que les forums. C’est très cool.
Chose que ni Google, ni Microsoft, ni Facebook ne font : ces derniers sont des murs, j’ai eu l’occasion de le constater par moi même.