no-music-authorized


no-music-authorized

Le Royaume-Uni veut autoriser la copie privée (oui, c'est actuellement interdit), car ça peut rapporter de l'argent (évidemment, ils ne l'auraient pas fait, sinon ; faut pas rêver :D).
C'est bien : ça leur évitera de devoir passer à la caisse quand un DVD ou CD sera complètement rayée et inutilisable (oui, ces vieux disques en plastique sont fragiles).

En France, la copie privée est prévue par la loi, mais quelques industriels s'autorisent à nous l'interdire car ils y voient un manque à gagner.

Y'a quand même un sérieux problème, non ? La Loi dit ceci :
Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste.

Alors de quel droit les industriels nous foutent-il des protections anti-copie partout ? C'est dingue, quand même.
Déjà qu'on paye un droit (!!!) à la copie privée sur les supports (disques durs, baladeurs, téléphones, CD, cartes mémoires, GPS (!), ...).

Et y'a le même bordel avec les vidéos style "replay" des chaines de TV : une fois diffusée à la TV, les chaines n'ont pas le droit de nous empêcher de récupérer le film en question, et encore moins le droit de nous empêcher de récupérer le fichier vidéo de leur propre site internet.
Alors pourquoi a-t-on tant de mal à le faire quand même ?

Les majors et autres vautours sont à la limite de l'illégalité et ils nous reprochent, à nous, d'être hors-la-loi ? Et ils espèrent que nous resterons leurs clients ? Ils rêvent. Il est grand temps qu'ils disparaissent et que les artistes se passent d'eux.

image de .reid