piracy


piracy

Et voilà : hadopi veut s'étendre au streaming et au DDL.

On pourrait se dire « ah, mais ils ont enfin compris ? » mais en fait non : c'est encore pire.

S'ils s'attaquent au DDL, ce peut se faire de trois façon (à mon avis) :
  • Soit fermer le site, ce qui est impensable car le plus souvent les sites ne sont pas hébergés en France.
  • Soit bloquer un site (ou des milliers de sites) ce qui n'est pas faisable puisque ces sites sont aussi utilisés pour du contenu légal. S'ils le font quand même, ce sera une attaque aux droits de l'homme (voir mon billet précédent).
  • Soit installer des mouchards partout chez tout le monde.

Si le P2P est tué ou coupé à 100% et le DDL, le streaming aussi, il y'aura d'autres moyens. C'est pas plus compliqué que ça.

Les darknets privés et éphémères et autres réseaux chiffrés anonymes (style VPN) sont déjà utilisés et vont prendre de plus en plus d'ampleur. Impossible à surveiller.
Si on ajoute à cela les réseaux comme Freenet, ou le contenu est stockage distribué, le blocage d'un site sera impossible.

Ce que l'industrie de la culture veut faire est impossible : on ne peut pas arrêter Internet. On ne peut pas stopper le progrès technique.

Les gros pirates sont déjà très très loin de ce que peuvent imaginer M. Nègre ou M. Mitterrand.
Les seules solutions applicables par un gouvernement corrompu sont déjà obsolètes…

image de Will Lion