drugs


drugs

Tiens, voilà que ls français se disent majoritairement favorable (comme c'est pompeux comme terme) à des « coffee shop » en France. Mais l'état refuse.

Tsé, je suis absolument pas un drogué, ni même un fumeur, mais quand on y pense je vois pas ce qu'il y'a de si mal à ces « salles de shoot » :

  • Comme c'est sous surveillance médicale ça évite que les gens le fassent chez eux illégalement avec risque d'abus (donc risque de danger pour la personne et son entourage)
  • Puisque, si ça se fait, je suis certain qu'il y aura des tonnes de taxes (comme sur la cigarette et l'essence) : ça fera des tonnes de fric en plus pour payer les voyages présidentiels un plan de relance.
  • Ça permettra à la Police/Douanes d'écouler un stock énorme de saisies de drogues…
  • … et donc de se faire un max de blé sur quelque chose qu'ils ne payent pas
  • Ça fera des emplois (médecins, fournisseurs, etc.)
  • Et comme en Europe, seuls les Pays-Bas ont ça pour le moment, y'a beaucoup de touristes qui n'y vont que pour ça, et ça fait des rentrés d'argent.

Bon ok : c'est pas forcément bon pour la santé, mais pour ce qu'ils en ont à foutre de nous, les élus, j'ai envie de dire que ça ne changera pas grand chose.
Et d'abord, je pense pas que ce soit plus dangereux que faire du vélo (un sport, « mangerbouger » qu'ils disent…) en plein milieu de Paris.

Et comme je dis parfois : « on peut interdire certaines choses tant que l'on veut, on ne pourra jamais les empêcher. Alors autant le légaliser dans certaines mesures et gagner de l'argent dessus » (bien-sûr, cette vision des choses ne s'applique pas tout le temps).

image de Daniel*1977