La plus part des internautes ne savent pas ce qu'est un navigateur. Pour aller sur le web, ils cliquent sur le "gros « E » bleu". C'est pas grave en soit, tout le monde n'est pas un Geek, mais cela prouve que le futur écran de choix des navigateurs (le ballot screen) de Microsoft, déjà mis en place en France et au Royaume-Uni, sera un vrai calvaire pour beaucoup.

Voici un petit sondage fais dans la rue, dans New-York et apparemment 92% des gens ne savent pas ce qu'est un navigateurs (ils confondent Google et leus navigateur pour la plus part).

La conclusion à en tirer (trouvé parmi les commentaires sur youtube) :

Les personnes qui connaissent la différence entre un navigateur et un moteur de recherche ne marchent pas dans les rues de New-York en répondant à des sondages.

C'est tout à fait vrai :-)



Au fait : Apple a vendu son 10 000 000 000ème titre sur iTunes sept ans après la création de la plateforme. C'est colossal.

C'est quoi qui disent les majors ? Qu'en ligne, ça marche pas ?.
Certains s'adaptent au marché et récoltent le pactole, les autres, les dinosaures-majors (ça rime) n'expliquent la baisse des ventes de CD uniquement par le piratage. Qu'ils sont con, mais qu'ils sont con…

Internet est un potentiel gigantesque et Apple l'a compris. J'espère que les majors vont faire de gros efforts. Pour eux : ça leurs rapportera (mais pas aux artistes) et éventuellement pour nous : la concurrence pourrait faire baisser les prix… peut-être…


La police français a de drôles d'idées…

Tiens, je vois que l'installation d'un détecteur de fumée est désormais obligatoire dans les maisons.

Ce n'est pas mal dans l'idée (je suis déjà rentré à la maison avec le robinet de gaz qui était ouvert), mais tout ça est à notre charge. Après avoir obligé les gens à se procurer des gilets jaune et un triangle pour dans la voiture (c'est pas encore fourni avec la voiture ces choses là ?), après la loi Hadopi (contournable en 30 secondes) qui obligeait déjà d'installer un logiciel payant aux frais de l'utilisateur, ils ne savent plus quoi inventer pour nous « soutirer de l'argent ».

Je suppose que bientôt ils obligeront aussi l'installation de caméra de surveillance chez nous ? Oh, ne rigolez pas, je suis certains que si $arko est ré-élu en 2012 (et il le sera, faut pas s'en faire pour ça, y'a assez de cons en France pour s'en charger), ça se fera ! Les caméras, c'est déjà le cas dans les écoles, aux Royaume-Uni.

Dans mon village de 2500 habitants, a la sortie du collège, y'a un policier qui « surveille ». Je me demande comment ça se passe à Paris ? C'est l'armée qui vient ou quoi ?

Ah, je sais, je délire et raconte n'importe quoi, mais ouvrez les yeux bordel ! Vous ne voyez pas que c'est ce qui va arriver si ça continue ?

Credit Image : Geoffrey Dorne, sur Jaffiche.fr. Des affiches à voir !

J'ai toujours fait un effort pour rendre le HTML et le CSS conforme aux normes du W3C. (pour le CSS3, je sais, j'en abuse :-). J'ai aussi remarqué que le code pour intégrer des vidéos de youtube dans sa page n'était pas conforme W3C.

Heureusement, y'a une solution ! J'ai suivi ce tutoriel en anglais.
En gros, c'est le <embed> qui pose problème en XHTML. La solution, c'est comme vous voyez, de mettre le "src=xxx" du <embed> dans le premier <object> sous un "data=xxx". Et ça passe pour le validateur.

Par contre, j'ai pas pu tester si ça marche sous Internet Explorer (les autres navigateurs, c'est OK).


Comme tout le monde qui utilise souvent son ordinateur, j'aime bien “customiser” le look de l'interface. Je connais depuis un bon moment désormais les thèmes du projet Bisigi que je trouve absolument fabuleux. Le dernier thème en date, Airlines, est tout à fait magnifique. En plus, le fond d'écran assorti change en fonction de l'heure de la journée : un globe terrestre orange le jour et bleu la nuit. C'est sympa :D.

Il n'est pas trop tape-à-l'œil et les icônes sont très proches de ceux d'Ubuntu Karmic Koala. Je trouve qu'il y'a un brin de OS-X dedans, mais ça reste tout à fait dans l'esprit de Gnome : simple et beau.

Voici une petite capture : capture d'écran du thème Airlines du projet Bisigi

Merci François, alias ZgegBall pour tous ces bô thèmes !


Mon petit conseil CSS du jour : Quand vous faites un design d'une page web, mettez les images de fond en place en dernier et pour chaque élément "bloc" à placer, mettez y une bordure fine de couleur. Il vous sera ainsi bien plus facile de voir qui est décalé et d'où vient un éventuelle décalage.
C'est aussi une façon très simple de distinguer les marges extérieurs (margin) des marges intérieurs (padding).
Bien sûr, lorsque tout est en place correctement, retirez les bordures.

Je pense que tout le monde le fait déjà, mais redire qu'il est bien plus simple de mettre en place le squelette de page avant toute chose et toujours un gain de temps.


Si vous avez du temps à perdre ou a dépenser dans quelques heures de fous rires, je vous conseille d'aller voir les vidéos de François L'Embrouille. Le maître absolue des caméras cachés. Il a un super don pour s'adapter à toutes les solutions.
Ils sont tous plus marrants les uns que les autres donc je vous en donne plusieurs : Le péage, le vendeur de voiture, la friterie, le pressing, et la police des montagnes. Le dernier est excellant.


Sinon, j'ai toujours pensé que l'argumentation était très importante sur un site de discutions.


la première télécommande sans fil pour TV

… et si compliqué de faire simple !

Ce matin, ma mère revient des courses et me présente une nouvelle télécommande pour la télé en me demandant de l'installer. Pas de problèmes. Sauf que la supposée zapette 8-en-1 multi-fonctions, faut la comprendre ! Y'a plusieurs boutons avec des dessins censés représenter un truc plus ou moins vague dont personne ne sait ce que ça veut dire…

Ok, le bouton "1" c'est pour la une, mais un bouton memo, ///← ou , c'est quoi ? Le manuel d'utilisateur ne donne qu'un tas de codes pour toutes les marques de télé/lecteur dvd/VHS qui existent, et rien sur les symboles…
Ensuite, pour la configurer, il est marqué que y'a 3 solutions : automatique (avec le code de notre télé), manuel et en scan auto : une seule aurait suffit non ? Ou c'est juste histoire de donner l'impression à l'utilisateur qu'il fait quelque chose ? En tout cas, j'ai pas réussis à en faire marcher un seul, pourtant, je suis pas peu doué avec ces engins d'habitude.

Franchement, ils pourraient pas faire des trucs simples non ? Ou alors un manuel bien expliqué. J'ai 6 chaines sur la télé, je veux pouvoir augmenter ou baisser le son, alors pourquoi y'a 56 boutons sur l'engin ? Elle fait calculatrice ou quoi ? L'image à droite représente la toute première télécommande sans fil. Y'a que 4 boutons. Depuis, y'a eu une augmentation, tu parles d'un progrès.

Je veux pas faire de pub, mais je comprend mieux pourquoi l'iPhone a son succès : outre que c'est soit disant à la mode, l'appareil a 3 boutons : un bouton pour le menu, un on/off et un pour le volume. Ensuite, tout se fait avec l'écran tactile, c'est vrai, mais on se perd pas : c'est simple. Je préfère un objet qui a une fonction et que même un idiot pourrait utiliser plutôt qu'une télécommande pour tous les électroménagers de la maison que personne n'arrive à piloter.

Ça me fait penser au fours à micro ondes avec 60 modes de cuissons différents. Tu passes plus de temps à choisir le mode qui convient qu'à manger, et finalement, tu te rends compte que le poulet à la mayo c'est très bon aussi quand c'est froid !

crédit image : Jim Rees


exemple de code source

Pourquoi j'aime les CSS3 et pourquoi, en tant que designer web je déteste Internet Explorer ?

C'est simple : prenons l'exemple des ombres CSS3 :
  • La propriété CSS3 Box-Shadow permet de faire une ombre porté en choisissant couleurs, décalages et rayon du flou, le tout en une seule ligne de CSS.
  • Le même effet en CSS2 avec des images : 140 lignes de CSS et 15 div xhtml vides. Pour changer le décalage et la couleur, on doit changer les 9 images.

Et pour IE : c'est pas comme si un seul navigateur est à la bourre sur tous les autres…


Autrement, toujours les joies de la simplicité sous Ubuntu Linux :
Une installation complète prends moins de 8 minutes. Un seul redémarrage et c'est bon. 1 demi-heure plus tard (le temps de téléchargement), tous les logiciels sont téléchargés et installés sans que je n'ai rien à faire. Pendant ce temps je continue à surfer, à travailler ou je vais faire autre chose.
Installer mon imprimante/scanner/copieur m'a prit 27 secondes. Oui, ce sont bien des secondes, et je parle bien de l'installation la première fois que je la branche. Sous Windows, ça prennais quoi : 50 minutes, avec le CD et 3 redémarrage ? Sous Ubuntu : pas besoin de CD et encore moins de redémarrer.

Aussi, je me dis que payer 79cents pour une chanson c'est trop. Même sur un iPod sur it(h)unes. Du coup j'ai installé l'application Jamendo. De la musique libre, gratuite et plutôt bonne aussi. C'est pas mal je dis : c'est l'iTunes libre et gratuit.


pinguin Les amis : je suis libre ! (enfin… presque)

J'ai supprimé Windows de mon ordi :-)
J'ai désormais uniquement Linux ! J'ai Ubuntu que je compte mettre en dual-boot avec un autre Linux, certainement Linux Mint, ou une autre */Debian. En tout cas, si j'ai viré Windows, c'est que je ne l'utilisait absolument plus. La dernière fois devait remonter vers novembre… Je fais tout sous Linux maintenant.

C'est certainement un grand pas, et je pense que c'est ce qu'ont fait pas mal d'ex-windowsiens : mettre Linux en dual-boot avec un système windows qui me plait plus, puis s'apercevoir que Windows, ça n'est finalement que de la m*rde (je le pense et je pèse franchement mes mots), et finalement supprimer Windows.

On me dit "et les logiciels windows alors ?" Ben quoi ? J'ai pas besoin de ça : j'ai mes logiciels Linux, qui sont tous largement aussi bon. Et par exemple pour iTunes ou Internet Explorer, j'ai ma machine virtuelle. Des jeux vous dites ? Je ne joue pratiquement pas. Et les seuls jeux auquells je joue de temps en temps sont Urban Terror, UT2004 et IL2 Sturmovik. Tous des jeux disponible sous Linux (ou qui tournent à merveille avec Wine, pour IL2).

Si j'ai viré Windows, ce n'est donc pas par pro-librisme mais plutôt parce que je n'utilise plus du tout Windows et qu'il est donc devenu totalement inutile de l'avoir sur mon disque-dur. Mais ne pensez pas que mon ordinateur ne tourne désormais que sur du 100% libre, en effet, j'ai plusieurs logiciels non libre sur mon PC : Le navigateur Opera, le plugin Flash, sans compter tous les codec (mp3, H264, DivX…) non libres. N'oublions pas le BIOS de l'ordinateur et surtout le Windows dans la machine virtuelle ! C'est juste que j'ai franchis un pas de plus dans le terrain vague séparant le royaume de Billou et le monde des pingouins !

Voilà ! C'est tout :-)
À qui le tour maintenant ?

credit image : ~scorp


missile perdu

Vous vous souvenez que je vous avais mentionné la découverte, comme ça, de 40kg de plutonium sur un site désaffecté ? C'est vraiment sérieux de laisser trainer ça.

Et bien, je suis de nouveau stupéfait de voir qu'un promeneur a trouvé un missile dans un fossé. Le missile ne semblait pas être armé, mais c'est tout de même très fort. Quid s'il était armé ?

Je comprend encore qu'on retrouve des bombes datant de la première et seconde guerre mondiale, n'ayant pas explosé, enfouis sous terre, mais ça... Y'a personne qui surveille le lancement d'un de ces engins ?

Désormais, tout comme des "balles perdus" il faudra faire attention aux "missiles perdu" de l'armée, ça devient difficile... D'un autre coté, si je trouve un tank garé sur le parking du Petit Casino du coin, je saurais que c'est normal.


Sinon, rien à voir, mais je suis toujours impressionné par les PC de Gamers derniers cri. Même s'il ne me passerais pas par la tête d'en acheter un, les configurations sont impressionnantes.

Image : Dunechaser


login sreen chrome os

Il me fallait (pour l'école) faire une capture d'écran sous 3 systèmes d'exploitations différents. Windows + Linux : ça fait 2. Pour le troisième, le prof s'attendait surement à Mac OS-X, mais j'allais pas le pirater juste pour ça :-). Ce fut donc une bonne raison de tester personnellement Chrome OS, comme je me l'était promis.
Hop, je télécharge une image Virtual Box (pour la faire tourner dans une machine virtuel), je crée une machine virtuelle, la lance, et en 10 secondes, l'écran de connexion de Google Chrome OS est là ! C'est très rapide ! Ensuite, je me logue, et un instant plus tard, je me trouve devant le navigateur Google Chrome.

Voilà : c'est tout. Il n'y a rien d'autre. Rien. C'est juste un navigateur Web en plein écran. Y'a pas de bureau, pas de logiciels, pas de barre des taches, rien. C'est donc uniquement bon pour utiliser les sites comme Google Docs ou d'autres applications en ligne. Le système de Google est donc uniquement fait pour le cloud computing, le « tout en ligne » donc.

Le seul avantage que je vois moi, c'est que c'est rapide, très rapide, même dans une machine virtuelle : le démarrage, la connexion, l'affichage des pages web… tout se fait incroyablement vite ; mais pour le reste… Tout ce tapage médiatique autour d'un navigateur web en plein écran, bof bof…

M'enfin… Si y'a des personnes qui peuvent trouver ça utile, pourquoi pas. C'est pas mon cas, ça c'est clair.

En bref, si vous vouliez tester Chrome OS, passez votre chemin : y'a rien à voir. Téléchargez Google chrome, installez-le, lancez-le et faites F11, vous aurez exactement le même résultat.

C'est pas pour rouspéter ou râler contre Chrome OS, mais même si j'avais entendu des trucs sur Chrome OS (et pas trop en bien), je suis un peu déçu quand même… Je ne m'attendais pas à ça tout de même…
Bref, Google Chrome OS n'est pas destiné à quelqu'un comme moi. Fallait oser… Google a osé. Espérons pour eux que ça marchera, moi je préfère garder une vraie distribution Linux.

credit image : shizhao


open office dans Ubuntu

Depuis le début, le CD d'Ubuntu est fournit avec toute une sélection de logiciels. C'est quelque chose de très bien : rien de plus idiot que d'installer un système d'exploitation tout neuf et de ne même pas avoir de quoi taper une lettre.

On trouve donc dans Ubuntu, et depuis très longtemps, de quoi retoucher ses photos, un logiciel de P2P, de tchat, de téléphonie sur IP, etc. En fait, comme toutes les distributions Linux, Ubuntu a du faire des choix pour intégrer un logiciel plutôt qu'un autre équivalent.

Il se trouve qu'en ce moment, ils discutent dur chez Canonical (sponsor d'Ubuntu) et après avoir décidé de retirer GIMP de l'installation par défaut, après avoir remplacé Pidgin par Empaty, ils veulent maintenant supprimer Open Office d'Ubuntu. Ils voulaient le remplacer par la suite office en ligne Google Docs, mais finalement, ils comptent mettre Abiword et Gnumeric, comme dans Xubuntu. La raison de ces suppressions de logiciels est qu'Ubuntu est trop lourd et que Canonical veut alléger son système.

Euh, ce ne serait pas mieux de supprimer toutes la flopée de logiciels du genre Ekiga (téléphonie sur IP) ou Baobab (analyseur de disque) ? Des logiciels certainement très bon, mais je doute fort qu'il soient très utilisés…
Je ne sait pas vous, mais la première chose que je fait après une installation d'Ubuntu, c'est désinstaller tout ce qui ne me sert à rien…

Franchement, et mon avis n'engage que moi, je trouve ça vraiment dommage. J'ai appris à utiliser The Gimp sous Ubuntu, et j'ai toujours (ou presque) utilisé OpenOffice.org, en plus ces deux logiciels sont la preuves que le logiciel libres sont des alternatives crédibles au logiciels propriétaires tels que Photoshop ou Microsoft Office.

Je sais, je peux installer un nouveau logiciel en cochant une simple case, mais c'est tout de même un peu con, surtout après avoir connu Ubuntu depuis pas mal de temps. Je peux aussi laisser tomber Ubuntu pour me tourner vers une autre distribution, y'a des centaines de choix, et je part en ce moment sérieusement à la recherche d'une alternative.

Peut-être Linux Mint basé sur Ubuntu, mais avec d'autres logiciel (thunderbird, VLC, Wine…) ?

credit image swruler9284



Voici une petite énigme de mon invention (si si) :

« celui que personne d'heureux n'espère rencontrer frappera quand les aiguilles du temps auront franchit le cinquième symbole.

Quand à trois reprises le moment vous sera révélé, alors le réponse vous sera-t'elle donnée. »

Peu après avoir lu cette énigme, M. Esaki compris qu'il serait tué.

Saurez vous dire s'il ira au paradis ou en enfer ?
À vous de jouer, mais y'a rien à gagner désolé… ;-)


censored

La censure du net est en place les amis, elle a été voté cet après midi.

Comme prétexte : les sites pédopornagraphies. Demain, ce seront les sites de terrorismes, et finalement, tous les sites plus où moins libertaires. Un peu Comme en Chine.

Bienvenu dans la dict… la démocratie revue et corrigée par Sarko.

PS : Dans le message précédant j'ai parlé de la police honteuse ?

crédit image : .mw


Mise à jour 15 février 2009 : la police peut aussi installer des mouchards sur notre Ordi... Très beau...
La derniere phrase dit " Ils ne restent plus qu'aux éditeurs de créer les mouchards et de trouver un moyen pour accéder aux systèmes d'exploitation (Windows, Linux et Mac OS X) ". Mouais, vu comment ils sont cons (croire que HADOPI marchera) je doute qu'ils en soient capable. Je pense plutôt qu'ils vont interdire Linux, tout simplement.

Et ne me lancez pas "tu est trop dur, on en est pas là !" : on m'a dit la même chose quand j'ai dit que l'HADOPI nous coupera simplement le net en cas d'acte ilicite.


gnome 3

Ah ! C'est amusant de voir les prédictions pour 2010 sur ce qui va se passer dans le monde du libre.
Les pilotes libres sous Linux, espérons que ce soit vrai, en tout cas, ce ne sera pas trop tôt ! Merci à Intel qui a déjà ouvert la marche depuis un moment, et j'espère que nVidia suive.
Sinon, c'est vrai que tout le monde décrie Gnome 3 (image) ? Gnome est le gestionnaire de fenêtres de Linux, c'est l'un des environnements en fait, il en existe plein d'autres comme le magnifique KDE, ou Xfce, Flubox, ...).
Perso, j'ai plutôt hâte que Gnome 3 sorte : ça m'a l'air plutôt une bonne idée de rompre totalement avec le bureau traditionnel. On gueule souvent que Gnome ne cesse de copier sur Windows, et quand ils innovent avec Gnome 3, c'est encore des coups de gueules... Faut arrêter ! En plus, ça a l'air joli ! Je commençait à me lasser un peu de Gnome, et grace au fait que Linux offre une multitude de choix graphiques, j'explore en ce moment KDE4, lui aussi décrié au début, qui est tout à fait sublime (même sans la 3D, ça dépasse totalement windows 7).
Et même si KDE4 est beau, je le trouve plutôt pratique et certaines choses sont bien pensés, en fait, Gnome et KDE ont des avantages certains et quelques petits points noirs. Il faut simplement savoir les combler et s'y habituer, et finalement tout passe sans problèmes !

Une autre prédiction est la bataille entre Firefox et Chrome. C'est étrange : ce sont les deux grands navigateurs open-source qui ont le plus de succès face à IE (qui n'est pas un succès). En tout cas, Mozilla ne doit pas chaumer s'il veut rester au dessus de Chrome, qui gagne rapidement des parts impressionnants de marché ! J'en avais déjà parlé. On peut dire que la bataille est très rude sur un marché très serré.

En parlant de navigateurs, Opera (pour moi le meilleur navigateur Web actuel) dispose d'une version "Opera Mini", destinés aux téléphones mobiles Wifi (c'est aussi le navigateur choisi par Nintendo pour la Nintendo DS), et il sera présenté bientôt aussi pour l'iPhone. (J'espère qu'il sortira pour l'iPod touch). Et c'est une très bonne chose, car le navigateur Safari est vraiment mauvais : ça rame dés que l'on dépasse 3 ou 4 onglets. Vive Opéra et espérons que Apple acceptera le navigateur sur l'AppStore, car eux seuls choisissent.

A coté de ça, la justice française, ou plutôt la police française me laisse franchement sans voix. C'est vraiment lamentable.

C'est étrange comme, ces temps-ci, Google est rejeté et décrié par tout le monde (Mozilla, par exemple) et que l'on parle d'une "aliance contre google" (Ubuntu et Mozilla contre Google).

Le plus gros contributeur à l'Open Source - pas forcément libre - qu'est Google fait si peur que ça ?
Bon, alors si je compte, ça fait Mozilla qui le laisse tomber, Ubuntu qui veut lui aussi lui résister, Microsoft, évidement aussi, désormais y'a Apple qui lui montre le crocs aussi...
A coté de ça, le Nexus One de Google ne se vend pas non plus très bien...

C'est pas très rose pour Google, et si on compte la Chine qui les attaques, ça fait presque rigoler !

À côté de ça, si y'en a un qui est content, c'est Bing, le moteur de Microsoft : il gagne lentement du terrain et ça va certainement continuer s'il devient le moteur de Facebook - qui vient de dépasser 400 millions d'utilisateurs...
Outre ça, il est aussi de plus en plus attirant aux yeux d'Apple qui veut l'utiliser à la place de Google sur l'iPhone (pour le moment on a le choix entre Google et Yahoo).

Et si on compte que Yahoo et Bing vont lentement s'unifier, et que si Ubuntu veut mettre Yahoo comme moteur de recherche par défaut dans Firefox, ça fait beaucoup...

Comme dirait Seb : le vent tourne, et je craint un petit peu pour Google, même s'ils restent "les seigneurs du web" comme je les nomment désormais :-)

« Chaque homme a sa place parmi les autres, quelque soient ses différences et ses origines. »

Je pense que c'est un des messages que ce court métrage de 20 minutes a voulu transmettre. En tout cas, je dis : magique.

Page originale





Si vos oreilles vous font souffrir et que vous voulez les punir, voici le remède : www.youtube.com/watch?v=TLjwKnjeR_4
Attention, si vous trouvez qu'à la Star'Ac ils chantaient mal, vous n'avez encore rien vu.

Mais alors rien du tout.

Si vous aviez l'habitude d'utiliser Microsoft Word et son éditeur d'équations, mais que depuis récemment vous utilisez OpenOffice.org, l'éditeur d'équation peut paraître assez déroutant.
Voici quelques explications.

Tout d'abord, sous Word, l'éditeur d'équations est assez bien fait et pratique à utiliser. Il suffit de cliquer et de remplir les cases avec ce que l'on souhaite. L'éditeur de OpenOffice n'est pas pareil : la petite fenêtre permet de choisir les éléments à afficher : barre de fraction, symbole d'une somme, etc. mais le remplissage ne se fait plus à la souris dans des cases, mais avec des lignes de texte, des textes à trou.

Par exemple, pour afficher une barre de fraction, avec “x” en haut et “y” en bas, on tape x over y dans l'éditeur : (j'ai oublié de dire que l'on insère une équation via insertion > objet > équation)

Généralités

  • Chaque opérateur ou élément possède un nom. Ainsi, la barre de fraction est invoqué avec over, comme ci-dessus. Un autre exemple, pour le symbole "somme" on utilise sum. Chaque nom d'élément est séparé d'un espace. Ainsi, on mettra x over y et non xovery : fraction.
  • Sachez que les parenthèses s'affichent. Ainsi, si vous tapez (a + b) over (c + d) les parenthèses seront là même si, mathématiquement, elles sont inutiles.

    Pour grouper des éléments sans que les parenthèses ne s'affichent, on utilise les accolades.
    Les accolades sont les symboles de groupement neutres, qui ne s'affichent pas Pour notre exemple avec la barre de fraction, on utilisera donc : {a + b} over {c + d}.

    C'est valable pour les fractions, mais aussi pour toutes les autres propriétés. Les accolades sont des caractères qui ne s'afficheront pas, ils sont juste là pour regrouper les éléments.

Puissances, indices

Normalement, on utilise la notation sup pour la puissance et sub pour l'indice. Pour simplifier, l'éditeur d'équation n'a gardé que la notation suivante : les puissances se notent avec le classique symbole du circonflexe : « ^ ». A puissance B se tape donc avec A^B. De la même façon, l'indice se tape avec l'underscore « _ ».

On peut bien évidement aussi placer des éléments à gauche en haut et en bas. On retrouve alors le « sup » pour « en haut » et « sub » pour en « bas ». Pour désigner « à gauche », placera un « l » et on utilisera un « c » pour centrer. Voici un petit tableau récapitulatif :

equation editor OOo a^b
equation editor OOo c_d
equation editor OOo e^f_g
equation editor OOo h lsup i
equation editor OOo j lsub k
equation editor OOo l csub m
equation editor OOo X^a_b csub c lsub d lsup e csup i

Somme, Produit et Intégrale

C'est très simple, on tape juste : sum x_i ou prod x_i ou int x. On aura respectivement : fraction, fraction et fraction.

Mais, il manque des bornes ! Pas de panique, les bornes de l'intégrale s'ajoutent simplement avec csup et csub vu précédemment.
Pour avoir fraction on utilisera donc int csup 1 csub 0 x.

Sachez que vous pouvez aussi mettre des choses autres que le 0 et 1 d'ici, on peut mettre des fractions, des fonctions etc. Il suffit d'utiliser les accolades. Par exemple, le code sum csup {i_n} csub {i_0} e^{{4x - 5} over {5x^2}} donnera somme compliqué

Parent(et enfants)thèses, accolades, et crochets

Pour afficher des parenthèses simples, il suffit de les taper au clavier, de même pour les crochets. Pour les accolades, qui ne s'affichent pas, on utilise le code lbrace et rbrace (ouverture et fermeture respectivement).

Si vous voulez entourer une fraction ou autre élément plus haut qu'une simple ligne, on utilise les parenthèses (ou accolades, crochets, etc.) étirables. On les utilise simplement avec left devant le caractère d'ouverture et right pour la fermeture.

Par exemple, j'ai une fraction a over b que je veux entourer de parenthèses. Le code ( a over b ) donnera les petites parenthèses petit parenthèses, mais le code left ( a over b right ) donnera les grandes grand parentheses.

Vous pouvez très bien imbriquer plusieurs niveaux de chaque types, il suffit de bien refermer chaque élément dans l'ordre inverse que l'on les a ouverts. En gros, on fera ([{}]) et non ([{)]}.

Flèches, points, chapeau…

Tout le monde sait qu'un vecteur se représente avec une flèche, et un angle avec un petit chapeau. Ici aussi, il y'a les "flèches" courtes et les "flèches" longues. Tout dépend si l'élément à recouvrir est long ou pas.

Pour les vecteurs, on utilise vec x ; pour le chapeau d'un angle c'est hat x ; un point, c'est dot x ; deux points, c'est ddot x. Voici le vecteur : vector que l'on affiche avec vec x.

Pour le même élément mais en allongé, on place wide devant. Par exemple, on mettra widevec abc widevec plutôt que vec abc : petit vec.

Caractères spéciaux

On peut afficher des caractères spéciaux, principalement les lettres Grecques, telle que Pi ou Tho. C'est très simple, pour Pi : %pi (avec un espace après "pi") ou pour Alpha : %alpha. Pour les lettres majuscules, on fait %PI, ou %ALPHA.

Simplissime non ? Il suffit juste de les connaître tous par cœur.

Conclusion

Bon voilà !
Je pense avoir fait le tour des principales fonctions, et leurs commande à utiliser pour les afficher.
Ces petites explications sont loin d'être exhaustives, mais vous avez tout pour commencer.
Enfin, voici une petite formule totalement bidon juste comme ça : formule bidon


open suse

Je veux bien que la loi mérite d'être expliqué et qu'il doit y avoir des règles pour toutes les situations de la vie, mais parfois, n'y a t'il pas exagération, même un tout petit peu ? J'avais envie hier de voir un peu la distribution Linux Open SuSE, sous le magnifique bureau KDE.

Lors de l'installation dans ma machine virtuelle, je me trouve devant un CLUF (chose qui ne m'était pas arrivé depuis bien longtemps pour un OS :-). C'est juste la licence GNU avec quelques petits ajouts, dont ça :

[…] vous n'utiliserez pas ni ne transférerez openSUSE 11.2 pour des utilisations finales dans une technologie de missiles, d'armes nucléaires, chimiques ou biologiques sauf autorisation par l'administration américaine dans le cadre d'une réglementation ou d'une licence spécifique ; […]

Wow. Au moins, messieurs les terroristes, vous voilà prévenus !
Même si je trouve ça bien marrant de tomber sur un texte pareil, c'est aussi un peu malheureux que Novell (sponsor d'Open SUSE) doit en arriver là et publier ça dans le CLUF…

Sinon, à l'instant, j'ouvre le logiciel Transmission, mon logiciel Bittorent, et il m'affiche ça :
avertissement de transmission Joli non ? C'est le pacte avec Hadopi ? Mais là, c'était quand j'ouvrais le logiciel pour télécharger l'iso de Ubuntu 9.10, la version qui ne fonctionnait pas sur mon ordi à sa sortie en Octobre et que je voulais ré-éssayer ! :P


privacy please

Le gouvernement lance un label pour s'identifier sur le web. en gros, on dispose d'un code PIN officiel et universel délivré par l'état qui permet au site web de savoir que c'est bien nous.

(comme les mots de passe, sauf que là, le gouvernent sait qui va où et où se trouve qui :-))

Rien ne sera obligatoire. Le label sera basé sur le volontariat, pour éviter de faire se lever les boucliers des défenseurs du pseudonymat sur Internet. En effet si l'idée de certifier l'internaute est louable dans de nombreux domaines sensibles, particulièrement bancaires, il faut éviter d'en arriver brutalement aux extrêmes coréens où la carte d'identité est obligatoire avant de publier la moindre vidéo sur Internet.

Mouais... Pas obligatoire hein ? Ils doivent pourtant bien en rêver ! Le plus dur sera de payer demander aux sites d'implémenter ce système d'authentification.

Là, c'est vraiment l'espionnage légal de l'internaute... C'est le "ouebe deux point zéro" ça ? Snif...

(Lien trouvé sur cet article de Korben, qui fait assez froid dans le dos aussi.)


Sinon, la recherche avance, et fait rêver... (si vous ne voulez pas tout lire, le dernier paragraphe de 3 lignes suffit, le reste est technique (et intéressant) ! :-)

crédit image : hyku

Certains sites sont très lourd au niveau du code et de la génération des pages. Par exemple Facebook : presque entièrement construit sur le PHP, il semble que ça rame sur leurs serveurs… Ils ont donc concocté leurs « propre PHP », concu pour accélerer les pages de 80% et réduire calculs processeurs, pas mal !

On avait déjà vu aussi Google qui voulait créer son propre protocole : spdy afin d'accélérer le protocole HTTP, rien que ça.

C'est que le web est trop lent pour eux ?
Ou veulent t'il voir un web futur, dominé par des mastodontes écrasant les autres et tenant les utilisateurs prisonniers dans leurs protocoles propriétaires et fermés ? Je plaisante bien sûr, mais l'idée m'a traversé l'esprit…


Sinon, il semble que Google Chrome dépasse désormais les 5% de parts de marché : et c'est surtout Firefox qui en pâtit et recule ! Pas étonnant quand on voit que Firefox devient de plus en plus lourd (quoique, la 3.6 est mieux que 3.5, mais pas que Chrome :/) et que chrome est super rapide...
J'espère que Mozilla se bougera un peu, ou que je trouve quelques alternatives aux extensions pour Opera, un très bon navigateur aussi, et qui existe depuis bien plus longtemps que Firefox...


Ah, je ne savais pas qu'il existait une chanson du logiciel libre.
Parmi ces chansons, j'aime bien la version piano instrumentale, c'est calme et reposant…


think linux on the ipod touch

Un iPod a besoin de l'horrible iTunes pour être utilisé (à moins de le Jailbraiker). ITunes n'existant pas sous Linux, on peut classiquement utiliser une machine virtuelle Windows avec iTunes dedans.

C'est ce que j'ai fait et ça marche très bien. En revanche, chez moi, l'iPod met 2 heures pour se synchroniser avec iTunes et ce dernier monopolise alors le processeur. C'est inadmissible, et je ne pense pas que ce soit normal.

La solution que j'ai trouvé : dans la machine virtuelle, réduisez la fenêtre d'iTunes durant le procéssus de synchronisation. Vous saurez à l'écran de l'iPod quand ça sera fini. La synchronisation sera bien plus rapide. Ça va bien plus vite : à la vitesse normale je suppose (ça m'a pris 5 ou 6 minutes pour synchroniser et ajouter 200 morceaux).

Je ne sait pas si c'est un problème qui n'existe que chez moi n'y d'où ça vient, mais le problème est réglé !
Est-ce parce que l'interface d'iTunes est très gourmande en ressources pour l'affichage ? Vient-ce de la machine virtuelle ? Est-ce parce que j'ai toute la 3D activée sous Ubuntu ? Je ne le saurais certainement jamais…

Sinon, l'iPod touch est agréable à utiliser, même si on ressent bien qu'elle est totalement emprisonnée par Apple… C'est surtout débile qu'il faille utiliser iTunes pour l'utiliser (je déteste ce logiciel, qui est vraiment une usine à gaz). M'enfin, je vais pas m'étaler là dessus, c'était juste pour vous donner cette petite astuce, qui pourrait bien aider d'autres personnes.