Le Hollandais Volant

Non, contrôler l’Internet ne changera rien à l’antisémitisme ambiant !

Jeudi 06 mars 2014

Encore une fois, le gouvernement Français ne comprend rien à l’Internet. Sous prétexte qu’il y a des messages haineux sur les réseaux sociaux, il faut réguler le net. Voilà à peu prés où va le gouvernement.

Ceci est une grosse connerie.

Ils oublient un peut vite que l’Internet n’est pas juste un truc virtuel fait par des robots et des extra-terrestres. L’Internet est un média construit par des humains. S’il y a des messages racistes dessus, c’est parce que ce sont des gens qui sont assez cons pour les écrire sur internet et non dehors dans la rue (sentiment d’anonymat oblige).
L’Internet n’est que le reflet de la société et changer le reflet ne changera rien.

Je dirais même au contraire : les abrutis de racistes qui postent sur Internet le font parce qu’ils se croient anonymes. Les lois actuelles permettent déjà aux services de l’ordre d’aller les cueillir et de les traduire en justice (encore faudrait-il que ces services sachent allumer un PC, ce qui est loin d’être acquis).

Censurer l’Internet ne fera qu’aggraver les choses : les réseaux d’extrême-droite et néo-nazi encore plus sur des réseaux cachés « underground » et là les messages ne seront en effet plus visibles du tout, mais les réseaux de personnes eux prolifèreront d’autant plus.

Vouloir censurer l’Internet pour arrêter ce que les gens font dessus, c’est insensé. L’Internet n’y est pour rien du tout, ce sont les gens les responsables.

Mais on sait tous que le rêve de tout dirigeant est de voir s’éteindre tout ce qui permet à la masse populaire de communiquer, d’apprendre, de s’informer librement. Enfin, j’espère…

Mise à jour : +1 Mitsu

Pourquoi les sites des services publics sont-ils tous aussi pourris ?

Mardi 04 mars 2014

Ffffuuuu, mais c’est pas possible à la fin !
Les sites des services publics (pas qu’en France, hein) ou des grosses entreprises de tous les jours (SNCF, la poste…) sont tous autant à la ramasse, bardés d’informations inutiles, avec des moteurs de recherches qui ne fonctionnent pas, un arrangement illogique des menus…

Comment on peut faire subir ça à ses clients, franchement ?
Ces sites sont inutilisables et ressemblent plus à des prospectus publicitaires qu’à autre chose (il manque plus qu’un « ne pas cliquer sur la voie publique » pour faire vrai).

Juste pour voir, voici ce que je ferais sur les sites de la Poste, de la SNCF et des services publics :

  • La Poste :

site de la poste
Non, je veux pas la Banque Postale, non je veux pas créer un site web ni découvrir votre application mobile ici ! Et si vous avez des liens à mettre, utilisez soit un menu, soit un pied de page pour les mettre dedans, ou créez un blog !
Quand je vais sur le site de la poste c’est 99% du temps pour suivre un colis ou calculer un tarif, ces deux fonctions sont certes présentes mais pas mises en valeur correctement : ces fonctions sont primaires, pas secondaires.

  • La SNCF :

site de la SNCF
Niveau informations inutiles, c’est le top. Rien que voir le pied de page montre qu’ils ont tellement de pages qu’ils ne savent pas les organiser correctement. Autant faire une page « plan du site » et mettre le lien en bas.
On notera aussi tous les liens en double sur la page : deux onglets pour les avions, pour les hôtels… Ainsi que pour les promos.
Quand je vais sur le site de la SNCF, c’est pour voir les horaires et prix des trains (si possible dans la même page, bordel !), je m’en fiche des prix des billets d’avions ou du ski.

  • Les services publics :

site des services publics
Le syndrome ici, c’est que le concepteur a voulu à tout prix remplir l’espace blanc avec des widgets de toutes les couleurs possibles, aussi peu intuitives qu’esthétiques.
L’autre problème, ce sont les informations en doubles. Pourquoi la partie centrale reprend exactement les liens du menu ? Si c’est pour y ajouter des liens plus précis, autant mettre un menu déroulant…

De plus, la partie de gauche est là aussi typique. Il y a autant de situations différentes que de gens sur Terre : 90% des gens ne trouveront pas exactement ce qu’ils cherchent. Un site internet comme ça ne remplacera jamais un humain à qui parler et lui expliquer la situation.

Ça ne sert à rien ce genre de liste, d’autant plus qu’il y a déjà un formulaire de recherche, qui devrait fonctionner par mots clés. Oui, je pense qu’un site aussi vaste que les services publiques devrait être un moteur de recherche, où on peut chercher des pages correspondant à ce qu’on veut ; pas une liste forcément incomplète de liens.

Si vous voulez un exemple de site web qui marche bien et qui est clair, prenez exemple sur ça :


C’est un moteur de recherche : il y a un champ de recherche et un bouton pour valider. L’utilisateur ne peut pas se tromper.


ÉDIT : pour éviter d’utiliser le site de la SNCF, vous pouvez passer par le site Capitaine-Train. Il est agréé par la SNCF pour vendre des billets, permet de chercher des trajets et des tarifs. Le tout sans pubs et sans emmerdes.

Ukraine : la police tire sur la foule avec des snipers

Jeudi 20 février 2014

La police ukrainienne tire sur la foule avec des AK-47 et des fusils-snipers, ainsi que sur les secours (attention, images sanglantes).

Et pendant ce temps là l’Europe laisse faire.
Oui, elle laisse faire : quand on voit ça, y’a pas besoin de « réfléchir » pour décider arrêter ça : les ordres reçus par les policiers vienne bien de quelque part.

Des images et des vidéos qui ne seront malheureusement pas diffusées à la télé.


Liens via Reddit et tech-services.


Mise à jour du 22/02/2014 : Le régime est tombé.

Mise à jour du 05/03/2014 : on me signale que ce n’étaient peut-être pas les soldats qui tiraient sur la foule, mais un sorte de troisième camp qui tiraient sur les manifestants comme sur les forces de l’ordre. Après, le lien ne dit pas qui étaient ces tireurs d’élite, ni n’est sûr. Ce qui est sûr, c’est que des snipers tuaient.

Navigateurs : arrêtez de masquer le protocole !

Lundi 17 février 2014

Une URL, par exemple celle de cet article c’est ça :
http://lehollandaisvolant.net/index.php?d=2014/02/17/16/05/23-navigateurs-arretez-de-masquer-le-protocole

Ce n’est pas ça :
lehollandaisvolant.net/index.php

Pourtant, presque tous les navigateurs maintenant masquent le « http:// » devant et parfois les éléments après le nom du fichier. C’est quoi la prochaine étape ? Virer le « .net » ?

Ce comportement dans les navigateurs est à chier.
Je sais que les utilisateurs se fichent majoritairement du protocole utilisé pour leur page web, mais putain dans ce cas masquez toute l’URL, ne faites pas les choses à moitié ! Une moitié d’URL ne sert absolument à rien

Mozilla, Google, Opera : vous cassez l’internet avec vos conneries.
C’est trop demander que d’afficher l’URL en entier et pas juste la fin ? Ou au moins d’avoir une option pour ça (dans Opera Mobile, il n’y a aucune option de ce genre) ?

Je sais pas qui a eu cette idée à la con, mais il m’emmerde.
Et si je commençait à parler comme, moi aussi, en masquant la moitié des ? Vous pensez que c’est ? Bien-sûr que. Pourtant, d’un point de vue technique, c’est exactement ce que vous.
Bandes de.

ÉDIT : dans Firefox, vous pouvez désactiver cette connerie en allant dans « about:config » et en cherchant browser.urlbar.trimURLs puis de mettre cette valeur à false.

Pour le fisc, il faut mieux licencier tout le monde mais payer que se sacrifier et sauver des emplois

Dimanche 16 février 2014

*facepalm*

Le mec, patron de sa boîte en difficultés, ne se donne pas de salaire afin de pouvoir continuer à rémunérer ses employés et éviter de devoir licencier tout le monde.

Sauf que… l’URSSAF lui réclame du pognon pour avoir travaillé lui-même de façon non rémunéré…

Alors-là, bravo.
Je crois qu’on a atteint des sommets.

Visiblement, il faut mieux être un gros connard sans cœur qui licencie froidement (du moment qu’on paye ses impôts), plutôt que de se sacrifier, payer ses employés et pas soi-même afin d’éviter de licencier des gens.

Plutôt qu’un redressement fiscal, c’est une médaille que ce type mérite !

Question : vu que c’est l’URSSAF qui paye (en partie) les chômeurs, faut-il mieux licencier et payer l’URSSAF pour que ce dernier paye ceux qu’on vient de licencier ? Ou ne pas payer l’URSSAF mais payer les employés qui n’auront donc pas à être pris en charge ?

Condamné pour avoir utilisé Google

Jeudi 06 février 2014

Dans un État où la justice vit avec 70 ans de retard, il semble « juste » qu’un internaute soit condamné pour avoir trouvé un document librement accessible via Google.

Bluetouff a en effet été condamné parce que certains sites web avaient laissés traîner des documents en accès libre partout sur la planète, qui ont naturellement fini par être indexés par les moteurs de recherches.

Je rappelle que si vous ne voulez pas que les moteurs de recherche indexent vos fichiers, vous pouvez leur dire avec deux mots dans un fichier. Il est aussi possible de protéger ces fichiers par un système d’authentification.

Ne pas savoir ça, surtout pour des personnes dont c’est le métier, c’est de l’incompétence de base.
Attaquer et faire condamner quelqu’un à cause de sa propre incompétence et utiliser à son avantage l’incroyable ignorance des juges, c’est tout simplement scandaleux.

Bluetooff, on est avec toi.

[MÀJ] Les préfixes CSS obsolètes

Dimanche 02 février 2014

Ceci est une mise à jour et une version plus complète de ce post.

Sur les CSS, il est commun d’utiliser les préfixes -moz-, -webkit- ou -o- pour cibler tous les navigateurs.
Ceci dit, on n’en est plus du tout au début des CSS3 et pour pratiquement tout les navigateurs à jours, les préfixes sont totalement inutiles. On peut vérifier le support d’une propriété CSS sur le site caniuse.com.

Voici un petit récapitulatif.

border-radius
Border-radius est supporté par tous les navigateurs maintenant, et depuis plusieurs versions. Pour Opera et IE, ces préfixes n’ont jamais existé.

box-shadow
Même remarque que pour border-radius : les préfixes sont maintenant inutiles.

animation
Mettez la version normale (sans préfix) et la version webkit. Celles de Firefox et d’Opera ne sont plus nécessaires et celle d’IE n’a jamais existé.

transition
Même chose que pour animation.

linear-gradient
La nouvelle spécification — avec « to bottom » ou « to left » au lieu de « top » et « right » — est prise en compte dans tous les navigateurs à jours (Firefox 24+, Chrome 27+, Opera 12+, IE11+).

L’ancienne spec est tout de même encore supportée, avec préfixe uniquement, et la très ancienne spec de Webkit est parfois encore nécessaire pour les vieux iPhone.

box-sizing
Box-sizing est supporté dans tous les navigateurs, sauf Firefox qui a besoin du préfixe.

background-size
Pas besoin de préfixe non plus. Les seuls préfixes qui ont existé n’existent d’ailleurs plus depuis des années.

calc
Cette propriété n’a plus non plus besoin de préfixes, sauf si vous ciblez les Backberry auquel cas il faut le préfixe de webkit. Opera 12 ne le supporte pas, avec ou sans préfixe.

rgba
Pas besoin de préfixes ici, depuis bien longtemps.

border-image
Sauf pour le navigateur par défaut d’Android qui a besoin du préfixe de webkit et d’Opera 12x qui a besoin du -o-, plus personne n’a besoin des préfixes.

background-image
Je parle ici des images multiples : plus pas besoin de préfixes.

word-wrap
Jamais eu besoin de préfixes non plus.


C’est à peu prés tout ce que j’utilise en CSS3, et dont je sais que les préfixes sont utiles ou non.
Bien-sûr, ajouter les préfixes permet de supporter d’autres versions de navigateurs. Mais est-ce franchement encore utile de tripler la taille de son fichier CSS pour supporter Firefox 3.5 alors qu’on est à 26 ? Si je regarde mes stats sur les versions de Firefox, 3% de mes visiteurs sous Firefox utilisent la version 23 ou moins (soit même pas 1% de tous les visiteurs).

Les opérateurs légalement juges de ce que vous pouvez ou ne pouvez pas voir

Mercredi 29 janvier 2014

Fffuuu, bon ça y est : le gouvernement Français a adopté un texte qui donne aux opérateurs FAI le pouvoir de censurer les blagues sexistes sur le net.

Autrement dit, une simple blague de travers (par exemple sur les blondes, qui sont quand même nombreuses), et hop, c’est tout le site qui risque d’être censuré dans le pays parce que M. Orange ou M. SFR aura décidé que ce contenu dépasse les bornes qu’il aura lui même fixé. Il peut aussi décider d’être plus laxiste pour ses propres sites et forums que pour celui du concurrent, ou alors de choisir les sites en fonction de son auteur, son bord politique, son fournisseur internet…

C’est pas comme si les débordements n’auront pas lieu : le site Linux.com ou celui d’Amnesty International sont bloqués par le filtre anti-porno au Royaume-Uni.


Et pendant ce temps là, les bonbons Haribo de couleur noir (ceux en réglisse) sont interdits au Danemark et en Suède car jugés racistes. Non, ce n’est pas une blague.

Poussez pas, on va l’avoir notre société édulcorée, purifiée de tous les vices à la Demolition Man.

[CSS] faire des menus sans flottants avec “display: inline-block”.

Mercredi 29 janvier 2014

Pour faire des menus en CSS, il est d’usage d’utiliser une liste non-ordonnée <ul> et de mettre les éléments de listes <li> en flottants avec float: left;.

Cette solution malheureusement toujours très rencontrée en 2014, c’est du bricolage et ne doit plus être utilisée. Elle n’a que des inconvénients :

  • les éléments étant flottants, ils sortent du flux et ils passent au dessus du reste de la page. Cela oblige donc d’utiliser un <br> bidon juste pour le « clear » ;
  • de plus, il faut spécifier une hauteur minimale pour la liste, sinon elle vaut tout simplement 0px : c’est très chiant pour les images de fond ;
  • si l’écran est trop petit, le dernier élément passe en dehors du menu et surplombe la page… Sans que le menu lui même n’est redimensionné ;
  • si l’écran est trop petit, un flottant un peu trop grand sort du cadre de l’écran et déforme tout l’affichage ;
  • le flottant est un placement compliqué à maîtriser et dont le comportement devient très vite imprévisible si plusieurs éléments flottants se rencontrent ;
  • comment tu fais pour centrer un flottant ?

Pour y remédier, une solution très simple et supportée dans tous les navigateurs jusqu’à IE7 : mettre les éléments de liste <li> en affichage « inline-block; ».
Vous pouvez alors :

  • les dimensionner comme vous le voulez et ils seront les uns à côté des autres ;
  • ils ne sortent plus du flux de la page : si le dernier passe sur la ligne suivante, il repousse le bloc suivant au lieu de le masquer et agrandit le bloc parent au lieu d’en sortir ;
  • il est possible de centrer le menu ;


Dans le futur, on pourra utiliser des solutions beaucoup plus puissantes. Les CSS3 on en effet une nouvelle disposition nommé « flexible » (flex). Celle-ci permettra d’afficher les blocs plus simplement sans se soucier de marges ou quoi que ce soit, par exemple comme les mots dans une ligne de texte justifiée (avec « space-between »), ou en faisant en sorte que les x derniers éléments se partagent la place restante alors que les autres ont une taille fixe.

Mais pour le moment, le module flexbox n’est ni finalisé (il y a au moins trois spécifications différentes) ni supporté uniformément par tous les navigateurs (voir le module Flexbox sur Alsacréations).

En attendant le modèle flexible, je vous conseil donc grandement d’utiliser le inline-block pour vos menus : inline-block est fait pour placer en ligne des éléments de type bloc, contrairement à float qui a un autre but.
Vous vous rendrez également un service immense lorsque vous voudrez faire un site responsive : le modèle des blocs-en-ligne s’adapte parfaitement à un écran de taille variable.


En CSS, soyez logique et évitez de composer des positionnement absolues avec des flottants et d’autres affichages en tableau. Pour mettre des éléments de type blocs en ligne, utilisez simplement « display: inline-block; ». C’est là pour ça.

Aux sites qui me demandent de désactiver mon bloqueur de pub

Vendredi 24 janvier 2014

Vos messages sont bien mignons, à me dire « vous allez me tuer », « vous êtes inconscients », « si le web est gratuit c’est grâce à la publicité ».

Mais quand je vois en plus des tas de messages de ce genre là :

La majorité des internautes qui bloquent la pub n'ont pas conscience du rôle essentiel qu'elle joue. Éduquez-les avec le message qui s'affichera sous forme de barre pour les convaincre de désactiver leur bloqueur de pub.

J’ai envie de faire pareil, mais dans l’autre sens. Comme cela :

La majorité des webmasters qui mettent de la pub n’ont pas conscience du rôle psychologique qu’elle a sur les enfants, ni de son impact désastreux sur la vie privée, ni de son pouvoir sur les dits-webmasters eux-mêmes. Éduquez-les avec un commentaire sur leur blog pour les convaincre de changer de modèle économique.

Car quand Mediapart nous demande de nous poser la question « à qui appartient votre journal ? », et qu’on a vu certains blogs finir par s’autocensurer juste pour ne pas que Môsieur Google leur coupe les vivres, ben je me dis que la question est particulièrement pertinente.
Car avec la pub, le blog n’appartient plus à celui qui écrit : celui qui propose les publicités a aussi un pouvoir sur ce que vous avez le droit de dire.

Et sérieux, si l’argent est vraiment important pour votre site, ne misez pas tout sur Paypal, Flattr, Visa/Mastercard ou une autre plate-forme unique : ces derniers n’hésiteront pas à vous couper les vivres aussi.

Et à ceux qui n’aiment pas les blogs et préfèrent les journaux classiques : vous savez qui donne l’argent aux journaux ? L’État.
Tu parle d’une indépendance.

(j’en avais déjà parlé , mais visiblement le message passe mal)