Pourquoi je ne mets pas d’URL Rewriting sur mon site

Mercredi 16 janvier 2013

no-rage-face.png
On me demande régulièrement si je vais un jour mettre de l’URL rewriting sur mon blog, j’ai toujours répondu non. Voilà pourquoi.

L’URL rewriting, pour un blog, c’est ce qui permet de faire des URL plus courtes, plus lisibles. On passerait par exemple de ça :
http://lehollandaisvolant.net/?d=2011/11/17/21/59/23-la-terre-tourne-dans-tous-les-sens
à ça (masquant les informations utiles au serveur et pas au lecteur) :
http://lehollandaisvolant.net/la-terre-tourne-dans-tous-les-sens

Si je ne veux pas de ce genre de choses, c’est principalement pour cette question : pourquoi faire ?
Qui peut bien se soucier de la forme de l’URL, à quoi ça sert qu’elle soit jolie ou pas ? Pourquoi vouloir faire à tout prix des URL courtes ? Pourquoi vouloir masquer les informations qui expliquent le fonctionnement de l’Internet et du Web ?

La forme de l’URL n’est pas importante : elle est destinée au navigateur, pas au lecteur ! Par ailleurs, vive le copier-coller, hein : qui recopie les url à la main, ici ?

Les URL courtes ne servent strictement à rien : autant utiliser la balise de lien, avec un texte pour cliquer (coucou, Twitter !). Quant aux raccourcissements, n’en parlons pas.

Masquer les informations au serveur ? Pas une bonne chose non plus… C’est comme cette manie de cacher l’ancre et le protocole dans les navigateurs (coucou Opera, Chrome, Firefox !). Si vous ne voulez pas voir l’ancre, ou le protocole utilisé dans une URL, alors masquez la barre d’URL directement ! En afficher seulement une partie ne rime à rien…

Autre chose : utiliser l’URL rewriting nécessite d’avoir une liste de toutes les correspondances entre les URL courtes et les URL longues sur son serveur. Si y’en a 5, ça va. Si y’en a 5000, c’est déjà autre chose : ça ralentit tout l’ensemble et c’est bof pour la maintenance…

Non sérieux, je ne vois pas le besoin ici.