Pourquoi je n’aime pas être coupé d’Internet

Jeudi 10 janvier 2013

wallpaper-785786.jpg Je n’aime pas ma passer de mon ordinateur et d’Internet.
Je peux m’en passer, mais plus d’une semaine (voire quelques jours) c’est chiant. Du moins si j’ai rien d’autre pour m’occuper. En fait, je m’occupe avec un ordinateur, et c’est comme ça. Certains passent leurs journées et leurs nuits dans un garage à bricoler, moi je bricole des bouts de codes sur mon ordi.

Je passe trop de temps sur Internet et derrière un ordinateur ?
En fait, ce que les gens « normaux » font (pas les accrocs du clavier, donc) :
  • quand ils regardent la TV
  • quand ils jouent à la console
  • quand ils discutent au bar du coin
  • quand ils lisent le journal le matin
  • quand ils écoutent un CD
  • quand ils lisent un livre
  • quand ils font du SMS au téléphone
  • quand ils lisent leur courrier papier
  • quand ils vont à la bibliothèque ou à la médiathèque pour découvrir des nouvelles choses
Ben moi, je fais tout ça sur l’ordinateur et sur internet.

La convergence numérique, ça s’appelle : un ordinateur ne sert plus seulement à taper une lettre (avec un seul doigt) ou à faire ses comptes (avec la calculatrice de Windows).
Pour moi, un ordinateur avec Internet est l’outil qui remplace votre TV, votre téléphone, votre journal du matin, votre lecteur CD, votre bibliothèque, votre console, votre radio et j’en passe.

Alors quand je n’ai plus le net, j’avoue, mon monde s’effondre : je suis obligé de regarder des conneries à la TV (des conneries encore plus chiantes que les pires conneries de youtube), de regarder le journal télévisé et de faire mon « état du monde » avec leurs mensonges grotesques (sans pouvoir réagir, ni corriger, ni donner mes idées), d’utiliser un téléphone pour envoyer des SMS facturés à l’unité à un prix qui dépasse ce que paye la NASA pour envoyer des données à ses sondes spatiales (les marges des opérateurs sur les SMS sont de l’ordre de 800%) ou de lire un journal qui ne vaut pas mieux que le JT, bref de faire autre chose, des choses qui m’intéressent pas forcément.

Ouais, j’avoue, sans le net, je me fais un peu chier.

image par 4chan