Ce post est un troll volontaire à destination de ceux qui pense que le réchauffement du climat est faux.

Suite aux récents événements concernant le #brexit, le cours de la Livre Sterling aurait largement chuté :

cours de la livre sterling juin 2016
Réaction des gens normalement constitué :

Ah oui, on voit que ça chute.

Réaction des puristes :

Ya pa déchèlle et 2 date, sa veut rien dir, lol.

Ma réaction aux puristes :

Osef de l’échelle, connard, c’est la tendance de la courbe qu’il faut voir.
On voit que la chute récente dépasse très largement toutes les fluctuations d’avant.

Voici une autre courbe.
Un peu dans le même genre, en fait : une courbe assez monotone, et à la fin, une évolution rapide, dépassant très largement toutes les fluctuations présentes sur le reste du graphique. Il représente l’évolution du taux de CO2 au cours des 10 000 dernières années (en ppm) :

taux de CO2 dans l’air sur 10 000 ans
Et pour être plus clair, voici un lien vers le même graphique, mais sur une échelle de temps beaucoup plus longue. Dans les deux cas, la conclusion ne doit pas changer : quelque chose s’est passé pour produire l’évolution rapide, importante et inédite sur la droite du graphique.

Maintenant, je me demande pourquoi tout le monde (à part les puristes) est d’accord pour comprendre que la Livre Sterling a chuté en regardant le premier graphique, mais qu’il y a encore des gens (comme Donald Trump — qui au passage envisage de briser les quelques rares traités sur les émissions de CO2 que les USA ont signés) qui nient ce que montre le second graphique ?

ÉDIT : concernant les dates pour la première courbe, le niveau est aussi au plus bas depuis 1985 (src).

20 commentaires

gravatar
AlexP a dit :
Hé bien puisque nous sommes vendredi et dans un tropic troll, alors donc c'est permis...

La courbe concernant le cours de la Livre Sterling est complètement manipulé pour faire croire que c'est la catastrophe et la fin du monde.

Pareil pour l'autre courbe.
gravatar
Urgau a dit :
qui au passage envisage de briser les quelques rares traités sur les émissions de CO2 que les USA ont signés) qui nient ce que montre le second graphique ?


Parce-qu'il sont con !
gravatar
AkhThoT a dit :
Ouais et alors ?

Il y a bien augmentation du CO2, comme il y a chute de la livre sterling oui !

"(...) le réchauffement du climat (...)"

En voilà une démonstration faite sur des approximations, elle ne démontre rien, car encore faudrait-il qu'il y ait vraiment une relation réelle et non théorique entre CO2 et réchauffement climatique (en fait le réchauffement précède l'augmentation de CO2 ce qui est logique alors que l'inverse reste à démontrer).

Mais tu as raison il n'y a que les trolls pour croire qu'il n'y a pas de réchauffement climatique. Seulement voilà je fais partie de ceux qui doutent qu'il soit catastrophique et anthropique (du à l'homme à cause du CO2).

Je peux bien sûr me tromper, mais je ne vois pas pourquoi je goberais la thèse officielle aussi facilement, venant de personne se déclarant connaître la vérité 'vraie' et la noyant dans un ensemble d’éléments dont certains sont de véritables mensonges.
gravatar
Le Hollandais Volant a dit :
la thèse officielle

Si tu appelles "officielle" celle des dirigeants, tu seras servi par Trump qui n’y croit pas non plus (à supposer qu’il soit élu, ce qui n’est pas être exclu). J’espère que tu remettra ses dires en cause comme tu remets en cause celle de la communauté scientifique dans son ensemble.

je fais partie de ceux qui doutent qu'il soit catastrophique

Que ce soit l’origine du CO2 (mesurable par concentration isotopique), la causalité CO2→Température (c’est un gaz a effet de serre), ou la source de la hausse de température observée, toutes les études/mesures/relevés disent la même chose.

Chacun est encore libre de penser ce qu’il veut, de remettre en cause ou pas la validité de ces mesures. Il se trouve qu’on n’a pas fait le même choix, toi et moi, mais ce n’est pas grave.

Ce qui est grave, à mes yeux, c’est juste que pour l’un de nous deux seulement, s’être trompé signifiera probablement la fin de l’humanité.
Alors pour le PDG d’Exxon ou de Total, je peux comprendre : l’égoïsme et les intérêts privés prend le dessus. Je ne cautionne pas ce comportement, mais je le comprends (dans le sens où je vois très bien d’où il vient).

Mais alors de la part de gens qui n’ont rien à gagner mais tout à perdre… Ça reste un mystère pour moi (mais bon, tu es peut-être le PDG de Total, je n’en sais rien et à vrai dire je m’en fiche).
gravatar
Pas taper a dit :
Parler de la fin de l'humanité, c'est un peu gros.
S'il y a quelque chose qui me fait peur (et pas basé sur des conjectures) c'est la pollution, destruction de notre environnement et écosystème, surexploitation des matières premières et le nucléaire pour ne prendre que quelques exemples qui sont susceptibles de tous nous toucher et maintenant du fait de l'activité de l'homme.

D'ailleurs, tout devrait être lié au réchauffement climatique y compris les inondations que l'on a pu voir ces dernières années en France. Pourtant, l'urbanisation permet d'expliquer en partie ce phénomène et ses conséquences.
Le pb du réchauffement climatique est qu'il est utilisé par les états et multinationales à desseins (un entre-soi qui se retrouve d'ailleurs à la COP21) . Le greenwashing est omniprésent et on sait bien que les états ni les multinationales n'ont ni l'envie ni intérêt de changer la situation. On a d'ailleurs des labels et des logos complètement idiots, on arrive à vendre des voitures vertes comme si elles purifiaient l'air WTF.
On instaure un climat de peur, une pensée unique qui permet de détourner de l'essentiel, càd, notre mode de vie actuel, de sa soutenabilité et de ses alternatives viables.

Parler d'écologie, d'environnement ou appelé le comme vous voulez n'a pas besoin de se fixer sur le réchauffement climatique, pour moi c'est un peu comme regarder le doigt qui pointe la lune. J'aurai tendance à m'interroger sur les origines d'un réchauffement plutôt que de ses conséquences.
On regarde pas la même chose même si on a les mêmes préoccupations sauf que je peux être acteur de mon destin en me préoccupant de la pollution autour de chez moi, de l'urbanisation à outrance pour l’intérêt de quelques promoteurs, ...
gravatar
AkhThoT a dit :
@Le Hollandais Volant
"(...) tu seras servi par Trump (...)"
Trump n'arrive que maintenant sur la scène politique et je le soupçonne de mauvaise foi sur ce sujet ou d'autres. Je me rappelle surtout des fausses prophétie d'Al Gore par exemple.

"(...) celle de la communauté scientifique dans son ensemble."

Ça c'est malheureusement un mensonge ...

"(...) s’être trompé signifiera probablement la fin de l’humanité."

Je crois que j'ai déjà parlé de Malthus avec toi, sinon on peut, c'est le bon vieux principe de la peur et de la culpabilité. On peut aussi parler des nuisances du principe de précaution.

Tu crois vraiment que l'on a rien à perdre à écouter les catastrophistes, tu crois vraiment que ce discours de peur ne profite pas à certains ?

Je ne suis pas le PDG de Total, et encore cela te rassurerait peut-être finalement. Si tu as acquis des certitudes sur le sujet, c'est très bien, moi je me contentes de faire part de mes doutes. Je n'ai pas un avis tranché, mais j'espère au moins que tu ne gobes pas tout ce qui se dit et qui vont dans ton sens. Et que c'est bien en faisant la part des choses que tu te positionnes dans les gentils et moi dans les méchants.

Au fait désolé d'apporter ici une opinion 'différente' :-)
gravatar
bain moussant a dit :
@AkhThoT

Mais tu as raison il n'y a que les trolls pour croire qu'il n'y a pas de réchauffement climatique. Seulement voilà je fais partie de ceux qui doutent qu'il soit catastrophique et anthropique (du à l'homme à cause du CO2).


Tout est là :
http://climate.nasa.gov/evidence/

"On Earth, human activities are changing the natural greenhouse. Over the last century the burning of fossil fuels like coal and oil has increased the concentration of atmospheric carbon dioxide (CO2). This happens because the coal or oil burning process combines carbon with oxygen in the air to make CO2. To a lesser extent, the clearing of land for agriculture, industry, and other human activities have increased concentrations of greenhouse gases."

Pour étayer sur la principale source d'émission de gaz à effet de serre dû à la production d'énergie (rassure moi AkhThoT, les centrales électriques, c'est bien des Hommes qui les ont construites ?), voici une vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=bFoSmr8TISg

Pour les feignants, ce qu'Etienne klein dit :

80% des besoins mondiaux en énergie sont couverts par les combustibles fossiles : petrole=31% ; gaz naturel=22% ; charbon=27%
les 20% restant sont couverts par la biomasse (bois+déchet organique) 8% ; le nucléaire 5% ; l'hydro 6% ; et l'éolien+ le solaire représentent moins de 1%

Le constat est le suivant : la consommation mondiale d'énergie augmente :
-au début du 18eme siècle elle est estimée à 0.25 GigaTep (pop=1milliard*, soit 0.25Tep/personne)
-à la fin du 19eme elle est de 1 GigaTep (pop entre 1 et 2 milliard*, soit 0.67Tep/personne)
-au milieu du 20eme elle est de 2GigaTep (pop=3 milliard*, soit 0.67Tep/personne)
-en 2014 elle est de 13 GigaTep (pop=7 milliard*, soit 1.86Tep/personne)
Il est à noté que tout le monde n'a pas encore accès à ce luxe.

/!\ Suite plus en lien avec la vidéo /!\

Et ce besoin croissant en énergie n'est pas près de s'éssoufler car il reste encore énormément de ressource à cramer et que MOI, je souhaite continuer à prendre des bains bien chauds.

Bref, déjà avec la merde qu'on a dispersé dans l'atmosphère jusqu'à présent, imaginez si cela continue en puissance 10....

Oui, l'Activité de l'Homme contribue au changement climatique ! Si les plantes peuvent le faire, nous aussi, y'a rien de bizarre ni d'anti-nature, c'est la vie quoi. Quand on péte ça fait ne fait pas que du bruit, il faut le savoir c'est tout.

*http://www.statistiques-mondiales.com/croissance_population.htm
gravatar
Le Hollandais Volant a dit :
@Pas taper :
J'aurai tendance à m'interroger sur les origines d'un réchauffement plutôt que de ses conséquences.

Et une fois que les origines sont démontrées ?

@AkhThoT :
Tu crois vraiment que l'on a rien à perdre à écouter les catastrophistes, tu crois vraiment que ce discours de peur ne profite pas à certains ?


Si la météo annonce un risque d’inondation chez toi, que tu es dans une vallée et au rez-de-chaussée, tu t’en fous aussi ?
C’est pourtant la même chose.

Ou pas en fait : on prédit mieux le climat que la météo.

Je n'ai pas un avis tranché, mais j'espère au moins que tu ne gobes pas tout ce qui se dit et qui vont dans ton sens.

J’ai au contraire un avis tranché. Et concernant, sur ce point, ce qui ne va pas dans mon sens, ça se résume à des gens comme Trump qui disent « croyez-moi sur parole » ou des études faites par Ford, Exxon, Shell, donc bon, autrement dit rien de valide.

Mais ça n’est pas différent d’autres trucs : j’ai également un avis tranché sur la rondeur de la terre ou le fait que l’homme descend du singe. Ou encore que le Soleil soit une étoile et que que la Terre n’est pas au centre de l’univers.

Au fait désolé d'apporter ici une opinion 'différente' :-)

Ce n’est pas le problème et je pense que tu le sais.

@Pas taper :

Parler de la fin de l'humanité, c'est un peu gros.

Ça n’arrivera pas d’ici 10~15 ans, c’est sûr, mais si on continue sur notre lancée, on s’y dirige très certainement. L’écosystème mondial est lié à plein d’endroits et il suffit de quelques dérèglements pour tout bouleverser. L’humain n’est qu’une espèce parmi d’autres, et même si elle s’est adaptée à tous les climats, la région où chaque personne peut évoluer confortablement est assez réduite, que ce soit sur la température, ou les maladies, virus, etc. contre lesquelles nous ne sommes pas immunisés.

Si des régions vont être immergées, inondées, rasées tous les ans par des cyclones, elles seront invivables et les gens devront migrer, éventuellement en dehors de là où leur ancêtres se sont confortablement établis.

S'il y a quelque chose qui me fait peur (et pas basé sur des conjectures) c'est la pollution, destruction de notre environnement et écosystème, surexploitation des matières premières et le nucléaire pour ne prendre que quelques exemples


Ça en fait partie, et ça vient s’ajouter à l’effet de l’homme sur la planète et l’écosystème mondial, oui.
gravatar
Le Hollandais Volant a dit :
@bain moussant :
Oui, l'Activité de l'Homme contribue au changement climatique ! […], y'a rien de bizarre ni d'anti-nature, c'est la vie quoi.


Exactement ! Ce n’est pas parce que c’est humain que ce n’est pas naturel. L’être humain est apparu grâce à la nature, nous faisons partie d’elle.

Mais après, c’est pas parce que c’est « naturel » que c’est forcément bon (bon pour nous). Après tout, le Vésuve était naturel, les astéroïdes sont naturels et les tsunamis aussi

En revanche, le fait que l’on soit humain fait de nous la première espèce à être consciente de nos actions et de notre avenir. Et ça nous donne le pouvoir inédit de pouvoir changer les choses et de pousser notre civilisation dans la direction que l’on souhaite.


Si l’on souhaite vivre sur une planète sans ours polaires, sans tigres, sans éléphants, sans cacaoyers et sans des milliers d’espèces menacés, mais avec un climat violent qui détruit nos constructions après que l’on les ait reconstruites, c’est une façon de voir le monde de demain, et elle est légitime : certains peuvent avoir intérêt à vivre dans un tel monde.

Le fait qu’on se dirige actuellement vers une telle planète n’est pas un débat : c’est un fait. On détruit des espèces, on réchauffe le climat et on agit sur l’environnement par chaque action que l’on fait (comme toutes les espèces d’ailleurs).
Le fait qu’on veuille ou non une telle planète, là est le débat. Et c’est là que l’on peut agir.

Et c’est là qu’on a un choix à faire. Et mon choix personnel c’est de faire en sorte que nos descendants ne considèrent pas le XXIe siècle comme le siècle qui a vu s’éteindre toutes les espèces (ours, lions, panthère, éléphants…) que j’ai appris à reconnaître dans mon abécédaire quand j’étais gamin. Je pense qu’un tel monde serait triste rien qu’avec ça, sans même inclure le fait qu’il soit climatiquement invivable.
gravatar
Beanux a dit :
Si l’on souhaite vivre sur une planète sans ours polaires, sans tigres, sans éléphants, sans cacaoyers et sans des milliers d’espèces menacés, mais avec un climat violent qui détruit nos constructions après que l’on les ait reconstruites, c’est une façon de voir le monde de demain, et elle est légitime : certains peuvent avoir intérêt à vivre dans un tel monde.


Hé, c'est comme ça qu'on va résoudre le problème de la croissance !!! *genius*

@AkhThoT

Jusqu'a maintenant, tu n'a apporté que des mots, mais aucune sources, sur quoi base tu tes idée alternatives ? Je suis moi aussi capable de soutenir que 1+1 = 3, mais il faut étayer un minimum.
La on a compris que tu pense différemment, mais il ne faut pas remettre en doute juste pour remettre en doute.

1+1 = 3 relève d'une équation connu, ou il y a une erreur de raisonnement, donc avec ton argumentaire, si on a raison, on peut prouver que tu as tord, ou se ranger a ton avis.

Par contre, 1+1 =10 en binaire, et pourtant s'pas évident pour tout le monde
gravatar
Stephanoux a dit :
Salut,

Ce qui fait que les gens croient la première courbe plus que la seconde est une question d'echelle (dans le temps et l'espace).

- La chute brutale de la Livre Sterling se constate en quelques minutes. Ses conséquences se font sentir entre la seconde suivante et les mois à venir et concernent les Britaniques en premier lieu (même si la finance est globale, pas sur que la dégringolade de la Livre inquiète trop les Japonais qui n'ont pas de Livres dans les poches).

- Pour le réchauffement climatique, en gros on dit qu'il y a 6 000 ans, la température était bonne mais que dans 100 ans elle sera intenable, alors que ce qui inquiète l'Homme c'est la météo des prochaines 24h, parce que demain, c'est exactement là où il va être - là où la grêle va concerner que le village voisin, les innondations le département loin au sud et la canicule le pays à côté. Mais pas chez lui.

Cela dit, entre en jeu également notre complexe de supériorité en tant qu'espèce. La chute d'une monnaie s'incrit dans les règles établies par les Hommes - donc indiscutable puisque la nature et ses fantaisies n'interviennent pas - et l'évènement politique qui déclenche cette chute étant perçu comme négatif, il est donc logique et crédible que la monnaie subisse le même sort.

À l'inverse, ni le réchauffement climatique ni ses conséquences sont des règles établis par l'Homme. Brûler des cochonneries qui modifient notre environnement est une loi naturelle qui échappe à notre contrôle. Et c'est un problème car la nature à toujours été perçue comme hostile, incohérente et ingrate. Cela permet donc aisement à l'espèce humaine de décharger sa responsabilité sur tout ce qui lui passe par l'esprit et qui est bien plus visible qu'une tonne de CO2 : le soleil, Wallstreet, Jésus, le thermomètre, les Franc-maçons, Al Gore qui est en fait un petit homme vert, la faute à pas de chance mais surtout à personne.
gravatar
Maat-Yeux a dit :
Exactement ! Ce n’est pas parce que c’est humain que ce n’est pas naturel. L’être humain est apparu grâce à la nature, nous faisons partie d’elle.

Mais après, c’est pas parce que c’est « naturel » que c’est forcément bon (bon pour nous). Après tout, le Vésuve était naturel, les astéroïdes sont naturels et les tsunamis aussi

En revanche, le fait que l’on soit humain fait de nous la première espèce à être consciente de nos actions et de notre avenir. Et ça nous donne le pouvoir inédit de pouvoir changer les choses et de pousser notre civilisation dans la direction que l’on souhaite.


@Le Hollandais Volant C'est totalement vrai, mais l'humain travail pour son salut (évolution) comme vous l'écrivez notre mere terre offre des désastres dit naturel mais mortel pour nous.
L'espece humaine est pas la premiere a etre consciente mais la plus évolué à notre connaissance, y'a que ceux qui font rien qui ne font pas de bêtises.
Respectons la terre et mourons avec elle le jour ou elle s'éteint, c'est inévitable! pensons a notre salut à la place de penser a cette nature qui nous à emprisonner dans nos corps.

"Avant de sauver les autre il faut d'abord ce sauver soit meme car on ne sauveras plus personne une fois mort" Les pompier.
gravatar
Le Hollandais Volant a dit :
@John Doe : #teamPremierDegré spotted .o/

@Maat-Yeux : justement, ayant cette conscience, ça serait bien qu’au lieu de précipiter notre déclin, on essaye de l’éviter.

@Stephanoux : Si je résume ce que tu dis, les gens s’en foutent parce ça ne fait pas partie des préoccupations du moment. Dans ce cas pourquoi pas simplement s’en foutre au lieu de nier activement des faits avérés ?
gravatar
Josselin a dit :
Il faut être débile pour nier le fait que le réchauffement climatique existe.
On entends souvent dire que c'est cyclique, que depuis la nuit des temps les températures augmentent, puis baissent et ainsi de suite.

C'est vrai oui, sur des centaines d'années peut être. Nous en seulement 10 ans on a "réussi" à tout déréglé. On est en train de pourrir la planète qui nous fait vivre. La stupidité humaine n'a pas de limite
gravatar
e-jambon a dit :
Ta réaction "OSEF" de l'échelle est ridicule.
Tu es le premier à râler quand quelqu'un prend une info sans comprendre ce principe de base.

Je ne sais absolument pas de quoi il s'agit en me basant sur le graphique : sa valeur informative est strictement nulle.

Le problème n'est pas tant qu'une information soit mal présentée.
Dans un sens comme dans l'autre, ça n'apporte rien à la conclusion.
Celui qui s'intéresse à la question devra :
- soit classer le tout dans la catégorie "ça m'intéresse pas, je m'en fous, et je suis toujours aussi ignare sur ce sujet".
- soit chercher plus d'informations, s'il veut avoir un jugement éclairé.
- soit choisir de croire sur parole celui qui parle.

Il y a tout un panel d'options.

Mais certainement pas "Je vois bien que ça chute" : parce que justement : je ne vois RIEN.
Et encore moins : "Je ne vois rien, donc sa conclusion est fausse".
On doit dire "Je ne vois rien, donc je n'en sais rien" et non "Je ne vois rien, donc je tire une conclusion".
C'est aberrant.

Du reste tes deux exemples suivant sont de bons exemples de graphiques qui ont du sens.
gravatar
e-jambon a dit :
Sur le problème "CO2", le graphique est certes parlant, mais il ne faut pas perdre de vue que ce n'est qu'un graphique.
Il ne dit pas tout, comme n'importe quel graphique. Ni de la manière dont on mesure, ni de la précision du graphique. Par exemple si on remonte à 650 000 ans, quel est l'interval et la précision de la mesure ? Peut-on avoir "loupé" des variations courtes étalées sur quelques centaines d'années ?

Je ne nie pas une seule seconde que la situation est suffisamment alarmante pour ne pas 'négliger'. Je suis même un ultra partisan du camp "il faut réagir rapidement en conséquence, en attendant d'avoir d'autres informations, de mieux comprendre de quoi il retourne".

Ceci étant dit, il y a deux arguments de poids à mon sens :
- Le premier : nous les humains, nous avons bien du mal à accepter de ne pas être maître de notre environnement. Nous avons tendance à vouloir le maîtriser et à nous donner un rôle bien plus important qu'il ne l'est réellement.
A ce titre, je ne cesse de repenser au vulcanologue ( Haroun Tazieff) que j'entendais à la radio (il y a fort longtemps) dire qu'un volcan en activité dégage autant de CO2 en un jour que la ville de Paris en un an, et qui modérait, à ce titre, les envolées délirantes des climatologues ("les hommes sont responsable du CO2... il faut tout arrêter, c'est la fin du monde et c'est la faute aux humains").

- Le deuxième : A 99°C, l'eau ne boue pas. Il suffit d'un degré supplémentaire pour que l'eau boue.
Le rôle de l'humain n'a pas besoin d'être très important pour changer l'équilibre des choses.
En conséquence, on ne peut pas se permettre de ne pas réagir : même si nous ne sommes pas "responsables" d'un changement planétaire, nos actions, même minimes, ont un effet redoutable sur l'équilibre.
gravatar
,Maat-Yeux a dit :
@L e Hollandais Volant :
justement, ayant cette conscience, ça serait bien qu’au lieu de précipiter notre déclin, on essaye de l’éviter

Oui ! Nous le voulons tous, même les Présidents des plus grande corporation.(Ils ont aussi des familles & ils aiment leurs vie.)
Apres pour sensibiliser servons nous d'exemple.
Pour moi la planète Mars peut servir d'exemple, pourquoi? A vous de me le dire.
Je pense que plus tard l'humain pourras crée sont propre écosystème.
Vive la science et les technologies.
gravatar
Skybolt a dit :
Pourquoi la courbe du graphique du taux de CO² est-elle en 3 couleurs ? Indique-t-elle le taux au niveau mondial ou seulement au niveau de Hawaï ?
gravatar
Le Hollandais Volant a dit :
@Skybolt : C’est simplement que les mesures ont été faites en 3 fois.
Les deux premiers sont faits au Pôle Sud et le dernier à Hawaii.

Pour remonter les niveaux de CO2 sur 500 000 ans, on doit juste trouver une couche de glace suffisamment épaisse, et seul l’Antarctique permet ça. Les mesures les plus récentes peuvent être faites à peu près partout dans le monde.
gravatar
Stephanoux a dit :
@Le Hollandais Volant :

Peut-être parce que ces gens qui nient activement les causes du réchauffement climatique réagissent comme jadis l'industrie du tabac face aux évidences. Accepter la réalité cela implique que nous changions nos habitudes et même notre mode de vie qui rappelons le, est basée sur l'égocentrisme et le Produit Intérieur Brut, deux choses incompatibles avec la préservation de l'environnement.

Bref, cette courbe c'est le père fouettard qui vient sonner la fin de la récréation parce que nous avons échoués à nous auto-discipliner. Et face à cet echec, le déni est une façon pratique d'en reporter les conséquences sur les petits nouveaux de l'année prochaine...

Les commentaires sont fermés pour cet article