Le site Planet-Series a été fermé et les auteurs arrêtés. Ils risquent la prison et jusqu’à 500 000 € d’amende.

Quand il s’agit de protéger les intérêts privés des magnats du Copyreich, il y a du monde : police, justice, associations d’ayant-droits, coopération internationale… Tout ça marche bien pour fermer les sites définitivement et mettre les auteurs derrière les barreaux.

Par contre, pour protéger physiquement les citoyens du terrorisme on préfère fliquer tout le monde, instaurer un blocage DNS foireux et extensible administrativement (lire : sans juge et sans preuves), mettre tout le monde sur écoute. Par contre on n’entend toujours pas parler de raids policiers contre ceux qui tiennent le site ou contre les serveurs histoire de les mettre hors ligne une bonne fois pour toute.

J’en ai déjà parlé, je sais, mais c’est lassant.
D’autant plus que les sites de téléchargement illégaux disparaîtraient rapidement s’il y avait une offre légal potable… Mais non, investir n’est pas leur but. Attaquer tout ce qui bouge et bouffer le fric sur le dos des gens, y compris des innocents (taxe copie privée), voilà ce qu’ils font.

8 commentaires

gravatar
Katsono a dit :
Je vois dans les commentaires qu'ils ne sont même pas sûrs en fait de qui ils ont arrêté puisqu'ils mentionnent « l'administrateur présumé ».

C'est ridicule qu'on perde maintenant notre temps avec ce genre de conneries. J'aurais compris si c'était la DGFIP mais même pas.
gravatar
Francis Drake a dit :
Ouais enfin, ils risquent, entre le max encouru et ce qui est appliqué, y a une marge.

Moi, ce qui me gonfle en ce moment, c'est cette manie de tirer à boulets rouges sur les flics, encore une fois tu t'attaques à cette corporation alors qu'ils ne font qu'agir sur des ordres venant de tout en haut.

Et ces attaques, cette haine anti-flic, toi, ta blogosphère, les sebsauvages et compagnies ne font que l'attiser en relayant les moindres faits divers, les témoignages bidons (crus sur parole...), sans source ni rien d'autres, pauv' choux de nuits debouts.

Je n'ai jamais aimé particulièrement gendarmes, policiers, mais moi j'obtempère quand ils me demandent quelquechose, je les respecte, et jamais je n'en ai insulté un, et si dans une manif j'en insulte un, caillasse un, je viendras pas pleurer de cette « ô injustice » de m'être pris un coup de matraque dans la tronche.

Désolé de ce commentaire pas trop relatif au contenu de ton billet avec lequel je suis majoritairement en accord, excepté que le piratage ne disparaîtrait pas vraiment, vu le niveau du % de gens en situation de « pauvreté » dans ce pays, mais j'en ai ras-le-bol de lire tout le temps cette fustigation envers les flics, c'est la goutte de trop, et personnellement je m'étonne qu'il n'y ait pas plus de dérapages au vu de ce qu'ils endurent, et bien accrus depuis les plans vigipirates.
gravatar
Le Hollandais Volant a dit :
@Francis Drake : « Ils risquent », oui, c’est bien ce que j’ai mis, et c’est ce qui se trouve dans l’article initial aussi.

Pour ton coup de gueule : ce n’est pas le ministère qui oblige les policiers à passer des gens à tabac, premièrement. Et deuxièmement, on assume sa fonction jusqu’au bout. Si tu prêtes serment de défendre la loi et d’obéir aux ordres, alors tu n’as aucune excuse si les ordres vont à l’encontre de tes convictions personnelles.

Si tu veux défendre les citoyens contre ce qui est injuste, démissionnes, pose ta matraque et viens manifester en tant que personne sans te cacher sous un uniforme qui inspire à juste titre non plus la sécurité, mais la violence.
Et puis être policier, j’imagine que c’est aussi savoir se tenir et ne pas se mettre à tabasser tout le monde dès qu’il y en a un qui ouvre sa gueule. Il y a d’autres moyens d’arrêter des gens que leur exploser la gueule ou les traîner par terre.


Enfin, si tu n’aimes pas ma (!) blogosphère, crées la tienne pour exprimer clairement, haut et fort ce que tu veux.
Et pour les « sebsauvages et compagnies », vas leur parler directement : je ne suis pas responsable pour ce qu’ils font ou disent.

Si maintenant tu as quelque chose à dire qui n’a aucun rapport avec l’article, tu ouvres un blog à toi, peu importe où, je le partagerai même dans mes liens si tu veux, mais ne viens pas faire de hors sujet en vue de lancer un énième débat inutile dont on sait tous qui défendra qui. Merci.

Fin de la parenthèse.
gravatar
John Doe a dit :
À mon humble avis, c'est simplement que collaborer avec des états étrangers pour faire fermer un site de piratage, c'est bien plus facile que de collaborer pour faire fermer un site islamique hébergé dans un pays islamique.

Sans parler qu'on a aucune information sur la durée de l'enquête (s'il a fallu 10 ans pour fermer UN site, c'est totalement inefficace pour un site d'appel à la haine qui a des conséquences dramatiques dans l'année qui suit) ou sur ses modalités (est-ce que justement ce n'est pas en fliquant tout le monde qu'ils ont identifié certains auteurs ?).

Les sites de piratage sont sans doute illégaux dans tout les pays (ce qui ne veut pas dire qu'ils sont pro-actifs, mais ce qui veut dire qu'ils n'ont aucun argument pour refuser la collaboration), tandis que les sites islamiques sont sans doute carrément protégés dans certains pays (sans que je porte aucun jugement de valeur, cela est un autre très très grande débat: la frontière entre appel à la haine et liberté d'expression est d'ailleurs assez floue pour certains)

Mais bon, c'est sans doute une approche trop scientifique :)
gravatar
Le Hollandais Volant a dit :
@John Doe : justement, ils arrivent à collaborer pour ThePirateBay, alors pourquoi pas pour les sites terroristes ?
S’ils ne sont pas capables de faire la même chose pour les sites qui appellent à la haine, je le vois comme une manque de volonté.

Pour l’exemple de sites islamiques, il serait à ce propos pas mal qu’ils manifestent leur désaccord avec les pays qui protègent ces sites autrement que par des médailles de légion d’honneur. Il me semble qu’appeller à la haine ou au meurtre c’est contraire à certaines valeurs que tous les pays sont censés appliquer (les droits de l’homme de l’ONU, par exemple).

Il y a une différence entre faire un site qui parle de sa religion et un site qui appelle à massacrer toutes les autres. Après, si certaines croyances ne peuvent pas dissocier ces deux choses là, ben…
gravatar
Maat-Yeux a dit :
Bonsoir
Un site qui appelle au meurtre ou contre les droits de l'homme doit etre fermer.
Si il y a désaccord avec les pays qui protègent ces sites ,ils doivent etre fermer par la force donc hacker.
L'état lui même a dit "être en guerre".Donc qu'ils la fassent aussi sur le web, non?
Pour moi les sites de partage dit "illégaux" ne sont pas comparable face aux sites qui appellent à la haine, prostitution enfantine ect...
Il y a de grosses priorité à revoir.

Les commentaires sont fermés pour cet article