L’apparition des interfaces graphiques sur les ordinateurs et leur utilisation à la place des interfaces textuelles a eu une conséquence : l’usage d’icônes au lieu de mots pour représenter une action sur un écran. On clique en effet sur l’icône d’un haut-parleur pour gérer le son, et non pas sur un bouton inscrit de « gestion du son ».

Choisir une icône relève d’un important travail : comment faire en sorte que le dessin d’une icône soit bien représentative de l’action qui lui est associée ?
Pour l’icône du son, par exemple : ce que l’icône représente n’est en fait qu’une partie généralement cachée d’une enceinte, le haut-parleur, justement. Pourtant il est communément accepté aujourd’hui.

Ce travail n’est pas simple du tout, mais ici je vais parler d’un autre problème : les icônes qui vieillissent.

Par exemple, l’icône aujourd’hui très répandue pour l’action « enregistrer » est une disquette :

i
Questions :

  • qui sait ce qu’est une disquette ?
  • qui en a déjà vu ?
  • qui en a chez lui ?
  • qui en utilise encore ?

Je pense que la majorité d’entre vous répondront « oui » aux deux premières questions (quoi que : si vous avez moins de 15-20 ans, ce n’est peut-être même pas sûr). Je suis même persuadé qu’une partie en a chez lui (c’est également mon cas). En revanche, je suis sûr qu’une vaste majorité n’utilise plus de disquettes du tout depuis au moins plusieurs années.

Alors comment se fait-il que tout le monde connaisse cette icône, alors qu’une portion grandissante des utilisateurs n’ont jamais utilisé de disquettes et même jamais vu ?
J’ai bien une idée de la réponse : c’est parce que « c’est comme ça ». On vous a dit que c’était le bouton pour sauver votre travail et depuis vous savez que c’est ça, que ce soit sur un jeu vidéo, sur l’ordi, la tablette, le téléphone…

Juste pour info, voilà une photo de quelques disquettes 3½ pouces :

des disquettes 3½ pouces
Comme c’est inscrit dessus, la capacité des disquettes est de 1,44 Mo. Oui, méga-octets. Leur taux de transfert maximal est de 62,5 ko/s. Et celles là sont des disquettes « hautes capacité », les dernières produites (avant il y en avait d’autres : plus grandes, plus lentes, moins capacitives).

L’icône de la disquette était très explicite il y a 25 ans : la disquette était le support de stockage communément utilisé (comme la clé USB aujourd’hui, ou même le cloud), et signifiait qu’on fixait son travail sur un support physique pour pouvoir la conserver pour plus tard ou pour le partager avec quelqu’un d’autre.

Aujourd’hui, l’enregistrement d’un fichier a toujours le même but, mais à aucun moment n’intervient la disquette. Aussi les applications ont-elle ajoutés des boutons pour être en phase : enregistrement PDF, envoie par e-mail, partage direct sur les réseaux sociaux. Mais le symbole de la disquette est toujours là.

Voici quelques autres icônes qui se retrouvent dans le même cas, à des degrés plus ou moins poussés :

quelques autres icônes
Première ligne :

  • le répondeur : il représente deux bobines de bande magnétique sur laquelle étaient enregistrés les messages vocaux laissées sur les anciens téléphones. Le format de stockage pour ça était en effet de la bande magnétique (des petites bobines contenant des dizaines de mètres de ruban très fin).
  • le téléphone : c’est le combiné téléphonique d’un téléphone fixe avec fil (oui on devait rester à côté du téléphone — de la taille d’une brique — pour parler). Bien loin des smartphones…
  • une enveloppe : (en papier) celle là est assez simple je pense pour ne pas avoir besoin d’explications. Qui utilise le courrier postal (coûte 1€ la feuille, arrive après 2 jours, obligé de se déplacer au bureau de poste pour envoyer) pour communiquer entre potes quand on peut le faire via e-mail, sms, ou les réseaux sociaux ?
  • un clavier de téléphone fixe : la disposition des touches numériques sur les claviers de smartphone sont hérités de celle des vieux téléphones fixes. On y trouvait aussi les touches dièse et étoile.

Seconde ligne :

  • une pile : là aussi on s’en souvient, mais à l’heure actuel tous les appareils sont rechargeables et les piles tendent être moins utilisées. Elles continuent cependant d’être l’icône des batteries sur les smartphones et les ordis.
  • une bobine de film photographique : avant pour faire une photo, on achetait du papier photographique qu’on plaçait dans un appareil photo et on devait tourner une petite manivelle pour dérouler la bobine et prendre une nouvelle photo. Le film photo réagissait à la lumière (comme un capteur CCD, mais de façon chimique). Il fallait ensuite donner le film au photographe pour qu’il développe les photos sur du papier (opération qui se faisait avec des produits chimiques dans une pièce toute noire).
  • un réveil mécanique : aujourd’hui, on utilise un smartphone pour se réveiller (les moins jeunes utilisent peut-être un radio réveil, qui fait radio en plus de réveil). Encore avant on avait cet objet entièrement mécanique dont on remontait le ressort avec une petite manivelle (ou une clé) au dos et une petite aiguille venait frapper deux cloches situées sur le dessus, à l’heure désirée.

Certaines icônes tirent leur origines d’objets pratiquement disparus aujourd’hui : le répondeur ou le combiné téléphonique par exemple. Les icônes continuent pourtant d’être très répandus, et même d’être l’icône « standard » pour leur applications propres.
D’autres sont plus faciles à identifier même pour les plus jeunes (email, par exemple) mais là encore, on a tendance à oublier que l’usage de ces objets s’est dévié : le courrier ne sert plus trop pour communiquer entre particuliers (pas dans ma génération en tout cas, et très certainement pas non plus celles à venir).

Et des icônes comme ça, il y en a plein d’autres : une carte routière (pliable), une disque vinyle, une loupe, un poste radio, un carnet de contact… ou même tout simple un dossier pour les fichiers.

Il est probable qu’un jour viendra où tout le monde utilisera encore ces icônes sans avoir la moindre idée de l’existence d’objets matériels à leur effigie.

Plus comique, viendra t-il un jour où on entendra « pourquoi t’as une icône “enregistrer sous” sur ton bureau ? » ou « Bonjour, je cherche des icônes Gmail en papier, vous avez ça ? » ? Ça serait amusant, je trouve.

21 commentaires

gravatar
Olivier a dit :
Il n'y a pas que les icônes. On passe bien des coups de fil. L'expression est restée mais moins les câbles de téléphone.


Et il y a d'autres exemple dans le langage d'expressions qui peuvent rester alors que l'origine devient obscure. Les icônes sont une sorte de langage, normal que ça suive le même chemin.
gravatar
John Lemon a dit :
Ben ouais que j'ai encore des disquettes, tiens! Dernièrement, j'ai même eu l'occasion d'allumer un minitel pour une expo. Des décennies qu'il traînait à la cave, ces machins ça ne se pètent jamais ...

C'est comme demander à quoi servent un crayon et une cassette, seul les vieux-de-la-vieille s'en souviennent : ça ne rajeuni personne
:D
gravatar
Richard Dern a dit :
Tu touche à un sujet brûlant et extrêmement intéressant: la métaphore du bureau.

Ces icônes, à mon avis, ont encore de beaux jours devant elles: elles sont rassurantes parce que justement bien établies. Je suis certain que si tu remplace l'icone de la disquette pour représenter l'action d'enregistrer un objet par, disons, une icone avec des 0 et des 1 au dessus d'un SSD, les utilisateurs seront perdus.

Même toi qui te fais cette réflexion, je suis sûr que si une appli t'offre une barre d'outil censée de permettre d'enregistrer ton travail, et que l'icone correspondante n'est pas une disquette, tu pesteras contre les développeurs qui auront eu l'idée saugrenue de changer la sacro-sainte disquette. En tout cas, ça sera ta première réaction. La deuxième sera probablement plus mesurée: tu seras amusé que quelqu'un ait partagé ton ressenti, et tu seras fier de ta réflexion :)

En vérité, ce n'est pas tant leur transformation que leur suppression qui serait intéressante. Dans les applis web, on a de moins en moins besoin d'enregistrer notre travail puisqu'il est enregistré en temps réel. Du coup, l'icône de disquette tend effectivement à disparaitre.

Parce que, comme tu le précise bien, remplacer ces icones est un travail difficile de réflexion. Par quoi remplacer l'icone du réveil ? Des notes de musique ? risque de confusion avec une appli de lecture audio. Par une heure fixe ? risque de confusion avec l'appli permettant de régler l'heure. Et l'icone du répondeur ? Comment visuellement représenter un enregistrement numérique ?

L'avantage du old-school c'est que c'est matériel, loin des séries de bits du numérique, et donc facilement représentable. Par ailleurs, oui, c'est suranné, mais c'est ainsi qu'est la fameuse métaphore du bureau, qui rassure tout le monde, même les plus jeunes et les moins instruits de la vieille (bonne ?) époque. Ça n'empêche pas d'avoir des icones d'aspect moderne, même représentant des objets désués :)
gravatar
Le Hollandais Volant a dit :
@Olivier : très juste pour les expressions de langage !

Et dans cas on peut également aller plus loin, par exemple avec certaines touches de clavier, qui nous arrivent directement du télégraphe : http://lehollandaisvolant.net/?d=2014/05/26/20/09/45-les-touches-de-clavier-devenues-inutiles-avec-le-temps

@John Lemon : l'exemple typique, mais parfait :D

@Richard Dern : si on changeait toutes les icônes aujourd'hui, je serais probablement perdu, oui, comme tout le monde.
En revanche, on aurait pu prendre une icône plus éternelle dès le début (avec des 0 et 1 par exemple comme tu suggère). Mais ça renvoie au problème initial v ne serait-ce pas moins intuitif et efficace ?

Dans tous les cas, ilne s'agit pas de reprocher le choix de ces icônes (le résultat est efficace car elles sont explicite, reconaissables et acceptées par tout le monde ce qui est globalement l'essentiel), mais plutôt remarquer certaines choses. Je ne savais pas que ça s'appelelait la métaphore du bureau.
gravatar
frounch a dit :
Bref, il faut remplacer toutes ces icones par celles d'un smartphone...

Plus sérieusement, en effet, c'est comme ça et je vois pas le problème. Tu utilises bien des icônes loupe pour la recherche ou cadenas pour mot de passe dans blogotext. Combien de personnes en ont chez elles? pas bien plus que celles qui ont disquettes ou réveil mécanique à mon avis...

Que proposes-tu à la place?
gravatar
Elessar a dit :
Tous ces exemples ne sont pas forcément si obsolètes que ça. Quelques commentaires :
- le clavier téléphonique : c'est la même forme qui est utilisé sur les claviers affichés sur écran tactile !
- les lettres en papier : tout de même, du courrier papier, on en manipule bien assez pour ne pas l'oublier, pour l'administratif, et pour envoyer des cartes postales de vacances ;
- le réveil : vu la tendance récente à faire des téléphones incapables dont le réveil ne fonctionne que s'il est allumé, je pense que les radio-réveils ont encore de beaux jours devant eux ;
- le disque vinyle : jamais vu ça en icône colorée, et en monochrome (c'est la mode en ce moment, les icônes monochromes), c'est identique à un CD !
- la carte : personnellement, je n'irais certainement pas voyager sans carte, un téléphone étant trop peu fiable pour ça, et par ailleurs, les cartes en papier restent indispensables pour quiconque fait de la randonnée ;
- la loupe : ça, c'est juste très tordu, ça viens du personnage de Sherlock Holmes, mais la loupe en tant que telle n'est pas spécialement obsolète, seulement peu utilisée, aussi bien hier qu'aujourd'hui ;
- le dossier : comme pour le courrier, des dossiers en papier, on en manipule toujours, pour stocker les fiches de paie, les papiers de la sécu, etc.
gravatar
jcf a dit :
J'aimerai apporter quelques petites précisions :

L'enveloppe : C'est toujours utilsé. Bon ok j'ai plus de 35 balais mais même avec cette passion (qui est aussi mon boulot) qu'est l'informatique/numérique je trouve plus agréable de lire une correspondance épistolaire qu'un mail. Par ailleurs, même pour l'administratif (services public, banques, candidatures, invitations (mariage, baptême, etc), l'enveloppe est conservée. C'est moins impersonnel je pense.

La pellicule photographique : Elle est encore utilisé, mais plus par des passionnés ou des pros que par le commun des mortels. Son avantage : la définition et la profondeur de l'image (pas un pixel)

Le vinyl : Il revient très à la mode pour la simple raison que le son analogique est de bien meilleure qualité que le son numérique qui tend souvent à tronquer les sommets des courbes hautes et basses des sinusoïdes de son. Un vrai mélomane préfèrera le vinyl. Par ailleurs, tu en retrouves beaucoup à la FNAC (pour ne citer qu'eux).

Le réveil mécanique : Encore une fois, l'amoureux des rouages va préférer un réveil mécanique. J'avoue que je n'en connais pas beaucoup. Ceci étant, c'est le même problème que pour les montres mécaniques par rapport aux montres à quartz ou les montres connectées. Personnellement je préfère ma bonne vielle montre à remontoir et jamais je ne voudrai d'une montre à quartz ou connectée.

La pile électrique : Elle a de beaux jours devant elle, tout n'est pas rechargeable : les jouets, les télécommandes, certains appareils photos numériques, etc.

le combiné téléphonique : En effet tout le monde sait encore ce qu'est un téléphone à impulsion (d'ailleurs bien pratique car même en cas de coupure d’électricité, lors d'un orage par exemple, ce dernier fonctionnait toujours) Mais il existe des téléphones modernes qui veulent reproduire le style old school du vieux combiné tout en conservant le côté sans fil http://media-cache-ec0.pinimg.com/736x/43/f8/f3/43f8f39a7a0ac8f5840b24a8bbc3aef4.jpg.
Sans compter certains appareil qui veulent donner un coté vintage aux smartphones :
http://www.geeky-gadgets.com/wp-content/uploads/2011/09/retro-iphone-dock_1.jpg
http://blog.mytrendyphone.co.uk/wp-content/uploads/2010/11/iPhone_accessories.jpg


A noter qu'il y a d'autres icons qui existent pour les tâches que tu as pu citer :

Enregistrer : même si la disquette revient souvent, d'autres voient le jour : https://www.iconfinder.com/search/?q=save
Disque : icon de CD/DVD, un disque c'est un disque
Pile (chargement) : de plus en plus remplacé par une prise ou un éclair : https://www.iconfinder.com/search/?q=charge
Réveil : Peut être remplacé par une cloche (se voit de plus en plus) : https://www.iconfinder.com/search/?q=ring
Pellicule : De plus en plus remplacé par un icon de photo (justement) : https://www.iconfinder.com/search/?q=photo
gravatar
la pile a dit :
aujourd’hui, on utilise un smartphone pour se réveiller


Oui oui, va jusqu'au au bout de ta pensée, en fait ce que tu voudrais c'est remplacer toutes ces icônes "old school" (à par la pile) par une seule et même icône : un smartphone.

J'suis partant.

:p
gravatar
Le Hollandais Volant a dit :
@la pile : Ce que je pense c’est qu’il faille remplacer l’icône de la pile par un smartphone aussi : j’en ai un qui peut recharger d’autres appareils (en OTG : il peut recharger un second téléphone, ma Nintendo 3DS ou les lumières de mon vélo)
@frounch : mais je n’ai jamais dit qu’il fallait les changer…

Je ne propose donc rien du tout à la place, à part peut-être une loupe (ou un smartphone, si vous y tenez) à vous deux pour mieux relire l’article.

@jcf : oui, c’est parfois encore utilisé, mais largement moins. Tout le monde sait encore ce qu’est une enveloppe grâce à l’administration (mais ne vante-t-on pas, à raison selon moi, le passage au tout numérique ?). Pour un appareil photo ou les films, à part les pro et les passionnés, on n’utilise plus ça de façon générale.
Il y a de grandes chances que tout le monde sache reconnaître un appareil photo ancien, sans pour autant en avoir déjà vu, ni savoir s’en servir.

+1 pour les nouvelles icônes, même si elles restent à usage (encore ?) rares.

@Elessar : je suis d’accord dans l’ensemble, mais on utilise quand même beaucoup moins ces objets maintenant qu’il y a, disons, 15 ans.
Perso je pars toujours sans carte : tout est dans mon téléphone (j’ai toute l’europe). C’est une question de préférences, on a la chance d’avoir le choix, les deux ayant ses avantages.
Pour l’enveloppe pareil : une lettre a son charme, mais il n’empêche qu’on écrit moins de courriers qu’avant.
Pour le clavier téléphonique : on l’utilise beaucoup moins maintenant, pour la simple raison qu’on passe plutôt par le carnet d’adresses, lui aussi renommé en "liste de contacts" (voire par Siri et ses équivalents).
On le retrouve encore, c’est vrai, même sur nos claviers d’ordi avec pavé numérique.
gravatar
frounch a dit :
@Le Hollandais Volant :
Du coup, c'est juste pour dire ce qu'on voit passer depuis des lustres ailleurs sur l'utilisation de la disquette pour enregistrer.
Ca vaut le coup de pondre un article pour ca...
Exemples qui datent de 6/7ans:
http://www.developpez.com/actu/22040/Pourquoi-l-icone-de-sauvegarde-est-elle-encore-une-disquette-Alors-que-plus-personne-n-en-utilise-par-quoi-la-remplacer/
http://thecodersbreakfast.net/index.php?post/2009/02/24/Les-symboles-ont-la-vie-dure
gravatar
Gilles a dit :
L'icône qui me dérange le plus reste la disquette, totalement inadaptée.
De plus, on parle d'habitude... heu mon fils de 8 ans en CE2, il aura quelle habitude de la disquette quand il devra sauvegarder pour les premières fois un document ?

Va falloir inventer quelque chose car le propos de Timo est quand même intéressant : on ne peut pas comparer l'oral et le visuel.
Le visuel marche parce qu'il existe "partout".
La disquette, en dehors des icônes de traitement de texte, je n'en vois plus.
Alors que le mot "Sauvgarder" ou "Sauver", il va continuer d'exister.
Faut trouver l'icône du disque dur :) car ça les jeunes savent (en théorie) qu'il y en a un dans l'ordinateur.

A la limite ça : http://clipartsign.com/upload/2016/02/18/hard-disk-download-hard-drive-icon-clipart-image.png

Parce que le pire, c'est que si on cherche "icon hard drive" dans Google Images, on voit un disque dur... mécanique (il y a le bras) hors un SSD, y'a pas trop de mécanique :D
gravatar
jcf a dit :
@la pile :

Heuu je préfère me réveiller avec la radio de mon bon vieux radio réveille ... rien de plus irritant qu'une sonnerie (ou une musique toujours la même) pour être réveille de bon matin
gravatar
jcf a dit :
@Gilles :

Oui mais, c'est une forme standard et reconnu de tous car faisant partie intégrante de l'histoire informatique (comme d'autres choses d'ailleurs). Du coup, que veux tu mettre comme moyen de sauvegarde :
- un disque dur ? c'est encore moins parlant pour le commun des mortels.
- une clé USB ? quel forme ? il y en a tellement
- une carte SD peut être ? bof
- un serveur / PC ? logique ... ou pas ?

Ou alors un des icons que j'avais montré plus haut, exemple un de ceux qui ressemble à "Télécharger", pourquoi pas, et encore comme l'a dit le Hollandais, c'est peu répandu.
gravatar
Le Hollandais Volant a dit :
@antistress : en effet, ça semble pas mal du tout du coup.
En plus c’est facilement repérable vu qu’on a les mêmes variantes pour le cloud, mais avec un nuage au lieu du dossier !
gravatar
Gilles a dit :
Génial Antistress :)

Rese plus qu'à proposer ça chez LibreOffice pour commencer :)
gravatar
Non2 a dit :
Bonjour,

C'est assez comique de voir comment la perception des icônes peut différer d'une personne à l'autre ... Pour ma part la représentation de la cassette audio peut signifier aussi « Enregistrer », car avant les cassettes, on pouvait enregistrer ses programmes ou données sur ces cassettes. De même la série de points ne m'évoquait rien jusqu'à ce que je lise les lignes suivantes : un cadran téléphonique est dans mon esprit un cadran rotatif, à l'ancienne. Mais c'est vrai, c'est un vieux schnock de 56 balais qui vous parle ... ;)

Comme dit Richard Dern, « ... tu pesteras contre les développeurs qui auront eu l'idée saugrenue de changer la sacro-sainte disquette. », il y a bien un rapport entre l'icône informatique et l'icône religieuse. Si plus grand' monde maintenant ne connaît les origines de la symbolique des icônes, personne n'aurait l'idée saugrenue de prendre une représentation de vierge à l'enfant pour un raccourci vers le site de Parents-Secours. L'importance de l'icône, en informatique aussi, est bien dans le sens qu'on lui donne plutôt que dans son origine historique.
gravatar
Bernard a dit :
L'enveloppe, je reçois toujours des factures papier et c'est très près du symbole de la poste. Et le picto qui indique une sortie (et ressemble très fort au rond avec une barre qui en sort des interrupteurs de nos PC). C'est un carré avec une ligne (parfois une flèche) qui en sort. C'est exactement l'hyeroglyphe qui signifie la même chose dans l'écriture de l'ancienne égypte (sauf que la flèche y est un serpent si je me souviens bien). Cela fait des milliers d'années pour celui-là.
La puissance des pictos, c'est que la signification est intuitive et immédiate. Qui sera assez créatif pour trouver un remplaçant et assez persuasif pour l'imposer ?
gravatar
Alain Ternaute a dit :
Seule solution pour renverser le phénomène : adopter le vintage ou "retro".
Certains fabricants proposent des modèles qui s'inspirent visuellement de versions obsolètes.

Pour le téléphone, on peut citer le socotel s63, le Classy, ou le téléphone rétro de Simvalley Communications. Pour le réveil, bah il en existe plein dans le genre rétro… Pour la pile, il existe de boites à pile en forme de pile et de toute manière, la pile reste toujours d'actualité. Dans le même ordre d'idée, on pourrait fabriquer des boites à cartes SD, à disques-durs ou des boitiers NAS en forme de disquette. Pour le répondeur, le symbole reprend celle des cassettes audio, qui laissaient apparaître la bande magnétique ; or, il me semble me souvenir d'un modèle de lecteur MP3 en forme de cassette, tel que cet instructables : http://www.instructables.com/id/Cassette-MP3-Player/ . Pour la pellicule photo, par contre… je n'ai pas d'idée.

Les commentaires sont fermés pour cet article