Dans mon article expliquant comment désactiver facilement les applications Android, je donnais aussi une liste des APK système qu’on peut désactiver, et avec elle leur fonction au sein d’Android. L’article a presque 3 ans et était faite pour Android 4.1, voici venu le moment pour une mise à jour.
Je prends ici comme base la tablette Acer Iconia 10, sous Android 5.0.2 qui est rootée.

La tablette n’ayant pas beaucoup d’applications tierces (ce qui est une bonne chose), la liste suivante contient surtout des composants d’Android qui peuvent être désactivés.

Quelques notes avant de commencer, par rapport à l’article pour Android 4.1 :

  • sous Android 4.x, les APK se trouvaient dans le dossier /system/app. Sous Lolipop, il y a deux dossiers : /system/app et /system/priv-app. Les deux fonctionnent de la même manière.
  • un autre changement est que ces dossiers ne contiennent plus les APK et les .odex, mais des dossiers qui eux contiennent les APK et les .odex. La méthode reste la même, mais il faut « chmoder » le dossier entier à 000.

N’oubliez pas : si vous voulez désactiver une application système, il faut d’abord aller dans les préférences > applications, puis réinitialiser votre application en supprimant les mises à jours.
De plus, si vous désactivez par exemple Google Chrome, il sera tout à fait possible d’aller sur le play Store et d’installer Chrome. Ceci est donc également une méthode de transformer les bloatwares en applications « normales ».

À vous de voir si vous avez besoin des applications en question, en ce qui me concerne, les APK à désactiver dans /system/app sont :

  • AcerFreehandCapture : un utilitaire pour réveiller la tablette en utilisant la caméra.
  • AcerGallery : un gestionnaire d’images d’Acer.
  • AcerNidus : un gestionnaire de rapport de bugs pour Acer. Un mouchard qui récolte des informations sur votre téléphone.
  • BasicDreams : un fond d’écran animé.
  • Books : Google Play Livres
  • Chrome : Google Chrome. J’utilise Firefox.
  • CloudPrint : Un outil pour imprimer un document en passant par le Wifi.
  • Drive : Google Drive.
  • Email : Le client Email par défaut d’Android (j’utilise K9-Mail)
  • Exchange2 : Le client Exchange, pour utiliser la messagerie de Microsoft.
  • FaceLock : L’outil pour déverouiller l’écran à coup de grimaces.
  • FloatCalculator : ↓
  • FloatCalendar : ↓
  • FloatGadget : ↓
  • FloatText : → Ces 4 applications sont des méta-paquets qui permettent d’avoir la calculatrice, le calendrier, etc. en mode « flottant », c’est à dire en tant que que widget par dessus les autres applis.
  • Gmail2 : Gmail (pas besoin)
  • GoogleKorean : ↓
  • GooglePinyin : → des paquets pour le coréen et le chinois (?) dans le clavier Google.
  • GoogleTTS : Le outil de reconnaissance vocal.
  • GoogleTranslate : Google Traductions.
  • Hangouts : Hangouts (ça va, c’est pas trop dur à deviner)
  • HoloSpiralWallpaper : Un autre fond d’écran animé.
  • LiveWallpapers : → Le gestionnaire de fond d’écrans animés. Je désactive ça car je n’utilise pas. Même si c’est joli, ça consomme pas mal de batterie.
  • LiveWallpapersPicker : ↑
  • Maps : Google Maps.
  • Music2 : Google Play Musique
  • Newsstand : Google Kiosque (pour les magasines et les journaux via Google Play)
  • NoiseField : Un autre fond d’écran.
  • PartnerBookmarksProvider : Des outils marketing/partenaires de Google
  • PhaseBeam : Un autre fond d’écran.
  • PhotoTable : Un gestionnaire d’images, pour utiliser la tablette comme écran à photos
  • PlayGames : Google Play Jeux
  • PlusOne : Google Plus
  • PrintSpooler : Un autre outil pour l’impression depuis la tablette.
  • ScreenGrabber : Un outil pour faire des captures d’écran.
  • TouchWakeAppSettings : un utilitaire pour réveiller la tablette depuis l’écran
  • Videos : Le gestionnaire de vidéos. J’utilise VLC.
  • VisualizationWallpapers : Un autre fond d’écran.
  • YouTube : Youtube (je préfère le désactiver ici et l’installer depuis le Play).
  • talkback : Le moteur de synthèse vocal de Google.

Les APK à désactiver dans /system/priv-app sont :

  • AcerBlueLightFilter : un filtre à lumière bleue (style "Redshift"). Je préfère l’application CF-Lumen.
  • AcerClock2 : Un widget d’Acer, celui de la pendule.
  • AcerOOBE3 : Un outil d’Acer qu’on a quand on allume la tablette pour la première fois.
  • AndroidForWork : Un outil pour utiliser la tablette pour travailler (je ne sais pas trop ce que ça fait).
  • DemoVideo : Une vidéo de démo (faut vraiment un APK pour ça ?)
  • EZNote : Une application de prise de notes. Je préfère color-notes.
  • GooglePartnerSetup : encore des trucs de google et ses partenaires
  • Tag : Le truc pour faire du NFC.
  • Velvet : La barre Google en haut (j’utilise pas ça).
  • astro : Un gestionnaire de fichiers pré-installé.

Désactiver tout ça à la main dans Root Explorer peut être assez chiant.
Je préfère donc faire ça en ligne de commandes depuis mon l’ordi (sous Linux Mint).
Il suffit d’activer les outils de développeurs et de brancher votre tablette en USB à votre ordinateur. Sous Linux Mint, il faut installer le paquet android-tools-adb. Ensuite, lancez les commandes suivantes dans un terminal :

adb shell

Si votre ordinateur reconnaît la tablette, cette dernière vous demande de confirmer l’accès.
Le shell d’Android est maintenant disponible sur l’ordinateur. Ne faîtes rien sans savoir ce que vous faîtes : vous pourriez rendre la tablette inopérante.

Mettez-vous en super-utilisateur :

su root

(Validez l’accès root avec super-su)

Pour faire les modifs de chmod dans les dossiers, la partition système doit être remontée en mode lecture-écriture :

mount -o rw,remount /system

Allez dans le dossier /system/app :

cd /system/app

Et là vous chmodez les applications que vous voulez d’un seul coup (la commande suivante les chmode tous, à vous de faire le tri — de toute façon rien n’est perdu si vous vous trompez) :

chmod -R 000 AcerFreehandCapture AcerGallery AcerNidus BasicDreams Books Chrome CloudPrint Drive Email Exchange2 FaceLock FloatCalculator FloatCalendar FloatGadget FloatText Gmail2 GoogleKorean GooglePinyin GoogleTTS GoogleTranslate Hangouts HoloSpiralWallpaper LiveWallpapers LiveWallpapersPicker Maps Music2 Newsstand NoiseField PartnerBookmarksProvider PhaseBeam PhotoTable PlayGames PlusOne PrintSpooler ScreenGrabber TouchWakeAppSettings Videos VisualizationWallpapers YouTube talkback

Et dans le dossier /system/priv-app :

cd /system/priv-app
chmod -R 000 AcerBlueLightFilter AcerClock2 AcerOOBE3 AndroidForWork DemoVideo EZNote GooglePartnerSetup Tag Velvet astro

Et c’est bon.
Plus qu’à redémarrer :

reboot

La tablette va redémarrer, votre session shell va être déconnectée et tout est bon : au démarrage, les applications seront supprimées.

14 commentaires

gravatar
Gilles a dit :
Confondre les Gapps et des "bloatwares" c'est un troll ?
Sinon avec CyanogenMod, ni bloatware ni Gapps :)

De toute façon, la meilleure méthode pour virer des bloatwares :
- avoir un accès "root"
- installer un désinstalleur d'applis "système"

Enfin, dans ta croisade aveugle anti-Google, pourquoi ne supprimes-tu pas le Google Framework et les "services" avec le mot "Google" dedans ?
D'ailleurs si tu voulais virer 100% de ce qu'à fait Google, tu passerai sous Replicant :D car même l'appli "Téléphone" est made in Google (mais remplaçable).
gravatar
Le Hollandais Volant a dit :
@Gilles : c'est toi le troll. Et je ne pars pas en croisade contre Google non plus.
Mon article n'est pas un article de dégooglisation.

Il est là parce que je suis dépassé par le fait de subir Gmail et Exchange alors que j'ai une adresse perso, de subir Chrome alors que j'ai Firefox, de subir Maps alors que je préfère OSM-And, de subir G+ alors que j'ai déjà un navigateur, de subir Hangouts alors que je n'utilise jamais la visio et qu'en plus c'est une tablette sans puce téléphone.

Donc ouais, ce sont des bloatwares, des logiciels pré-installé pas du tout indispensables, dont je n'ai qu'une envie c'est de m'en passer car ils se lancent tous au démarrage et tournent en tâche de fond en bouffant à la fois la batterie et mon quota de données mobiles.

De toute façon, la meilleure méthode pour virer des bloatwares [est]

Meilleure pour toi, mais pas pour moi.
Ici je donne une méthode pour ne pas avoir à effectuer la tâche ridicule qui est d'installer un désinstallateur.

Quant à Cyanogen, 1) je n'ai jamais installé ça et je veux pas briquer mon appareil 2) ils ne supportent pas mon modèle et enfin 3) entre dégoogliser Android et googliser un Cyanogen, je vois pas qui serait le plus débile.
gravatar
tiery a dit :
hello ,

Il y a une autre méthode pour ceux-celles qui ne veulent pas passer par le terminal , il suffit d'installer le portail d'application F-Droid puis d'installer : /system/app mover (Add and remove system apps ) , testé-approuvé ;)
On peut aussi installer un pare-feu ( afwall+ ) et bloquer les applications désirées , je l'ai fais mais par contre il y a certaines appli systèmes , je ne sais pas si je dois les bloquer ou non vu que je ne n'ai pas trouver de tutoriel concernant afwall+.
gravatar
Le Hollandais Volant a dit :
@tiery : Pour AFWall+, tu peux y aller : si tu est bloqué pour faire une opération dans une application (par exemple Firefox), il suffit de faire l’opération inverse et réautoriser ton application (par exemple Firefox).
Je ferais peut-être un tuto pour AFWall+, ce programme étant vraiment bien foutu.
gravatar
tiery a dit :
Il y a aussi le pare-feu NetGuard ( tjrs dans f-droid) qui lui peut marcher sur un appareil non-rooté , je l'avais installé mais je le trouvais plus compliqué à configurer que AFWall+.
gravatar
seb a dit :
C'est quoi l'intérêt de désactiver une appli pour la réinstaller après, ce que tu fais avec Youtube. Ça change quoi?
J'ai déjà été voir dans toutes les applis installées sur ma tablette pour en désactiver certaine via l'interface graphique, les 3/4 ont des noms qui ne me parlent pas. Comment tu sais à quoi elles correspondent? Tu fais une simple recherche sur internet du nom de l'APK?
gravatar
Le Hollandais Volant a dit :
@seb : Pas grand chose, sinon le fait d’avoir toutes ses applications au même endroit et de pouvoir les supprimer par la suite si l’envie t’en prends.
Avant si tu veux supprimer Youtube, tu dois virer les mises à jour et la désactiver.
Après, tu peux simplement la supprimer dans le Play-Store.

Ceux qui ont des noms bizarres, il faut mieux ne pas y toucher sans savoir ce qu’on fait.
Pour faire cette liste, j’avais cherché sur le net le nom de chaque APK, oui. Autrement, avec Root Explorer, on peut aussi ouvrir les APK et voir ce qu’ils contiennent (comme un zip). Les fichiers à l’intérieur contiennent parfois des informations sur leur utilité.

C’est le cas par exemple du programme "TAG". En regardant dans les fichiers XML dedans, on voit qu’il demander des droits pour le NFC. Il contient aussi toutes les icônes en rapport avec le NFC.
C’est cet APK qui gère le NFC (et il est présent, installé, et tourne même sur les appareils qui n’ont pas de puce NFC).

De toute façon, si tu désactive une application pas trop cruciale, tu pourras la réactiver en appliquant la méthode inverse. C’est ce qui m’étais arrivé il y a 3 ans, quand j’avais fait la première version de l’article : j’avais désactivé l’application de gestion des images. Ça avait fait planté l’application de prise de photos (qui en avait besoin). La réactiver permettait de reprendre des photos. Idem pour le gestionnaire de téléchargements, qui est indispensable à Google Play.
gravatar
Not A Robot a dit :
@Gilles: "Sinon avec CyanogenMod, ni bloatware ni Gapps :)"
Euh c'est faux: Cortana bientôt, TrueCaller, Boxer, etc... ?
gravatar
cyp a dit :
@Not A Robot :

Toi tu confond Cyanogen OS (et ses Bloatware) et CyanogenMod (qui ne contient rien de superflux)....
gravatar
NicolasDroid a dit :
Désinstaller ou geler une appli système / bloatware ? Le seul avantage de désinstaller permet de libérer de l'espace disque, qui ne sera pas réutilisé malheureusement. Tandis que geler une appli permet de faire marche arrière en cas un crash rencontré. Je recommande à tous de geler plutôt que de désinstaller du bloatware. Une fois gelé, on peut forcer leurs arrêts pour fiabiliser le processus.
gravatar
Le Hollandais Volant a dit :
@NicolasDroid : Oui. Le fait de geler une appli permet de revenir en arrière.
Et ma méthode de « chmod 000 », consiste précisément à ça : les APK systèmes sont toujours là, juste invisibles.
Le processus inverse, pour le réactiver, est très simple aussi.

Et si au bout d’un moment on ne rencontre jamais de problèmes, on peut toujours supprimer les dossiers (ou les archiver sur un disque dur) pour gagner de la place.

En ce qui me concerne, je n’ai pas de problèmes de place sur mon téléphone, c’est plus le fait d’avoir des applications qui tournent en arrière plan qui m’embête : ça bouffe du réseau, du CPU et de la batterie. La place sur la mémoire ne m’est pas indispensable.

Par contre, que veux tu dire par là ?
Une fois gelé, on peut forcer leurs arrêts pour fiabiliser le processus.
gravatar
Le Hollandais Volant a dit :
@Not A Robot : dans tous les cas la définition de « trucs inutiles » varie d’une personne à l’autre.

L’essentiel c’est d’avoir une solution, à la fois pour installer un truc qu’un utilisateur voudrait (là c’est simple : le play store) que supprimer quelque chose qu’on n’a pas besoin (là par contre, ce n’est jamais proposé par défaut).

Les commentaires sont fermés pour cet article