Cet article est un petit retour d’expérience personnel à propos de mon usage de Linux, depuis des années.
Il est également une réflexion par rapport à ce post sur Reddit : « Linux users are arrogant... ».

Si je devais décrire mon passage de Windows à Linux, je dirais que je suis passé par trois étapes. Trois stades.
J’ai commencé sous Windows 98 en 2005 (on n’a pas tous eu un ordi à 10 ans). L’ordi est mort après 1 an (mon Pentium 1 a grillé). J’ai acheté un pc portable sous XP peu après, en 2006.

Je suis resté sous XP environ 2 ans, avant de jeter Windows par la fenêtre et de passer sous Ubuntu 8.04 sur un coup de tête durant l’été 2008.
XP n’avait aucun secret pour moi : j’allais jusqu’à éditer des fichiers DLL pour faire ce que je voulais. Ubuntu par contre, c’était nouveau. J’avais déjà été voir sous Ubuntu 7.04, pour voir ce que c’était, ainsi que quelques autres distributions (Fedora, Mandriva, OpenSuSE…), mais je ne l’avais jamais utilisé pour un usage normal.

C’est la première phase : on s’inscrit sur tous les forums et on pose toutes les questions qu’on a.
Évidemment, un tel ouistiti se fait rapidement fermer sa gueule à coup de PDF « Simple Comme Ubuntu » ou « Linux pour les novices ». Du coup, j’ai fermé ma gueule et j’ai lu.
En fait, j’ai bien fait : le truc cool après la lecture c’est qu’on n’a plus de questions et que tout est clair.

Par contre on a toujours quelques bugs sur l’ordi, mais on sait comment les poser : on ne dit plus « Le son marche pas. 7.04. Portable Asus », mais on donne plus d’info : modèle du PC, modèle de la carte son, version du kernel… Ah et bien-sûr, on a cherché sur Google avant.

Heureusement, quand le son ne marchait pas dans mon cas, une personne sur CCM avait le même ordi, le même kernel et a trouvé une solution : une ligne dans un fichier et un reboot. À ce moment là, c’est encore de la magie pour moi, mais ça marchait.

La deuxième phase arrive là : on commence à utiliser un peu la ligne de commande, à tester des trucs, à comprendre ce qui marche ou pas, quel fichier fait quoi…
On passe aussi du temps à chercher et à aider les autres sur les forums. Et… on passe une bonne partie à faire de la pub et à dire que Linux c’est bien et que Windows ça pue.

Ce n’est pas toujours par pur troll : c’est plutôt par le fait d’avoir découvert un truc tellement bien, tellement cool, tellement mieux que Windows. On a vu la lumière, ça nous rend détestable, mais ça finit par passer.

C’est durant cette phase que j’ai commencé à tenir un site (ayant découvert la CLI et les commandes Bash, on se tourne vers la prog ou, dans mon cas, vers le HTML/PHP). D’ailleurs, au début je faisais pas mal de sujets à troll pro-linux. J’en fais beaucoup moins désormais.

C’est la troisième phase : on utilise maintenant Linux tous les jours, on a trouvé un système convenable, 100% configuré à notre goût et à nos besoins. On a trouvé une recette pour avoir un ordinateur qui fonctionne.

On passe moins de temps à bidouiller (si tout fonctionne, pourquoi s’entêter ?) et on découvre moins de choses nouvelles. On passe aussi moins de temps à aider les autres sur les forums : ben oui : raz le bol de donner des liens vers « Simple Comme Ubuntu » à des n00b qui veulent pas fermer leur gueule et utiliser google ;).

Par contre, ayant un site web, je me dis que tout ce que je note sur mon cahier à propos des commandes Linux utiles, ben ça peut parfois resservir pour nous, mais aussi pour les autres. Du coup, on publie des astuces, des tutos, des formulaires… La différence avec les forums, c’est que maintenant les astuces sont parfois hyper-spécifiques. Mais qu’importe : on pose ça en ligne.

On est moins con aussi : on tape moins sur Windows. Parfois même on se surprend à utiliser Windows pour jouer car il faut l’avouer, avant l’arrivée de Steam les jeux sous Linux c’était très limité. On tape également moins sur les utilisateurs : à juste titre on dit souvent simplement « 'sais pas, 'pas Windows. 'peut pas t’aider. ». Par contre on aide toujours ceux qui veulent essayer Linux et qui ont la même patience que nous (ça se voit tout de suite : si il lit « Simple Comme Ubuntu » sans broncher, alors c’est un bon ptit gars), et ceux qui souhaitent apprendre en plus de vous laisser réparer l’ordinateur.

Mais au final, la gue-guerre Windows-Linux on se rend compte que c’est débile.
Au fond on sait que Windows c’est une perte de temps, tout comme troller et essayer de convaincre des gens pas motivés (qui est une perte de temps bien souvent bien plus grande). Du coup ça passe.

On est bien avec ce qu’on a et on finit par être Linuxien à l’intérieur mais « osef » de l’extérieur. Car au fond, on en a marre de supprimer des tool-bar à la con et des virus à des gens qui ne savent pas utiliser ni un ordinateur ni Windows ou qui ne cherchent pas à comprendre.
On est sous Linux, tranquille et c’est bien : j’y trouve mon compte. Si d’autres trouvent leurs comptes ailleurs, tant mieux aussi.

Pour en revenir à l’article initial : je ne sais pas si c’est de l’arrogance. Je dirais plutôt que c’est la vérité.
Windows est installé sur 90% des ordinateurs et Linux sur environ 0%.

Donc forcément, il y a plus de chances qu’un novice utilise Windows que Linux, et que Linux soit utilisé par quelqu’un d’expérimenté, vu qu’il aura déjà traîné sur le net et qu’il est tombé "par hasard" sur une page parlant de Linux et qu’il a voulu essayer.
Il en résulte donc que le novice qui n’y connaît (encore) rien, va faire des erreurs (ce qui est normal). Résultat logique : dans la quasi-totalité des problèmes d’ordi, c’est sous Windows que ça se passe. Conclusion du n00b : Windows c’est de la merde. Conclusion du power-user : Windows c’est de la merde, ce qui constitue à mon sens un cas rare où tout le monde arrive à la même conclusion…

L’autre problème avec le novice sous Windows, c’est que personne ne lui dit rien : les ordinateurs sont vendus avec Windows, mais sans manuel d’entretien. Or un ordinateur, ça demande de l’entretien : si vous ne le faites pas, il devient lent, « ça rame », il plante, le disque dur déborde et plus rien ne marche.
Et de ce côté là, Windows est un mauvais élève et Linux un bon élève : Windows fragmente le disque et laisse traîner des fichiers partout, alors que Linux fait tout pour éviter la fragmentation et supprimer régulièrement les fichiers inutiles. C’est comme ça. Les deux tendent à converger, mais on en est encore très loin et ce status quo est encore bien là et réel.

En plus de ça, pour chaque problème sous Linux il y a une ligne de commande (tout peut-être convertit en ligne de commande). Elle peut rebuter, mais au moins ça fonctionne et n’a pas besoin de manuel d’instruction : tu ouvres le terminal, tu copies-colle la ligne de commande, tu valides et c’est bon : le problème est résolu. Quel que soit la ligne de commande, on fait pareil : copier-coller, valider, et c’est bon.

Windows nous cache la ligne de commande (car il en a une aussi !) : elle n’est pratiquement pas là et très peu utilisé. Du coup, il faut des logiciels compliqués pour résoudre des problèmes simples.
Le résultat est que les gens s’y perdent et ne résolvent plus les problèmes et les laissent s’accumuler jusqu’à ce que l’ordinateur soit bon à remplacer (alors qu’il suffit d’un coup de « balai virtuel » pour qu’il fonctionne comme au premier jour).

Si vous vous demandiez pourquoi il n’y a pas de manuel d’entretien avec votre ordi ou votre Windows : c’est évidemment mieux pour la consommation et l’économie de racheter un nouvel ordinateur tous les 6 mois, une fois que le précédent est trop lent.

Dire « je ne sais pas comment faire, mais ça serait plus simple sous Linux », ce n’est pas infondé. Ce que je raconte ci-dessus n’est qu’un exemple.
Libre à vous d’y voir de l’arrogance quand-même, mais alors j’y verrais de l’ignorance : c’est vous qui demandez de l’aide pour utiliser votre Windows, pas moi. Mon ordinateur ne rame pas, ne chauffe pas, ne plante pas, malgré le fait que ça fait juste 5 ans que je trimbale le même disque dur et les mêmes fichiers. Ce n’est pas vous le problème, mais votre système d’exploitation.

PS : inutile de me dire que votre ordinateur ne marche pas sous Linux, que le bluetooth déconne ou que le Wifi ne marche pas. Si vous voulez Linux absolument, commencez par acheter un ordinateur qui le permette. On n’exige pas d’un ordinateur vendu sous Windows qu’il puisse faire tourner Linux, comme on n’exige pas d’une voiture de course qu’elle puisse labourer un champ de maïs. Si on veut labourer un champ, il faut un tracteur.
Ici c’est pareil : pour Linux il faut du matériel Linux, point.

43 commentaires

gravatar
darkbistoufly a dit :
Bonsoir le hollandais,

bien aimé la phrase jeter windows par la fenêtre haha.

Je me retrouve sur ton com (la guerre des os, les barbus qui se la pètent grave sur des sujets de merde,..). Je ne fais plus de prosélytisme, tu te retrouves emmerdé tout le temps car bien sûr c'était de ta faute et en plus je culpabilisais.....


Sinon je veux juste dire que j'aime bien te lire comme Fred ou cyrille. Bonne continuation
@
gravatar
dha a dit :
Je me reconnais assez dans ce que tu décris, avec quelques années en + donc débuts sur windows 3.1, première expérimentation linux -infructueuse- sous mandrake, retour win 95/98 puis xp, puis passage fructueux sous gentoo. J'ai encore un win7 qui traine sur un disque avec des jeux mais il n'a pas booté depuis + d'un ans, pas le temps. Mais je suis surtout heureux de pouvoir dire à mes proches qui me soumettent leurs problèmes avec windows 8/10 'je ne connais pas, je n'y nai jamais touché, désolé'
J'ai fait passer les desktop de mes parents et beaux-parents ainsi que le laptop de ma copine sous linux Mint et je n'ai quasiment pas de support à faire dessus, et quand cela arrive je ne prens pas ça comme une corvée ^^.
Perso je suis maintenant sous FreeBSD pour mes desktop/nas/kimsufi, mais je n'ai rien contre les linuxiens, j'ai juste la flemme de me mettre à systemd :D
gravatar
Jules a dit :
Pour ma part, c'est surtout les utilisateurs de MacOS que je trouve arrogants.
gravatar
Gilles a dit :
Moi mon ordi sous Linux il rame, chauffe, plante.
Et sous W7, idem mais en 2X pire :D (mais 2x moins que sous W10 qui a duré 15 jours avant de se faire éjecter).
gravatar
Neros a dit :
Pour la ligne de commande, Windows a cmd.exe et le PowerShell maintenant. Je m'en sers pour Chocolatey, très très utile.

Sinon, 5 ans que t'as le même disque dur ? J'espère que tu fais des sauvegardes, ça ne vit pas vieux ces bêtes :p
gravatar
Techno a dit :
Utilisateur quotidiens de Linux depuis que j'ai eu mon premier ordinateur (personnel), il y a 5 ans que j'ai toujours actuellement.

Avant, je partageais avec mes frères et sœurs un ordinateur sous Windows 98SE. Avec l'école, je suis passé sur du XP (collège, lycée 3 ans pour le bac puis 2 ans de plus pour un BTS) jusqu'à ce que je rentre à la fac pour faire une L3.
A ce moment là, je suis passé sous W7. Je sais que j'utiliserais à mon avis que sur Windows pour ma vie profession du fait que j'utiliserais des logiciels de CAO comme Solidworks ou Catia qui pour le dernier cité fut disponible sous linux lors de ces premières version.

Mais pour mon ordinateur personnel, je resterais sous linux car pour regarder des films/séries, partager ces films de vacances et surfer sur le net ça me convient parfaitement. Concernant le jeu, je suis content que Steam est disponible sous Linux et que Valve décide de créer Steam OS. Grâce à ça, nous avons plein de jeu de disponible sur Linux, pas autant que sous Windows mais suffisamment pour y passer pas mal de temps. J'ai pu joué récemment à Portal 1 et 2, à Half-life 1 et 2 (je les ai tous dans ma bibliothèque Steam); CS 1.6, Source et Go ...
Bref j'ai un 50aine de jeu dans ma bibliothèque Steam dont seulement quelques un uniquement disponible sous Windows que j'essaie de faire fonctionner avec Wine sans résultats garantie.

Mais voulant jouer à des jeux plus récent, car mon Pc n'est pas fait pour jouer car pas de CG dédié, j'ai décidé de m'acheter une console vidéo de dernière génération de Sony. En regardant avec curiosité, je me suis aperçut que l'os de la console était un dérivé de BSD tout comme sa console portable.

Je suis un utilisateur basique de linux. J'ai la capacité de mettre à jour mon ordinateur sans difficulté, merci Ubuntu. Je sais installer des logiciels via Synaptic ou en ligne de commande. C'est grâce à Linux que je sais tout ce que je sais en informatique. Avec Windows, l'utilisateur ne sait pas ce que fait sa machine et si il n'est pas curieux, il ne saura pas comment il fonctionne où ce qu'il met à jour. L'utilisateur est enfermé dans sa prison doré.

J'ai connu le temps où le son déconnait ou qu'on galérait pour mater un DVD sous linux. Pour le son, c'est nickel aujourd'hui mais pour les DVDs c'est autre chose. La seule mauvaise expérience sur ce point c'est pour les Avengers de chez disney, c'est le seul que je n'arrive pas à lire à cause des DRM, c'est pas grave j'ai fait valoir mon droit à la copie privée xD

Globalement sur plein de petit détail, je trouve que Linux est supérieur à Windows même si ce dernier reste un incontournable.
Ça me fait penser que dans ma famille, il n'y a qu'un seul ordinateur sous Windows et il n'est plus allumé. C'est mon père qui a installé Linux sur tous les machines de la famille, même ma mère et ma sœur qui ne font que de la bureautique s'en serve sans problème. Elles sont que de simples utilisatrices d'ordinateur. Concernant mon petit frère qui fait des études d'informatique est sous linux et s'en plein pas, il joue à LOL via wine. Concernant mon père qui est informaticien nous a tous convertit à linux.

Depuis Noël, j'ai eu une raspberry PI2, ce qui va me permettre d'augmenter mes compétences sur linux en bidouillant sans craindre de perdre mes donnés personnelles.

C'était mon retour d'utilisateur de linux qui est bien différent de celui du Hollandais Volant, car ma conversion à linux était obligé et je m'en plains pas et je suis pleinement satisfait actuellement.
Pour revenir aux problèmes qu'on rencontre sous linux, et n'est pas en manque d'information et on trouvera toujours quelqu'un pour nous aider.
gravatar
HelloWorld a dit :
De l'arrogance peut-être. Ça peut se comprendre : quand une personne on attend un certain niveau dans un certain domaine, elle a plus tendance à aller vers d'autres personnes du même niveau sinon plus que le sien. Par exemple : demander à un éminent mathématicien de vous aider sur un problème de factorisation, soit il va gentiment vous envoyer bouler, soit il va vous rediriger vers une ressource permettant de le faire. C'est un peu ça avec Linux, mais avec Windows aussi. Il faut juste trouver la bonne personne au bon moment pour se faire aider en cas de soucis. Mais je te rejoins en disant que ça ne fait pas forcément plaisir de prendre des gens pour des cons, surtout qu'un linuxien en plus ça fait toujours plaisir.

Les distrib sont quand même beaucoup plus facile à installer qu'il y a quelques années ( ya qu'a voir l'install Ubuntu depuis Windows, plus besoin de créer de CD/USB bootable ), ça facilite quand même le grand-public désireuse de tester un OS qu'il vient de découvrir. C'est aussi un peu comme ça que je me suis plongé - par hasard - dans ce monde : Windows était méchamment planté, j'ai trouvé un liveCD qui traînait et hop !
gravatar
elo a dit :
Sur W7 depuis un moment, je trouve que tes remarques sur les toolbar et cie sont dépassées. Tu parles de Windows comme on en parlait en 2006 et ça démontre que tu ne le connais pas plus que ça. C'est aussi un système bidouillable, riche, qui n'a rien à envier à Linux.

J'ai testé Linux (plusieurs distrib) plusieurs fois mais ça ne me convaint toujours pas. Je suis souvent déçu.
Et je suis dans l'informatique depuis bien plus longtemps que toi... donc exigeant !
gravatar
Devbian a dit :
Je suis un ingé dev, je jongle entre Windows et Linux, moi ce qui me fait triper, ce sont les utilisateurs de Mac Os. J'ai cherché tout au long de l'article où on pourrait les placer, car ils ne connaissent ni Windows, ni Linux, et se retrouvent bien (trop) souvent emmerdés, et ont une flemme totale de faire un peu de recherche.
gravatar
John Doe a dit :
Moi c'est le contraire, j'ai jamais eu aussi peu de problème que sous Windows !

En même temps je n'utilise Linux qu'au boulot, du coup j'ai tendance à assimiler les emmerdes du taf avec celle de l'OS ^^.


Non plus sérieusement, je trouve que le côté "puissant" dont les linuxiens parlent ne s'applique pour des choses assez "poussées", des choses qui bien souvent ne résultent qu'en de l'optimisation de temps et de confort, au prix d'un temps d'apprentissage bien plus rebutant que windows(voir même de bourdes monstrueuses)!


Je n'ai jamais trouvé pertinent de vouloir démocratiser Linux en milieu "loisir", ça n'a pas vraiment d’intérêt (sauf peut-être parceque c'est gratuit et qu'un marché sain est un marché avec de la concurrence), moi même je préfère utiliser Windows à la maison. Comme tu le dit, pour les jeux, et pas mal d'autre choses c'est plutôt "plug-and-play" ;)
gravatar
Blupi a dit :
+1000

Tout en étant globalement moins expert que toi, j'ai suivi les mêmes étapes. Je pense que pas mal de monde, de ton blog en tout cas, doivent se retrouver dans ce post.
gravatar
Karim_Khelouiati a dit :
bonjour,
je vous suit depuis longtemps, et c'est grâce a vous que j'ai franchis le pas ya huit ans comme ça.
je tenais a vous le faire savoir.
de mon coté en Algérie, j'essaye de faire la même chose, la route n'est pas facile, mais sûrement libre ;)
gravatar
sodimel a dit :
Coucou, j'aime bien cet état d'esprit :D
Jvois que t'as pas abordé la question du dual boot, qui est salvatrice dans pas mal de cas (notamment quand on a ses petites habitudes sous windows 7, qui est quand même pas mal configurable par rapport à d'autres versions de windows, et qui est vachement intuitif quand on découvre les ordinateurs).
gravatar
6 a dit :
Salut timo,

Ton retour d'XP me fait penser un poil au mien, même dans les dates c'est rigolo !

La seule différence c'est qu'au taf on m'a presque tjrs imposé win donc le sevrage n'a jamais été 100% complet!

Je me permet donc de troll dès qu'on me demande un dépannage de pc vérolé et les gens repartent le plus souvent avec un multiboot en prime.

J'ai noté deux petites coquilles dans ton post, les voila :

"c’est encore de la magie pour mois" => "c’est encore de la magie pour moi_"

"Windows nous cache la ligne de commande (car elle en a une aussi !)" => "Windows nous cache la ligne de commande (car _il_ en a une aussi !)"

À moins que Windows soit féminin et sa expliquerais pourquoi il casse autant les noix et en veux autant à notre portefeuille...
gravatar
Katsuo49 a dit :
Bonjour hollandais,

Je lis pas souvent d'article comme celui-ci de la part d'un linuxien. Ça fait plaisir de se retrouver dans l'histoire d'autres.

Et moi aussi j'en suis en phase 3 : pas Windows je sais pas faire. Mon problème maintenant c'est plus que les gens ont du mal à comprendre qu'on a pas une formule 1 pour le prix d'une twingo peu importe l'OS et que ce soit en matière de pc ou de smartphone. Enfin ça c'est encore un problème de compréhension.

En tout cas continue tes articles, cest toujours sympas les petite astuces ou voir une autre vision des choses.

PS : mon Bluetooth ne marche pas sous Linux mais pas l'usage de toutes façons alors je m'en plains pas ;)
gravatar
jefaispeuralafoule a dit :
J'aurais lu des conneries... mais celle-là bat un nouveau record. En quoi Windows serait "de la merde"? Parce que cela ne convient pas à quelqu'un que cela en fait de la merde pour autant. Qu'on mette en doute la politique commerciale et de voir les PC être préinstallés, aucun souci c'est un vrai problème. En revanche de mettre tous les utilisateurs dans le sac "tas de cons fainéants", c'est se foutre du monde.

Tu veux une analogie? Es-tu un mécanicien automobile? Non? Es-tu plombier? Non? Chauffagiste? Pas plus? Et tu utilises pourtant la voiture, tes toilettes, un chauffage sans pour autant avoir cherché comment ça fonctionne, l'avoir désossé pour voir si tu peux l'améliorer... et ça te paraît légitime qu'il y ait des gens dont c'est la spécialité, non?

STOP: être Linux ne fait pas de l'utilisateur quelqu'un de meilleur, pas plus qu'être utilisateur Windows rend con. Je ne vois pas en quoi utiliser un système d'exploitation X ou Y est un acte politique/moral/social. Ce qui l'est, c'est d'échanger, d'être communautaire, et de ne pas toiser les autres qui n'en font pas partie. C'est tout de même lamentable de lire encore ce genre de débilités de nos jours, sachant que les gens qui abordent aujourd'hui l'informatique ne sont PAS formés, et ne souhaitent généralement pas non plus passer dix ans à se renseigner. Ce sont des UTILISATEURS, point final, et je comprends parfaitement cette vision des choses.

Autre point essentiel selon moi. Linux est un bon produit en soi, mais voir la Steambox arriver me fait doucement marrer. Ces machines à "jouer" sont plus chères que les machines équivalentes montées soi-même, avec une installation par défaut de SteamOS qui n'est finalement PAS un linux au sens que tu entends... Qui va aller bidouiller ça? Le joueur va donc avoir une console plus chère que ses concurrentes, sans les avantages du monde du libre puisqu'il achètera ses jeux (steam n'est pas là pour faire dans la générosité mais pour générer du fric), et qui plus est le tout sans les composants bureautique qui pourraient légitimer la vantardise d'être un Linux "gratuit".

Dernière chose: ce n'est pas de l'arrogance là, c'est de la pure foutaise. Windows a ses défauts, voire même des défauts complètement scandaleux notamment sur les aspects commerciaux. En revanche, le PLUS GROS problème de Windows, c'est en premier lieu l'interface chaise-clavier. Dire que Windows c'est de la merde sous prétexte que l'utilisateur ne sait pas comment se prémunir des problèmes, ou parce que c'est un abruti qui a voulu pirater un jeu... et se bouffer un virus à cause de cela, ce n'est pas Microsoft qui en est responsable que je sache.
J'attends avec le sourire tous les "mais pas de virus sur linux, pas spy etc". Bien sûr qu'il y a des failles, des piratages, mais pourquoi ceux qui produisent des spywares et autres merdes iraient perdre du temps sur un périmètre aussi réduit que les utilisateurs Linux? Ils s'attaqueront aux SERVEURS, et certainement pas à la volumétrie restreinte des desktops, d'autant plus que ce petit nombre a pour gros avantage d'être techniquement plus formée que ne l'est l'utilisateur lambda de Windows.

PS: être dans une communauté restreinte ne fait pas de toi un "élu" ou un "être meilleur".
gravatar
Duncan Idaho a dit :
Moi je suis de l'autre côté : Je suis Windowsien parce que ca me convient, que je joue [et que la plupart des jeux sont incompatibles Linux] et que j'aime pas le multi-boot... Après, je m'occupe de serveurs webs sous Linux, la ligne de commande ne me fait pas peur... Mais je ne passerais pas à Linux, en plus, j'ai mes habitudes sous Windows, et il marche bien.

Mais, étant tombé sur un Linuxien dans sa seconde phase, comme tu dis, c'est très pénible : il est convaincu d'avoir raison, que son choix est bon, et que le mien est mauvais. Pour un libriste, il est très fermé d'esprit ;p

C'est navrant, ça dessert sa cause !
gravatar
JackNUMBER a dit :
J'ai vraiment découvert et utilisé Linux et la ligne de commande il y a 2 ans. Je suis à l'aise sur ce système et j'y ai mes marques. Mais autant la ligne de commande j'aurai du mal à m'en passer, autant je suis content de retourner sur Windows. Ne serait-ce que pour les belles interfaces utilisables, la disponibilités des jeux, des logiciels, la compatibilités du matériel... Ça fait du bien parfois de ne pas se prendre la tête pour que ça marche comme il faut.

Je trouve qu'en plus du prosélytisme pro-Linux, l'arrogance est aussi à l'intérieur du cercle des utilisateurs de Linux. Les utilisateurs de Debian vont se moquer des utilisateurs de Ubuntu, la "distrib de noob" ou les utilisateurs expérimenté, les "barbus" aiment vous prendre de haut quand vous posez une question qui leur parait évidente, on en viendrait presque à s'excuser de vouloir apprendre.

C'est un peu dommage, je préfère encourager une personne si elle souhaite changer de système et donner des conseils avancés à une personne qui souhaite rester sur son OS. Chacun son truc.

[troll]Par contre un utilisateur de MacOS est impardonnable ![/troll] ;)
gravatar
Dastious a dit :
Une des choses les plus gratifiantes sous Linux, c'est que l'on peut comprendre ce que l'on fait, car c'est un OS ouvert, avec une architecture pensée. Bien que l'architecture de Windows est évidemment aussi pensée, on n'y a pas accès, donc la seule solution est la bidouille sans forcément comprendre la logique. Finalement, on comprend vite que la seule logique de Windows c'est le marketing, je trouve cela très frustrant, mensonger et ça a tendance à porter les consommateurs à la confusion, ce qui ne m’empêche pas de l'utiliser de tant en temps.
gravatar
jean a dit :
tout à fait daccord.
Bien vu_
gravatar
Le Hollandais Volant a dit :
@HelloWorld : oui, mais tu vas demander à un mathématiciens si t’as un problème de biologie.

@elo : Des ordis qui n’ont pas été dépoussiérés depuis 2006, il y en a encore des tas.
Et quand ce ne sont pas les toolbar, il reste tout le reste, à commencer par exemple par les logiciels qui ne sont pas à jour ou les 3 Go de fichiers temporaires un peu partout. Mais comme j’ai dit, je me rend compte que ce n’est dans l’intérêt ni de Microsoft ni de constructeur de faire un système qui dure dans le temps. Par contre c’est dans l’intérêt de l’utilisateur (d’où le fait que ces choses là soient mieux foutus sur une distro Linux : par les utilisateurs et pour les utilisateurs, pas les actionnaires).

@Devbian : je ne connais pas de noob sous Mac, perso, je ne saurais dire. Je sais seulement que quand on est habitué à que tout soit fonctionnel du premier coup, ça n’encourage à rien. Or Mac a cet avantage où toutes les choses de base fonctionnent.
Mon ordi me sert à la production : j’écris, je code, je fais des trucs. L’OS est là mais je ne veux pas l’entendre. C’est exactement le contraire de Windows (qui m’emmerde avec des notifications en plein jeu et des accès disques distrayants sans arrêt). Mac, tout est tellement bien fait que c’est trop fait : il n’y a plus aucune porte d’entrée vers le cœur du système quand il y a un vrai problème…

@John Doe : tout le temps que j’ai passé à avoir une machine qui soit bien configuré pour moi, n’est pas négligeable, c’est sûr. Et tout est .

@sodimel : concernant le DualBoot, je m’étais passé un temps complètement de Windows. Après avoir changé d’ordi, j’avais gardé Windows 7 pour jouer. Le Dual-Boot est relativement aisé à faire : tout est indiqué durant l’installation.
Par contre les nouveaux PC sont hyper-chiants avec les UEFI et le Secure-Boot de Microsoft, qui empêche d’installer voir de faire tourner ce que l’on veut. Fuyez ça à tout prix.

@Katsuo49 : idem pour le bluetooth. Je crois qu’il marche sur mon ordi, mais je ne m’en sers pas non plus.

@jefaispeuralafoule : T’as ton avis, j’ai le mien : on n’est pas d’accord, ça s’arrête là.
Et je n’ai traité personne de « tas de cons fainéants » (mais c’est pas ma faute si tu vois les choses comme ça)…
Ton commentaire plein de conneries aussi. Voilà, on est quitte maintenant ?

Je ne suis ni mécano ni plombier, non. Mais je ne demande pas non plus à mes proches de venir faire une vérif à chaque fois qu’ils viennent boire le thé : je fais venir un professionnel et je le paye.

Il n’y a que dans le domaine informatique qu’on demande au geek de service de réparer un ordi « parce que ça fait chier de payer 140€ au réparateur ». Rendre service, ok, ça va bien une fois, mais tout le temps ça devient lourd (surtout quand on retrouve les mêmes problèmes à chaque fois). Mais ça désormais c’est fini, je ne le fais (presque) plus. Et les personnes qui veulent que je regarde leur ordi quand je passe sont maintenant sous Ubuntu (et bizarrement il n’y a plus aucun problème — à part la grosse mise à niveau tous les 3 ans et résolue en 30 minutes).

Pour la SteamBox, je te rejoins. Mais on avait déjà le même problème avec la PS3/4 et les XBox : des machines surpayées pour le matos alors qu’on pourrait monter un PC soi-même et jouer pour la moitié du prix. Mais bon, depuis le début des années 2000 gros titres ne sortent plus que sur les consoles…

@Dastious : Exact !
gravatar
koun a dit :
tout a été, a peu prés dit.
perso, je ne vante plus linux ( pareil, c'est inutile ) mais étant le réparateur des ordis des copains ou de la famille, a la troisième "réparation" ( qui ne manque pas d'arriver ), ma règle est: j'installe ubuntu ou bien il se demmerde. et dans tous les cas, pour l'instant, ça marche très bien même chez les noobs. je n'ai jamais eu de plainte, mais plutôt des " si j'avais su que ça marchait aussi bien "
et pour faire comprendre aux gens qu'un ordi, ca s'entretient, je prend souvent l'analogie avec la voiture. les gens comprennent mieux comme ça, qu'un ordi, c'est pas magique et que ca s'entretient sinon, comme une bagnole, ca tombe en panne et ca coûte cher a réparer.
gravatar
Georges a dit :
Quelque chose d'intéressant avec le passage à Linux, c'est le fait qu'on apprend aussi des leçons de "politique".

Par exemple, on voit fortement que beaucoup de défauts de Linux ne sont pas de la faute de Linux, et que les linuxiens ne peuvent pas faire grand chose pour changer cette situation, mais que c'est le résultat des autres entreprises, qui ont tout intérêt à faire comme cela pour dégrader l'expérience des gens qui choisissent la concurrence (l'exemple typique, c'est la compatibilité).
Ou bien de voir que chez le grand public, une imprimante qui ne marche pas sur Windows 10, c'est que l'imprimante est pourrie et une imprimante qui ne marche pas sur Linux, c'est que linux est pourri.

Par contre, c'est dommage de voir que les gens passent principalement à Linux pour des raisons pratiques, et qu'ils ne choisissent pas un système légèrement moins bon mais qui a une meilleure éthique. Ce n'est pas le statut de Linux aujourd'hui, mais c'est intéressant de savoir que dans un univers parallèle où Linux fait son job mais correspond à un système d'il y a quelques années, la majorité des utilisateurs de Linux ici ne l'utiliserait pas dans cet univers parallèle (alors qu'il y a quelques années, ils étaient très content de leur machine, tandis que maintenant, une telle machine n'est pas assez bien pour eux).
(le fait que ça soit des raisons pratiques est aussi illustré par le fait qu'aucun élément éthique n'est souligné dans l'article ou jusqu'à présent dans les commentaires)
gravatar
jefaispeuralafoule a dit :
[citation]Au fond on sait que Windows c’est une perte de temps, tout comme troller et essayer de convaincre des gens pas motivés (qui est une perte de temps bien souvent bien plus grande). Du coup ça passe.[/citation]
Et ça, ce n'est pas dénigrer ceux qui sont de l'autre côté?

Je réitère: ça n'est pas être un membre d'une élite qu'utiliser linux. Ca ne fait pas de toi quelqu'un de meilleur, de plus patient ou quoi que ce soit d'autre. Ca, c'est se foutre du monde que de l'affirmer. Un con reste un con, qu'il soit sous Windows ou linux.

[citation]On est bien avec ce qu’on a et on finit par être Linuxien à l’intérieur mais « osef » de l’extérieur. Car au fond, on en a marre de supprimer des tool-bar à la con et des virus à des gens qui ne savent pas utiliser ni un ordinateur ni Windows ou qui ne cherchent pas à comprendre.
On est sous Linux, tranquille et c’est bien : j’y trouve mon compte. Si d’autres trouvent leurs comptes ailleurs, tant mieux aussi.[/citation]
Ou comment dire merde à 90% des utilisateurs du monde qui:
1° N'y comprennent rien
2° N'ont pas à en savoir autant que toi
3° Veulent d'un produit aisé à utiliser et que TOUT LE MONDE sait utiliser.

Parce que là aussi, la vaste blague que tu "omets" (j'espère par oubli de bonne foi) que linux... ça ne veut rien dire.
- quelle distribution?
- Quel bureau?
etc etc
Déjà qu'un utilisateur lambda ne pige même pas le concept de version... alors lui dire "vous êtes sous Ubuntu? Non? Ah ben... heuuu une distribution Mint?". STOP: linux pâtit du fait qu'il est protéiforme et que cela ne peut qu'être rébarbatif et inaccessible au commun des mortels!

[citation]Je ne suis ni mécano ni plombier, non. Mais je ne demande pas non plus à mes proches de venir faire une vérif à chaque fois qu’ils viennent boire le thé : je fais venir un professionnel et je le paye.[/citation]
Ou comment dire le contraire de ce que tu revendiques plus haut: tu es motivé à apprendre et à bidouiller en linux, bien t'en fasse. Pour autant ne demande pas aux autres de changer sous prétexte que tu l'as, puis de les jeter comme tu le fais (cf mes citations plus haut).

[citation]Rendre service, ok, ça va bien une fois, mais tout le temps ça devient lourd (surtout quand on retrouve les mêmes problèmes à chaque fois). Mais ça désormais c’est fini, je ne le fais (presque) plus. Et les personnes qui veulent que je regarde leur ordi quand je passe sont maintenant sous Ubuntu (et bizarrement il n’y a plus aucun problème — à part la grosse mise à niveau tous les 3 ans et résolue en 30 minutes).[/citation]
Attends... Nous sommes responsables de ça! Oui, qu'on arrête de taper sur les gens qui ne savent pas, parce que NOUS tous, "les ceux qui savent", sommes responsables.
Ah oui, ce constat fait chier... mais c'est CA la vérité. A chaque fois que quelqu'un a un souci, au lieu de lui montrer ce qu'il doit ou pas faire (et qui plus est lui expliquer), on fait quoi? On répare, on dit "c'est trop compliqué tu pigeras pas" et au final on en fait des assistés.
Côté linux? Ceux qui savent paramètrent et verrouillent les postes Linux de sorte à ce que Mme Michu soit face à un truc qui lui interdit tout ou presque... mais bizarrement on ne le fait que rarement sur un poste Windows.
Cas d'école: mon entourage est fait de mes parents et de mes neveux. j'ai fait en sorte que leurs machines sous Windows soient avec des profils restreints de manière à ce qu'il y ait des alertes, voire des verrous qui leur interdisent de faire n'importe quoi. J'ai également intégré WOT aux navigateurs, et étrangement, depuis trois ans pas un souci à constater, pas un spy, rien!
C'est marrant, quand tu responsabilises un minimum, ou que tu bétonnes pour ne plus avoir à t'en inquiéter, c'est fou comme ça se passe mieux côté utilisateur final.

C'est trop facile de mettre sur le compte de Windows tous les malheurs du monde: le vrai et seul souci est l'utilisateur et personne d'autre.
gravatar
Ookaze a dit :
@jefaispeuralafoule : Je comprends parfaitement les personnes qui disent que Windows c’est de la « merde », je le constate tous les jours lorsque je suis obligé de l’utiliser au boulot comme OS principal. Le fait est que mon niveau d’expertise est insuffisant pour maîtriser cet OS (quelle que soit la version), alors qu’il n’est pas capable de rendre le dixième de ce que je fais avec un Linux, dans tous les domaines. Et les béotiens comme vous sont très faciles à repérer, car ils sont incapables simplement se rendre compte de cela. Car le seul domaine où ce que je dis n’est pas immédiatement visible est la machine de bureau. Grâce aux pratiques illégales habituelles comme la vente liée. Mais dans tous les autres domaines (serveur, HPC, clusters, environnements virtuels, embarqués [tablettes, téléphones, montres, voitures...]), il est évident pour tout le monde que Linux est bien meilleur. Quand je lis ici même que Windows est installé sur 90 % des ordinateurs, c’est évidemment totalement faux, sauf peut-être si on réduit les ordinateurs aux PC (c.-à-d.. ordinateurs personnels) de bureau, et encore...

Il y a des gens dont fabriquer un OS est la spécialité, et ce n’est clairement pas la spécialité de MS. Les mainteneurs de distributions sont bien plus doués dans ce domaine. Je suis aussi bien plus doué que MS sur ce point : tous mes Linux personnels chez moi sont entièrement construits par moi-même à partir des sources, LiveCD compris. Et je fais cela depuis plus de 15 ans, étant passé définitivement sur Linux chez moi début 2000. Et tous mes systèmes fonctionnent bien mieux que n’importe quel client Windows que j’ai utilisé, de Windows 3.1 au début à Windows 7, qui est la version la plus évoluée que j’ai utilisée. Sans compter les versions serveur de Windows NT à 2003. La seule personne que j’ai vue à ce jour capable de gérer un Windows envoyait des patchs à MS sur ses propres DLL, alors qu’il n’avait pas les sources. Cette personne avait un niveau d’expertise que n’ont pas 99,9999999 % des utilisateurs de Windows.

Utiliser un OS ne change pas une personne selon moi, c’est juste un outil. Des milliards d’utilisateurs utilisent Linux sur leur téléphone ou leur tablette Androïd, dans leur voiture, dans leur télé... Cela ne les a pas changés. Cela a juste validé ce que j’ai dit plus haut concernant Linux.

Parler du prix de la SteamBox pour parler de Linux n’a aucun sens, surtout pour dire des âneries comme quoi ce n’est pas un Linux. C’est un dérivé d’une distribution Linux, bref, c’est un GNU/Linux, on ne peut pas faire plus libre. La stratégie business de Steam vous échappe complètement, vous vous ridiculisez en en parlant, vous ne comprenez clairement pas les enjeux ou les écueils que Steam essaie d’éviter.

Mes années d’expérience et d’autres OS ont démontré que le plus gros problème de Windows n’était pas l’interface chaise-clavier, mais bien Windows lui-même.
Windows est un outil, c’est lui qui est censé s’adapter à l’utilisateur, pas l’inverse. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle vous ne voyez personne monter d’entreprise pour faire ce que fait MS dans le domaine du PC bureautique : trop cher de maintenir les utilisateurs et pas de valeur ajoutée.
C’est aussi pourquoi la candeur des gens (souvent informaticiens) un peu compétents sous Windows est abusée par des utilisateurs (proches ou pas) qui vont chercher leurs services gratuitement pour réparer cette « merde » de Windows. Je pense que la plupart des personnes qui ont suivi le parcours décrit ici se reconnaissent, et j’en fais partie. Quand vous passez à l’étape de ne plus réparer de Windows gratuitement pour les autres, souvent après avoir fait le compte des heures de votre vie perdues en pure perte, pour des gens qui peuvent même vous rétorquer, pendant que vous analysez leur Windows qui ne fonctionne plus, que « c’est plus simple », vous commencez à prendre en main votre vie (oui, c’est du vécu). Quand vous commencez à dire à ces personnes que s’ils passent sous Linux (quand leur utilisation du PC le permet évidemment), vous leur apporterez du support, et qu’ils refusent pour finir par aller payer une machine plusieurs centaines d’euros, vous comprenez comment vous avez été abusé. Ces heures perdues, j’estime qu’elles me donnent le droit d’appeler Windows une « merde », et je ne m’en prive pas, cet adjectif est validé jusqu’à aujourd’hui.

Les créateurs de virus et autres malwares attaquent en fait beaucoup plus de Linux que de Windows, même sur les ordinateurs personnels que sont les smartphones et tablettes sous Androïd. Oui, c’est du Linux, et oui, il y a souvent même du GNU dans le plumbing, vos OS Androïd ont même une option pour voir les licences.
gravatar
Ookaze a dit :
Et je réalise que je n’ai pas indiqué mon passage à Linux, qui est un peu différent de celui décrit ici.
Mais je pense que c’est parce que je suis plus vieux, et qu’à mon époque, ce qu’on appelle de la bidouille compliquée aujourd’hui (l’interface console ou ligne de commande) était parfaitement assimilable par la majorité des gens. Et notamment, la plupart des personnes de ma génération comprennent vraiment les concepts même de l’informatique, ainsi que le matériel, ce dont sont incapables même des personnes sorties d’écoles récemment que je croise dans mon boulot : leur niveau est inférieur au mien avant même que je commence mes études dans le domaine, et que je faisais cela durant mes loisirs !
Enfin bref, j’ai aussi démarré sous Windows avant de démarrer sous Linux. Cela ne signifie pas que j’ai démarré sous Windows évidemment, je suis passé par l’Amstrad et l’Amiga et son Workbench/REXX et cie avant. Mes premiers développements en C/Assembleur remontent à l’Amiga d’ailleurs.
J’avais encore l’Amiga lorsque j’ai commencé à utiliser Internet en 1991 (oui, avant l’invention du Web, ou encore quand le DNS n’était pas répandu), et lorsque j’ai utilisé Windows 3.1 (principalement pour ma calculatrice HP).
À l’époque, je voyais passer du Linux déjà à l’école, mais je ne voyais pas l’intérêt, et j’ai utilisé Windows 95, puis Windows 98 chez moi sur mon bureau.
Quand je suis passé à Windows 98, je n’avais plus mon Amiga, enfin, il ne fonctionnait plus et me revenait trop cher par rapport au PC. J’y avais transféré tout mon historique de mails depuis 1991. J’essayais de faire un tas de choses avec, mais ça ne marchait jamais bien longtemps. Le plus notable était la lecture de vidéos, il fallait installer des codecs de manière compliquée venant de différentes sources, on ne comprenait rien et seuls quelques mélanges fonctionnaient. Pour les trucs qui ne marchaient pas trop et pour d’autres raisons, j’ai commencé à installer du Red Hat en double boot pour me familiariser à Linux (je connaissais déjà la plupart des Unix). Pour la vidéo, j’ai fini par utiliser un LiveCD Linux spécialisé, parce que j’en arrivais à un stade où je voulais regarder un film en famille le soir, et évidemment, cela ne marchait plus (alors que rien n’avait été touché), et c’était reparti pour minimum 2 heures de débogage, d’abandon et en fin de compte de réinstallation de la même chose jusqu’à ce que ça fonctionne, avec l’énervement, le dégoût et la soirée foutue qui va avec. Et avec Windows, c’en était arrivé à la peur systématique qu’en l’allumant ça ne marche plus, ce qui arrivait dans plus de la moitié des cas. Avec le LiveCD Linux, cela marchait à 100 %, et le comble, supportait plus de codecs que Windows, et de loin, grâce notamment à FFMPeg, et ça n’a jamais changé depuis cette époque en réalité.
J’ai commencé à remplacer chaque fonction de Windows par Linux au fur et à mesure, jusqu’à ce qu’un jour, Outlook et Windows me perdent tous mes mails depuis 1991 : corruption de disque suite à un BSOD, et évidemment, les sauvegardes Windows ne marchaient pas (aujourd’hui encore il faut des outils bien spécifiques pour s’en sortir mal avec les sauvegardes Windows). La rage (et le désespoir) qui a suivi a duré au moins une semaine, et a été mise à profit pour passer complètement sous Linux, car mes données sont ce qu’il y a de plus important pour moi. Je suis passé par plusieurs distributions à l’époque, en allant vers le plus en plus « compliqué », mais configurable, pour finalement finir par faire mon propre OS. Cette migration vers mon propre OS Linux a été achevée en janvier 2001, en même temps que la sortie du noyau 2.4.0. Je n’ai jamais changé depuis lors, et il est utilisé partout chez moi, y compris sur mon media center MythTV, qui m’enregistre automatiquement ce que je lui dis d’enregistrer, comme un magnétoscope, et lit tout ce que je lui donne (sauf le HEVC pour l’instant, je suis devenu feignant, mais ffmpeg le lit sans problème sur mon media center).

Donc pour moi, ce sont les déficiences de Windows qui m’ont poussé vers Linux. Et je ne compte pas les heures de ma vie perdues à aider des utilisateurs de Windows, ce qui a tiré tout le monde vers le bas. J’ai sorti la plupart de ma famille, et d’autres personnes, de cette « merde » qu’est Windows. J’ai remplacé en 2015 une de ces machines sous Linux : elle datait de 1999 et fonctionne encore parfaitement (sous mon OS par exemple), mais était trop vieille pour la dernière Ubuntu qui tournait dessus (avant Ubuntu, une Red Hat tournait dessus), à cause de la carte graphique d’époque.

Je ne suis pas passé par la première phase. Je me suis bien inscrit sur les forums, mais principalement pour apprendre, comprendre, trouver la solution à mes problèmes, jamais en posant des questions directement. À part pour les sujets les plus pointus, j’ai toujours trouvé les réponses tout seul, car tout était en fait accessible, et seuls les profiteurs qui ne veulent pas se fatiguer (et profitent encore de la candeur des informaticiens) demandent sans faire le moindre effort, ce qui tire tout le monde vers le bas.
J’ai bien évidemment aidé moi aussi sur ces forums jusqu’à me rendre compte, une fois que j’ai commencé à me faire insulter parce que je donnais des conseils, que les personnes souvent étaient du même type que celles que j’aidais avant sous Windows. Pire, ces mêmes personnes complètement non qualifiées donnaient des conseils erronés, ne comprenant pas ce qu’elles faisaient. Et oui, on m’a aussi traité d’arrogant.
Une personne un jour m’a expliqué pourquoi je recevais ce qualificatif : c’est parce que j’écris dans un français correct (je respecte la nétiquette, comme il était d'usage à l'époque) et que je comprends ce dont je parle, et suis donc sûr de moi. Du coup, je passe comme arrogant. Non pas que ça me touche, mais cela m’a tout de même fait comprendre qu’aider les gens gratuitement est ingrat et non bénéfique dans le cas du Logiciel Libre, et j’ai laissé tomber pour faire des choses plus bénéfiques pour tout le monde.
gravatar
Le Hollandais Volant a dit :
@Georges : justement, c’est pour tout pareil : c’est la simplicité d’utilisation qui est importante.
Les gens sont passé du carrosse avec les chevaux aux voitures car c’est plus simple et "mieux" (je ne sais pas traduit le mot anglais "conveniant", mais c’est ça) : moins de merde de cheval sur la route, plus rapide, plus pratique.
Par contre, si on avait une voiture aujourd’hui non polluante, elle ne serait adoptée que si c’est plus simple : s’il fallait faire 15 manips avant de rouler, personne n’en voudrait même si c’était moins cher.

Pour Linux, j’ai commencé également par ça : j’utilisais Ubuntu parce que c’était simple, ça fonctionnait et qu’il ne me faisait pas chier à être dans mes pattes. Par contre je voulais MS Office, mes jeux et tout le reste : je comprenais pas pourquoi on pouvait pas. C’est qu’après que j’ai découvert qu’il y avait d’autres logiciels et que j’ai appris à utiliser LibreOffice à la place de MS Office, ce qu’au final je ne regrette pas : Libre Office est peut-être moins joli (même si la V4 est bien faite), mais au moins il n’a pas certains défauts de MS Office.

Aujourd’hui, excepté mon dual-boot avec W8.1 et quelques libs non-libres (MP3, H264…), j’ai de moins en moins de logiciels non libres chez moi (et encore moins de logiciels craqués : mon W8.1 est authentique et mes jeux aussi — mais ça c’est peut-être aussi après avoir vu en vrai ce qu’est le travail de codeur).

@jefaispeuralafoule : je n’ai rien contre celui qui comprends pas, mais dans la vaste majorité des cas, les gens ne veulent pas comprendre. Ils parlent de « cette connerie d’ordinateur », mais te demandent à toi de le réparer.

A chaque fois que quelqu'un a un souci, au lieu de lui montrer ce qu'il doit ou pas faire (et qui plus est lui expliquer), on fait quoi? On répare, on dit "c'est trop compliqué tu pigeras pas" et au final on en fait des assistés.


1) Non, c’est faux, je pense que tu le sais aussi. Tu peux essayer : la vaste majorité des gens ne veulent pas que tu leur explique. Ils s’en foutent. En revanche, toi, t’es un "informaticien" et tu dois savoir réparer ça en moins de 18 secondes.
2) Un garagiste n’explique rien non plus : il préfère que tu en sais le moins possible pour que tu aies besoin de lui. Là c’est bien de notre faute : on répare l’ordi plutôt que de dire "va plutôt chez le réparateur". Mais est on est humain et en plus on ne peut pas toujours dire non (mais au bout d’un moment on en a assez et on installe un OS pour les êtres humains qui n’a pas besoin de baby-sitter).

Je ne sais pas si t’as lu le lien que j’ai rajouté : http://lunatopia.fr/blog/les-gamins-ne-savent-pas-utiliser-les-ordinateurs
Mais il dit tout ce que je viens de dire.

Une grande partie vient du fait que les OS ont 1) voulu être super simples et 2) sont restés bugués, du coup on est toujours dans deux cas de situation : soit le logiciel "simple" a un paramètre "non simple" qui fait chier (proxy à configurer par exemple), soit un élément majeur de l’interface n’a pas été simplifié et il est bas niveau. Après tout, les éditeurs ont très bien pu ne pas avoir coder d’interface mieux pour ça, c’est le cas de Regedit sous WS (mais Ubuntu fait la même chose et je pense que c’est une erreur). iOS, Apple et Android ont supprimé ce problème : tout ce qu’ils n’ont pas expressément autorisé comme paramétrages est interdit et impossible. Tu veux changer la couleur des icônes ? Impossible, ok, bon ben tant pis. Par contre sur l’ordi c’est différent : lancer 40 instances d’Excel et 20 instances de VLC sur un Celeron ? C’est la faute de l’ordi et « sa march pa ».

@Ookaze :
Une personne un jour m’a expliqué pourquoi je recevais ce qualificatif : c’est parce que j’écris dans un français correct (je respecte la nétiquette, comme il était d'usage à l'époque) et que je comprends ce dont je parle, et suis donc sûr de moi. Du coup, je passe comme arrogant. Non pas que ça me touche, mais cela m’a tout de même fait comprendre qu’aider les gens gratuitement est ingrat et non bénéfique dans le cas du Logiciel Libre, et j’ai laissé tomber pour faire des choses plus bénéfiques pour tout le monde.


Ah tiens, j’ai eu ce genre de choses aussi, mais à propos de mes sites scientifiques : on m’a dit que je n’avais pas le droit d’expliquer les choses, que je ne devrais pas avoir eu le droit d’apprendre à coder moi-même des programmes et que j’aurais dû passer par la « voie noble » d’une école d’ingénieur si je voulais avoir ce droit.
Sans vouloir cracher sur quelqu’école que ce soit, c’était sûrement une personne qui soit passé par l’une d’entre elle et qui était frustré de voir d’autres gens se débrouiller aussi bien que lui sans avoir été admis dans l’école à 30 k€ l’année, et il lui fallait faire valoir ses droits et son autorité maintenant qu’il avait un diplôme dans sa poche et pas les autres. Meh.
gravatar
Duncan Idaho a dit :
@Ookaze : On s'en fout que Windows soit "de la merde" :o

Pour quelqu'un qui utilise son ordinateur pour aller sur internet ou jouer, il n'a pas besoin de pouvoir paramétrer son OS plus que ça, recompiler des DLL... etc...

C'est comme avoir une voiture qui peut rouler à 200, et ne rouler qu'en ville, à 50km/h ;)
gravatar
Katsono a dit :
Dommage de rester sur du Ubuntu-based quand même.
gravatar
Ookaze a dit :
@Duncan Idaho : Oui, on s'en fout, mais personne ne peut m'empêcher de le dire, et je ne m'en prive pas. Avec mon arrogance et mon expérience, j'estime avoir gagné ce droit. Je ne fais plus de prosélytisme non plus, j'ai arrêté quand j'ai compris et suis passé sur mon OS il y a plus de 15 ans. Comme je l'ai dit ça ne sert à rien. L'envol d'Androïd, même si ce n'est pas super niveau liberté, permettra au moins aux gens d'utiliser un truc qui ne leur fait pas tout perdre à tout bout de champ.
Parce que je reconnais bien tout ce qui est dit ici comme bien réel, mais on n'a même pas encore abordé la partie politique, le GNU, Stallman et cie. Ça c'est encore un autre niveau, inaccessible à la majorité des gens.
J'admire et applaudis tout de même des associations comme l'April en France, qui continuent de bien faire leur travail sur tous ces sujets. Leur motivation m'impressionne.
gravatar
lff1266 a dit :
Bonjour à toutes et à tous,

Le premier problème, qu'on soit sous windows ou linux ou autre, est l'utilisateur et ses connaissances informatiques. On le sait, il faut être prudent, notamment sur internet, et ne pas cliquer sur n'importe quoi.

En ce qui me concerne, je suis sous windows depuis la version 3; notamment parce que je suis un gros joueur. Les seules fois où j'ai eu des problèmes nécessitant un gros travail de maintenance, c'est lorsque des amis on fait n'importe quoi sur mon ordi. Dire que windows plante parce que c'est windows reste réducteur, notamment en ce qui concerne XP et 7. Windows, c'est pratique, c'est répandu, et malgré ce qu'on en dit, ça marche bien avec quasiment tout.

Linux est plus obscur au début, il faut parfois aller gratter dans des fichiers de conf. pour que le matos marche correctement. Je suis passer sur Mint il y a peu sur un portable dell. Au début il a fallu gratter. Alors certes j'aurais pu choisir un autre matos, plus linux friendly, mais au final j'ai réussi à faire exactement ce que je voulais. Et c'est là que je te rejoins : dans linux, tu veux faire quelque chose, tu peux le faire toi-même assez rapidement et assez simplement sans frais supplémentaires.

Le touchpad fait des truc bizarre avec le curseur : pas de souci ! On zieute le fichier de conf, on se renseigne sur comment ça marche et hop, le touchpad fait exactement ce que je veux.
Le card reader déconne : rebelote !
Etc... Etc... Avec Linux, on aménage sa machine à son envie comme on le ferait avec un appart. Et ça, c'est le bonheur.

L'utilisateur a l'impression que l'informatique est un domaine différent des autres, comme s'il suffisait d'appuyer sur le bouton. Hors, comme pour tout, il faut s'entrainer et acquérir connaissances et compétences, ne serait-ce que des "basiques" d'utilisation, et ce même pour windows. Et c'est souvent là que le bât blesse.

Au final, chaque OS possèdent ses avantages et ses inconvénients, tout dépend du degré d'investissement de temps que l'utilisateur est prêt à faire.
gravatar
Alexis a dit :
Donc, je suis entre la deuxième phase et la troisième phase...
gravatar
Spit a dit :
@dha :

Amusant, à peu de chose près j'ai exactement le même parcours. J'avais fait un premier essai sur Mandrake mais j'ai rapidement arrêté.
Je m'y suis remis en 2009 sous Ubuntu. Ca fait maintenant... longtemps... que MS est banni de la maison.
gravatar
Le Hollandais Volant a dit :
@Spit : J’ai découvert grâce à mon lycée en fait : le conseil régional (d’Auvergne) avait offert à tous les lycéens de la région deux CD-rom (ou cédérom comme ils disaient xD) :
– l’un avec une distro Linux sous KDE : Knoppix, estampillé aux couleurs du conseil régional… (c’était en 2005, donc rien à voir avec les distros actuelles, encore, même si ça marchait bien : je jouais parfois à Tux Racer et à Netrix)
– l’un avec des logiciels libres et gratuit à la pelle (Firefox, Thunderbird, Gimp, Celestia, Dia, Blender, Audacity, VLC, VirtualDub, CDex, OOo, Abiword, Gnumerix et des dizaines d’autres !)

J’avais essayé tout ça mais c’est longtemps resté au placard (même si j’utilisais Célestia au ralenti sur mon Pentium1…) .
Après c’est un pote au lycée qui avait apporté un PC portable sous Ubuntu 7.04, ce qui avait éveillé ma curiosité encore plus.

J’étais toujours sous XP, mais je passais de temps en temps sur le Live-CD d’Ubuntu et puis un jour je suis passé totalement dessus car XP me faisait chier ce jour là (j’avais aussi rapidement essayé Vista mais il était bien trop lourd pour mon système…).

Comme quoi, parfois il suffit d’un CD distribué gratuitement à l’école…
gravatar
Raph a dit :
Je me reconnais assez dans ton parcours... Win95/98... XP... marre de trouver des astuces pour ne pas avoir à tout réinstaller dès qu'une tierce personne utilisait mon PC et y foutait forcément le bordel car il ne "le connaissait pas comme moi" : Trop d'impatience, multiple-clics, surf internet kamikaze,... Alors j'y allais de mes images "Ghost" pour gagner un peu de temps, mes anti-virus, anti-spyware, défragmenteur, nettoyeur de base de registre,...

Passage à Ubuntu à la 2ème release, découverte de l'ancêtre de Compiz (avant le fork, me rappelle plus du nom), d'outils comme Gnome Do,... Terrible et stable !
Petit à petit, passage vers Archlinux en 2009, que je trouve encore plus proche de mes besoins.

Même phase que toi à peu près : C'est trop bien, venez tous... Puis, un peu plus d'humilité... J'ai vraiment essayé OS X (j'ai 2 Mac Mini et 1 MBA) mais je n'y arrive pas, je déteste au plus haut point l'ergonomie du Finder ! D'ailleurs, je hais Nautilus (enfin Fichiers de Gnome) depuis Gnome 3 ! Il ne me reste plus que Thunar qui répond à peu près à mes exigences, ça me mine un peu.

Aujourd'hui, je me sens bien sous Archlinux (XFCE + Synapse + Gnome Pie) et je ne me verrais pas être productif autrement. Ils sont tous installés sur mes Mac, car il faut le reconnaître que le matos est exceptionnel : Beau, silencieux, hardware cohérent (Mac Mini 2009 qui tourne au poil).

Mais je ne fais plus de pub autour de moi depuis longtemps. Chacun utilise le système qui lui sied le mieux.

Si un jour Windows ou OS X comble les lacunes que JE leur trouve, j'y repasserai volontiers je pense, qui sait ?
gravatar
Thomas a dit :
Je trouve en général un peu facile de critiquer windows.
J'ai débuter sous windows 98 dans mon enfance, puis j'ai utilisé XP. C'est plus ou moins à partir de là que je me suis intéressé à Windows, on entendait souvent "windows c'est le mal, linux c'est le bien", à tort ou à raison.

J'ai donc tenté le coup. J'ai pas mal galéré (à l'époque j'avais pas plus de 14-15ans), j'ai testé pas mal de distrib, j'ai passé beaucoup de temps à essayer de comprendre linux et à l'utiliser, mais au final il aura eu raison de moi. Ce que je faisais simplement avec windows prenait des plombs avec linux, du coup je l'utilisais en live CD sur un vieux pc portable dont le disque dur avait grillé, ça me dépannait. Mais c'était la même utilisation que windows.

Puis un peu plus tard, je me suis remis un petit peu à linux. J'ai pu voir avec plaisir que désormais ça marchait plutôt bien. Je me suis mis à l'utiliser un peu. Mais c'est vite chiant à chaque fois qu'on fait un truc de devoir passer BEAUCOUP (mais vraiment beaucoup) de temps pour trouver la bonne ligne de commande et comprendre ce que ça faisait.
Mon tort est peut-être de ne pas être allé beaucoup sur les forums (je n'ai jamais aimé rentré une ligne de commande sans savoir ce qu'elle faisait), et on ne m'a jamais conseillé de bouquin à lire pour prendre en main la bête, certainement à tort.

Bref, mes nombreuses années sous windows m'ont permis de l'utiliser sans soucis et d'en faire ce que je voulais, alors pourquoi se casser le cul comme un fou pour le moindre truc ?

Ce qui m'empêche pas d'avoir un serveur sous linux, qui est efficace pour ce travail, et d'utiliser les lignes de commandes. Mais pour ma machine perso, je préfère rester sous windows quitte à avoir une vm linux pour les quelques trucs dont j'ai besoin.

Voilà mon retour d'expérience, qui m'a fait dire que linux n'est pas près de remplacer windows pour les particuliers. Mais qu'il est bien adapté pour les pro. Je dois avouer que le "windows c'est de la merde, linux c'est le bien" ne m'a jamais paru aussi faux qu'en ce moment. C'est juste deux fonctionnement différents, pour deux usages différents.
gravatar
ostefan a dit :
Informaticien depuis 15 ans, Windows et UNIX, j'ai eu mon lot d'utilisateurs débiles/bricoleurs/fous furieux, ainsi que des installations bien léchées et d'autres complétement foireuses.

Si Windows est critiqué aussi souvent et facilement, c'est déjà parce que l'on peut mettre un nom dessus.
On connait le nom des sept nains, par contre le nom des 102 schtroumpfs, des 101 dalmatiens, ou même des 40 voleurs...

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/1b/Linux_Distribution_Timeline.svg
nombre de release linux qui vont jusqu'en 2012, j'ai cru en compter 359.


Entre les deux, je vois pas pourquoi il faut choisir un camp.
Windows, c'est une solution de facilité, le système fait plein de choses tout seul, peut-être un peu trop. Certes on ne sait pas toujours comment tout fonctionne dedans, mais le nombre d'utilisateurs est tellement vaste que forcément quelqu'un a déjà rencontré le problème avant vous. Donc une solution existe et au pire du pire, Microsoft a un support payant.

Linux/UNIX, comme un Windows, bien paramétré ça fonctionne tout seul, mais quand cela commence à partir en sucette. c'est l'aventure... Chaque release possède des caractéristiques, son lot de compatibilité, d'outils maisons et autre.
Si tu es tout seul à rencontrer le problème, ben t'es tout seul, vraiment seul!

Perso le record de vieillerie, c'est un Xenix de 18 ans, et un windows 98 qui a 16 ans mais qui tourne encore, bien sur aucune n'étaient connectées à internet.



Je me rappelle dans une boite autant les pro-Unix rigolaient de voir les serveurs windows tomber parce qu'un service ne démarrait pas ou qu'un pilote avait démarré de travers; autant ils ont pleurés quand les unix/lotus domino tombaient.
Au final, après avoir passé un week-end faire des réinstallations/essais/backup/resto, le tout est passé sous Windows, le temps qu'un patch IBM soit sorti.

Ensuite il parait difficile d'être compétent sur absolument tout.

Y a les mêmes combats entre les pro-renault, peugeot, bmw. Comme apple, on entend rarement les pro-ferrari: ils ont payes leur trucs tellement chers qu'ils auraient honte de faire savoir que cela ne marche pas.
gravatar
Mtux a dit :
@elo :

non sa remarque est plus que pertinente.

Je suis développeur donc je m'y connais en ordinateurs, je ne suis pas madame Michu on va dire.
Ça faisait des années que je n'avais pas touché à Windows.
Et bien pour des raisons professionnelles j'ai dû installer et utiliser Windows8.
J'ai fait attention en installant et pourtant je me suis retrouvé avec un Chrome qui s'est installé tout seul et qui s'est mis navigateur par défaut, avec une toolbar dans mon Firefox.
Comment un logiciel tiers peut modifier un autre logiciel installé? C'est aberrant conceptuellement.

Ensuite je me retrouve avec des problèmes impossibles à résoudre, par exemple Chrome ne se lance plus, impossible de savoir pourquoi. J'ai desinstallé, désactivé l'antivirus rien n'y fait... Pour tester un truc sous Chrome je suis obligé de passer par une machine virtuelle.
Sous GNU/Linux il me suffirait de lancer le programme en ligne de commande pour savoir pourquoi il ne se lance pas. Là sous Windows je suis bloqué.

Windows reste extrêmement obscur, il est impossible de comprendre comment il marche vraiment.
gravatar
Duncan Idaho a dit :
@Mtux : ce genre de problème n'arrive quand même que rarement ;-)

Quand au programme par défaut, je trouve que c'es relativement bien fait. Et pour l'installation de chrome, c'est très étrange, ce n'est pas Microsoft qui ce pousser son installation...
gravatar
Mtux a dit :
@Duncan Idaho :
non mais le système le permet.
Je crois que c'est Adobe Flash qui m'a installé Chrome.

Ce que je veux dire c'est que ce ne sont pas les noobs qui ont de la merde sur leur PC, c'est parce-que le système est mal pensé, trop permissif et que les gens qui forcent les install deviennent fourbes.
Je comprends mieux pourquoi Chrome est devenu le navigateur le plus utilisé. Avec des méthodes comme ça je suis certain que la plupart des utilisateurs n'ont même pas remarqué que leur navigateur avait changé.

Après en tant que développeur, je peux garantir que Windows n'est pas adapté à mes besoins. Pas de multi-bureau, le gestionnaire de fichiers de base est une horreur, l'invite de commandes est une blague (serieux, l'auto complétion...), système de fichiers bordélique, installation des applis obscures. Bref je ne suis pas près de réutiliser un Windows à moins d'y être contraint.
Quand je fais ce constat je m'étonne moi même, quand je débutais sous Linux c'était surtout l'aspect philosophique qui me plaisait, aujourd'hui je me rends compte à quel point ce système est bien pensé.
gravatar
Duncan Idaho a dit :
Ah, via adobe ? Oui, effectivement, c'est pas impossible.

Après, Microsoft fait des efforts à ce niveau là... Je crois qu'on ne peut plus installer une app si on ne peut pas la désinstaller via le panneau de conf. Du coup, même les adwares sont désinstallables facilement...

Bref, de toutes façons, on dissert du "meilleur" OS, mais ce n'est pas pertinent, parce qu'on a pas un regard de "noob" ;)

Entre autres, les noobs ne veulent pas de ligne de commande ^^
gravatar
yvandesfrites a dit :
Si tu veux encore augmenter ton niveau et découvrir encore plus sur le fonctionnement d'un OS, essaie les *BSD (Free, Open ou PC). Ils sont carrés, très formateurs et à la longue nettement plus fun que Linux (et en plus ils n'utilisent pas systemd, troll lancé).

Free est réputé pour sa stabilité légendaire, Open pour le sérieux de son développement et la sécurité, tandis que pour avoir un environnement graphique clef en main, le choix c'est PC-BSD, qui une surcouche graphique à FreeBSD. Son seul point noir à mes yeux est qu'il nécessite un PC trop puissant pour tourner: j'ai testé PC-BSD 10.2 sur un vieil Athlon64 avec 1Go de RAM et c'est un cauchemar de lenteur, même avec des environnements légers comme i3 ou OpenBox.

Pour le reste: sur mes 9 machines il me reste un seul PC sous Windows 7, les autres tournent sous BSD (Free, Open, Net & Dragonfly) et Linux (Debian, Mint). Je vomis Microsoft depuis des années parce que je suis contraint et forcé de bosser avec cette merde et je me rend compte de la perte de temps pour résoudre des conneries et également la perte d'argent incroyable avec les produits MS (pourquoi payer une licence Office pour taper une lettre qu'on peut très écrire sous Writer ?). Et je vomis encore plus MS depuis Windows 10 qui est un spyware et non plus un OS. A très cours terme mon dernier PC "sale" basculera définitivement du côté de la Lumière...

PS: et je parviens à convaincre des utilisateurs inexpérimentés à passer sous Linux: il suffit d'assurer un petit suivi après leur avoir fait découvrir et ensuite ils deviennent indépendants.
gravatar
GgPointDoc a dit :
@[GgPointDoc] :
Bonjour à tous, bonjour Techno.
Je lis. Je suis (du verbe suivre) l'avertissement éclairé du Hollandais, je lis.
J'ai le temps, cancéreux jusqu'aux dents, je peux encore lire.
Je m'adresse à toi, Techno, si tu me le permets :
J'ai écris ci-dessus que je lisais.
Je t'ai donc lu, et je crois que tu écris des choses intéressantes.
Pourtant j'ai l'impression que tu manques de temps, de temps our te relire par exemple.
De mon point de vue et sans agressivité aucune : qu'est-ce que tu es dur à lire !
Ton français m'est très fatiguant.
Sans vouloir parler du respect des règles orthographiques ou grammaticales (je suis loin d'être un expert en la matière), mais il manque des lettres, des mots et des ponctuations.
Je ne cherche pas à te convertir, Techno, ni à t'engueuler... Je ne veux pas polémiquer.
Je voulais juste te dire que j'avais faillis abandonner ta lecture parce que j'avais trop de mal à te suivre.
Sans rancune, GgPointDoc.

Les commentaires sont fermés pour cet article