6 Attaques, plus de 120 morts et encore plus de blessés.
C’est le bilan au matin du 14 novembre, lendemain des attentats.


Première chose qui vient : merde. C’est horrible. Qui ? Pourquoi ?

Deuxième chose, venue un peu plus tard, après s’être posé quelques minutes : doit-on remercier Cazeneuve, les caméras de surveillance, les contrôles bancaires, les contrôles sur internet et tout le reste mis en place depuis janvier, pour leur efficacité ? Leurs actions anti-terroristes on bien fonctionné, encore une fois : l'instauration de la terreur a donné le champ libre aux terrorisme. Rentrer dans un Thalys avec une arme, tout ça, autant de choses visiblement si simples qu’une caméra n’empêchera pas.

Troisième chose : on voit que « l’état d’urgence » est mis en place : les frontières sont fermées (ou du moins hautement contrôlées), des écoles et lieux publics sont fermés. Pour les enquêtes, les forces de l’ordre peuvent rentrer chez n’importe qui, n’importe quand. Les médias sont placés au service de la police et l’État. La sécurité passe avant la liberté et la justice.

On se doute déjà d’une chose : l’État va se durcir. La surveillance, les contrôles… Mais aussi les bavures, les restrictions, les immixtions dans la vie privée et la liberté va en prendre un bon coup. Tout ça, évidemment, pour peu de résultats : ça ne tiendra que jusqu’aux prochaines attaques, après quoi ça sera encore pire.
Rappelez-vous que l’endroit le plus sûr est probablement une prison : personne n’entre mais personne ne sort non plus pour « votre bien ». Pourtant, personne ne veut aller en prison. La liberté, c’est ça qui est voulu. C’est elle qui vous donne au contraire le droit de refuser cette « sécurité » bien relative.

Courage.
Aux proches des victimes déjà, mais aussi à tout le monde pour ce qui va arriver, sans en douter, sous peu.


MÀJ du 14/11, 19h : nous y voilà, c’est dit : « Les Français vont devoir sacrifier des libertés individuelles »

42 commentaires

gravatar
mazert a dit :

Oui, et je pense qu'il est à mon avis trop tard pour réagir, à l'heure qu'il est on ne peux que faire un travail de sécurité dans l'urgence. Il faudra en revanche ne pas faire de bêtises et veiller à ne surtout pas prendre de mesure disproportionnées au gouvernement. Comme tu nous le dit très bien : "l’endroit le plus sûr est probablement une prison : personne n’entre mais personne ne sort non plus pour « votre bien ». Pourtant, personne ne veut aller en prison".

Nous sommes en guerre faut il le rappeler, nous bombardons et attaquons un état qui riposte en représailles à son tour contre ses agresseurs par des manières terroristes et absolu en visant le maximum de personnes. Ces assaillants sont patients et attaquent au moment opportun. Au risque de paraitre choquant je comprend ça (principe action/réaction).

L'état non islamique, légalise et monnaye le viol d'enfants à partir de 6 ans, fait en sorte que la femme n'aie aucune existence publique, massacre tue pille humilie viole toutes personnes qui n’adhérè pas à son idéologie (yézidie, chrétiens et chiites notamment), crucifie plusieurs heures des enfants pour avoir regarder une partie de football...

Si la guerre n'est que le seul moyen de réponse pour les états, alors il va falloir s'attendre à de nouvelles attaques. De toute manière cet état doit soit être complètement détruit, soit entièrement refondé et reconstruit de A à Z si l'immense majorité de sa population à vraiment l'ambition d'un état sunnite, en renégociant les territoires entre kurdes/chiites/sunnites/chrétiens/autresMinorités (L'irak et la Syrie n'existant plus), et en apaisant les tensions entre tribus.

gravatar
Katsono a dit :

« Celui qui sacrifie un peu de sa liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre. »

Le durcissement de la surveillance est sans aucun doute ma seule préoccupation et le premier truc qui m'est venu en tête. Et ça m'attriste encore plus de savoir que je suis complètement impuissant.

À vivre parmi des personnes qui s'en foutent complètement, j'ai l'impression d'être déjà entièrement sous un régime totalitaire voire en 1933.

gravatar
Malia a dit :

Ha merde, alors les libertés qu'on a déjà abandonné c'était l'échauffement ? Perso, je suis pour installer une mitrailleuse sous chaque caméra "de sécurité" ça devrait aider a se sentir protégé...

Reste plus qu'à attendre le reste du cirque médiatique pour l'instant : "on est triste mais ferme" pendant 24 heures, puis "annonce de nouvelles mesures "sécuritaires" dans 48h, "loi d'urgence" annoncé lundi (alias fist anal façon j'te passe le coude et peut être même l'épaule dans tes libertés fondamentales). Inutile mais ça va faussement rassurer Mme Michu et il y a les élections qui approchent, donc va falloir réagir vite...

*prend le pop-corn et va regarder leurs conneries

gravatar
John Jackson a dit :

Les terroristes ont fait 120 victimes. Nos gouvernants vont en faire 65 millions. Et c'est r'parti pour un tour...

gravatar
Diluvien a dit :

Le plan vigipirate, les mesures d'urgences qui ont été prises, la privation des libertés de plus en plus omniprésentes, qui sont clairement en place pour officiellement assuré une sécurité de haut de niveau ; il n'en est rien. Ca s'appelle le contrôle, le rassurement la population, la régression de la peur.
La preuve ? Depuis le 11 Janvier, toutes ces mesures mise en place ont servi à quelque chose ?

Perso, je suis pour installer une mitrailleuse sous chaque caméra "de sécurité" ça devrait aider a se sentir protégé...

Oui, instaurons un système autoritarisme pour nous priver définitivement de nos libertés éthiques. Il faut réfléchir avant de sortir des absurdités pareil.

gravatar
gouzou a dit :

Y-a un truc que je ne comprends pas : voilà des individus qui se suicident en emportant le maximum de personnes avec eux. S'ils se suicident, c'est qu'ils n'ont aucune alternative de vie, ni autre choix que celui de préférer mourir et sous couvert d'une religion, s'en venger sur des innocents les armes à la main.
Pour y faire face, puisque les professionnels sensés les stopper n'y arrivent pas ( malgré toutes les lois liberticides votées et celles qui vont venir ), il y a peut-être une autre solution, simple celle-là.
> Faire une loi "repentis", à savoir, si un individu va commettre un acte de terrorisme ou sait qu'il va s'en commettre un, il donne cette information à l'État et obtient en échange une "prime" d'un million d'euros et une nouvelle identité pour lui et sa famille,... Avec cet argent et cette nouvelle identité ( avec un casier judiciaire vierge ), il aura à nouveau un avenir et reviendra à la vie plutôt qu'à la mort.
Je pense que sur les 8 criminels de cette nuit, l'un d'entre eux aurait certainement utilisé cette possibilité,...

gravatar
Anon a dit :

95% des michus ne demandent que ça, plus de surveillance et plus de (sensation de) sécurité.
Et pour être honnête, moi aussi.
Après un carnage pareil, vous voulez quoi ?

"Celui qui sacrifie un peu de sa liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre."

Je CHIE sur ce dicton. Arrêtez de le sortir a chaque fois, il n'a AUCUN sens.

La liberté c'est pour les connards, ça existe pas. Si vous avez une famille, des enfants, des amis, une addiction... vous serez jamais libre.

Si le seul truc qui vous inquiète après 150 morts dans notre capitale c'est toujours de pouvoir télécharger sans se faire choper par hadopi ou crypter vos merdes sans backdoor de la CIA...
Faut lever un peu le nez de votre écran.

"Mais euh ils vont faire des bavure !"
La bavure, c'était hier soir.

Revoyez vos putain de priorités, si vous voulez pas décrédibiliser toute la cause.

Tous les moyens sont bons. Ce n'est que mon avis.

gravatar
Erwann a dit :

>>> Fermeture des frontières <<<
J'en ai personnellement plus qu'assez que ce fantasme au sujet de la fermeture des frontières.
Cela ne sert pas à grand chose car la France n'est pas une île. Quand bien même elle serait, aucune frontière - à l'exception de la Corée du Nord - est "étanche" à moins de mettre en place des Vopos tous les 50 mètres.
La fermeture des frontières ne réjouit que ceux qui habitent loin de celles-ci.
En revanche, ce sont des millions de personnes vivant (loin de Paris) mais en zone frontalière qui vont une fois de plus en faire les frais.
Que diraient les parisiens si d'une minute à l'autre, on décidait de mettre en place des contrôles policiers dès que l'on franchit le périphérique ?
C'est exactement ce qui vient de se passer pour les Lillois et autres Nordistes, les Ardennais, les Lorrains, les Alsaciens, les Jurassiens, les Franc-Comtois, les régions hautes alpines et de la côte, les Languedociens et les Basques ! ...
Les nuisances vont pourrir la vie quotidienne de quelques millions de personnes et requérir de très nombreuses forces de Police alors même ces mesures seront très probablement inefficaces et que les policiers pourraient être plus utiles ailleurs.
Tout comme la surveillance d'Internet, la fermeture des frontières est grandement inutile.
Cela ne rassure que "Mme Michu" - et encore je n'en suis même pas sûr - et les politiques.
En revanche, le marché intérieur de la Kalachnikov ne sait jamais aussi bien porté ! Cherchez l'erreur.

gravatar
Bulbi a dit :

On dit que les mesures prises après Charlie Hebdo sont inefficaces. J'ai besoin qu'on éclaircisse plusieurs points avant d'être convaincu:
- Est-ce que ces mesures ont eu le temps d'être appliquée? L'administration vit parfois à son prorpre rythme. A son pro-pre ry-th-m-e.
- Comment juger de l'inefficacité de ces mesures? Elles ont été inefficaces pour un attentat, oui. Mais pour combien ont-elles été efficaces? On ne sait pas. Le taux de réussite n'est pas de 100%. Est-il de 90% ou de 5%? Impossible de savoir.

Quant au sacrifice liberté/Sécurité, il en faut pas oublier que la sécurité est une condition nécessaire de la liberté. Si on me tue quand je sors dans la rue, je ne suis pas libre d'aller me balader. J'ai donc besoin de sécurité pour être libre.
Je suis prêt à un peu moins de liberté sur internet pour un peu plus de liberté dans le monde physique.

De toute façon, si ce n'est pas l'Etat qui nous surveille, c'est la NSA.
Le mal est déjà fait.
Vous défendez un cadavre.

gravatar
Tom a dit :

Ça pose vraiment la question de savoir si l'on peut vivre ensemble, s'intégrer, s’accepter malgré nos différences ethnoculturelles dans les classes sociales à bas revenus. Parce que dans les classes aisées c'est no soucy ! Quand tu peux faire des études, voyager un minimum, tu peux te faire une idée du bien fait de la "mixité ethnique".

Mais dans les quartiers populaires, ou le capitalisme à créé de la haine, de l'envie et de la violence et ou on se dispute le job de caissier et d'aide soignante c'est pas la même...

Pas étonnant qu'un jeune de cité sans éducation se fasse embobiner par un gourou fanatique et décérébré. "L’ascenseur social est-il en panne ?" la blague. On parque les gens dans des ghettos (avec les milliers de problèmes qui vont avec) et on demande à l'école de nous en faire des adultes responsables. Lourd la responsabilité !

On se fait tuer par les nôtres ! C'est surtout ça qui me fou les boules moi. Quel drame quand même, avoir si peu d'espoir dans la vie et préféré buter son voisin de palier ou s'envoler pour un pays ravagé par la guerre pour décapiter des innocents..

Je dois avouer que ma liberté informatique me passe par dessus la tête tellement je suis déprimé (à mon grand regret).

Peace and révolution.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@gouzou : ça marchera pas, d’essayer de les sauver avec 1M€ : l’EI leur propose mieux, des trucs genre le paradis.
Les gens qui se lancent dans ces trucs là ne sont pas bien malins à la base, et ils ont le cerveau lavé.

@Anon : restreindre les libertés des michus ne sert à rien et ne servira jamais à rien. Depuis le 11/9, il y a eu plusieurs attentats aux USA et partout dans le monde (Boston, Madrid, Londres, Paris…) et ça n’a jamais rien changé.
Au contraire, ça pousse les organisations terroristes à utiliser ce qui se fait de plus pointu en matière de technologie. Au final, la NSA surveille que les michus. L’intérêt de faire ça quand même ? Les politiques s’en tapent des citoyens, tant qu’eux ont le pouvoir… Ce sont les gens, leur ennemi à eux.

@Bulbi : Est-ce que la NSA a empêché les attentats de Boston ? Est-ce que dizaines de milliers de caméras au Royaume-Uni (l’un des pays les plus surveillé) ont empêché les attentats de Londres ? Est-ce que le plan de lutte anti-terroriste mis en place depuis quelques années a fonctionné à Paris (hier et ceux de Charlie Hebdo) ?
Si ça marchait si bien que ça, on ne le saurait pas forcément. Mais là on a quand même un bon élément de preuve que ça ne fonctionne pas si bien que ça. Les moyens d’écoute et de surveillance ne sont pas en place depuis le 15 janvier, ils sont là depuis des années : ils sont seulement légalisés et ouvertement avoués depuis 2015 (justement parce que personne ne risque de dire "non" suite à Charlie.

@Tom :

Pas étonnant qu'un jeune de cité sans éducation se fasse embobiner par un gourou fanatique et décérébré.

C’est totalement ça.
Alors imaginons ce qui se passe au moyen orient, là où les déjà-fanatiques font exploser les universités, les écoles, les bibliothèques et les musées. Ce n’est pas sans raison et c’est juste histoire de couper le peuple de l’éducation, pour mieux les enrôler.

N’importe quelle dictature interdit des livres, contrôle les médias et les programmes scolaires, censure tout ce qu’il juge dangereux pour lui-même.
Or celui qui censurait, demandait un droit de regard ou voulait savoir qui lisait tel ou tel livre autrefois, maintenant, il l’applique à Internet : censure de sites, fichage de ceux qui lisent certains sites (certains journalistes ont vu la police débarquer chez eux pour avoir cliqué sur un lien).
Internet n’est pas un monde à part : il est la suite des autres médias, à ceci prêt qu’il est plus puissant pour les citoyens.

La censure n’est pas la solution pour protéger les enfants du monde réel. L’éducation, elle, le permet bien plus efficacement et plus durablement.

gravatar
mazert a dit :

@Le Hollandais Volant :
Si car n'importe quel imam honnête par exemple en France avec des gens comme Mohamed Bajrafil, démontent très facilement tous leurs arguments et ne font aucun lien avec l'islam. Paradoxalement l'islam est né pour entre autre mettre fin à ce genre d’atrocité.

Un combattant en Syrie disait dans une vidéo : "Dieu nous à dit d’obéir à un calife avant de mourir", selon le Coran, mais c'est complètement bidon ! Seulement un arabe barbu avec un turban, arabophone, et un bon charisme est peut être trop facilement assimilé à un musulman véridique qui défend une juste cause, aux yeux de naïfs.

En revanche c'est un état car il administre son territoire (pompiers, construction de bâtiments, police, justice, nourriture, hôpitaux, parc d'attractions pour enfant etc...), là encore on peux se référer à des personnes comme Myriam Benraad (politologue très intéressante à écouter), David Thomson (journaliste à RFI), ou encore Wassim Nassr (journaliste à france24) pour des analyses approfondies.


@Tom :
Tu à raison, pour moi il s'agit en grande majorité d'une recherche d'identité dans un système politique extrémiste (prêt à faire n'importe quoi pour défendre ses intérêts).
La recherche d'identité se comprend aisément, mettez vous à la place de certaines personnes jeune d'origine étrangère : le mode de vie, l'architecture, les gens, la culture est très différente et ne lui correspond pas forcement par rapport à ce qu'il voit dans d'autre pays et qu'il estime plus en harmonie avec ses racines et lui même.
Ensuite vient la dimension extrémiste, qui peut être tentante pour certains qui pensent ainsi avoir avec eux la fermeté et l'absolu pour établir ce qu'ils considèrent comme juste, dans un désir de vengeance ou de manifestation de sa propre rage.

Le problème c'est qu'une fois sur place, on ressent des tas et des tas de choses qu'il est impossible de ressentir en regardant une vidéo ou à travers les messages échangés via un combattant en syrie. Des comportements de gens auquel on est pas habitués qui nous paraissent immoraux, des jugements que l'on ne peut accepter... seulement trop tard, maintenant soit tu joue le jeu, soit on te considère comme apostat et direction le buchet (ou bien pire pour ceux qui connaissent le sujet). Concernant les kamikaze, certains le font de bonne foi certes, mais je pense que d'autre y sont contraint sous peine de voire sa famille massacré ou d'être torturé, ça ne me parait pas impossible.

Il y a tant à dire en particulier sur cet état non islamique, il faut notamment savoir que ce sont d'excellent communiquant. J'en veux pour preuve un long métrage intitulé "Return of the gold dinar" traduit en 5 langues, qui est une très bonne propagande bien ficelée, par la redoutable boite de production Al Hayat, reliée à cet état. Comparez avec ce qu'on fait en France, vous verrez que nous sommes complètement à coté.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@mazert :

Paradoxalement l'islam est né pour entre autre mettre fin à ce genre d’atrocité.

Tout comme n’importe quelle religion…
L’histoire nous apprend que ça ne marche pas si bien que ça.

Sinon, c’est ça qui différencie l’EI des musulmans (au même titre que le KKK et le christianisme protestant, par exemple).

Mais je ne vois pas pourquoi tu dis "non islamiste" alors qu’ils basent leur actions justement une interprétation de l’islam.
Dire que l’EI est sans rapport avec l’Islam, c’est aussi absurde que dire que l’inquisition religieuse répressive et violente du moyen-âge européen n’a rien à voir avec le pape et le christianisme.

Perso j’ai plutôt tendance à utiliser les termes "musulmans" pour ceux qui vivent leur religion comme n’importe qui et qui n’ont rien demandé à personne et "islamistes" pour ceux qui en ont fait une excuse pour répandre leur vision des choses par la violence et le terrorisme.
Peut-être que ça entretient (ou est né de) la confusion, mais je l’ai appris comme ça.

Mais visiblement je suis ne suis pas le seul que ça bug : cette confusion est reprise dans cette section : https://fr.wikipedia.org/wiki/Islamisme#Critiques (où ils disent que "islamisme" devrait désigner la pratique de l’islam et que la désignation actuelle de l’islamisme devrait être remplacée par "extrémisme islamisme", par analogie avec toutes les autres religions — ce qui me semble au passage plutôt logique).


Concernant ta réponse à @Tom :

maintenant soit tu joue le jeu, soit on te considère comme apostat et direction le buchet (ou bien pire pour ceux qui connaissent le sujet). Concernant les kamikaze, certains le font de bonne foi certes, mais je pense que d'autre y sont contraint sous peine de voire sa famille massacré ou d'être torturé, ça ne me parait pas impossible.

Ça me semble plausible aussi.
C’est comme ça que fonctionnent plus ou moins tous les tyrans de l’histoire, y compris lointaine.

gravatar
gastoon a dit :
Au contraire, ça pousse les organisations terroristes à utiliser ce qui se fait de plus pointu en matière de technologie.
With NSA's budget of over $10bill a year, they have more resources to acquire your data than you can ever hope to defend against.

Bill Binney. Source:https://www.reddit.com/r/IAmA/comments/3sf8xx/im_bill_binney_former_nsa_tech_director_worked/

Au final, la NSA surveille que les michus. L’intérêt de faire ça quand même ?

non, ils surveillent vraiment tout le monde

Bulk surveillance is not necessary to protect anybody. NSA tries to track everyone on the planet. google: the program Treasuremap. OS's are absolutely not safe!
[...]
They had duped the public into thinking they need to do bulk surveillance and this has allowed them to almost triple their budgets.
[...]
They are doing this purposely to get the money. Their track record is that they continuously fail using bulk collection, and they know it.

Bill Binney. Source:https://www.reddit.com/r/IAmA/comments/3sf8xx/im_bill_binney_former_nsa_tech_director_worked/

gravatar
bob du 66 a dit :

@gouzou : Oui un million d'euro rien que cela, pendant que des gens honnêtes crèvent la fain toute l'année ppffff
cela revient à acheter la paix et bien cher en plus n'oublie pas l'argent de l’état c'est ton argent donc plus d’impôts pour repentir ces Messieurs ça va pas non !!!!!

gravatar
mazert a dit :

@Le Hollandais Volant :

Oui je comprend ce que tu veux dire et moi même je résonnait comme cela au début, ce qui m'a amené à comprendre rapidement cette religion et ce que les imams (sans influences politiques) ont à dire la dessus d'un point de vue théologique.

Entre autre une émission d'envoyé spécial qui date d'un an, à l'époque voulait justement séparer l'islam des actions de cet état : https://www.youtube.com/watch?v=dRhvcgkEVdk. L'imam interrogé explique pourquoi le mot d'islamisme pose problème.

En fait toutes leurs référence théologique sont bidons, ou bien ils prennent des morceaux de phrases sorties de leurs contexte. C'est valable pour n'importe quoi, seulement l'islam à été choisis car il concerne le plus de monde dans cette région. Le premier truc que cet état veux mettre en avant ce n'est d'ailleurs pas l'islam contrairement à ce que pense la majorité, mais le rétablissement d'un califat qui existait jadis qu'on idéalise à travers de la propagande, entrepreigné d'un système féodal. L'islam n'est pour eux qu'un point de ralliement, et cet état fait en sorte que tout le monde suive une religion qu'il à lui même créé en puisant à sa manière (faussée et malhonnête) dans l'islam par rapport au système politique qu'il veut mettre en place.

Tout comme l'inquisition n'a rien à voir avec le christianisme, tout comme les colons israéliens n'ont rien à voir avec le judaïsme. Ce n'est même pas une interprétation de la religion mais une manipulation et une instrumentalisation. Quand quelque choses réuni un nombre très important de personnes, plus des gens (honnêtes ou malhonnêtes) vont vouloir en prendre le contrôle, c'est dans la nature humaine.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@mazert : Oui, j’avais bien compris le fond.
Il reste à trouver le moyen de faire comprendre aux Michu que la guerre contre ces gens (l’EI) n’est pas une guerre contre l’islam. Ce qui va être compliqué, quand l’EI brandit l’islam comme excuse.

À ce titre, on pourrait peut-être ressortir les livres d’histoire, chapitre “le Moyen-Âge en Europe” et faire le parallèle, en faisant réaliser que ceux qui brûlaient les gens ou enfermaient les penseurs ne sont pas ceux qui récitent les grâces avant de manger.

gravatar
Tom a dit :

@mazert : Malheureusement je ne vais pas pouvoir débattre objectivement sur les bienfaits des religions (peu importe laquelle : Christianisme, Judaïsme, Islam...). Je manque de savoir et je travaille encore sur ma tolérance.

Je pense qu'elles ont pu avoir un certain rôle positif à une certaine époque, pour répondre aux questions sans réponses (manque de connaissances) ou pour soutenir une morale humaine naissante ou défaillante. On voit aujourd'hui, avec la mondialisation et l’évolution globale de la civilisation humaine dans tous les domaines, que ces religions sont dépassées pour ne pas dire complétement à la ramasse(préservatif, corruption, droit des femmes etc..)

Elles n'ont pas le monopole de la morale et encore moins celui de la spiritualité.

Je pense que la culture et les mœurs d'un pays évoluent constamment, qu'elles se créés et se développent grâce à la population qui compose ce pays. Je suis vraiment déçu de voir des parents (pas tous! certains se battent pour changer le visage de leur quartier) ne faire aucun effort d’intégration, ne pas montrer l'exemple et d'abandonner leur devoir d'éducation. C'est un facteur important (qui s'ajoute à la concentration dans des ghettos) du repli communautaire nocif pour notre société. Les enfants des quartiers issus de l'immigration sont français, n'iront nulle part ailleurs. Les laisser aux mains de gourous sectaires (quand c'est pas des trafiquants) est une très mauvaise idée.

Je soutiens l'avis du @Le Hollandais Volant sur l'éducation, il faut leur donner plus de moyens (Éducation nationale) au lieu de dépenser des tunes dans des projets liberticides.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Tom : la religion n’est pas un problème quand c’est une question de spiritualité personnelle.
Là où ça craint c’est quand ça devient une raison pour réfuter le progrès, la technologie, le changement et la science. Et surtout quand des gens qui font ça sont ceux qui décident.

C’est le progrès qui nous permet de vivre 80 ans au lieu de 40. C’est lui aussi qui permet de se lever et d’aller travailler ou faire ce qu’on a à faire quand on a un bras cassé ou qu’on est malade (alors qu’avant on nous coupait le bras et on restait au lit durant un mois.

Elles n'ont pas le monopole de la morale et encore moins celui de la spiritualité.

C’est parfaitement ça.
On n’a pas besoin d’être croyant ou pratiquant pour avoir respecter les autres et simplement être « humain ».

Les laisser aux mains de gourous sectaires (quand c'est pas des trafiquants) est une très mauvaise idée.

Totalement.
C’est pourtant ce qui se fait, ce qui s’est fait.
Ces quartiers n’ont pas reçu l’éducation nécessaire et maintenant on y trouve des gens sans avenir disponible au premier venu qui leur propose de faire quelque chose de "grand".

L’éducation est une solution contre la bêtise. Car c’est bien qui se passe : tuer (et se tuer) pour un autre qui le demande, c’est de la bêtise (en plus d’être un crime sans nom).

gravatar
Tom a dit :

@Le Hollandais Volant : Complétement d'accord avec toi.

Je pense qu'une cohabitation pacifique des religions entre elles et au sein de notre république est possible. Elle se fait d'ailleurs aujourd'hui, malgré les apparences, pour les religions modérées respectant la laïcité.

Cependant, l’État se doit d'être neutre vis à vis des croyances, certes, mais il devrait également protéger les plus faibles et les plus jeunes d'entre nous faces aux dogmes religieux en tout genre. Elle est ou la liberté de conscience quand tu te fais endoctriner par tes proches dès le plus jeune âge ? Tous ces exclus de la société qui se tournent vers la religion ou autres mouvements sectaires, c'est parce qu'il n'y a aucune vision globale humaniste mise en place par nos gouvernements.


Le retour au religieux, depuis quelque temps, me rend vraiment triste et m'angoisse profondément. Partout dans le monde les mouvements religieux et sectaires se développent à grande vitesse (protestantes, évangélistes etc..). Surtout dans les pays en voie de développement.

Peace

gravatar
Erwann a dit :

@Tom

il faut leur donner plus de moyens (Éducation nationale) au lieu de dépenser des tunes dans des projets liberticides.

Je ne pense pas qu'il s'agisse d'une question de moyens, la France dépensant déjà largement plus que la moyenne Européenne / OCDE.
En revanche, je me souviens des premiers débats sur le port du foulard à l'école. À l'époque, des femmes Tunisiennes avaient fait part de leur déception par rapport à la position des autorités Françaises, mentionnant qu'elles avaient du lutter pour être libres et que la tolérance du foulard allait à l'encontre de cette liberté chèrement obtenue.
La radicalisation en France a commencé à ce moment là. L'école a dès lors perdu sa neutralité en acceptant de déroger au principe d'égalité.
Nous ne pouvons malheureusement pas réécrire l'histoire, mais 2015 est le résultat de ces années de mollesse, il y a 25 ans.
Ce fut une erreur de se laisser enfermer dans un tel débat qui n'a rien de religieux mais qui est a toutes les spécificités d'une provocation identitaire.
L'autre erreur funeste fut de ne pas s'occuper de Sadam Hussein en 1991. Les tensions étaient alors beaucoup moins fortes et les risques de radicalisation sensiblement plus faibles.

@Timo et al.
Je pense que le manque de spiritualité - c'est à dire le matérialisme et le consumérisme - est un facteur aggravant quant à l'intolérance.
Il est tout à fait possible d'avoir une vie spirituelle sans être pour autant ignorant, intolérant ou arriéré.
La laïcité vindicative - c'est à dire : aussi intolérante que certaines sectes ou "religions" - est une erreur profonde qui perdure en France depuis la terreur révolutionnaire. Cette laïcité intolérante - "bouffe curé" - conduit à de nombreuses radicalisations (pas seulement chez les musulmans). Je suis interloqué et peiné lorsque je lis des déclarations venant du FN associant leur engagement politique et leurs "convictions religieuses" ; de mon point de vue, il y a antinomie.
La dimension spirituelle de l'Homme - quelque soit sa religion ou sa pensée philosophie - est d'abord de s'ouvrir aux autres, d'être prêt à aider le plus faible, d'être prêt à se dépasser pour être humainement meilleur.
La spiritualité requière d'avoir une culture (la plus large possible) - certains diraient des "racines" - afin de pouvoir progresser en se nourrissant des réflexions de ceux qui nous ont précédé.
La spiritualité devrait rendre humble "Qui suis-je pour juger ?".
La spiritualité permet néanmoins d'affirmer ses valeurs sans peur de celui qui est différent.

Depuis 225 ans, la France a fait du combat révolutionnaire sa raison d'être, oubliant ou négligeant les vertus de la discussion et de l'ouverture aux autres. S'étant au fil des ans affaiblie, la France est devenue intolérante, se crispant sur des postures stériles.
La faiblesse du dialogue social en France en est certainement l'exemple le plus typique. La destruction systématique des cultures régionales en est un autre exemple. Notre société est violente car elle se sait faible.
C'est seulement lorsque nous sommes sûrs de ce que nous sommes, que nous pouvons en toute sérénité accepter la différence.
Accepter la différence ne signifiant pas tout accepter et tout tolérer sans aucune préservation de valeurs éthiques, tel que l'égalité homme-femme.

gravatar
Da a dit :

Je pense également que de nouvelles lois liberticides ne serviront à rien en plus de nous pourrir un peu plus la vie. En effet les renseignements font déjà pas trop mal leur boulot, pour preuve la plupart des terroristes étaient fichés.

Le vrai problème c'est le gouvernement et aussi le système judiciaire complètement à la ramasse.
Vous trouvez ça normal que ces ordures aient eu de multiples condamnations sans être inquiétés ? Que dire des combattants partis en Syrie puis revenus sur notre territoire ? Et après on s'offusque lorsque les théories du complot ont pignon sur rue...

Il faut prendre des mesures fermes et au plus vite. Je salue les frappes sur les positions d'ISIS mais il faut mieux se coordonner avec la Russie et les USA pour que ce soit réellement efficace.
Au niveau national il faut absolument ne rien laisser passer. Déjà s'occuper des 1500 ou 2000 personnes qui sont fichées au terrorisme et ne leur montrer aucune clémence.
Le contrôle aux frontières c'est du pipi de chat, quand on sait que la menace vient surtout de l'intérieur...

Et comme je sais que rien de tout ça ne sera mis en place, je suis très inquiet pour les mois et les années à venir.
Sinon globalement je suis d'accord avec Mazert, y'a un gros problème d'intégration qui n'a jamais été résolu par nos gouvernements successifs et aujourd'hui on en paye le prix. Il faut s'occuper de ces jeunes à long terme, mais l'objectif à moyen terme est d'éliminer la menace sur notre territoire, sans ça on va nulle part.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Da :

Vous trouvez ça normal que ces ordures aient eu de multiples condamnations sans être inquiétés ? Que dire des combattants partis en Syrie puis revenus sur notre territoire ? Et après on s'offusque lorsque les théories du complot ont pignon sur rue...

Exactement !

Ce que beaucoup de monde ne comprend pas — moi y compris — c’est comment des gens déjà fichés arrivent à continuer ce qu’ils font.
Ok, on ne peut arrêter quelqu’un avant qu’il ait fait du mal (et heureusement d’ailleurs). Mais ces gens, c’est que s’ils sont fichés, c’est pas pour rien : ils doivent bien avoir des armes, explosifs, bombes cachés chez eux, non ? Ça doit être assez pour les enfermer (ou au moins les rendre "inoffensifs").

S’ils sont fichés, il faut que les autorités aillent les voir, leur dire qu’ils sont fichés "parce que" et qu’on les a à l’œil.

Certes ils sont peut-être assez malins pour laisser le moins de traces possibles, mais avec les services de renseignement qu’on se tape, surtout en France qui après les USA ont sûrement l’un des réseaux les plus puissants du monde, on ne va pas me faire croire qu’ils sont plus malins que nous, si ?

Comme tu dis, ils se font peut-être moins chier avec la paperasse administrative.

gravatar
Da a dit :

@Le Hollandais Volant :

La justice est très laxiste, et je pèse mes mots. Je connaissais un gars qui était en sursis (pour une petite affaire hein je vous rassure) et qui a fait de multiples voyages à l'étranger sans problèmes, alors que c'est clairement interdit et soi-disant contrôlé par le/la juge d'application des peines. Et pour les cas de terrorisme ? Bah apparemment ils sont pas plus limités que ça.

Pourquoi donc cette justice ne fait rien ? Par manque de moyens ? Je pense pas, alors je me pose beaucoup de questions qui restent sans réponses. La vie de nos concitoyens est-elle si bon marché pour nos élites ?
On ne sera pas entendu, que ce soit à travers des manifs, des débats, des lettres aux élus... Alors il faudra rester alerte et protéger nos proches en temps voulu.

Bon courage à tout le monde, restons forts mes amis.

gravatar
jefaispeuralafoule a dit :

La problématique du laxisme judiciaire est pourtant simple à comprendre.
Relisez donc ce qui se dit, que ce soit concernant le fait d'être contre des lois d'exception dans de telles situations, tout comme le comportement de la population face à ses forces de sécurité.

Trois décennies durant, on a parlé de "flic, poulet, bidasse", et le tout en disant ouvertement "les flics sont des cons", ou bien "le kaki est réservé aux abrutis". J'ai été réellement malade quand les mêmes qui se foutaient de la police se sont mis à les applaudir après le massacre de Charlie hebdo. Il faut bien raisonner clairement: si la justice a été laxiste, c'est justement pour s'acheter une paix sociale, afin que le citoyen de banlieue n'ait pas l'impression de payer pour les quelques vrais criminels qui y vivent, tout comme pour flatter l'ego du bourgeois moyen qui revendique des idées libertaires.

Il y a quelques faits évidents: si l'on ne sait pas se faire confiance mutuellement, à savoir la population et les services de sécurité, on ne peut en arriver qu'à des désaccords, ou à une situation instable où chacun prêche pour une paroisse intenable. A mon sens, la vérité se situe à mi-chemin entre le trop libre et le liberticide.

En lisant la toile, je suis ébahi de voir que nombre de personnes pensent que des lois de surveillance, tout comme l'action de fond de la police ou bien d'autres organes de sécurité seraient vaines. C'est absurde. On ne peut pas surveiller tout le monde, mais ce n'est pas pour autant qu'on doit alors dire "on ne surveille personne". Ca n'est pas inutile. Ces arrestations, ces "découvertes", c'est uniquement parce qu'on exigeait de la police et de la justice de ne pas faire de remous, parce qu'il ne fallait pas faire peur à notre "Mme Michu" citée ici-même. Maintenant que la même Mme Michu a pris peur et se rend compte qu'il y a, ici aussi, des gens prêts à se faire sauter, l'état a pu reprendre l'initiative et donc tenter de démanteler certains réseaux.

gravatar
John Smith a dit :

@Anon :

Un gros +1, autant je suis pour le libre, la nom surveillance, etc... mais dans les cas comme ceux là je suis ENTIÈREMENT d'accord avec le gouvernement, il faut mettre pleins d'exception pour lutter contre le terrorisme.

Avant toute chose il ne faut que ça vaille seulement pour *ce* type de terrorisme...

gravatar
jefaispeuralafoule a dit :

sinon j'ai oublié un bout dans mon raisonnement.
Quand je lis du "la surveillance ça ne sert à rien", je rappelle que les 4000 fiches dites "S" ne sont pas apparues spontanément, elles ont été rédigées, remplies et vérifiées parce qu'il y a un travail de fond invisible des services de l'état.

Comme je l'ai dit précédemment, j'ai en horreur les gens qui parlent sans connaître ce que représente le travail titanesque de devoir gérer une nation et sa sécurité tant intérieure qu'extérieure. A partir de là, il serait sage d'enfin s'interroger sur ce que l'on veut réellement.

Je suis pour les libertés individuelles, je suis contre la liberté de mettre en danger autrui. C'est fondamental, et on ne peut pas résumer tout à "il faut des libertés".
De là, l'arsenal légal doit être mesuré et strictement encadré afin que les lois en place ne soient pas exploitables pour autre chose que les conditions exceptionnelles où nous nous trouvons. Le patriot act américain pose ce problème parce que, justement, il est insuffisamment précis sur son cadre de mise en œuvre, et qu'ainsi il peut aisément devenir une arme de pression contre la population.

gravatar
jefaispeuralafoule a dit :

@Anon :
Je ne peux que confirmer ce que tu dis.

"Celui qui sacrifie un peu de sa liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre."

Foutaises.
On va faire un constat simple voire même simpliste.
Est-ce qu'on veut avoir peur dans les transports en commun? Non.
Est-ce qu'on veut que la police intervienne en cas d'attentat, d'agression, de vol? Oui.
Est-ce qu'on est rassuré quand on se dit que notre police fait son maximum pour nous protéger? Pour certains, cette question n'a visiblement aucun sens, puisqu'ils supposent que la sécurité ne sert à rien.

Me concernant, je tiens un discours bien différent
"La sécurité de chacun ne peut pas passer par la dictature, mais elle ne peut pas non plus passer par l'espoir que chaque personne sera respectueuse de cette sécurité". A partir de là, je ne demande pas de sacrifier les libertés de parole, de pensée, mais bien de savoir ce qu'on désire, et donc de prendre la mesure des enjeux.

PS: j'aimerais bien mettre face à face des victimes d'attentats avec ceux qui gueulent sur tous les toits qu'il ne faut pas durcir le ton... histoire de voir s'ils oseront revendiquer ces idées.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@jefaispeuralafoule : le problème d'un cadre législatif sur ce qu'on (les civils) n'aura plus le droit de faire à cause d'un durcissement de la loi, c'est que ça concerne les civils justement, pas les terroristes.

Le malade qui va se faire sauter avec une arme dans les mais et entouré de 20 innocents, tu pense vraiment qu'il en a quelque chose à faire de la loi qui lui interdit d'utiliser la crypto ou d'utiliser sa carte de crédit pour acheter des munitions ?

Non, il s'en tape des interdictions. Du coup les lois sont inutiles car n'empêcheront aucune attaque terroriste. Jamais.

Si on veut empêcher des attaques armées, interdire les armes ne servira à rien (le problème dans "attaques armés" ne sont pas les armes, mais les attaques). Il faut supprimer les armes.

Même chose pour le blocage des sites : le blocage n'est pas une solution, c'est un patch. La suppression des sites (et accessoirement la neutralisation de ceux qui les tiennent), voilà ce qui résoudra le problème.

Alors donner un cadre législatif pour permettre aux services anti-terroristes de faire leur boulot, oui. Mais leur donner les plein pouvoirs de bafouer les libertés de tout le monde, non. Il y a d'autres façons de faire, peut-être déjà en augmentant l'efficacité et le nombre de tribunaux, histoire que les perquisition et les condamnations soient plus rapides et ne mettent pas 3 ans pour se faire.
Bien sûr, ça coute plus cher, mais c'est le prix à payer pour vivre en démocratie plutôt que dans un état policier.

ÉDIT : je lis ça : http://shaarli.callmematthi.eu/?S5ptAg
Et je suis d’accord. Ce n’est pas en ajoutant des backdoors anti-chiffrement qu’on arrêtera les terroristes. En fait, tous les terroristes étaient déjà connus et fichés. Il aurait fallu les coincer avant, mais à la place on les laisse aller et venir en Syrie et se promener avec des armes.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@jefaispeuralafoule : ps pour donner un autre exemple : les excès de vitesse.

Jamais un panneau "90" ne sauvera qui que ce soit. Ce qui sauvera, c'est faire des voitures qui ne dépassent pas 90 km/h.

S'attendre à la bienveillance des humains quand on leur place une arme entre les mains, c'est suicidaire si on ne les éduque pas en addition de ça. Or l'éducation est pourrie partout dans le monde.

gravatar
jefaispeuralafoule a dit :

@Le Hollandais Volant :
J'appelle cela se réfugier derrière son petit doigt en disant "de toute façon les lois ça sert à rien parce qu'il y des gens qui les contournent".
Ce raisonnement n'a pas de sens car autant dire de suite "puisqu'un mec peut cambrioler malgré la loi, autant ne pas l'appliquer". C'est le miroir exact de ta caricature.

Au-delà de ça: toute loi doit être réfléchie avec discernement, et être mise en place avec à l'esprit que nous disposons de la constitution et de plusieurs instances de contrôle empilées pour, justement, éviter les déviances constatées dans de nombreux pays. Quand je lis "non à un patriot act", je cautionne pour une seule raison: les américains ont créé sciemment des lois très ouvertes et prêtant à interprétation, ce qui est en soi une abomination légale. Dans le cas de la France, les lois proposées, les révisions sont notoirement encadrées, afin que le dit cadre légal soit suffisamment strict pour que tant nos libertés et la sécurité des citoyens soient assurés.

Jamais un panneau "90" ne sauvera qui que ce soit. Ce qui sauvera, c'est faire des voitures qui ne dépassent pas 90 km/h

Encore une fois c'est une connerie monumentale. L'assistanat total, la déresponsabilisation massive ne fonctionne absolument pas. Pourquoi?
1° Parce qu'un couteau peut aussi bien servir à couper de la viande, qu'à tuer quelqu'un. Tu vas faire quoi? Imposer que les lames soient interdites pour le bien public?
2° Parce qu'un système de verrou limité est systématiquement mis à mal... par les gens ici présents. On hurle sur les toits à qui veut l'entendre que la sécurité informatique est vaine parce qu'elle se contourne. N'est-ce pas là le raisonnement qui serait appliqué sur les dites voitures?
3° Parce qu'il y a une frontière entre un état à qui l'on demande de gérer notre sécurité, notre protection, nos droits et avantages, et en faire un état paternaliste avec une figure de proue digne des pires moments de Staline.

Merci de ne pas tout mélanger. Le fait de préparer des possibilités de riposte n'est pas vain, et refuser de voir qu'on est face à une capacité de guérilla me paraît tout aussi criminel.
Quand je lis ça j'ai vraiment la gerbe

Non, il s'en tape des interdictions. Du coup les lois sont inutiles car n'empêcheront aucune attaque terroriste. Jamais

Tu dévoies le propos: il s'agit non pas de savoir s'il y aura ou non quelqu'un qui voudra contourner la loi, parce qu'il y a l'évidence que n'importe qui de déterminé agira, mais bien de se doter d'outils pour si ce n'est tenter d'anticiper, d'avoir de quoi réduire le plus possible en amont les possibilités d'action, en tout cas d'avoir de quoi riposter dans des délais raisonnables, et avec une efficacité autrement plus grande que celle permise jusqu'à présent.

Le malade qui va se faire sauter avec une arme dans les mais et entouré de 20 innocents, tu pense vraiment qu'il en a quelque chose à faire de la loi qui lui interdit d'utiliser la crypto ou d'utiliser sa carte de crédit pour acheter des munitions ?

Encore une fois: qui parle de loi le concernant? On parle bien de lois permettant de sanctionner fermement ceux qui importent des armes, ceux qui en possèdent, de ne plus jouer la carte du "je ne vois pas donc ça n'existe pas" et d'intervenir aussi souvent et efficacement que possible.

Je vais te donner une analogie volontairement absurde. La vaccination est un traitement préventif plus ou moins efficace. Il y aura toujours des gens où cela ne va pas fonctionner. Il y a même des vaccins (grippe par exemple) qui seront inopérants. Est-ce pour autant que tu vas dire "après tout ce n'est pas utile puisqu'il y a forcément une part qui passe à travers". Je sais que c'est provocateur, mais le raisonnement est assez similaire. Le virus se fout qu'on impose des lois. Le virus se fout de voir l'ampleur du désastre. En revanche le virus subit le traitement, et celui-ci doit être proportionné à la menace.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@jefaispeuralafoule :

Encore une fois c'est une connerie monumentale. L'assistanat total, la déresponsabilisation massive ne fonctionne absolument pas.

Non, tout simplement parce qu’il n’y a aucune responsabilisation, que ce soit au travail ou à l’école.
On ne donne aucune liberté à personne pour pas qu’il n’y ait de problèmes, mais c’est pas comme ça qu’on va faire progresser les mentalités.

Parce qu'un système de verrou limité est systématiquement mis à mal... par les gens ici présents.

Exact, pour les DRM, ce sont les gens honnêtes qui sont emmerdés et les autres qui sont libres. Un peu comme la loi contre le terrorisme.

Le virus se fout qu'on impose des lois.

Exact, parce qu’il s’adapte et 6 mois après le vaccin n’a plus aucun effet. Et c’est ce qui va se passer aussi ici. Le terroriste va s’adapter alors que les gens normaux, ceux qui veulent rester dans les limites fixées par la loi verront ces limites se refermer sur eux. Si on pousse, à la fin, tous les citoyens seront à l’abris en prison et les autres dehors en liberté.

gravatar
jefaispeuralafoule a dit :

@Le Hollandais Volant :

Non, tout simplement parce qu’il n’y a aucune responsabilisation, que ce soit au travail ou à l’école.
On ne donne aucune liberté à personne pour pas qu’il n’y ait de problèmes, mais c’est pas comme ça qu’on va faire progresser les mentalités.

Sauf encore une fois que c'est complètement faux et caricatural. De quoi parles-tu? Des responsabilités tu en as au quotidien, depuis le fait de respecter les lois, faire l'éducation de tes gosses (et non compter sur l'état et l'école pour le faire à ta place), ainsi que de faire des choix en allant voter.
C'est justement en tenant un discours paternaliste et avilissant qu'on ne fait rien progresser. On ne risque pas de voir changer quoi que ce soit en partant du principe qu'on peut tout permettre, tout tolérer. Par essence, quand tu dis "faites ce que vous voulez", cela donne une chose qui ne fonctionne pas: l'anarchie. C'est beau sur le papier, mais cela sous-entend que la population concernée soit parfaitement fiable. Or, par essence, l'Homme ne l'est pas.
On a créé des lois soit par nécessité, soit par abus de pouvoir. Dans le premier cas, il s'agit de se doter d'outils pour justement préserver une majorité des dérives d'une minorité. Dans le second, on considère tout le monde comme déviant.
Note tout de même une bizarrerie dans ton raisonnement: tu dis qu'on ne donne pas de responsabilités... mais la faute à qui? Demande donc aux enseignants quelles sont les consignes! "Fermez vos gueules, enfants rois, parents qui ont le droit de regard sur tout, interdiction formelle de sanctionner" etc etc. Et à qui doit-on cela? Mais aux citoyens qui ne veulent SURTOUT PAS qu'on leur dise la vérité en face! C'est dingue: maintenant c'est l'état qui va être responsable des exigences des citoyens?
J'ai un exemple à l'esprit. On ne doit plus noter les mômes, et l'on a même ôté toute forme de possibilité de contrôle (pastilles de couleurs allant du vert au rouge), parce que "ça dévalorise les enfants". Foutaises. Les gens ne veulent pas admettre qu'ils peuvent avoir des gosses moins bons que la moyenne? Qu'ils doivent parfois faire un effort au domicile? C'est donc à l'état de pallier à tout? Et ça, ce n'est pas de l'assistanat à outrance lié à notre façon de concevoir notre société?

Cela ramène à ton raisonnement: bloquer la vitesse. Belle connerie monumentale. C'est précisément là où tu tiens alors deux discours opposés, à savoir la responsabilisation (conduire et respecter les lois), tout en imposant des limitations (déresponsabilisation du conducteur). Il faut que tu arbitres là, et ce de manière parfaitement claire et définitive, non?

Exact, parce qu’il s’adapte et 6 mois après le vaccin n’a plus aucun effet. Et c’est ce qui va se passer aussi ici. Le terroriste va s’adapter alors que les gens normaux, ceux qui veulent rester dans les limites fixées par la loi verront ces limites se refermer sur eux. Si on pousse, à la fin, tous les citoyens seront à l’abris en prison et les autres dehors en liberté.

Et donc on arrête d'étudier les vaccins parce les virus mutent, changent de forme?! On cesse les campagnes de vaccination sous prétexte que "tiens, cette année, le virus n'a plus la même forme"? C'est quoi ce ramassis de conneries?

Je réitère: le cadre d'une loi s'étudie, et notre arsenal est justement fortement restreint et fermé du fait même que l'on veut, malgré tout, maintenir des verrous légaux et juridiques. Ces lois que tant de monde craignent manquent aujourd'hui cruellement, parce que l'adversaire ne peut pas être traqué de manière conventionnelle. A partir de là, les lois à mettre en œuvre se doivent d'être rédigées avec discernement, permettre un contrôle de la part non seulement du président, mais également de l'assemblée, donc de nos élus, donc de notre voix à tous!
C'est tout de même ahurissant de voir que les gens se mettent à dire "ouin on va embastiller tout le monde". Dites, ça ne vous est pas venu à l'esprit que cette possibilité n'est en rien suggérée? Ce qui pose problème, c'est que les textes doivent absolument contenir des restrictions d'applications suffisamment précises pour que chacun de nous n'ait pas à craindre ces outils.

Faisons un parallèle intéressant. Certains suggèrent déjà les enfermements préventifs. Si l'on reste vague sur la définition du pourquoi, on ouvre la porte à la Shutzhaft que j'ai décrié à corps et à cris (et qui a été immédiatement retoquée).
(ça date de 2008)
La shutzhaft
Si l'on ne précise pas très exactement de quoi et pourquoi on veut se prémunir, on ne peut effectivement QUE dériver. Mais est-ce là l'esprit prévu par les modifications voulues des lois?
1° il s'agit de les mettre en œuvre uniquement dans le cadre de l'état d'urgence
2° L'état d'urgence est limité dans le temps, et nécessite une validation de l'assemblée nationale.
3° Sorti de ce cadre, ces lois n'ont pas lieu d'être mises en œuvre.

Et comme ça c'est assez contraignant?
Si vous ne voulez pas de l'état d'urgence, peut-être faut-il faire en sorte que les menaces ayant menées à cette crise soient justement traquées et neutralisées, non?
Et enfin, nous avons des élus. A chacun de voter pour qui il pense capable de défendre nos libertés. Cependant, cela n'ôte en rien la nécessité d'agir efficacement, et de ne pas se réfugier derrière des excuses.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@jefaispeuralafoule :

Et donc on arrête d'étudier les vaccins parce les virus mutent, changent de forme?! On cesse les campagnes de vaccination sous prétexte que "tiens, cette année, le virus n'a plus la même forme"? C'est quoi ce ramassis de conneries?

Non, y a un juste milieu et des méthodes qui vont bien.

Si vous ne voulez pas de l'état d'urgence, peut-être faut-il faire en sorte que les menaces ayant menées à cette crise soient justement traquées et neutralisées, non?

Oui.
Tu l’as dit (ou quelqu’un d’autre) un peu plus haut, le goulot d’étranglement du système en France, ce sont les tribunaux, débordés.
S’en passer n’est pas une solution car — je me répète — ça autorise les dérives arbitraires (frapper avant et poser les questions après). La solution, selon moi, pour désengorger les tribunaux ce n’est pas ne plus y envoyer personne, mais construire plus de tribunaux.

Quand une chaîne de supermarché voit que son magasin est débordé, elle invite les clients à aller chez la concurrence ou elle construit de nouveaux supermarchés ? Pourquoi l’État ne fait pas pareil ? C’est simple : ça coûte cher d’une part et les droits des citoyens ne sont pas importants. Comme j’ai dit, le prix à payer pour un tribunal, c’est le prix de la démocratie (au sens large).

Relis la DUDH ou la DDHC. Ensuite tu relis la loi sur le renseignement, celle sur l’État d’urgence ainsi que plein d’autres (principalement sur le net) que ça fait des années contre lesquelles on (LQDN, Cnil, principalement) se bat (Dadvsi, Hadopi, Lopsii…). Et tu verras ce qui va pas. Avec le temps, il n’y a probablement plus aucun article de ces deux Déclarations qui ne soit plus violé par les lois mises en place depuis 10~15 ans en France (et un peu partout).
En particulier par le fait que les tribunaux sont de plus en plus souvent court-circuités maintenant : la justice et les droits de l’Homme sont devenus optionnels devant l’illusion de sécurité et l’argent.

gravatar
Alain Ternaute a dit :
Qui ?

Le président Turc pilote le terrorisme islamique criminel fabriqué par l'empire Étasunien.
C'est pour ça que Obama somme l'UE d'intégrer la Turquie en son sein, alors que Poutine cible le ravitaillement des troupes jihadistes criminelles.
Les services de police français et belges comme leurs gouvernements respectifs sont complices de ce projet assassin (préparé de longue date), qui envoie des drogués tuer pour semer la peur.

Pourquoi ?

Pour la peur (avec la complicité grossière du cercle politico-médiatique, d'ailleurs).
Plonger le monde dans un désordre contrôlé en faisant porter le chapeau à d'autres (fausses pistes).
Renforcer son pouvoir législatif par le passages de mesures totalitaires jusque là trop rejetées par l'opinion publique.
Renforcer son pouvoir économique en utilisant/provoquant le désordre.
Ensuite, éliminer le bouc-émissaire/l'exécutant en se faisant passer pour le sauveur de l’humanité.
Enfin, conserver suffisamment de totalitarisme pour fabriquer le monde qu'on veut.

On ne change pas une méthode qui gagne !

@mazert : Au-delà du fait que musulman modéré et musulman radical implique un niveau de contradiction trop important pour ne pas y voir d'imposture, il y a une différence entre être musulman et utiliser l'Islam. Il se trouve que cette religion essentiellement sociale est la plus exploitable pour l'assassinat et la destruction, et ce depuis des siècles. La secte des ashishin remonte au 12e siècle et avait exactement la même méthodologie que le terrorisme islamiste criminel actuel.

@Le Hollandais Volant : Ça m'étonne qu'un esprit aussi aiguisé que le tien n'ait pas dépassé cette auto-censure mentale basée sur la peur de se croire théoricien du Complot au moindre soupçon fondé (évidemment) quand à une connivence internationale camouflée... Mince, depuis tant d'années que les politiciens US copinent avec leurs cerveaux terroristes (Al-Qaïda, EI/ISIS), tu te bouches les yeux ?

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Alain Ternaute : Pas sûr de comprendre ce que tu veux me faire dire, là.

Quant à l’auto-censure : mon erreur sur ce blog a été de ne pas rester anonyme. Totalement anonyme, avec VPN en Sibérie, Tor et tout le bordel.

gravatar
Alain Ternaute a dit :

J'ai cru comprendre que tu t'interroges sur le laisser aller des services de renseignements, quand tu écrit ça. Et que, en même temps, tu rejoins l'avis de Da, quand il écrit que ce laisser-aller alimente les théories du complot.

Et dans tes autres écrits, tu semble t'interroger sur les enjeux et les auteurs de ces attentats... Bref, comme quelqu'un qui ne voit rien venir : tu évoques nulle part le vrai problème, à savoir que les gouvernements sont complices et fabriquent un terrorisme contrôlé.

Je suppose donc que tu t'interdis de penser ça, y compris l'hypothèse de services de renseignements qui laissent volontairement faire tel ou tel terroriste leur carnage. Et ceci par peur de se croire théoricien du complot.
Mais ça reste une supposition, je m'interroges, je m'étonnes de tout ça... D'autant que sur d'autres sujets (sécu informatique par exemple) t'as l'habitude de donner des éclairages et des hypothèses beaucoup plus avisées.

Voilà, est-ce que c'est plus clair maintenant ? ;)

gravatar
gravatar
Anon a dit :

@Alain Ternaute :

les gouvernements sont complices et fabriquent un terrorisme contrôlé.

Oui, et ils sont envoyés par les reptiliens aussi non ?

Parce qu'Al Quaeda et compagnie ont été au départ financés par des gouvernements, alors forcément ils sont toujours sous contrôle total ?
Y'a plein d'explications crédibles (On vient de faire la même connerie avec Al Nosra), mais les complotistes en choisiront toujours une qui va dans leur sens... et tant pis pour la logique.


"Ne jamais attribuer à la malveillance ce que la stupidité suffit à expliquer"

gravatar
Alain Ternaute a dit :

@Le Hollandais Volant : me voilà rassuré. :)
Je ne lisais pas tes annonces de micro-bloging. Je vais peut-être m'y mettre du coup...

@Anon : Nan, ils sont envoyés par les hommes-crabes. Ceux-là contrôlent le monde tapis dans les profondeurs de la terre, et prennent possession du corps des hommes d'influence... Comme celui de John Mac Cain, et c'est pour ça qu'on le voit avec un sbire de l'EI tout sourire, sur une photo. Mais c'est pareil avec plein d'autres gens ! Pour sûr que Manuel Vals et Hollande sont contrôlés aussi !
Leees hommes-crabes ! Leees hommes-crabes !...

Les commentaires sont fermés pour cet article