En référence à cet article du journal lemonde : Cyprien, Norman, EnjoyPhoenix : le business trouble des youtubeurs.

Ça me fait rire quand ce sont les sites de presse qui parlent de ça.

Eux qui sont payés par les subventions et les fonds publics (18,7 M€ pour LeMonde ; 5 000 M€ tous les journaux confondus en 2013) ;
Eux qui ont des pages web pleines de pub.
Eux qui ont des tonnes de trackers (47 pour lemonde.fr et la page actuelle) qui rapportent des sous ou des services en vendant notre historique de navigation au plus offrant.

Ça me fait rire, effectivement.

Non, il y a pas de mal à gagner de l’argent.
Les journaux doivent simplement apprendre à vivre avec le fait qu’ils ne sont plus les seuls à partager de l’information (peu importe sa forme), ni à le faire de façon rémunérée.

Quand les journaux parlent « d’hystérie », de « business trouble », « d’enquête » ou de « liaisons dangereuses » , ça n’est pas dans un sens flatteur.
Je pourrais faire la même chose, en disant que la publicité et les trackers c’est violer la vie privée des visiteurs. Je le dis d’ailleurs.

La loi c’est la loi et il y a sûrement des choses à dire sur les Youtubeurs, c’est vrai, mais quand votre page web affiche une cinquantaine de scripts pour pister les internautes, on devrait être autorisé à ne pas parler de « déontologie ».

9 commentaires

gravatar
Sima a dit :

Bonjour,
Que certains youtubeurs gagnent leur vie grâce à leurs vidéos ne me gêne pas plus que ça... Ils ont leur public, de l'audience... D'ailleurs certains tentent des "one man sow"... une forme de consécration...
Concernant les médias diffusant de l'actualité, j'ai une vision plus critique. En effet, je pense que tout média d'actualité, pour plus d'objectivité, devrait être totalement indépendant financièrement... Donc dépendre que de ses lecteurs. C'est clair, un grand nombre de médias disparaîtrait du jour au lendemain. Personnellement, je m'abonne (sur le web), ou j'achète les journaux auxquels je tiens.
C'est un peu extrême, mais c'est ma vision. Pour les revues plus techniques ou ludique, je peux comprendre le besoin de pub.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Sima : pour une indépendance totale, c'est en effet le seul moyen.

Autrement, un journal ne traitent pas des sujets qui fâchent un de leurs sponsors, même si les sujets constituent quelques choses d'intéressant à dire au public.

Ça rend les choses plus difficiles (ou pas, cf le Canard Enchaîné) mais faut voir si le public est, pour eux, digne d'une info objective ou non.

gravatar
Jack NUMBER a dit :

Bonjour,
Ils parlent de "business trouble" pour alimenter le fantasme du pacte avec le diable entre des marques/Youtubeurs et de l'argent facile sur internet. L'article du Monde cite la vidéo de Le Rire jaune qui, de mémoire, mentionne la présence d'une clause dans le contrat avec Youtube où il est stipulé qu'il faut rester discret sur le système de rémunération. Dommage que ça ne soit pas indiqué dans l'article.

Il faut rappeler qu'on retrouve le sponsoring dans la plupart des domaines portés aux yeux du public. Quand un vidéaste amateur qui a créé ses vidéos par ses propres moyens est approché par une marque avec un budget pour pouvoir réaliser des projets qu'il aime c'est tentant de dire Oui.

gravatar
Georges a dit :

@Sima :
Il y a une vidéo qui circule actuellement sur différent shaarli: http://liens.howtommy.net/?NmqWyw
La conclusion de cette vidéo, c'est que si on veut de l'audience (et faire de l'argent grâce à ce public), le meilleur moyen est de faire des infos sensationnalistes (avec des conséquences néfastes sur la société).

En ce qui concerne les subventions, celles-ci sont trop transparentes et pluralistes pour être le résultat d'une influence politique.
Au final, si on trouve les subventions de la presse anormales, il faudrait également prôner la disparition des aides aux étudiants, qui représentent bien plus d'argent.
(et vu que l'inclusion de la presse en ligne est considéré depuis longtemps, l'argument de la défense de la vieille presse n'est juste que l'illustration de la stupidité de celui qui l'emploie)

En pratique, il faudrait m'expliquer comment une presse de qualité peut survivre dans un système concurrentiel, c-à-d où ce qui importe est de produire des infos qui se vendent (c-à-d sensationnalistes, rapides et peu étayées, ...). L'argument du lecteur intelligent ne marche pas vraiment quand celui qui le tient tombe par ailleurs dans le panneau du premier article sensationnaliste qui dit ce qu'il a envie d'entendre.

Une bonne solution reste donc la subvention publique, un système qui permet l'indépendance dès qu'il y a un minimum de transparence et de contrôle (c'est quand même vachement le cas actuellement même si c'est pas parfait, ceux qui disent le contraire ne font que sortir leur a priori basé sur leur fantasme). Cela marche relativement bien pour les sciences, la culture, ...
Par rapport à ça, les autres solutions proposées ignorent la plupart des problèmes. (cela dit, si vous avez une solution miracle, n'hésitez pas à la décrire)

gravatar
Georges a dit :

Sinon, une autre remarque:
le Monde explique une situation qu'il considère non déontologique dans le monde des youtubers.
la réaction ici est que vu qu'ils ont eux-mêmes des pratiques non déontologiques selon le point de vue de l'auteur, ils ne devraient donc pas la ramener.

Que se passe-t-il si le Monde, par exemple, sort un article qui parle d'un politicien qui a favorisé un de ses amis ?
D'après la réaction ici, le Monde ne devrait pas parler de ça: le Monde traque ses lecteurs, donc, il n'a pas à donner des leçons à d'autres (en utilisant les mêmes arguments: non, il n'y a pas de mal à gagner de l'argent même si on est un ami d'un politicien).

Et ça marche aussi dans d'autres sens: puisque, apparemment, ce qui compte, c'est l'opinion de celui qui lit, quelqu'un peut très bien considérer que diffuser des liens vers des articles sensationnalistes confusionnistes, c'est faire preuve de manque de déontologie. Du coup, comment l'auteur de cette réaction ici peut-il se permettre de juger le Monde à propos des traqueur de lecteur, alors que lui fait pire.

(après, ça reste qu'un coup de gueule sur un blog. mais se rendre compte de sa propre hypocrisie est toujours intéressant)

gravatar
HelloWorld a dit :

Je vois ça un peu comme TF1 -> gagner de l'argent en sponsorisant, publicités, etc. Ici, la seule différence, c'est que c'est sur le net :D

Les Youtubeurs cherchent juste à aggrandir leur popularité, tant que ça marche ^^

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Georges : la solution, certains journaux l’appliquent : j’ai donné l’exemple du Canard Enchaîné : pas de pub, pas de subventions, pas de sponsors. Idem pour Mediapart.

Bizarrement ce sont deux journaux sur qui les politiques tapent le plus. Et qui fonctionnent, aussi.

@Georges :

Du coup, comment l'auteur de cette réaction ici peut-il se permettre de juger le Monde à propos des traqueur de lecteur, alors que lui fait pire.

Exacte, j’ai des trackers partout sur mon site. Il y en a autant que les liens sponsorisés/affiliés que t’as mis dans ton commentaire et que j’ai retiré parce que mon site n’est un mur d’affichage pour les internautes (mais le miens).

D'après la réaction ici, le Monde ne devrait pas parler de ça: le Monde traque ses lecteurs, donc, il n'a pas à donner des leçons à d'autres

Exact, c’est l’interprétation du compte.
Parce que je n’interdit rien au journal LeMonde : ils parlent bien de ce qu’ils veulent et ils seraient cons de ne pas parler de ce qui est vendeur.

Je dis en revanche que ça me fait rire quand un journal appartenant à un milliardaire quelconque et recevant des subventions publiques donne des leçons de fisc à ses concurrent (surtout quand il s’installe une sorte de "mode" à taper sur tous les Youtubeurs actuellement, exactement comme les journaux et la TV tapaient sur les blogs il y a 15 ans, et probablement même comme les journaux tapaient sur la TV il y 70 ans… et même probablement comment les auteurs/écrivains tapaient sur les journaux il y a 200 ans).

gravatar
Georges a dit :

@Le Hollandais Volant :

la solution, certains journaux l’appliquent : j’ai donné l’exemple du Canard Enchaîné : pas de pub, pas de subventions, pas de sponsors. Idem pour Mediapart.

Et quel est le résultat d'un point de vue de la popularité: ils sont très très loin d'être les plus lu.
Ce que je dis, c'est "si on peint tout les chats en gris, alors, ça n'empêchera pas qu'il y ait des journaux de merde".
Tu me réponds: "j'ai peint des chats en gris, et j'ai vu des journaux pas de merde".

Pendant ce temps-là, tu trouves des sites d'"information" aussi sans pub et sans subventions, ... qui font plein de propagande et de désinformation.

Donc, oui, j'ai raison: la solution proposée ne permettra jamais d'avoir une presse de qualité, seuls ceux qui ont choisi, comme Mediapart et Le Canard Enchaîné d'adopter des règles d'éthique continueront à suivre ces règles éthiques, mais ceux qui n'ont pas de règles éthiques s'en donneront encore plus à cœur joie, et avec la pression de la concurrence, l'information dominante deviendra encore pire.


Bizarrement ce sont deux journaux sur qui les politiques tapent le plus. Et qui fonctionnent, aussi.

C'est clair que vu que tu pars avec en tête qu'un journal n'est indépendant que s'il n'est pas subventionné, tu vas trouvé qu'un journal subventionné n'est pas indépendant.
Le problème, c'est que ça, c'est ta croyance, pas les fait. Par exemple, le Canard Enchainé a été critiqué pour être proche du pouvoir: https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Canard_encha%C3%AEn%C3%A9#Critiques
Oh mon Dieu ! Comment est-ce possible ? Cela ne peut être que des propos de jaloux proches du pouvoir, tout ça.
Et pendant ce temps-là, qui sont ceux qui publient le plus à l'encontre du pouvoir en place ? Certainement pas Marianne (qui a collaboré avec le Canard Enchainé pour l'hippodrome de Compiègne), Le Point (affaire Guérini et Bygmalion), Libération (affaire Bygmalion), ...
Pendant ce temps-là, l'Humanité et le Monde Diplomatique sont à la solde du pouvoir, c'est bien connu.

Bref, du gros fantasme qui ne repose sur rien. (il y a évidemment des cas à critiquer. heureusement, ces cas sont critiqués par des gens intelligents qui font une bonne analyse. malheureusement, ils sont repris par certains pour confirmer leur fantasmes et supporter leur thèse dangereusement stupide)

Exacte, j’ai des trackers partout sur mon site.

L'élément non-déontologique, c'est de diffuser de la propagande confusionniste sans aucun recul, ce que tu as fait.
L'hypocrisie, c'est de dire que le Monde n'a pas de leçon à donner sur un point de déontologie hautement subjectif tout en foirant soi-même plein de critères qui seraient bien plus pertinent lorsqu'on parle de déontologie.

(surtout quand il s’installe une sorte de "mode" à taper sur tous les Youtubeurs actuellement

Pour le coup, le Monde souligne que "être youtuber" n'est pas en soi le problème, ils citent et félicitent même des youtubers qui ne participent pas au problème qu'ils soulignent.
Après tout, la mode n'est pas du tout à jouer les victimes dès qu'on a le malheur de dire une vérité sur un truc que tu aimes, c'est pas du tout la mode de taper sur les journaux et les politiques à coup de "tous pourris" sans aucun recul et aucune intelligence.
Mais évidemment, comme c'est ce que tu veux lire, c'est évidemment ce que tu lis.
C'est pas comme si on t'avait pas donné des milliers d'exemples où tu as fait preuve d'un flagrant manque de capacité d'analyse, et que t'as pas toujours cherché des excuses bidons pour justifier ça.

Tu n'es pas obligé d'accepter ce message si tu te sens oppressé (j'ai pas été de main morte sur la fin, mais je pense que tu as été bien plus méprisant dans ton message précédent, mais je sais que jamais tu ne seras capable de considérer ça ne serait-ce que possible). Si tu veux me répondre, j'ai rajouté mon email, mais vu ton comportement dans tout les autres débats (que je sois d'accord avec toi ou pas, comme quoi ce n'est pas une question de te considérer comme un adversaire), je ne pense pas que ça sera constructif.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Georges :

L'élément non-déontologique, c'est de diffuser de la propagande confusionniste sans aucun recul, ce que tu as fait.

J’ai pas de déontologie, je le revendique et l’assume. C’est marqué dans un page liée en bas de la page : j’ai aucun compte à rendre. Pas ma faute si ça te gène.

Pendant ce temps-là, tu trouves des sites d'"information" aussi sans pub et sans subventions, ... qui font plein de propagande et de désinformation.

Oui, d’ailleurs merci beaucoup de contribuer à sa mise ne valeur ^^.
Ça gonfle mon égo surdimensionné (chaque commentaire est bon pour gonfler les stats et mieux me vendre aux annonceurs, tu sais ?).

[…] je ne pense pas que ça sera constructif.

Dans ce cas c’est inutile.

Et BTW, vu que ton pseudo n’est pas choisi au hasard, c’est sûr que des menaces, des injures/diffamations et des points de vu ouvertement racistes, ça c’est constructif. Mais tu me fais pas peur. Si tu fais quelque chose, c’est m’exaspérer.

Les commentaires sont fermés pour cet article