J’ai longtemps été un grand fan d’Opera, un grand utilisateur aussi et j’ai été très déçu/affecté/touché par leur décision de changer leur politique dans le développement du navigateur (en 2013…). Vivaldi c’est un navigateur assez récent qui a été fondé par les anciens de chez Opera, depuis tout ces changements.

Le navigateur est le logiciel que j’utilise le plus sur mon ordinateur, et je crois que je ne suis pas le seul dans ce cas.

Ce n’est pas pour rien que certains font des ordinateurs avec juste un navigateur (les Chromebook de Google) : avec les bons sites, on peut en effet de passer complètement de tous les logiciels et n’utiliser vraiment que le navigateur.

À ce titre et pour un geek, le choix du navigateur devient aussi important que celui de l’OS : choisir un navigateur pour moi, c’est comme choisir une bonne paire de chaussures pour quelqu’un qui fait de la randonnée.

Je tourne actuellement sous Firefox : c’est à ce jour le navigateur que j’utilise et que je recommande.
Ce choix est hautement personnel, mais les raisons qui fait que j’utilise plutôt qu’un autre sont :

  • Il est rapide. Tous les navigateurs sont rapides en fait, et la différence est imperceptible aujourd’hui. Donc en réalité, cet argument n’est plus aussi important pour moi qu’il l’était il y a 5 ans.
  • Il est bon. Je veux dire par là qu’il respecte bien les standards du web. Comme pour la rapidité, ce critère tend à diminuer d’importance étant donnée que tous les navigateurs arrivent actuellement à un bon niveau (ce qui est une bonne chose). Firefox reste néanmoins en bonne position dans la course quand il s’agit d’être toujours à la pointe (Google Chrome est également très très bon sur ce point, mais il n’est pas Libre — et Chromium, j’ai du mal, encore).
  • Il est libre. Des « grands » navigateurs, c’est le seul qui le soit. Il y a d’autres navigateurs libres (Epiphany, par exemple) mais leur support et leur évolution est moins rapide que Firefox, qui est ainsi une référence dans le domaine. La liberté est devenu un critère vraiment important : c’est l’assurance qu’il ne possède pas de comportement suspects et impossible tracer.
  • Il est édité par une « bonne » entreprise.

C’est sur ces deux derniers points que Firefox écrase les autres à mon sens : son éditeur Mozilla milite depuis plus de 15 ans à un web ouvert et interopérable. C’est un peu grâce à eux que l’on n’a plus de sites « spécial Windows avec des ActiveX » (impossible à naviguer sur Linux, Mac ou smartphone) ou qu’on peut avoir une vidéo sans avoir à utiliser Flash/Java/RealPlayer/WMP : ils se battent pour tout ça, contrairement aux autres éditeurs.

Cette philosophie d’un web libre et ouvert, interopérable et où il est facile de participer, c’est également la mienne. Mozilla n’a d’ailleurs aucun autre moyen que le bouche à oreille, nous donc, pour promouvoir cette philosophie sans qui le web libre n’existera plus dans quelques années. C’est d’ailleurs pour ça qu’il y a depuis quelques temps un bouton « Mozilla Firefox » sur la page de mon site.

Firefox, en somme, c’est le navigateur dont la philosophie correspond la plus à la mienne.

Sauf que… Ça pourrait bien ne pas durer. De récentes décisions chez Mozilla m’ont laissé (et d’autres) un peu perplexe : intégration de logiciels tiers, apparition de pub au sein même du navigateur, modules impossible à installer sans l’approbation de Mozilla. Tout ceci reste assez inquiétant pour le futur du navigateur (évidemment, c’est aussi à nous de les aider pour qu’ils puissent continuer à limiter ce genre de décisions assez… mauvaises pour les utilisateurs).

Pour en revenir à Vivaldi, si un jour je devais quitter le navire de Firefox, c’est donc vers eux que j’irais. La raison à cela est que l’ancien navigateur Opera (qui a donné naissance au projet de Vivaldi) avait une philosophie à laquelle j’adhérais, et je sûr que je retrouverais une partie de ça dans Vivaldi, plus que dans n’importe quel autre navigateur (dans l’état actuel des choses).

Ceci donc pour vous aider à maintenir votre liste des navigateurs un peu à jour, ou vous en faire découvrir un nouveau si vous ne le connaissiez pas.
J’espère que Firefox et Mozilla resteront là encore là longtemps, bien entendu, mais dans l’hypothèse où malheureusement rien n’est éternel (y compris sur le net, et particulièrement en matière de logiciels), je préfère avoir une solution de secours. Et Vivaldi, bien qu’encore assez jeune, peut déjà faire un bon navigateur secondaire (chez moi c’est Chromium qui occupe en ce moment ce poste… pour l’instant).

Ressource :

  • Vivaldi : site officiel de Vivaldi.
  • Vivaldi-Fr : Forum, Blog, Wiki (non officiels) mais en français à propos de Vivaldi.

40 commentaires

gravatar
Titi_Alone a dit :

Toutefois, Vivaldi n'est pas libre, rien n'empêche qu'il contienne des spyware.

Si Firefox venait à disparaitre, je me tournerais personnellement plutôt vers Chromium, qui reste le seul autre navigateur de référence libre aujourd'hui.

gravatar
John Dodo a dit :

"La liberté est devenu un critère vraiment important : c’est l’assurance qu’il ne contient pas de spywares ou ne possède pas de comportement suspects."

L'assurance qu'un logiciel ne contiennent pas de spywares, c'est le fait de lire le code, et donc que le logiciel soit open-source. Un logiciel peut être open-source sans pour autant être libre, mais on pourra quand même voir si il y a des machins suspects dedans. Le critère important pour ça, c'est donc l'open-source, pas le libre.

Que le logiciel soit libre, ça veut dire qu'on peut en faire grosso merdo ce qu'on veut (il y a quelques détails de licence quand même).

En 2015, on pourrait tout de même s'attendre à ce qu'on ne fasse plus la confusion entre "libre" et "open-source".

Pour Vivaldi, il remplace très bien tout navigateur secondaire. J'ai directemnt viré Chrome pour le mettre à la place.

gravatar
Jean Chicoine a dit :

J'étais moi aussi un mordu d'Opera même s'il n'était sur code ouvert. Je roule pour le moment sur Firefox pour les mêmes raisons évoquées dans l'article et je passerai à Vivaldi si Mozilla décide de nous faire des entourloupettes pas gentilles.

gravatar
TD a dit :

Le problème de Vivaldi, c’est qu’il rapporte l’activité de l’utilisateur à la société qui l’édite (je ne retrouve pas la source). Personnellement, j’attends plutôt la première version stable de Otter qui a le mérite d’être libre et d’avoir une interface qui s’intègre au système (ça laisse à désirer pour le moment mais ça sera réglé en dernier). En plus, l’auteur et la communauté autour sont sympas.

gravatar
Denis a dit :

Salut,

Je confirme que Vivaldi est bien le fils spirituel de feu Opera. Après quelques essais, il semble bien tourné et je retrouve dedans tout ce que j'ai perdu avec la nouvelle mouture d'Opera.

Il manque toutefois encore des fonctionnalités/plugins et surtout un bloqueur de publicités et de spywares.

Après quelques jours d'essais, je suis plutot conquis.

Bref si Firefox persiste dans leurs conneries, je risque fort de partir sur Vivaldi rapidement...

Denis

gravatar
HelloWorld a dit :

Je soutient aussi financièrement, mais si on adhère pas aux changements de Mozilla ? En tant que simple utilisateur, je ne vois pas vraiment de moyen pour faire changer de cap.

Aurora : ptain!, WebExtensions & e10s : j'ai fait des modifs à l'UI car je n'arrive pas à voir certains éléments, je ferais comment sans la possibilité de customiser ?
Pour le moment, rien vu dans la doc officielle qui ne permette cela.

Signature des addons : j'ai des addons tout à fait stable, mais non-signé, alors pourquoi utiliser une version non-stable de Firefox ?

Comme le dis l'article que tu as inclus, il y a beaucoup de FUD, mais les craintes et incertitudes sont bien là.

Vival c'est Chromium avec une interface enfin sympa, je me tournerais aussi vers lui en cas de changements, mais j’espère que Firefox sera là encore longtemps.

gravatar
Clem a dit :

Ouai, dommage que Vivaldi ne soit pas libre...

D'ailleurs pourquoi faire des Freewares non open-source ?

gravatar
Tat a dit :

J'avais dû passer sur chrome pour raisons pro, difficile de changer de navigateur et d'habitude, comme d'OS.
J'ai eu un petit problème par rapport à l'inter-opérabilité prônée par Firefox. J'ai installé un WP et l'extension pour open badge. Rien ne fonctionnait correctement, notamment au niveau de la connexion au compte Firefox (Personna ? Je crois)
Après un certain temps à chercher, j'ai fini, sans y croire, par tester sous Firefox. Et ça marchait. J'ai un peu fait la gueule. Ça ne correspond pas à l'image que j'ai d'eux et à ce qu'ils mettent en avant...
La techno n'était peut-être pas terminée, je ne sais pas. En tout cas, j'étais perplexe sur ce qu'ils essayaient de faire...

gravatar
Erwan a dit :

Firefox est rapide, peut-être mais pas sur toutes les machines. Sur deux de mes PC (archlinux) il est inutilisable tant le délai de chargement des pages est long. Par contre j'ai remarqué que sur un OS Windows, Firefox se comporte aussi bien que ses concurrents. Peut-être Mozilla se concentre-t-il davantage sur l'intégration à l'OS majoritaire ?

gravatar
Pumbaa a dit :

Hello, je partage ton avis sur de nombreux points de ce billet excepté un : la rapidité de FireFox.
J'ai commencé par utiliser FireFox à sa sortie puis je suis passé Chrome à la sortie de FF 3.6 pour enfin revenir à FF il y a 3 ou 4 mois lors de ma quête de décontamination de Google.

Et bien je trouve que FireFox est vraiment lent et lourd comparé à Chrome.
Démarrage, chargement des pages, changement d'onglet, tout est plus pataud.
Ce n'est pas aussi affreux qu'à l'époque de 3.6 (c'est pour ça que j'avais changé mon fusil d'épaule) mais c'est quand même notable.

Et non, je n'ai pas installé 500 addons, j'en ai 9.

Comme il faut quand même faire quelque sacrifice pour échapper à l’hégémonie de Google je vais m'en accommoder ou passer à un autre navigateur.
Vivaldi est peut-être une bonne alternative, merci pour la découverte je m'en vais tester ça prochainement.

gravatar
Cqoicebordel a dit :

Bonjour,

Tout d'abord, petit disclaimer, je suis un fan de l'ancien Opera, et du nouveau Vivaldi, même si pour moi, il y a encore du chemin à faire.

Pour ce qui est du côté libre, c'est un choix qui peut se comprendre : l'ancien modèle économique d'Opera, c'était de le placer partout : Wii, Nintendo DS, TV, Set Top Box, Frigo, tableaux de bords des voitures... Ca voulait dire qu'il fallait avoir des accords avec les entreprises fabriquant ces matériels, et donc, avoir un logiciel source fermé.
Donc pour l'instant, ils gardent cette possibilité sous la patte, sachant qu'une fois dans l'open source, c'est difficile de retourner à du fermé.

Mais il y a tout de même un point à signaler : Pratiquement tout le code de Vivaldi est connu. Blink et V8 sont open source, et Vivaldi est basé sur des technos web (HTML+CSS+JS) qu'on peut soit même éditer (pas user friendly, mais c'est possible). Donc pour planquer un adware ou autre spyware, c'est compliqué...

Enfin, pour ce qui est des stats envoyées au serveur central, oui, il y en a. Mais seulement hardware, OS et pays. Un dev a demandé à ajouter des stats sur les thèmes utilisé (sombre ou clair), et ça lui a été refusé, parce que ç'aurait pu être une pente dangereuse.
Bref, pas de soucis de ce côté là.

Enfin, pour Otter, c'est un chouette projet, mais ça sera difficile d'arriver à quelque chose quand on voit qu'en fait, c'est le projet d'une seule personne. Je lui souhaite tout ce qu'il y a de mieux, j'ai beaucoup misé sur lui, mais je pense qu'il y a plus de chance d'avoir quelque chose qui tienne la route sur le long terme en suivant Vivaldi.

gravatar
Pierre a dit :

@TD : Pour relativiser ton FUD, je vais open-sourcer ton inquiétant "problème" :-P
https://vivaldi.net/fr/blogs/teamblog/item/28-snapshot-1-0-167-2-better-keyboard-shortcut-editing-and-user-statistics (vaguement traduit par un gars qui contribue modestement à un logiciel même-pô-lib' sur http://vivaldi-fr.com/blog/une-snapshot-pour-mieux-nous-connaitre/ :) ) di(sen)t en substance que pour mieux servir ses utilisateurs (qui sont considérés comme des amis, hein, pas des parts de marché), Vivaldi envoie une fois par jour, "à la maison" et en https, des informations assez sommaires à des fins purement statistiques (ID, U-A, CPU, résolution d'écran et langue utilisés, wow !). Depuis quelques versions, l'envoi de ces données est désactivable via les options de vie privée, pour les plus paranos d'entre-vous...

@Denis : Vivaldi n'intègre pas encore de bloqueur de contenus natif, mais supporte la plupart des extensions pour faire le sale boulot (les ublock, ghostery, adguard et compagnie).

@Clem : Et pourquoi faire des freewares qui seraient tous OpenSource ? Si Vivaldi était libre, ça changerait quoi, exactement ? Il aurait juste une plus petite chance d'être choisi, voire encensé par quelques libretins intégristes ? Personnellement, je m'attache pas à une étiquette sur un baril de lessive. Je regarde par QUI et dans quel état d'esprit ce navigateur est conçu et ça me suffit LARGEMENT pour même pas imaginer qu'il pourrait y avoir du spyware là dedans :)

@Pumbaa : Vivaldi n'est pas à priori conçu pour être une alternative à IE/Firefox/Safari/Chrome, mais principalement pour satisfaire les anciens utilisateurs d'Opera12. Mais bon qui peut le plus peut le moins et il saura probablement contenter un amateur déçu de Firefox ou d'autres navigateurs similaires.

gravatar
Pierre a dit :

Pour ma part, je continue à soutenir financièrement Mozilla (modeste contribution annuelle) même si je n’adhère pas avec leurs décisions récentes.

Je n'adhère pas, mais je comprend (en partie du moins): ironie du sort, Mozilla est quasiment exclusivement dépendant financièrement de Google or le temps ou Firefox était leader et Chrome un petit poucet n'est plus et donc Mozilla doit assurer sont avenir financier et s'émanciper de Alphabet. En cela la pub respectueuse de la vie privée des internautes au sein du navigateur (d'autant plus qu'elle est désactivable) est parfaitement compréhensible. Par contre l'ajout de Pocket (dont le code est propriétaire) ou Hello au sein du navigateur sont plus difficile à accepter.

Sur le plan technique, je suis assez mitigé sur les changements à venir sur les extensions mais par contre je comprend parfaitement la décision que Mozilla à du prendre (à contre coeur) sur le support des DRM: Sans support des DRM, Firefox perdrait très certainement des parts de marché (pourquoi Netflix ne marche pas avec Firefox... pffff quelle merde, je le remplace par Chrome).
Ceux qui jettent la pierre à Mozilla feraient bien de regarder du côté du W3C et de se demander si ils ne se trompent pas de cible!

Comme le souligne Timo, depuis toujours Mozilla milite activement pour des valeurs essentielles (web ouvert, interopérabilité, vie privée, de l'open source, ...). Certes, il y a eu plusieurs décisions "douteuses" ces derniers temps. Je ne dis pas qu'il faut les accepter sans rien dire mais il faut au moins essayer de les comprendre au lieu de (songer à) claquer la porte. Au contraire, c'est dans ces moments difficiles qu'il est plus important que jamais de leur apporter du soutiens. Donnons-leur une chance au lieu de les enterrer!!!

gravatar
TD a dit :

@Pierre. — Mon but n’était pas de faire du FUD. L’envoi de données avec un identifiant unique me gêne toujours un peu (je suis toutefois heureux de voir que c’est devenu désactivable, donc je vais réinstaller le navigateur), d’autant plus que Vivaldi est édité par une société privée. Quoiqu’on en dise, les impératifs d’une société privée impliquent que la collecte de données pourrait tout à fait s’élargir un jour ou l’autre si le besoin d’argent se fait sentir.

gravatar
Stephanou a dit :

Salut !

Un peu déçu des dernières orientations de Firefox, surtout le truc Pocket, mais about:config est là pour me rassurer.

J'utilise aussi Chromium comme second navigateur et j'avais pensé un temps à le remplacer par Midori. Question aux initiés : un navigateur plutôt marginal comme Midori peut-il être considéré tout aussi sécuritaire qu'un Firefox ou Chrome ?

gravatar
Shazen a dit :

@John Dodo :

En 2015, on pourrait tout de même s'attendre à ce qu'on ne fasse plus la confusion entre "libre" et "open-source".

Pourtant en lisant la définition d'Opensource j'ai du mal à ne pas faire la confusion ^^ http://opensource.org/osd

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Stephanou : Midori est basé sur Webkit ou Gecko ?
Pour ma part, en tant que développeur web, j’ai besoin de tester sur le différents moteurs de rendu utilisés dans les navigateurs. Si je prends Chrome et Opera, je sais que j’aurais le même résultat car les deux ont le même moteur de rendu.
Je cherche principalement un navigateur avec Webkit, et si je peux remplacer Chromium par Vivaldi, ça ne plairait bien.

@Clem : +1
Opera (les anciens) étaient dans la même situation : c’était le seul défaut de leur navigateur. Ce qui était d’autant plus étonnant puisque d’Opera fournissait des outils libres à côté et une très bonne doc avec plein de codes libres…

gravatar
Clem a dit :

@Le Hollandais Volant :
Oui, mais à la différence du moteur de rendu des anciens Opera (presto) qui était propriétaire, le moteur de Vivaldi (blink) et libre. Donc en gros, la seule chose qu'ils cachent c'est le code de l'interface utilisateur.

gravatar
Stephanou a dit :

Pour Midori c'est Webkit.

gravatar
Pierre a dit :

Salut,
@TD : Ton but n'était peut-être pas de faire du FUD mais c'est quand même du FUD... Un peu comme gagner de l'argent dans un but non lucratif :D
L'identifiant unique ne me gène pas plus chez Vivaldi que chez Mozilla ou d'autres. Je n'ai pas d'à priori à ce niveau. Et je ne pense pas qu'une société commerciale soit systématiquement plus malveillante au sujet des données personnelles de ses utilisateurs qu'une fondation à but non lucratif mais ayant besoin d'argent ou tout autre éditeur de logiciel dit "libre" qui doit manger...

@Clem : Ma réponse est que Vivaldi doit être Closed-Source parce qu'il n'est pas Open-Source (OUI !), c'est un choix, une liberté qu'il reste encore à des développeurs pour diffuser leurs œuvres. Ça n'a aucune importance pour moi et je n'ai pas l'impression que ce soit systématiquement dans une volonté de cacher quelque chose à tout prix... mais je comprends que cela puisse contrarier d'autres amateurs de logiciels, moins "ouverts" que moi probablement ;)
Enfin comme l'a expliqué cqoicebordel, il y a déjà pas mal de code source à lire si vraiment quelqu'un veut absolument lire le code source de Vivaldi. Ça te suffit pas ? Tu es persuadé qu'il y a quelque chose d'inavouable de caché dans le reste du code pas lisible ?

@Timo : Tu penses vraiment que le contrat de license propriétaire d'Opera était son seul défaut ? C'est une blague ?

Ce que je pige pas en fait, au vue de tous ces amateurs de code source ouvert, ici ou ailleurs, c'est qu'il y ait pas plus de contributeurs pour aider à améliorer les si nombreux projets libres existant.
Pour moi, quand on a l'âme, pardon la qualité, d'un libriste, qu'on utilise et apprécie Firefox, on devrait aider Firefox, pas espérer que Vivaldi ou Opera devienne libre (surtout pour pas lire une ligne de code ou contribuer davantage probablement s'il l'étaient...).

gravatar
Pazns a dit :

@Pumbaa :

Certains addons populaires ont beaucoup plus d'influence sur la bonne marche de Firefox qu'on semble l'imaginer.
Ghostery, Adblock Plus et Flash sont notamment célèbres dans cette catégorie.
Sinon, je vois souvent des panoplies d'extensions de téléchargement du genre "Super Youtube Media Downloader !!!!!" bien souvent dispensables (car ayant des alternatives moins lourdes et plus efficaces ; citons Youtube-dl pour ce cas-ci ).

Pour les deux premiers, on notera que uBlock Origin les remplace purement et simplement, pour bien moins de consommation de ressources et bien plus de propreté éthique : Adblock joue au mafioso et Ghostery nous fait des trucs louches dans le dos.
Notons que µBlock, la branche originale du projet, est à éviter pour des raisons esentiellement éthiques, le fondateur a forké son propre projet suite à des embrouilles.


Je fais un peu de publicité, désolé, mais c'est pour la bonne cause :-P

gravatar
Pazns a dit :

@Clem :

Blink est un suppôt de Google. Je ne mettrais pas ma main à couper sur sa sainteté.
Opera a foutu le camp le jour où ils ont jeté Presto aux oubliettes. :-(

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Pierre :

Tu penses vraiment que le contrat de licence propriétaire d'Opera était son seul défaut ?

C’est entièrement subjectif, mais pour moi ? Oui.
Je ne vais pas re-lister tout ses atouts, mais à part son code fermé, je n’arrive pas à lui trouver de défauts particuliers.
Peut-être que tu en vois toi et que j’acquiescerais, mais comme ça, il n’y en a aucun qui me vient et très rares sont ceux qui me sont jamais venus.

on devrait aider Firefox, pas espérer que Vivaldi ou Opera devienne libre

+1.

Mais quand je suis passé à Opera, Firefox était à la version 3.5 ou 4, je ne sais plus. Firefox n’était pas aussi rapide que maintenant et le Libre n’était pas aussi important pour moi que maintenant.
Je connaissais Chrome/Chromium, mais je ne m’y faisais clairement pas à l’interface ni à l’esprit « google-partout » dedans.


Aujourd’hui, j’aide Firefox, mais ces projets (aussi grands) ne peuvent pas satisfaire tout le monde à la fois.
Je n’aurais rien dit que je Firefox était parfait à mes yeux (il l’est peut-être pour certains, mais pas pour moi actuellement).

Les défauts que je vois aujourd’hui dans Firefox sont pour certaines des décisions prises par Mozilla (notamment Pocket et bientôt le fait que les modules devront être revues par Mozilla avant de pouvoir être installables, pas pire que chez Apple et iStore donc).

Je pourrais forker Firefox, mais je n’ai pas le temps de le faire et de le maintenir à jour, ni les compétences ni réellement l’envie de faire tout ça.
Malgré ça, je fais avec et ça reste un plaisir d’utiliser Firefox, même si je passe plus de temps à lister ses défauts que ses qualités, faut pas croire le contraire (car ça serait totalement faux).

Actuellement, le navigateur vers qui penche la balance pondérée des avantages et des inconvénients, c’est clairement Firefox, et il convient de faire ce que je peux pour maintenir ça (en aidant Mozilla, y compris financièrement quand il faut).
Mais comme je sais que Mozilla est aussi fragile qu’important, il n’est pas exclu qu’un jour le projet doive s’arrêter (même après qu’on ait ait à se battre pour le sauver), du coup je me maintiens à jour dans la liste des autres navigateurs, par curiosité. Mais je fais pareil avec les différentes distro-linux, et un peut tout le reste.

Ça me permet de rechercher toujours ce qui est parfait et m’empêche de me contenter de ce que j’ai déjà sans chercher à l’améliorer.

gravatar
Pierre a dit :

@Timo :

Peut-être que tu en vois toi

Oui, c'est normal j'utilisais beaucoup Opera et depuis très longtemps, sans me préoccuper de son contrat de licence.
En fait, j'ai eu le plaisir de "connaitre" un paquet d'utilisateurs d'Opera, donc certains Linuxiens parfois amateurs de logiciels libres et personne m'avait jamais présenté la licence comme unique défaut :-D

le Libre n’était pas aussi important pour moi que maintenant.

Je vois ça... donc je comprends d'autant moins ton potentiel engouement pour Vivaldi maintenant que t'es davantage libriste :)

Les défauts que je vois aujourd’hui dans Firefox sont pour certaines des décisions prises par Mozilla

OK, c'est peanuts donc, tant qu'ils touchent pas à leur joli contrat de licence :)

Je pourrais forker Firefox, mais je n’ai pas le temps de le faire et de le maintenir à jour, ni les compétences ni réellement l’envie de faire tout ça.

Peut-être que Titi, Clem et TD pourraient t'aider ? La grande confrérie du Libre devrait pouvoir améliorer Firefox, sans compter sur les marketeux de Mozilla, pour pas gâcher cette belle liberté, non ?

il n’est pas exclu qu’un jour le projet [Firefox] doive s’arrêter (même après qu’on ait ait à se battre pour le sauver)

Ah bâh, c'est bien la peine d'être lib', open-sourc' et tout le bazar... si c'est pour finir comme un vulgaire logiciel proprio.

gravatar
John V. Doe a dit :

Et que pensez-vous de Qupzilla ? Je l'utilise comme navigateur secondaire, en remplacement de Midori, et ça marche pas mal pour les sites qui renâclent face à uBlock et autres Smart Referer installés sur mon FF chéri. Il est en mode "navigation privée" d'origine ou presque.

gravatar
Clem a dit :

@Pierre :

Vivaldi doit être Closed-Source [...] Ça n'a aucune importance pour moi et je n'ai pas l'impression que ce soit systématiquement dans une volonté de cacher quelque chose à tout prix...

Je pense c'est la définition même de closed-source : la volonté de cacher quelque chose.

Cacher le code, pour des raison de secret industriel, de droit d'auteur, de copyright, brevet...

Mais parfois aussi pour d'autres raison non avouées, le récent scandale Vokswagen en est un exemple.

gravatar
Blupi a dit :

Pale moon, ça vous parle ? C'est un fork de Firefox.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Pierre :

je comprends d'autant moins ton potentiel engouement pour Vivaldi

Je l’ai dit : entre Opera/Vivaldi et Google ou Microsoft, le premier avait une philosophie meilleure que les deux autres, à commencer par la place des données personnelles (choses que j’expliquais déjà il y a 3 ans), mais je n’ai pas regardé les CLUF d’Opera/Vivaldi récemment.

OK, c'est peanuts donc, tant qu'ils touchent pas à leur joli contrat de licence :)

L’ouverture et la liberté de leur code sont plus importantes que quelques décisions pour l’instant.
Mais ça durera jusqu’à ce que la quantité de ces décisions (contestables sur un plan libriste) fasse changer la donne.

Ah bâh, c'est bien la peine d'être lib', open-sourc' et tout le bazar... si c'est pour finir comme un vulgaire logiciel proprio.

Si je voulais troller, je dirais qu’il y a pire : ne pas être lib', ne pas être open-sourc', n’avoir aucun bazar et finir comme Opera :P
Mais ce n’est pas le cas.

Tout ce que je dis c’est que pour moi, Vivaldi serait mon second choix de navigateur derrière Firefox.
Viendraient ensuite IceWeasel ou d’autres forks de Firefox (mais qui à mon avis ne subsisteraient pas sans Firefox lui-même) ; Chromium puis éventuellement Opera et enfin Edge.

gravatar
Pierre a dit :

@Clem :

Cacher le code, pour des raison de secret industriel, de droit d'auteur, de copyright, brevet...

Ou simplement parce que ça ne servirait pas à grand chose (ni pour l'éditeur, ni pour l'utilisateur) de l'ouvrir davantage. Il l'est déjà pour une vingtaine de développeurs de Vivaldi, assez spécialisés dans le domaine du navigateur web et, encore une fois, à tout les curieux hackers de part les techno utilisées.
L'éditeur d'Otter Browser a choisi le modèle Open-Source et il a sûrement d'aussi bonnes raisons d'avoir fait ce choix que Jon d'avoir choisi le contraire ; ça change quoi exactement, concrètement, pour ces deux projets créés dans le même but à peu près au même moment, hein ? Tu as lu le code d'Otter ? Tu vas le faire, contribuer à faire évoluer ce produit auquel tu attribues un certain "mérite" d'être libre ? Ou comme Timo, t'as pas trop de temps ou de compétences, ni l'envie pour faire avancer le méritant schmilblick ?
J'ai l'impression que parmi les amateurs de logiciels libres, n'y vois rien de personnel, il y en a pas mal qui trouvent le concept yénial au point de le rêver comme modèle unique de développement, mais finalement assez peu pour pisser du code, voire simplement remonter du bug, localiser, faire du support ou autre... :-D

@Timo :

ne pas être lib', ne pas être open-sourc', n’avoir aucun bazar et finir comme Opera

Je suis certain que si Opera avait été Open-Source depuis le siècle dernier, on aurait eu droit à l'équivalent de ce nouvel Opera qui nous dégoûte un peu, bien plus tôt... Donc pour moi, la fin d'Opera aurait juste été avancée et n'étant pas certain de trouver des amateurs (ou même des pro) sachant coder pour reprendre le code de la suite complète qui, comme toi visiblement, m'enchantais (avec ses défauts), je n'aurais pas été plus avancé. Ni libéré.
À titre de comparaison, Firefox provient de l'ouverture généreuse du code de la suite Mozilla, cette dernière renommée SeaMonkey, et le client mail séparé (Thunderbird) étant devenu bien moribonds, malgré un code toujours ouvert...

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Pierre :

sachant coder pour reprendre le code de la suite complète qui, comme toi visiblement

Je ne sais pas dans quel langage est écrit Opera, mais une chose est sûr c’est que ce n’est pas le miens : à part des langages du web, mes connaissances en prog sont plutôt limitées et clairement insuffisant pour faire quoi que ce soit de signifiant.

gravatar
BigDuke a dit :

Hello,

J'utilise Firefox depuis ma plus tendre enfance digitale, de vieux cauchemars IE me hantent mais je me soigne.
Du coup, big up pour le soutient et c'est vrai que le navigateur est devenu très important. J'aime bien l'idée de pouvoir tout trouver sans avoir à gérer un seul domaine virtuel (PC, etc...).

J'en connaissais pas la moitié mais pour résumer, on aurait :

- Chrome & Chromium
- Opera
- Vivaldi
- Otter
- Qupzilla
- Midori

Comme alternatives à Firefox ?

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@BigDuke : Y a aussi Edge (sous Windows), Safari (sous OSX), ainsi que toutes les dérivées de Chromium (comme Iron ou Yandex) ou les projets comme Avant Browser et Konqueror.

Ils dérivent plus ou moins les uns des autres pour certains, mais on peut les regrouper dans les familles IE/Edge, Safari, Chromium, Firefox et Konqueror. Le moteur de rendu de ce dernier est lui même à la base de celui de Safari puis Chromium.

gravatar
Exagone313 a dit :

J'utilise moi aussi Pale Moon (cité plus haut), et je vais en dire quelques mots.

C'est un fork de Firefox, donc il suit (avec peut-être un peu de retard) les mises à jour de Firefox, niveau sécurité ou fonctionnalités HTML5/CSS3/JS/autre. Les avantages sont d'avoir encore l'ancienne interface (avant Australis) et de ne pas avoir les plugins DRM pour MSE & co. Le désavantage est d'avoir quelques problèmes de compatibilités avec certains add-ons de Firefox, mais il y a des versions spéciales pour Pale Moon pour les plus populaires, comme Adblock Latitude au lieu de Adblock Edge (maintenant il faut utiliser uBlock Origin sur Firefox au lieu de Edge). Les admins sont présents sur IRC (Freenode) et répondent aux questions, il y a pas trop de monde pour l'instant donc ça va.

Autour de moi, par contre, je vois tout le monde avec Chrome.

gravatar
Clem a dit :

Après je me pose la questions des navigateurs libres basés sur chromium, sont ils vraiment libres (le projet étant géré par Google) ?

En fait, je m'aperçois (sauf erreur) qu'il n'existe aucun navigateur libre ou même seulement open-source basé sur webkit, blink ou chromium à part chromium lui même.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Clem : Webkit est utilisé dans Midori, qui est libre.

Mais après, j’ai également des doutes sur la véritable "liberté" de Chromium. Et même si le navigateur est libre, il intègre des libs ou des plugins qui ne le sont pas (genre Flash, intégré nativement, mais pas seulement).

gravatar
John Doe a dit :

Je recommende fortement otter-browser (http://otter-browser.org/), un projet qui vise à créer un navigateur complêtement customisable sur tous les aspects et similaire au vieux opera (c'est fait en qt), avec compatibilité des plugins chrome et firefox. C'est encore en alpha, mais il progressent bien depuis 2 ans.

gravatar
BigDuke a dit :

Je viens de trouver ça, c'est un avis comme un autre :

https://amdouglas.uk/2015/01/28/vivaldi-an-old-browser/

Du coup je cherche un navigateur "customisable" et qui supporte la plupart des contenus (js,java,flash,etc...). Histoire de savoir ce qui se fait et de progresser dans les us et coutumes du net.

Dans l'idée, Firefox sera toujours sur mon bureau et je donnerais toujours à la fondation Mozilla. Pour une utilisation tout médias, c'est le must je trouve. Mais c'est subjectif, autant d'utilisation que d'utilisateur...

Chrome & Chromium, Opera, Vivaldi, Otter, Qupzilla, Midori, Breach, PaleMoon, Edge, Safari, Konqueror.

Et je me demandais quel API audio/vidéo est utilisé dans Vivaldi ?
Pas webkit apparemment... ou alors en "experimental" ?

gravatar
Aïven a dit :

Merci pour les informations précises et didactiques proposées sur ce site.

Les commentaires sont fermés pour cet article