Ce que je vous expliquais ici, est maintenant devenu légal : la France a officiellement son programme de surveillance de masse, voté aujourd’hui à une très large majorité.


ÉDIT du lendemain : les députés se sont, à la dernière minute, exclus du programme de surveillance.
Le peuple n’a donc aucun contrôle sur ses élus, mais les élus contrôlent les citoyens. Je ne sais pas comment on appelle ça, mais je ne crois pas que ce soit bien démocratique, tout ça.

Commentaires fermés

Les commentaires sont fermés pour cet article