En Belgique (selon l’article) la coqueluche a progressé de 750% entre 2012 et 2014. Tout ça parce que certains se sont mis dans la tête qu’il fallait mieux avoir 70% de risques de mourir d’une maladie que 0,1% du vaccin contre cette maladie.

Tant que les gens vaccinés restent protégés, j’en ai pas grand chose à foutre : les gens font ce qu’ils veulent, c’est de la sélection naturelle après tout.

C’est juste injuste pour les nourrissons qui meurent, alors que des gens sa propre espèce aurait pu le sauver avec la technologie dont elle dispose.

Malheureusement, la même espèce a également inventé le concept de « responsabilités » qui autorise aux parents complètement cons de décider ce qui est mieux même à la place du plus bienveillant et du plus honnête des médecins et de choisir de laisser crever un bébé.

Bravo.

1 commentaire

gravatar
Alain Ternaute a dit :

Il ne s'agit pas de "choisir de laisser crever un bébé". Le vaccin contre la coqueluche n'a aucun effet thérapeutique (bien au contraire), et ne pas vacciner un enfant ne signe en aucun cas son arrêt de mort. On parle ici de risques (un pourcentage serait d'ailleurs le bienvenu ici).

0,1% de chance pour le nourrisson de mourir d'un vaccin de la coqueluche ? Admettons. Mais combien de chance d'être handicapé à vie suite à ce même vaccin ?

Les commentaires sont fermés pour cet article