le veritable visage de la hadopi
Dans une interview d’Éric Walter (secrétaire général de la Hadopi), ce dernier donne plus d’explications sur les méthodes qu’ils comptent employer pour ça. Je vous laisse lire tout ça sur Numérama.

Je reviendrais juste sur le dernier mot de l’interviewé :

Nous ne sommes plus aujourd’hui dans un monde où nous pouvons contraindre l’utilisateur à une suite de frustrations. Ce sont ces frustrations qui l’incitent à utiliser des services escrocs. L’action que nous allons essayer de commencer à besoin de l’aide des offres pour réussir. Ce seront toujours elles qui feront la différence.

En gros, la Hadopi reconnaît que l’offre légale est merdique à telle point que même les derniers utilisateurs ayant encore une once de volonté à rester dans l’offre légale finissent par s’enfuir pour aller sur les sites de téléchargement illégaux, bien plus rapides et simples à utiliser et au catalogue largement plus complet.

C’est marrant, car en ce qui concerne le streaming, l’actualité ne cesse de parler de… quoi donc déjà ? Ah oui : Netflix qui arrive en France. Et quoi d’autre déjà ? Ah oui : que Netflix se heurte aux dispositions légales française concernant le catalogue qui lui est permis d’offrir aux internautes : les plus grands succès de Netflix aux USA ou ailleurs seront tout à fait indisponibles en France (comme Game Of Thrones), et Netflix sera forcé à proposer les séries françaises aux internautes (Plus Belle La Vie, typiquement).

C’est bien Hadopi. Vous comprenez où est le problème (le matraquage des internautes et des blogueurs ne doit pas y être pour rien, si ?). On vous attend au tournant, parce que ça fait bien 5 ans que vous existez, l’offre légale n’a pas changée et à chaque fois vous (et les ayants-droits en général) avez condamné les solutions innovantes mises en place par les entrepreneurs qui réussissent et les internautes, tels que Netflix, Mega ou encore PopcornTime alors que vous auriez pu faire concurrence à ces acteurs là avec des plates-formes potables mais légales…
Vous auriez largement eu le temps en plus : Netflix existe depuis 17 ans, tout de même. Alors que vous n’avez même pas su prendre un stagiaire pour coder un site web de streaming potable, Google est passé de deux gus dans un garages à l’une des plus grandes entreprises du monde (juste à titre d’exemple, hein, et c’est pas le seul empire monté durant ce temps).

Pour finir, voici une autre citation (de Walane, à propose du piratage en Norvège, qui s’était effondrée grâce à une bonne offre légale) :

Le jour où l’on entendra « c’est plus facile pour moi de regarder un film légalement que de le pirater », le piratage s’effondrera.


image de Geoffrey Dorne

Commentaires fermés

Les commentaires sont fermés pour cet article