Ayé, Amazon n’a plus le droit de proposer des livres pas chers et d’offrir la livraison (pour ne pas pénaliser les libraires qui refusent de passer le cap de l’Internet, alors que ça fait à peine 20 ans qu’il est démocratisé dans les foyers). Ils arrivent a contourner plus ou moins tout ça, mais le client est bien emmerdé quand même.

À côté de ça, les VTC qui offraient la possibilité aux clients de géolocaliser les véhicules (alors que les taxis refusent cette technologie) n’auront plus le droit d’utiliser cette technologie non plus (justement pour empêcher qu’ils prennent le marché des taxis, qui eux ont le droit d’utiliser la géolocalisation s’ils le veulent — égalité devant la loi, mon cul oui).

Deux exemples en un jour qui montrent que la France massacre la technologie et le confort des clients simplement pour sauver deux économies ancestraux qui refusent d’évoluer et de franchir le cas du XXIe siècle.

C’est quand même incroyable. Je peine à croire qu’on en soit arrivé là.

Commentaires fermés

Les commentaires sont fermés pour cet article