facebook troll face profile image Facebook a récemment avoué avoir fait une expérience sur ses utilisateurs.

Le mur Facebook se présente comme une suite d’actualités postées par vos contacts. Toutes les actualités n’y figurent pas. Facebook a remarqué au cours d’une expérience sociale qu’un utilisateur à qui on ne fournit que des postes positifs ou de bonne humeurs poste lui aussi d’avantage des choses gaies. Au contraire, un utilisateur à qui on ne donne une majorité d’articles tristes sera à son tour aussi posteur de choses tristes.

Le truc, c’est que la publication de cette expérience menée sans avertissement sur un large panel d’utilisateur prend maintenant les proportions hors-normes d’un scandale mondial. Même les ministres s’en mêlent et dénoncent cette pratique, et des plaintes sont déposées.

Et ben vous savez quoi ?
La prochaine fois que vous vous inscrirez sur un site comme Facebook, vous n’aurez qu’à lire les conditions générales d’utilisation du service (CGU) avant de cliquer bêtement sur « j’accepte ».

Râler c’est bien, mais à un moment faut prendre ses responsabilités : Facebook est peut-être gratuit pour le portefeuille, mais pas pour votre cerveau. C’est marqué dans les CGU et l’ignorer est votre propre choix qu’il faut assumer.

Je rappelle que Facebook est une entreprise américaine et qu’ils sont là pour amasser du fric, pas pour faire de la charité et que tous les utilisateurs sans exceptions ont accepté de façon active les conditions d’utilisations du site lors de l’inscription. Il n’y a pas d’excuses possible.

Image de WaaySheGoes

Commentaires fermés

Les commentaires sont fermés pour cet article