Ouf, aujourd’hui l’UE a adopté le rapport Pilar Del Castillo sur la neutralité du net.

La définition de la neutralité du net retenue est la suivante :

"neutralité du réseau", le principe selon lequel l'ensemble du trafic internet est traité de façon égale, sans discrimination, limitation ni interférence, indépendamment de l'expéditeur, du destinataire, du type, du contenu, de l'appareil, du service ou de l'application;

Cela signifie que :

  • quelle que soit la personne (l’internaute)
  • quelle que soit le site visité, ou le type de contenu (vidéo, audio, texte, image…)
  • quelle que soit le terminal (ordinateur, console de jeu, téléphone…)

Les requêtes faites doivent être faites de la même façon. Un opérateur n’a donc pas le droit de brider la vidéo, de favoriser certains internautes, de bloquer des pages en fonction de l’appareil.

C’est une très bonne nouvelle, surtout quand certains opérateurs brident Youtube (Orange, Free), brident le protocole P2P (tous), font payer Skype (Orange) ou les email (Bouygues, sur mobile) en supplément.

Reste maintenant à appliquer ça, et c’est pas gagné : car certains sites s’y mettent d’eux-mêmes : Youtube bloque des vidéos en fonction de l’appareil par exemple. On verra aussi comment les opérateurs réagiront : ils pourront très bien proposer une offre expressément bridée (dans le contrat avec l’abonné) sous une appellation autre que « Internet » pour pouvoir vendre un accès internet foireux. On verra.

Commentaires fermés

Les commentaires sont fermés pour cet article