Ce sera donc bien le CSA qui aura le pouvoir de réguler les Web en France.

À la base, le CSA, ce sont ceux qui font qu’on ne voit que de la merde à la TV et que tout ce qui est un peu trop intéressant, trop humoristique et trop violent est censuré.
Ça va être du joli quand ils vont pouvoir choisir ce que Orange ou Free aura le droit de nous laisser voir sur le net (le Royaume-Uni bloquait l’accès aux sites openbsd.org ou linux.com…) avec des mesures similaires :(.

Vous pensiez que la censure en Turquie sur le blocage de Youtube et Twitter, deux des plus gros sites du monde, était loin ? Ça va venir en France (Twitter a déjà des connexions avec le gouvernement pour censurer l’humour un peu trop noir).

Vous pensiez qu’il n’y avait qu’en Chine que la création d’un site web devait être déclarée au gouvernement ? C’était le cas en France aussi, jusqu’en 2000, où il fallait déclarer tout nouveau site au gouvernement et au CSA. On pari que ça va revenir au goût du jour ?

En termes de solutions à toutes ces pratiques, on peut par exemple utiliser un proxy, un VPN (tuto à venir) ou utiliser le navigateur Tor, pour d’une part accéder au net virtuellement depuis un autre pays et d’autre part, pour ce qui est du VPN et Tor, de chiffrer toutes les communications sur une partie du réseau.
On peut aussi commencer à choisir un fournisseur d’accès à Internet associatif et respectueux de la neutralité (qui auront déjà beaucoup plus de réticences à se plier aux industriels derrière cette volonté de régulation).

Commentaires fermés

Les commentaires sont fermés pour cet article