linux tux troll face La vente liée en informatique, c’est le fait de vendre de force les logiciels en même temps que l’ordinateur (le logiciel est installé sur l’ordinateur, que vous les vouliez ou non). Ces logiciels ne sont pas gratuits : on estime leur prix à environ 1/4 à 1/3 du prix de l’ordinateur, soit tout de même 100 à 200€ !

La vente liée est interdite par la loi.
Cependant, les constructeurs et les vendeurs continuent de pratiquer cette escroquerie à grande échelle et profitant bien souvent à Microsoft (les logiciels concernés étant surtout les différentes versions de Windows).

Cela fait des années que les associations comme l’Aful se battent pour interdire la vente liée (bien qu’elle le soit déjà). Monsieur Hollande avait fait la promesse de faire quelque chose de positif sur ce sujet.

Aujourd’hui, le législateur a décidé de ne pas faire bouger les choses : les fabricants et vendeurs d’ordinateurs pourront tranquillement continuer à escroquer les utilisateurs.


Une solution reste d’acheter son ordinateur à un bon vendeur d’ordinateur. Personnellement je vous conseille la Boutique Airis France (mais leur site ne fonctionne plus) et Clevo.fr. J’ai acheté deux ordinateurs chez eux (le premier chez Airis en 2011 et le second en mars dernier chez Clevo) : c’est un succès, rien à redire. Service impec, ordinateurs solides, configurables, démontables facilement et l’OS est en option (option Linux Mint à 0€). Ceci — bien-sûr — si vous ne voulez pas de Windows.


ÉDIT : depuis 2011 la vente liée est légale, sauf dans certains cas où ce serait une pratique déloyale.
Je suppose que comme les principales alternatives à Microsoft Windows sont des distributions GNU/Linux gratuites, il n’y a donc pas de concurrence. Et donc la vente liée de Microsoft Windows est légale… Merde.
Et si je me fais vendeur de systèmes GNU/Linux du jour au lendemain, je peux les attaquer ? À voir.

Il reste cependant également le cas du CLUF de Microsoft : les mentions légales des logiciels de Microsoft stipulent que le logiciel est sujet à un possible remboursement de la part du constructeur. En général, ça marche (avec certaines marques), mais le remboursement est une bouchée de pain et il faut accepter que son matériel soit envoyé à vos frais à l’autre bout du monde durant des mois pour en effacer les logiciels. Minable.

Quoi qu’il en soit Hollande ne tient pas ses promesses (mais nous attendions nous vraiment à quelque chose de ces gogos ?).

13 commentaires

gravatar
néo a dit :

Tu a oublié de prendre en compte qu'il existe des distributions de Linux qui sont payant, donc c'est de la concurrence déloyale, donc c'est illégale.

gravatar
Gilles a dit :

@néo : tu peux en citer deux ou trois ?

Je suis étonné quand même.
Ce gouvernement ne nous a pas habitué à ce genre de choses !

Le seul bilan positif de Hollande tiendra en deux points positifs au final :
- Mariage pour Tous
- Sarko n'est plus là

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@néo : Je crois en effet que SuSE (pas OpenSuSE, mais SuSE) et RedHat sont payantes pour les pro.
Après, rien n’empêche de vendre n’importe quelle Ubuntu ou Debian sur un CD : étant Libres, c’est tout à fait possibles, même si c’est pour 1€ (c’est d’ailleurs ce que font Framasoft et Ubuntu-fr).


@Gilles :

Ce gouvernement ne nous a pas habitué à ce genre de choses !

C’est la crise, et je pense que même les élus ne crachent pas sur de l’argent, peu importe la provenance, iykwim.

Concernant le bilan… Il y a aussi cette photo, qui — avouons-le — aura fait sourire quelques personnes et remonté le morale des troupes.

gravatar
Gilles a dit :

Mon étonnement était feint hein ;)
Tu peux vendre une distrib mais pas vraiment : tu vends le support, le coût du téléchargement, etc. mais pas la distrib. en elle-même je crois.

RedHat est gratos mais pas le support qui va avec et du coup, la société ne distribue pas publiquement la distrib.

A vérifier.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Gilles : la distrib est vendable, si : si on te propose un CD d’Ubuntu à 30€, c’est tout à fait légal : un logiciel libre est « Libre » donc on peut en faire ce qu’on veut, y compris le vendre.
Après, rien ne dit que quelqu’un voudra l’acheter…

Pour le support, oui je suis d’accord : bien souvent c’est ça qui est payant. Mais SuSE est payante par exemple : https://www.suse.com/fr-fr/products/server/how-to-buy/
Il y a le service client inclus et le logiciel a une période d’essai de deux mois.

Après RedHat je ne vois pas pour le logiciel lui même (uniquement le support en effet : https://www.redhat.com/apps/store/server/ )

gravatar
j-c a dit :

@Gilles :
Si j'ai bien compris le principe, le fait que ça soit légal parce que l'OS Linux est gratuit repose sur le fait que du coup les "vendeurs" de Linux ne perdent pas d'argent.
Le raisonnement est que du coup, pas grave s'il y a plus d'utilisateur de Windows que Linux à cause du biais de la vente liée.

Or, le commerce d'un support qui ne marche que sous Linux est quand même directement touché si la part des OS Linux est modifiée.
Donc, peu importe que le produit ne soit pas à proprement parlé l'OS Linux lui-même, il y a quand même une perte financière de certains acteurs à cause de ce biais (et ces acteurs sont bel et bien des concurrents à celui qui profite du biais).

Sinon, àmha, la grande majorité des gens face à cette question répondront: "mieux vaut accepter une vente liée inoffensive plutôt qu'inutilement faire perdre de l'argent à un acteur fort alors que le grand public ne se rendra même pas compte de la différence" (chose avec quoi je ne suis pas d'accord). Donc, mis à part la promesse non tenue, c'est sans doute une décision de "bon" politicien.

gravatar
Aldevar a dit :

Suivant les constructeurs, le remboursement peut se faire "relativement" simplement.
Par exemple, Asus, propose un remboursement, pas énorme certes, sur simple déclaration dans un dossier à leur renvoyer.
Plus de détails : Remboursement de licence Windows 8 sur portable ASUS – Episode 1 et Episode 2

Ok, c'est pas la panacée mais je réagis juste à :

il faut accepter que son matériel soit envoyé à vos frais à l’autre bout du monde durant des mois pour en effacer les logiciels
gravatar
Exagone313 a dit :

Y a Solaris qui est payant, aussi. Mais y a une version gratuite (jamais testé personnellement).

Ils devraient fournir Windows sans nous vendre MSIE aussi.

gravatar
Tiwy57 a dit :

Pour ma part j'ai acheté un PC sans licence Windows, à 400€. Y'avait pas d'OS dessus (enfin juste FreeDOS), La belle bête c'est un i3 et 4Gb de ram. Ca existe.

On peut juste accéder au disque dur, RAM & carte Wifi, mais c'est suffisant.

Faut juste savoir ou chercher, pour ma part c'est un Asus X54C. Je l'ai acheté chez le revendeur que je connais bien, j'ai eu un petit prix (ça aide les stages là bas :D)

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@graffx : le site oui, il est bien accessible, mais quand je clique sur la fiche d’un produit, rien ne s’affiche !

Et ceci même si je désactive Adblock.

gravatar
Le Schyzophrène Asynchrone a dit :

Sinon LDLC propose plein de PC sans OS de base. J'ai acheté un PC chez eux pour Noël et j'ai un pote qui a monté lui-même le sien en achetant les pièces détachées sur leur site.
Leur but étant d'avoir le meilleur compromis qualité/prix (forcément avec W$ le prix grimpe (et la qualité se casse la gueule... :P ).

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Le Schyzophrène Asynchrone : oui, mon frère également : ça semble un bon vendeur :)

Juste que le colis était violé (carton déchiré et ouvert, sûrement par la Postazi : http://lehollandaisvolant.net/img/IMG_20131213_093835.jpg

Et bizarrement, il n’y avait pas de papier bulle / mousse ou quoi que ce soit pour protéger le carton intérieur (l’emballage du fabricant lui-même de l’ordi). Du coup, le carton intérieur se baladait tranquillement dans le colis. Assez troublant, et j’ignore toujours si c’est une négligence de LDLC ou ci c’est la Poste qui a tout vidé.

Les commentaires sont fermés pour cet article