Le jeu vidéo GTA 5 est sorti il n’y a même pas une semaine (et il a déjà généré plus d’un milliard de dollars), et certains neuneux commencent déjà à critiquer la violence dans le jeux vidéo, dire que les joueurs vont finir en prison, devenir des psychopathes…
La presse adore nous rappeler que le tueur d’Oslo (il y a deux ans) ou le tueur de Chicago (l’an dernier) ou même Merad étaient tous des fans de jeux vidéos, et donc que les jeux vidéos font de nous des tueurs-pédo-nazis sanguinaires.

C’est la même chose. À. Chaque. Fois.

Je n’aurais qu’un mot : si les jeux vidéos faisaient de nous ce que nous jouons, alors tous ceux qui jouent à Farmville sur Facebook seraient des fermiers, et tout ceux qui jouent à Mario seraient des plombiers.

Est-ce que jouer à docteur maboule vous donne t-il votre doctorat en médecine ? Non.
Alors s’il vous plaît, messieurs dames les journalistes : cessez de répandre des inepties : GTA ne fera pas de vous un terroriste.

On trouve la violence partout : dans les films, dans les séries, dans les livres, dans les JT, dans la vie réelle, dans les publicités, dans la culture, dans la musique et dans l’histoire (relisez les paroles de la Marseillaise, pour voir). Et bien-sûr dans les jeux vidéos.
Alors si tout ce qui fait la culture d’un enfant est responsable de ce qu’il est… Pourquoi ne s’en prendre qu’aux jeux vidéos ? Parce que vous ne le comprenez pas ? Bah.

Dire que GTA5 fait de vous une racaille vous rend pas plus crédible que ceux qui voient en Pokémon l’appat de Satan pour attirer les enfants au côté obscures

Mais bon : il y aura toujours des tarés pour traiter les gens normaux de malades. Heureusement certains préfèrent en rire

image uploadée par WallpaperManiac

21 commentaires

gravatar
Bleiddwn a dit :

Je suis d'accord sur le fait que dire que les jeux vidéos rendent les gens violents est une énorme stupidité, en revanche l'argument

"Est-ce que jouer à docteur maboule vous donne t-il votre doctorat en médecine ? Non.
Alors s’il vous plaît, messieurs dames les journalistes : cessez de répandre des inepties : GTA ne fera pas de vous un terroriste."

Pour moi, les jeux vidéos ne donnent pas les compétences, mais donnent des idées. C'est ainsi que des jeux de simulations comme Grand Turismo donnent des notions de mécanique et de conduite. Ce n'est pas pour ça que l'on devient pilote professionnel, mais ça "peut" nous inciter à conduire vite.

Et le problème avec l'analogue avec la chirurgie, c'est que pour tuer, il n'y a pas besoin de compétences. N'importe qui avec un fusil dans les mains peut faire des dégats.

De plus, nier complètement le lien jeux vidéos violents / réelle violence est aussi être aveugle. Bien sur, la façon dont les médias traitent cette problématique, avec des idées préconçues du type "Joueur de GTA = terroriste" est gerbante, mais je suis convaincu qu'il existe quand même un lien entre la violence dans les médias (et pas seulement dans les JV), et la violence réelle. Cela ne concerne qu'une minorité face à des millions de joueurs, mais cette minorité existe. Après, ce n'est pas une raison pour dénigrer (voir interdire) ce type de jeux. Car ça reste un jeu.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :
Cela ne concerne qu'une minorité face à des millions de joueurs, mais cette minorité existe.

C’est ça : http://i.imgur.com/GKNYLnS.png
Mais la minorité est aussi grande à mon avis que le fait d’être un cuisinier fait de vous un meurtrier au couteau de cuisine.

N'importe qui avec un fusil dans les mains peut faire des dégats.

C’est en effet dommage que l’utilisation d’un arme soit plus facile qu’utiliser un défibrillateur ou autre. Mais je ne vois pas en quoi c’est la faute aux jeux vidéos.

De plus, nier complètement le lien jeux vidéos violents / réelle violence est aussi être aveugle.

Je ne dis pas contraire, si on parle juste d’un « lien » et non pas d’une relation de cause à effet.
Je dis juste que le jeux vidéo intervient au même titre que tout le reste : télé, bouquins, art, cinéma…

gravatar
BillyBob a dit :

De toute façon, les détracteurs des jeux vidéos peuvent en penser ce qu'ils veulent. Vu le fric que ce secteur rapporte, jamais personne n’écoutera leurs doléances. C'est d'ailleurs pour cela que les jeux 18+ sont et resteront en vente libre.

gravatar
Horyax a dit :

Le "Pegi +18" n'est qu'un pauvre autocollant sans la moindre valeur. Il ne vaut guère plus qu'un "déconseillé aux moins de X". Il en revient à la responsabilité des parents de contrôler ce que leurs enfant ont entre les mains, je pense.

J'emploie bien le terme enfant, car des camarades de classe de mon petit frère de 9 ans jouent à GTA V pour situer le délire... Ils n'ont pas dû acheter le CD avec leur argent de poche.

Autant je considère très bien qu'un produit, quelconque soit-il (film, livre, jouet, jeux vidéos...) n'impacte pas de la même manière les individus et donc qu'il n'affectera pas forcément de manière négative ou positive sur le comportement d'autrui, mais reste qu'un gamin ne comprendra sûrement pas le fond de l'affaire. Jamais je n'irai prétendre que GTA V (je conserve l'exemple) rende violent mais il peut la dédramatiser, tout comme véhiculer des messages sexistes ou autre. Je parle toujours d'enfants.

gravatar
j-c a dit :

Il y a clairement de la stupidité de la part des médias qui tombent toujours sur l'argument des jeux vidéos.

Par contre, je n'aime pas du tout l'argument du Pacman (si les jeux vidéos influençaient les gens, les joueurs de pacman mangeraient des boules en clapant de la bouche) ou ses variantes (ici avec docteur maboule).

Je n'ai pas le lien (et la flemme de le chercher), mais j'avais lu les conclusions d'une étude qui avait constitué des groupes de différentes personnes, dont certains étaient mis face aux jeux vidéo et d'autres pas, et observé leur comportement face au situation stressante.
L'étude se concentrait sur "les jeunes", en supposant qu'au delà de 20 ans, les comportements n'étaient plus influençables.
La conclusion était pourtant: Les groupes à qui on avait fait joué au jeu vidéo devenaient plus rapidement violent, et ce, peu importe l'age (dans le domaine de l'étude, jusqu'à 30 ans, je pense).

Évidemment, ça n'implique pas que qlq'un va devenir un tueur.
Par contre, je pense qu'il y a quand même des différences:
- Le jeu vidéo violent peut banaliser la violence (au même titre que le cinéma, ...)
- Le jeu vidéo permet de faire des choix, le joueur doit prendre des décisions. Au final, il est possible que le joueur s'habitue à prendre des décisions violentes (c-à-d avant de jouer, il n'avait pas envie de prendre le choix 'violent', mais après avoir exploré toutes les possibilités, le choix violent lui apparait moins grave qu'avant)
- Le joueur s'identifie au personnage lors du jeu. Une bonne immersion est souvent une qualité du jeu. Lorsque je regarde un film violent, je peux facilement me différentier du personnage violent (d'autant plus que le film décrit son caractère, sa vie, ...). Dans un jeu vidéo, le fait que le joueur EST le personnage fait qu'il est plus difficile de se différentier.

Bref, d'accord pour dire que les médias ne comprennent pas le problème.
Mais pas d'accord pour dire que le jeu vidéo est trivialement sans influence, surtout en comparant avec des analogies qui ne relèvent pas du même processus (être chirurgien n'est pas la même chose que gérer son comportement lors d'une situation de stress, regarder passivement la télévision n'est pas la même chose que jouer activement à un jeu).

gravatar
plob a dit :

"qui voient en Pokémon l’appat de Satan pour attirer les enfants au côté obscures…"
Ah, dommage de finir le texte par une comparaison avec les Pokémons... Ca décrédibilise ce qui est écrit précédemment.
S'il y a bien un truc qui est ridicule, c'est bien les Pokémons (et les Télétubies aussi, pas de jaloux).

gravatar
H2G2 a dit :

Posséder GTA ne fait pas de vous un terroriste mais un crétin et/ou un pigeon.

Message approuvé par B. F. Skinner.

gravatar
Gnap a dit :

@plob : Un énorme +1. Quand on veut éviter les attaques ad hominem, on commence par éviter de se mettre à poil dans la rue :p

gravatar
Gilgamesh a dit :

Je pense même que c'est plutôt l'effet inverse des jeux violents, à condition que la personne n'ait pas de problèmes à discerner la réalité de la fiction (ce qui est applicable aux films, livres et à la télévision, même dite de "réalité").
Le jeu vidéo aurait, à mes yeux, un rôle d’exutoire, un super défouloir interactif sans conséquences.

En revenche, si les jeux vidéos rendent violents (ce que je ne crois pas), imaginez ce que deviennent les personnes regardant de la pornographie (même si certains peuvent se dire "ce sont de vraies personnes: c'est normal" plus facilement) ?

gravatar
AlexP a dit :

Depuis le début du 21ème siècle, la stupidité et la bêtise ont très largement dépassé l'infini, et au moindre truc sujet à controverse, il est évident que tout les teubés de la création viendront se la jouer hystériques bien pensants et totalement coincés du cul (mais aussi du cerveau ce qui est plus grave encore).

En même temps, dans un monde où tout est sujet à culpabilisation ou nos libertés se restreignent de jours en jours et ou seul le politiquement correct semble acceptable, il est plus que certains que les gens, cherchent par tout les moyens un dérivatif qui leurs permet de se défouler en toute tranquillité et en toute sécurité (raison pour laquelle j'adore les FPS!).

Même si (pour reprendre les propos de H2G2 que je trouve tout à fait pertinents) ce genre de jeux ne fait pas de vous un terroriste mais plutôt un crétin et/ou un pigeon, il y aura toujours un abruti faisant partie d'un lobby quelconque qui tentera de profiter de la situation pour rendre notre monde un peu plus proche d'une dictature de petit ras du plafond qui se prennent pour le centre du monde et qui croient qu'ils doivent obliger les gens à avoir les mêmes prouts de cerveau qu'eux .

Tant qu'ils n'auront pas compris que pousser les gens à la misère c'est le meilleurs moyens de faire exploser la criminalité.

Tant qu'ils n'auront pas compris que diaboliser le sexe, c'est le meilleurs moyen de fabriquer pervers et détraqués sexuels.

Tant qu'ils n'auront pas compris que le concept de rareté qui fabrique le manque et le besoin est aussi celui qui favorise le plus les comportements déviants, alors notre monde continuera d'être ce zoo rempli de faits divers que de minables journalistes en manque de sensationnel viendront te vomir à la gueule lors des journaux de propagande télévisé que les moutons regardent impassibles et récapépètent leurs arguments moisis comme des perroquets à la moindre occasion pour faire croire qu'ils ont un minimum de culture.

Sauf qu'ils faut de tout pour faire une monde, et même si souvent je ne suis pas d'accord avec certaines personnes, toute ma vie je me battrais pour qu'ils puissent eux aussi exprimer leurs opinions.

Quand la majorité des être-humains auront compris et se battront pour ce que je viens de dire dans la phrase précédente, alors, il y a de fortes chances qu'enfin, l'humanité évolue vers quelque chose d'intéressant.

Mais pour l'instant, on va continuer à patauger dans le caca.

gravatar
seb a dit :

Juste pour le plaisir de donner des contre arguments/contre exemple. ^^

L'armée américaine utilise des jeux vidéos pour recruter, c'est bien que ça doit être un bon entrainement au tir ou à l'observation.
Nissan a créé la GT Academy, un concours sur console qui se finit dans un vrai baquet. Des gagnants étaient au volant de LMP2 cette année aux 24h du mans.
Sébastien Loeb utilisait une playstation pour apprendre les circuits à une époque.

Bien évidemment ça ne fait pas des gamers des dangereux terroristes mais ça prouve bien qu'il y a une certaine influence ou que ça permet un certain entrainement de jouer aux jeux vidéos.

gravatar
Meep a dit :

Menteur ! Manipulateur ! On sait tous et depuis longtemps que la violence n'existait pas avant l'apparition des jeux-vidéos !

gravatar
bc a dit :

De tout temps, le but de l'industrie ludique n'a été que de se goinfrer de profits aux dépens des vies de millions de personnes ! On peut dire qu'ils ont particulièrement réussi ces derniers temps… Difficile de faire l'inventaire tant les dégâts sont innombrables, mais en plus des horreurs sus-citées, le jeu de guerre a notamment conduit aux heures les plus sombres du vingtième siècle, comme en atteste ce document accablant.
Il me semble capital de lutter contre ce lobby puissant déterminé à réduire l'espèce humaine en esclavage. Ne vous laissez pas impressionner par la propagande qui essaye de faire du jeu un sport ou un simple passe-temps, car il s'agit réellement d'un mécanisme de manipulation à grande échelle !

gravatar
H2G2 a dit :

@bc :

De tout temps, le but de l'industrie ludique n'a été que de se goinfrer de profits aux dépens des vies de millions de personnes !

Quel dépends ? Parce que ceux qui souffre dans la création d'un jeu vidéo c'est les développeurs pas les consommateurs.

Difficile de faire l'inventaire tant les dégâts sont innombrables, mais en plus des horreurs sus-citées, le jeu de guerre a notamment conduit aux heures les plus sombres du vingtième siècle, comme en atteste ce document accablant.

Syllogisme à deux balles. Jouer aux échecs ne fait pas de toi un dictateur en puissance mais un stratège.

Il me semble capital de lutter contre ce lobby puissant déterminé à réduire l'espèce humaine en esclavage.

Si tout le monde est esclave, il n'y a plus de consommateur, donc c'est la fin de l’économie et donc il n'y a plus de lobby.CQFD.

Ne vous laissez pas impressionner par la propagande qui essaye de faire du jeu un sport ou un simple passe-temps, car il s'agit réellement d'un mécanisme de manipulation à grande échelle !

Le sport entre ami(e)s est un acte social de partage, de compétition et de coopération...

Avec les propos que tu tiens c'est toi qui fait de la manipulation en apportant une théorie du complot vaseuse.

gravatar
Plap a dit :

Pssssst, H2G2, je crois que bc était ironique.

gravatar
H2G2 a dit :

@Plap : Ouais, je me suis dit la même chose. Mais il y a un gros doute qui fait penser qu'il ne l'est pas. Dans le cas où un fanatique des théories du complot passe pars là, je démonte ses arguments.
Il est préférable de toujours faire une petit phrase à la fin qui confirme le second degrés du texte pour éviter les quiproquos.

gravatar
Arkham a dit :

Depuis que je joue à GTA V, je rêve de me retrouver en slip, perdu en pleine montagne

gravatar
bc a dit :

@H2G2 : C'était en effet ironique. J'ai un peu forcé le trait, mais je pensais que le discours complètement stéréotypé et la référence aux échecs suffiraient à le montrer.

gravatar
Guenhwyvar a dit :
et tout ceux qui jouent à Mario seraient des plombiers.

Parce que t'as déjà fait de la plomberie dans Mario, toi ?

Sinon, il me semble que certains psys avaient dit que le fait que le joueur soit actif (contrairement à un film, par exemple), ça pouvait au contraire servir d'exutoire.

Les commentaires sont fermés pour cet article