apples in supermarket C’est bien connu : le but des vendeurs, c’est de vendre… Ou plutôt nous pousser à acheter tout et n’importe quoi. On estime que 30 à 40% des achats sont des achats faits sans besoin, sous l’effet de l’émotion. Imaginez donc, si vous dépensiez 40% de moins à chacune de vos sorties au supermarché…
Évidemment, les clients ne se mettent pas à acheter n’importe quoi comment ça. Non, tout est calculé, et il y a des techniques pour nous pousser à dépenser notre argent.

Commençons par entrer dans le supermarché : vous prenez un cabas à roulette. Mhh… le cabas qu’il fallait porter à la main n’existe plus ? Normal : le client passait à la caisse quand il était trop lourd. Avec les roulettes, on continue de le remplir et on ne se rend plus compte de rien…

Avançons dans le magasin : tout de suite sur la droite (ou même directement à l’entrée), vous trouverez le rayon de l’électronique et l’informatique. Hasard ? Non : ces produits sont les plus chers. En entrant dans le magasin, le client (et son chariot encore vide) a une tendance naturelle à aller sur sa droite : là déjà, le client est forcé à aller là où il n’avait pas prévu d’aller.

Continuons un peu dans le magasin, et nous arrivons au rayon des fruits et légume frais… Vous avez peut-être vu la couleur des lampes : ils sont souvent orangés/jaune, alors que le reste du magasin est éclairé avec des néons blancs. La raison ? Le jaune est une lumière qui se rapproche le plus de la lumière naturelle, et donc font ressortir des couleurs plus naturelles des légumes : ces derniers ont l’air plus frais et donc meilleurs.

Autre tromperie : les magasins de vêtements placent des miroirs bombés dans les cabines d’essayage. En effet, ces miroirs vous donnent l’impression d’être plus minces et donc que le vêtement vous va beaucoup mieux.

La vue n’est pas le seul sens qui est trompé, loin de là.
Certains magasins diffusent également des musiques lentes, pour pousser le client à ralentir sa marche et à regarder partout. Parfois ce sont même des sons en boucles, qui lancent une ambiance de calme et de « zen » qui nous pousse à acheter car on se sent bien.

Côté odeurs, c’est pareil : les magasins diffusent des parfums. Parfum de café vers les cafetières, odeur de « propre » vers les lave-linges, odeur de fruits, de chocolat, parfums marin l’été vers les jouets de la plage ou parfum de sapin à Noël…
On retrouve également souvent les chariots de pain frais, en plein milieu du magasin, juste à côté du pain emballé. Coïncidence, vous pensez ?

Continuons… Le lait, le vin et l’eau par exemple, des produits très communs… Vous n’avez jamais remarqué qu’ils sont toujours placés tout au fond du magasin ? Ça c’est pour que vous traversiez tout le supermarché (aller et retour) en passant devant toutes les têtes de gondoles et leur « promos » qui n’en sont pas.
En parlant de ça, ce sont systématiquement des piles, des stylos, des post-it qui sont en tête de gondole. Pourquoi ? Parce que ce sont des trucs dont on a toujours besoin, et il est donc presque certain que le client en mette dans son chariot.

En rayon, les produits les plus chers sont toujours placé à hauteur d’homme et les produits « premiers prix » tout en bas donc chiants à atteindre.
D’ailleurs, un autre truc : la différence de prix entre le produit et le consommable : une imprimante ne coûte pas cher, par contre les cartouches
Même chose pour les cartouches d’encre, le ruban adhésif (scotch®) ou les mines de porte-mines (criterium®) : il m’est déjà arrivé de voir un set de mines plus cher qu’un lot de portes-mines + mines (au prix de la mine, hein — surtout que sur une mine y’en a toujours le quart qui termine à la poubelle). À la fin je me retrouve avec 20 porte-mines, contenant chacun 5 mines pour moins cher que les recharges. Faites-y gaffe pour la rentrée scolaire et munissez-vous d’une calculatrice ;-).

À la caisse : celles-ci ne sont jamais vides, il y a toujours une queue. Ça, c’est pour faire attendre le client et pour qu’il achète un dernier truc avant de sortir : un paquet de chewing-gum ? Une boite de bonbons ? Un magasine ? Bien-sûr, les enseignes vous diront qu’on attendra jamais plus de 10 minutes… Mais qui vérifie ? Et surtout… qui se plaint de devoir attendre 5 minutes devant tout plein de bonbons ?

Enfin, quand on sort il n’est pas rare de recevoir une liste de coupons de réductions (surtout quand on a les cartes de fidélité). En général, ils incident souvent à acheter des produits qu’on achèterait pas en temps normal, et toujours des produits de grande marque, qui plus est.

Et je ne parle même pas de l’obsolescence programmée, des phénomènes de modes, des publicités qui flashent ou qui restent dans la tête, de la culture de marques…

D’autres astuces utilisés par les magasins sont listés ici (avec un reportage d’une heure) : Courses au supermarché, les pièges à éviter pour économiser votre argent.

image de David Schofield

45 commentaires

gravatar
Liandri a dit :

Ayant bossé pour une boite de création de parfums (BtoB), les premières commandes que j'ai vu défilé étaient justement des parfums d'ambiance pour commerces, depuis, plus jamais je ne rentre dans une boulangerie sans repenser à ça, et on y fait beaucoup plus attention, partout.

gravatar
JeromeJ a dit :

Quelle triste réalité …

Je ne peux que plussoyer mille fois et partager, encore et encore.

Merci pour l'article, l'ami !

gravatar
qwerty a dit :

Et les cartes fidélité avec la pub ciblée par papier/mail.

gravatar
mmn a dit :

Très bien ton article, Timo, et très vrai aussi !! Ce sont des techniques de ventes, si on veut vendre ses articles il faut attirer et séduire les clients, c'est normal d'ailleurs, non?

Mais je pense que les clients (dont moi-même!) ont aussi leur part dans l'achat des articles... ils se LAISSENT attirer, ils se LAISSENT séduire, ils se LAISSENT convaincre, n'est ce pas?
Les supermarchés n'obligent jamais les clients à acheter (c'est pas possible)... le choix d'acheter vient de l'acheteur, n'est tu pas d'accord ? Après tout, nous avons tous appris à dire "non"...

Je sais que c'est très difficile, mais j'ai trouvé (en tout cas pour moi-même) quelques astuces :

1-faire une liste de courses avant d'aller au supermarché et s'y tenir!
2-emmener de l'argent liquide et laisser la carte bancaire à la maison (on ne risque pas d'acheter plus puisqu'on ne peut pas payer plus que se qu'on a dans son porte-monnaie...
3-(pour les plus forts entre nous:) ne pas se laisser séduire et ne pas se laisser convaincre...

Courage !
;-))

gravatar
Pierrecastor a dit :

Autre astuce, allez fair ses course le ventre bien plein, on achète moins et moins de merde.

Perso, j'ai quasiment arrêté les course en grande surface pour faire du quotidien dans des petites et moyennes surface pour le non alimentaire et les produits de bases (sel, huile, etc).

C'est plus cher, mais bon je préfère payer plus pour être moins oppresser (Je n'aime vraiment pas les super marché et le parle même pas des hyper), avoir une relation "sympa" avec le caissier / gérant, favoriser les petits commerces locaux, etc).

Le soucis étant que maintenant, toute les petites surface ou presque dépendent de gros groupe, on y retrouve principalement les carrefours market et city, petits casino, monoprix, etc.

Pour l’alimentaire, j’ai réduit pas mal la dose de « merde » que j’achetais (junk food et autres) pour passer plus sur des légumes et produits du marché ou de petites boutiques (boucher, fromager, etc).

J'ai encore du progrès à faire, mais ça avance doucement. ;-)

gravatar
GoustiFruit a dit :

Autre astuce au rayon fruits et légumes: les sacs transparents "légèrement" colorés en rouge ou jaune. Invisible à l'œil nu, sauf une fois qu'on les ouvre et qu'on constate que les fruits sortis du sac sont bien plus verts que vus à travers le sac...

Du coup je passe par le Drive: commande en ligne de ce qu'il me faut sans plus, et 5 minutes au Drive pour me faire charger mes courses. Emballé c'est pesé.

gravatar
jefaispeuralafoule a dit :

Je ne vois qu'une erreur concernant la liste que tu énumères, c'est sur les caisses. Pourquoi les caisses sont-elles fermées, ou générant artificiellement de la queue? Mais pour une raison autrement plus évidente que les quelques euros générés par la vente de bonbons... l'économie de salariés!
Tous les magasins observent la progression journalière du CA en fonction de l'heure, et identifient le nombre de passages en caisses. Via une statistique assez évidente, la direction fait alors ses comptes et analyse donc la quantité de caisses à maintenir ouvertes... et donc le coût en caissières/caissiers. De ce fait: mieux vaut un peu de queue, que des caisses ouvertes avec personne à comptabiliser.
Evidemment que cela vient compléter sur ce que tu analyses : On appelle cela l'achat compulsif, c'est-à-dire celui totalement dépourvu de lien avec un besoin quelconque.

Pour la tête de gondole, tu rates un truc complémentaire. Pourquoi les têtes de gondoles existent? Pour effectuer un déstockage massif, ou pour correspondre avec les offres publicitaires. Quelques exemples:
- Pâques. On va te mettre des chocolats annoncés à des prix "canon", alors que généralement ce sont des produits à forte marge.
- Période classique: mise en œuvre de produits ayant eu des difficultés de lancement, de vente...
- Négociation avec le fournisseur: mise en avant de lots, notamment pour de nouvelles références. C'est par exemple le cas quand un fabricant de céréales crée une nouvelle référence, et qu'on teste la clientèle avec une tête de gondole bien mise en valeur.

Il y a un truc que tu serais avisé de découvrir, c'est ce qu'on appelle le facing. contrairement à ce que beaucoup pensent, ce n'est pas tant le magasin que le groupe, voire même le fournisseur qui décide. En gros, la position d'un produit en rayon se négocie, notamment parce qu'il est difficile d'éviter une marque. Prenons un exemple concret: Coca-Cola. La marque décide littéralement de sa mise en place, des produits vendus, et le magasin n'a que peu de marge de manœuvre. et c'est le cas avec énormément de marques!
Plus vicieux encore: la gestion des coloris des emballages. Dans le sec (biscuits par exemple), les gens identifient immédiatement un emballage à sa couleur, sa brillance, et/ou son format. c'est pourquoi une marque donnée qui a un emballage aisément identifiable verra son produit "copié" (par ce qu'on appelle les PNM "Produits de Nos Marques"), mais pas sur la présentation. Cela protège la part de marché de la référence, et impossible aux "copieurs" de tenter quoi que ce soit contre.
Il y a quelques enseignes qui contrent brutalement ce système, comme Intermarché qui dispose carrément de ses propres marques (petite astuce: quand vous regardez les codes barres chez Inter, identifiez ceux commençant par 250390... ce sont ceux des marques appartenant au groupe).

Dernier point pervers: quand on parle de marque, de mise en avant... Les usines d'où sortent les produits "marqués" (donc avec un budget pub conséquent, une réputation...) et les produits sans marques, ou au pire d'une marque distributeur, sont strictement les mêmes! Bien souvent, cela permet de passer de la marchandise en masse, avec un budget pub/qualité moindre. C'est notamment le cas concernant les épices (qui sont toutes ou presque du Ducros), sur les fromages/produits laitiers transformés, ou encore sur tout ce qui touche la papeterie. Difficile de s'y retrouver, d'autant plus que les fournisseurs s'échinent à masquer ce genre de choses à travers des emballages très différents, un facing rendant impossible le rapprochement, ou plus encore la création de "fausses marques" (marques distributeurs par exemple) de sorte à faire croire au consommateur qu'il s'agit de produits vraiment différents.

gravatar
alz a dit :

"""Les usines d'où sortent les produits "marqués" (donc avec un budget pub conséquent, une réputation...) et les produits sans marques, ou au pire d'une marque distributeur, sont strictement les mêmes!"""

Les usines oui, les matières premières et les contrôles qualités non !

Il n'y a pas de miracles, si c'est moins cher, c'est forcément de moins bonne qualité.
L'inverse n'est pas forcément vrai par contre.

Vous avez vu le reportage passé il n'y a pas longtemps sur la qualité des produits ?
L'usine de quiche, qui fait 2 gammes : une avec du fromage et du jambon vendue sous marque , l'autre gamme avec une "préparation fromagère" à 40% de fromage et le reste de graisse, et de la viande venant de morceaux moins noble..

gravatar
jefaispeuralafoule a dit :

C'est encore plus pervers: sur le principe, tu as raison, ce qu'il faut savoir aussi, c'est qu'il existe aussi que les mêmes produits de mêmes qualités sont employés, et que c'est juste que les produits à marques margent énormément plus ! C'est pervers...

Il y a aussi la notion d'aspect. Typiquement, sur les fromages, si l'aspect extérieur est "moins bon" (par exemple peau craquelée et non parfaitement lisse), on déclasse le produit pour le coller en produit "PNM".

Ayant bossé avec ce système pendant plusieurs années, toutes les combinaisons sont possibles.
1° Mêmes produits, référencés différemment et facturés différemment
2° Qualités diverses de produits, sur la même chaîne de production
3° Remballage spécifique
4° Volumes/masses différents pour troubler le consommateur (par ex: pâte à tartiner emballée en 350Grs chez l'un, et 400Gr chez l'autre, afin de faire croire à un meilleur rapport quantité/prix)
6° Etiquetage différent d'un même produit.
Sur ce dernier points, c'est très commun dans le monde de l'électronique!
Quelques astuces
- Quand on vous annonce de vous rembourser la différence si vous trouvez moins cher (disons une TV Sony), sachez que la dite TV a une référence propre au distributeur (Admettons Carrefour), donc parfaitement introuvable chez les autres... Sauf que la dite référence correspond à un seul et unique modèle côté constructeur, qui ne fait qu'apposer un numéro de série dédié à son client.
Petit exemple: un modèle X va avoir comme référence
X-AA: chez Carrefour
X-BB: Chez Boulanger
C-FF: En direct chez Sony
Etc etc.
- Quand vous prenez des TV de "moindre qualité", bien souvent celles-ci sont issues de chaînes de grandes marques qui déstockent soit des modèles anciens, soit ceux qui n'ont pas passé tous les contrôles qualité (typiquement, TV non HD parce que la dalle a un souci, ou que l'électronique pose problème)
- Un même produit peut être étiqueté sous X marques. Cas que j'ai connu: une platine DVD qui, via des codes "secrets" (pour le dézonage notamment) pouvait passer de Philips (marque initiale) à Sanyo, des marques complètement inconnues de moi (sûrement des marques distributeurs à l'étranger), soit en gros une quarantaine de marques/modèles distincts... pour une seule et même électronique!

Dans ces conditions, où est la crapule? Le distributeur n'est pas innocent, et le constructeur non plus.

gravatar
sqdqs a dit :

Il paraitrait aussi que le sol est très légèrement penché pour attirer le cadis vers le fond du supermarché et donc nous par la même occasion.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@mmn : Techniques de vente… C’est de la manipulation à ce niveau…
Faire une liste de courses, faut y arriver à s’y tenir. Sinon, oui moi aussi j’y vais toujours avec de l’argent liquide et pas de carte de crédit (qui ne me sert qu’à payer en ligne ou à retirer de l’argent), comme ça ça fait un « budget » pour les courses qu’on ne dépasse pas.

@jefaispeuralafoule : les agents présents en caisses sont bien sur place ? Donc ils sont payés, il me semble. Non ?
Qu’ils appellent moins de monde un jeudi soir qu’un lundi matin ou aux autres heures de pointes ça me semble logique (même si c’est assez désagréable pour le client d’attendre longtemps, et pas qu’aux supermarchés).

@alz : pour la bouffe, c’est souvent vrai : suffit de comparer les conserves (ravioli par exemple). Après, d’autres je ne vois pas de différence (chocolat, gâteaux, sel, sucre…).

Pour le « 30€ remboursés » c’est aussi pas mal : tout le monde voit l’étiquette, donc tout le monde pense en profiter… Mais une fois à la maison, personne ne pense à remplir le formulaire (surtout qu’il faut souvent patienter des semaines, ce qui décourage). Ils pense que seul un tiers des acheteurs demandent le remboursement…

gravatar
seb a dit :

Sur l'idée je suis plutôt d'accord avec l'article, mais il y a quelques exemples qui ne sont pas vrai partout où qui me semble plus être de la logique que de la manipulation.

Je fais mes courses en hypermarché, parce que c'est ce que j'ai de plus près, et celui dans lequel je fais mes courses à fait des travaux l'année dernière donc j'imagine qu'il est aux dernières normes de la marque en matière de manipulation de clientèle.

Le rayon hi-tech est à l'écart du reste du magasin, à droite comme tu dis mais on ne le vois presque pas en entrant dans le magasin. D'ailleurs, une certaine chaine de magasin fait carrément un magasin multimédia indépendant de la grande surface mais dans la même galerie marchande.

Comment tu voudrais qu'ils disposent le rayon boulangerie pour ne pas avoir côte à côte les baguettes bien chaude et sentant bon (merci les parfums d'ambiance ^^) et les paquets de brioche industrielle en sachet? Ils ne vont pas mettre ça à chaque bout du magasin, c'est le même type de produit, c'est normal que ce soit côte à côte.

Les lumières plus jaune que blanche pour le rayon des fruits et légume, si ça ressemble plus à la lumière naturelle, je trouve ça très bien. ça permet de savoir ce qu'on achète et ça devrait être comme ça dans tout le magasin, je pense surtout aux rayons vêtements où tu trouves un truc sympa mais qui change de couleur une fois sortie du magasin.

Pour ce qui est du rayon boisson, chez moi il n'est pas dans le fond du magasin, d'ailleurs si je cherche une bouteille dans un magasin où c'est tout au fond, j'ai pas besoin de 2 min pour arrivé au rayon donc c'est loupé pour leur technique de devoir traverser le magasin pour qu'on achète plein de trucs. :)

gravatar
galex-713 a dit :

@mmn : On est pas obligés mais manipulés, c’est presque la même chose : nos actes sont conditionnés par ce que l’on sait et par ce que l’on voit.

Dis moi récemment t’as vu 99 francs non ? Sinon faudrait que tu le voie, il est super.

Prochaine étape : se fabriquer ses propres produits.

Des gars commencent à tenter la manipulation génétique artisanale dans leurs garage avec du matos de jardinage : vous imaginez la même puissance de développement du logiciel libre dans la manipulation génétique ? Mais pas un truc à la Monsanto hein, un truc à la jardin d’Eden : plantes ultra-résistantes (comme les plantes carnivores qui résistent aux inondations, au gel, à la sécheresse et aux incendies, grâce à leur nutrition atypique et à de nombreux tubercules souterrains), qui se reproduisent super-vite (spores, graines, fruits, boutures, tiges, racines…), qui survivent et se nourrissent en toutes conditions (genre les cactus dans le désert ou les plantes carnivores dans la tourbe ultra acide et sans nutriment des forêts tropicales), et font pleins de fruits très nutritifs (les tubercules des patates, les fraises, les bananes…).
La culture hydroponique et aéroponique permet de se passer de traitement pour le substrat qui est neutre (sable par exemple) en utilisant une pompe à air qui distribue de l’eau pleine de nutriments (pour l’hydroponie) ou de la vapeur nutritives (aéroponie, là plus besoin de substrat) ainsi que de faire des cultures hautes verticalement plutôt que étalées horizontalement.
L’impression 3D permet aujourd’hui d’imprimer des machines utiles, comme à peu prêt tout : on peut aujourd’hui imprimer du plastique, de la céramique (on utilise une seringue à la place de l’extruder), du métal (par impression au préalable d’un moule en céramique), de nourriture (la NASA prévoit d’imprimer des pizzas parce que les astronautes n’auront pas le temps de se faire à bouffer), des moteurs (oui imprimer des aimants), des semi-conducteurs (aujourd’hui de grosses puces RFID, demain des micro-controlleurs puis des ordis complets), des organes humains (le docteur japonais fous révait d’utiliser l’InkJet pour imprimer un cœur humain… déjà avec une imprimante 3D et des cellules « souches » pluripotentes induites on imprime des trachées), etc.

Demain on téléchargera des plantes ultra-évoluée artificiellement (enfin on téléchargera leur ADN), on l’implantera dans des cellules végétales génériques, on téléchargera et imprimera la machine qui fait l’agriculture pour nous, on téléchargera la machine qui fera la cuisine pour nous… Et fini la consommation, bonjour la prosommation. Comme le disait je-sais-plus-quel-économiste à la production capitaliste pro-consumériste : « On a plus besoin de vous ! ».

gravatar
Migwel a dit :

La plupart des choses que tu cites sont sans doute vraies mais diable que ça manque de source...

Tu cites un article pour dire que les magasins utilisent des miroirs bombés alors que si on lit l'article, il est justement dit que la personne est persuadée qu'il y a des miroirs amincissants mais n'a aucune "preuve" pour le montrer.

Idem pour l'histoire du fait qu'on se déplace à droite dans un supermarché. Sur le site secouchermoinsbete, si on cite sur les sources, les deux liens sont morts (et l'un d'eux venaient d'un site appelé info-secte... sans vouloir parler trop vite, ça m'a pas l'air très net comme source).


Les queues pour faire plus consommer ? La plupart des grandes enseignes où je me rends ont justement un maximum de caisses ouvertes afin de faire passer un maximum de clients en un minimum de temps. Ca permet d'avoir des clients contents qui reviendront car ils savent qu'ils peuvent venir dans ce magasin sans perdre 2h. Et si parfois, ce n'est pas le cas, je pense que c'est plutôt car on ne veut pas utiliser un salarié uniquement pour faire passer 5 personnes plus rapidement.

Les musiques lentes ? Je suis peut-être une exception mais généralement, dans les magasins que je fréquente, ils mettent la radio. Et s'il se trouve que certains magasins passent des musiques lentes, je pense que c'est aussi parce que le client se plaindrait s'ils venaient à passer du metal.

Après, oui, certaines techniques sont sans doute réellement utilisées pour faire consommer mais franchement, je ne vois pas de quoi les blâmer. Leur but est de faire de l'argent et ils ne mentent pas au consommateur, rien de bien grave à mon sens.

gravatar
galex-713 a dit :

@Le Hollandais Volant : Ouais j’avais lu ça aussi : ça se répand vite, ya un vrai essor de ce coté là (la numérisation et libération d’à peu près tout).

@Migwel : Je sais plus si c’est sebsauvage ou Timo qui avait donné des sources satisfaisantes dans son Shaarli.

gravatar
graffx a dit :

Y'a quand meme un peu de parano dans tes phrases mon bon Timo, bien que 90% de ce que tu dis soit vrai, mais a te lire on se demande, comment voudrais tu que soit placé le magasin innocent? On est obligé de tout y mettre, aprés ce ne sont que des astuces de plus.

Par exemple, on fait la queue pour poireauter plus longtemps, certes, mais il y a des magasins dont je ne citerai par le nom comme par chez moi le synonyme de"intersection routiere" qui dit que si il y a 3 clients ou plus devant moi on a droit a 5€ sur sa carte dans l' immédiat sur tout le magasin, du coup les employés ont ordre de se magner d' ouvrir l' oeil et surtout d' ouvrir une autre caisse pour diminuer la future queue. Ok 5€ a depenser dans LEUR magasin mais bon.

Le lait, le vin tout ca au fond du magasin, il faut bien les mettre quelque part. Si on ne les met pas au debut du magasin, c'est uniquement parce que ca n' est pas agréable a regarder, c'est un produit "froid" à l'oeil humain.

Mais si ils avaient été au debut du magasin, c'est autre chose qui aurait été au fond.


M'enfin sinon a part deux ou trois détails, tu as raison, c'est de la techniqu emarketing et l'on est tous des pigeons ;)

gravatar
dacrovinunghi a dit :

POur avoir fait du marketing je confirme
tout est étudié pas de hasard. si c'est bon pour vous c'est que c'est bon pour le business ou que ca fait parti des facteurs clefs de succés menant à la plus value. Les enttreprises font du "green" c pour leur image de marque uniquement rien a foutre du dev durable (ni humain ni nature). Des mecs pensant à tout ce qu'on pourrait vous faire payer en plus (le besoin)

gravatar
mmn a dit :

@Le Hollandais Volant : Bien sûr que c'est de la manipulation!!! Mais encore : nous nous laissons manipuler, parce que nous sommes des hommes...Pareil pour la séduction...
C'est pour cela que j'ai dit qu'il faut essayer d'être fort, et j'ai dit aussi que ce n'est pas facile, je le sais bien! Maissssss on peut "s'entraîner"...

Autre astuce (mais ceci est uniquement possible quand on est libre à ces heures là) : ne pas faire des courses juste après la sortie des classes puisque vers 17h il y a plein de monde (avec enfants) dans les supermarchés...
Vers 9h du matin ou vers 16h non plus...puisque beaucoup de parents font leur courses tranquille sans enfants...
Il faut chercher un peu pour savoir quand on peut faire ses courses tranquille, sans risque (attendre dans la queue devant la caisse par ex...) de se faire manipuler, c'est vrai, mais qui cherche, trouvera bien!
Encore : courage!

Si non, il y a des marchés locaux...? Oui ou non "bio", du terroir où l'on peut acheter ces courses quotidiennes (nourriture notamment).
Après il reste bien sûr le lessive, liquide-vaisselle, ppq, etcetera, pour lequel on doit aller au supermarché.
L'idée des petits commerçants est très bon aussi, mais quand on a 4 bouches à nourrir ça devient vite très chère, et malheureusement impossible!...
;-))

gravatar
mmn a dit :

@galex-713 : Désolée je ne suis pas d'accord que 'obligé' est presque pareil que 'manipulé'.
Dans l'achat des affaires on est obligé de faire un CHOIX entre lessive X, lessive Y, ou lessive Z et chaque marque essaie de convaincre le client que sa marque est la meilleure. C'est logique!

Quand on est manipulé on a le droit de dire NON JE NE VEUX PAS... Par exemple quand on essaie de nous vendre quelque chose que nous n'avons pas du tout besoin... par exemple un "attrape mouche électrique" pour 59 euros... (je dis ça comme ça...). Ou un nouvel télé tandis que la notre n'a que 3 ans...
Tu vois la différence?

Nous sommes obligés de CHOISIR un produit que nous avons besoin.
Nous ne sommes pas obligés de se laisser manipuler pour acheter quelque chose que nous n'avons pas besoin.
Enfin...je le vois comme ça...
:-)

gravatar
jefaispeuralafoule a dit :

@Le Hollandais Volant : non justement... l'astuce est que le personnel devient polyvalent, c'est à dire utilisé en caisse ET ailleurs dans le magasin, au lieu d'avoir un profil "unique" de caissier. l'idée? Eviter qu'un caissier glande, là où il peut servir (nettoyage, facing, gestion de stock...)

gravatar
jefaispeuralafoule a dit :

@graffx : Et au surplus, les liquides représentent une source non négligeable de nuisance.
- Casse (verre)
- Salissures diverses (liquides sucrés, alcools...)
- Inesthétique (comme tu le soulignes)
- Encombrants et pesants... donc forcément plus proches des portes du stock qui sont... tout au fond.

gravatar
jefaispeuralafoule a dit :

@galex-713 : Oh que si hélas on aura besoin d'eux... parce que les dites manipulations, tu comptes sincèrement sur le commun des mortels pour ne pas se louper, pour ne pas démolir notre bel écosystème déjà bien dans la mouise à cause de nos bricolages éhontés?

Comment vas-tu garantir que tes plantes mutantes faites localement ne se retrouveront pas dans la nature, démolissant du coup l'équilibre déjà précaire? Sur qui va-t-on compter pour ramasser nos conneries à très haut coût? Sur les mêmes qui pratiquent déjà ces manipulations...

gravatar
galex-713 a dit :

@jefaispeuralafoule : Le but serait que ces plantes se retrouvent et se développent librement dans la nature. La manipulation génétique c’est juste une accélération artificielle de l’évolution : plutôt que de faire des mutations au hasard qui peuvent éventuellement réussir à être utile, on le fait en y réfléchissant. Elles se reproduiraient, se diffuseraient, et vivrait, mais elles ne détruiraient rien.

J’ai pas dit « le commun des mortels », j’ai parlé de communauté scientifique étendue travaillant dans le même modèle que celui du logiciel libre. C’est suffisamment sûr, surtout que l’intérêt ne sera pas économique mais directement social et écologique.

gravatar
galex-713 a dit :

@mmn : En effet nous n’y sommes pas obligés, juste entraînés : c’est différent je te l’accorde, j’ai d’ailleurs dit « presque », et « presque » c’est assez subjectif.

gravatar
mmn a dit :

@galex-713 : Oui, d'accord, je comprend tout à fait ce "presque".

Mais pour être claire : je suis parfaitement d'accord avec Timo que les vendeurs/caissiers manipulent...! Ils jouent leur rôle de manipulateur. Ils sont payé pour...par leur direction  ;-)

Mais...est ce que nous ne manipulent pas tous, parfois, de temps en temps ?? Est ce que nous n'avons jamais essayé de convaincre un ami d'aller au ciné avec nous parce que nous n'avions pas envie d'aller seule...?? Et est ce que nous n'avons pas essayé par TOUS les moyens de le convaincre d'acheter u billet et d'y aller avec nous...?? (Par ex : "c'est un super beau film, tu sais avec Léo DiCaprio qui joue dedans...il est magnifique dans ce rôle...")
Même si l'ami n'avait JAMAIS pensé à aller au ciné, et surtout pas ce film, et qu'il connaît à peine Léo DiCaprio... il y a forte chance qu'il SE LAISSE manipuler et convaincre par nous, le manipulateur  :-))

Personnellement je ne vois pas de honte à ça, même pas pour les vendeurs dans les supermarchés. C'est HUMAIN...nous sommes comme ça...de temps en temps, parfois...
Personnellement je PENSE qu'il est plus important de ne pas SE LAISSER manipuler pour TOUT ce qu'on nous "propose" d'acheter ou de faire.
:-)) Enfin, je le vois comme ça, mais qui suis je, moi...

gravatar
Bleiddwn a dit :

Dans la même veine, dans les magasins vendant des ordinateurs portables. (Fnac, Apple Store,...)

J'ai entendu dire que les vendeurs avaient pour consigne de placer les écrans des ordinateurs avec un angle de 90°.

Pourquoi ? Vis-à-vis de la position du présentoire, si l'écran est complètement verticale, l'utilisateur qui s'approche aura du mal à voir l'écran. Son premier réfléxe sera de le redresser. Mais en le redressant, il établit un contact avec le produit, ce qui l'encourage à l'acheter.

gravatar
ThisWorldIsCrazy a dit :

Quelle connerie cette article...
OMG tu as ecris en blanc sur du noir POUR QU'ON LISE !!!!
OMG en fait je poste ce commentaire POUR COMMENTER !!!!!!!!!!!!!!!!!!
Encore mieux, il y'a de la pub sur les sites pour qu'on achete des produits et pour que le webmaster gagne de l'argent !
Quel monde de fous ! Je ne vais plus sortir de chez moi waow !
(Desole, pas evident decrire dans un 3")

gravatar
galex-713 a dit :

@ThisWorldIsCrazy : Non il n’est pas normal que l’on manipule les gens de telle manière pour les pousser à l’achat compulsif, essaye une petite boutique pas super connue/riche un jour, tu verra la différence.

gravatar
Gecko a dit :

Le top du top c'est les rasoirs. Je suis suffisamment vieux pour me rappeler d'une époque où les lames de rasoir avaient une seule seule lame et étaient à un prix raisonnable. Certes on se coupait de temps en temps et ça arrachait légèrement la peau. Puis sont apparus ces rasoirs plusieurs lames "haute technologie" où le prix du rasoir est très faible et le prix des lames totalement délirant. Ils sont effectivement très efficaces, je ne me suis jamais coupé et on ne sent quasiment rien en se rasant. Résultat, je suis devenu accroc et je ne me suis pas rendu compte que le prix des lames a atteint des sommets délirants au fur et à mesure des années. Je ne sais pas quelles sont les marges que font les constructeurs sur les lames de rasoir mais ça doit atteindre des sommets.

gravatar
galex-713 a dit :

@Gecko : Là au moins on a un point de divergence avec « 1984 » xD Même si c’est pas forcément un avantage…

gravatar
Gilles a dit :

Ayant une connexion moisie, je ne vais pas répondre maintenant mais @timo : moi j'ai entendu qu'en Hollande, tous les hollandais fumait du haschich à chaque coin de rue et que les hollandaises étaient en vitrine :)
Ton article est un mélange de trucs vrais, faux, vrais mais pas complets, faux mais pas complets..
J'ai été chef de rayon chez E.Leclerc, donc je rigole sur le coup où tu fais croire (phrase mal tournée ?) que les c'est la faute des commerces si les consommables cartouches sont chers et les imprimantes non lol.
Et le coup du parfum de rayon, peut-être chez les p'tits commerçants malhonnêtes mais en hyper, je n'ai jamais senti de trucs bons en boulangerie lol
Je shaarliserais une réponse complète un de ces 4 ;)

gravatar
jefaispeuralafoule a dit :

@Gilles : Nous sommes d'accord... Perso je n'ai pas rebondi sur les parfums d'ambiance, sachant que l'enseigne où j'ai bossé n'en utilisait pas (budget budget...) mais, dans le doute, je me suis abstenu.

gravatar
galex-713 a dit :

@Gilles : je pense qu’il se référait au monde du consumérisme en général, pas spécifiquement aux commerçants.

gravatar
SNT a dit :

Tu peux aussi rajouter que chez Carrefour par exemple, ils ont des éclairages à diodes blanches et rouges pour la viande et la charcuterie, ça parait vachement plus jolie du coup.
Il faut aussi se méfier des Maxi format ou lot de 2 ou plus qui sont très souvent plus chère qu'un paquet seul.
Et ce qui me fait le plus marrer ce sont les erreurs volontaires sur le positionnement des étiquettes de prix, souvent le produit "normal" et l'étiquette du discount devant...

gravatar
toto a dit :

Sinon, il y a aussi la possibilité d'acheter des produits BIO chez un petit commerçant ou au marché... Bon OK, les fruits et légumes sont moins beau, et pas toujours calibrés mais généralement ils sont bons, ils ont du goût et ne sont pas plein de crasses...
Ensuite il faut cuisiner... eh oui, ça change des plats préparés mais bon il faut savoir ou mettre ses priorités.
C'est pas forcément simple mais il y en a marre qu'on nous fasse ingurgiter n'importe quoi, qu'on nous manipule... revenir à des choses simples, ça fait du bien.
Je sais qu'on va aussi me rabattre les oreilles avec l'argument du prix, c'est vrai le BIO c'est pas donné mais plats préparés ? On vous refile de la graisse (de préférence de l'huile de palme hydrogénée pour bien niquer vos artères), du sucre, des arômes (de préférence pas naturel, c'est moins cher pour le producteur), des colorants et autres additifs alimentaires. Et tout cela à prix d'or. Regarder les prix au kilo !!!

Alors bon, je ne dis pas que je ne vais pas dans les supermarchés, mais chaque semaines, je vais au marché BIO, je cuisine le weekend en plus grande quantité comme ça j'en ai pour plusieurs fois ou alors je peux surgeler une partie... en hivers, je fais de la soupe pour plusieurs jours.

Il faut un peu de volonté au début, il faut s'imposer un nouveau rythme de vie mais une fois que c'est en place, ça va tout seul... bien sûr j'avale encore des crasses mais c'est une exception.

La pub n'a que peu d’influence sur moi mais elle en a tout de même et de temps en temps j'achète un bidule électronique dont je n'ai pas besoin mais je fais la part de choses, je suis conscient qu'en ai pas besoin et que je me suis fais influencer mais je me fais plaisir (faut vivre aussi). L'important est de s'en rendre compte, cela permet de reprendre (un peu) le contôle. Et puis bon le fait d'avoir un portefeuille qui ne se remplis pas vite aide aussi^^

gravatar
galex-713 a dit :

@toto : T’as pensé à te faire ta petite agriculture bio automatisée chez toi aussi ? Genre avec des cultures verticales : UV + culture hydroponique et tours à pommes de terre, etc. ça peut être intéressant :)

Sinon ce que tu dis peut être intéressant pour ceux qui souhaitent moins s’investir là-dedans.

gravatar
ernesto a dit :

J'applique une technique qui est mienne et que je partage ; à savoir que je mets un jeton pourri et que si j'attends trop je laisse le caddie.
Il m'est arrivé d'etre rattrepé par une caissiere qui ouvrait; Hasard ?

gravatar
Jann a dit :

Il y a des magasins malhonnête , le prix scanné par la caisse est différent que le prix sur étiquette . Ou scanner deux foix le même article , il faut toujours vérifier son ticket avant de partir !!!

Les commentaires sont fermés pour cet article