Bon, je me lance aussi : rendez nous les flux RSS !

Le RSS est une technologie qui permet aux internautes d’un site de s’abonner facilement aux dernières nouveautés du site. On utilise pour cela un agrégateur RSS : un logiciel à qui on donne la liste des sites dont on veut les news et il va aller les chercher sur tous les sites, en un seul clic.

De plus, le RSS est simple à utiliser grâce à son format et ses spécifications ouvertes : on peut les combiner, les partager, les dupliquer, les trier… On peut créer nos propres outils utilisant RSS. RSS c’est ce qui permet de lier tous les sites entre-eux, facilement et simplement.

La tendance actuelle est que les réseaux sociaux coupent de plus en plus les flux RSS : Twitter depuis un moment, récemment l’ami Seb remarque que DeviantART et Flickr retirent le RSS de certaines pages aussi. Ce matin, je découvre via Tiger-222 que YouTube s’y met aussi… Mais pour certaines chaînes seulement (certains y ont droit, d’autres non : wtf ?).

Et n’oublions pas non plus Facebook : à une époque il proposait un moyen de publier des choses en lui donnant un fil RSS ; ni Google qui vient de tuer Google Reader il y a quelques jours, et qui pour Google+ n’a d’ailleurs jamais proposé de RSS.

La raison à tout ça c’est que le RSS est un format ouvert : la liberté et l’ouverture ne les intéresse pas. À la place, ces sites proposent des outils (API) pour s’y connecter et utilisent chacun leur technologie à eux. Conséquences ? Alors qu’avant un seul programme suffisait pour lire tous les sites, maintenant il faut autant de programmes qu’il y a de sites et l’ensemble n’est pas interopérable, ces sites peuvent alors faire des statistiques plus poussées, mais l’expérience utilisateur est totalement laissée de côté.

Les réseaux sociaux deviennent asociaux : c’est du « moi moi moi » qui n’a pas grand chose de social, et d’ouvert sur le monde : tu es sur Twitter ? Désolé, mais on va te faire chier pour publier sur Facebook et Google+. Tu es sur Youtube ? Désolé, mais si tu veux publier sur Facebook on va te mettre des bâtons dans les roues.

Les sites web liés entre eux par le RSS s’isolent donc chacun dans leur coin, rendant difficile l’agrégation des news venant de sources différentes. Cet Internet impraticable, c’est leur vision du net. Heureusement, ce n’est pas la nôtre.

image envoyée par 4chan

28 commentaires

gravatar
pierreghz a dit :

Voilà pourquoi la chaîne de lafermejerome n’a pas de flux RSS ! Tout s’explique… Quelle merde, YouTube, quand même, je sens que je vais finir par tout foutre sur BitTorrent, et sans remords, surtout qu’avec les KS2G de chez OVH et sûrement d’autres offres dans le futur, ça irait plutôt bien.

gravatar
RemRem a dit :

Faut aussi dire que chez G+, ça fait mieux que fb ... une API sans possibilité de pousser du contenu oO ...
Donc pour poussez du contenu sur une "fan page", c'est à la main ... non seulement on se referme, mais en + on te les casses couilles ...
P.S. si quelqu'un connait un moyen de "scripter" l'ajout de contenu sur G+ ...

gravatar
Gilles a dit :

Petites précisions : un réseau social, c'est pour créer une "société", même re-créer. Pas pour dupliquer la société qui existe déjà (IRL)... Donc normal que ça soit pas plus ouvert que ça ;)

@RemRem : le contenu posté automatiquement, c'est de la merde : si tu veux des vrais relations, publie en RSS, les gens te suivront.
Ou à la main.
Je trouve cette façon de faire de G+ très bien : ça donne des communautés avec des community managers réels et qui suivent un peu le bouzin.
L'API G+ est en lecture seule.

gravatar
Sanji a dit :

Je te trouve un peu dur.
Sur l’intérêt du RSS, je te suis à 200%. J'y suis accro, en tant qu'utilisateur (je ne développe pas et ne connais pas les API). C'est mon outil de prédilection pour suivre ce qui m'intéresse.
En revanche, c'est Twitter qui il y a 15mn m'a fait connaitre cet article, et ton blog...
C'est juste pas le même usage.
J'espère que FB et G+ ne prendrons pas le pas. Je regrette souvent que les réseaux sociaux aient tendance à détourner la conversation, les réponses se faisant ailleurs que dans les commentaires du blog. Mais laissons leur le mérite d'aider à connaître, à diffuser plus large.

gravatar
Aldevar a dit :

Même les navigateurs nous mettent des bâtons dans les roues.
Auparavant, on voyait directement qu'un site disposait d'un flux RSS grâce à une icone dans la barre d'adresse qui le mentionnait. Maintenant, plus d'icone du tout. Si le site ne publie pas directement le lien vers sont fil RSS, il faut ouvrir le code de la page et retrouver le lien dans l'entête HTTP. Super pratique...

gravatar
qwerty a dit :

Réseau social ? Ca existe encore ce truc ? Personnellement, le mail/XMPP suffit. Et ceux avec je suis pas en contact ? Tant pis ! C'est triste, les distances nous séparent, mais je ne vendrais pas mon âme à une boite privée !

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Sanji : exact, c’est bien pour ça que j’utilise des outils tiers pour diffuser sur Facebook, Twitter et Tumblr : certains me l’ont demandé, je l’ai mis en place : ça ne demande aucune maintenance de ma part. Des sites comme Deliver.it permettent ça très bien.

Mais la vie serait franchement plus simple si Twitter acceptait de lien un flux RSS à son compte, et sgil fournissait un flux RSS acceder aux Tweet : ça permettrait d’avoir dans une seule application les RSS classiques et les Tweets.
Maintenant il me faut un aggrégateur RSS et un logiciel pour lire Twitter. C’est absurde !

Les réseaux sociaux acceptent qu’on leur donne des informations, des liens, des photos… Mais quand il s’agit de laisser les portes ouvertes pour exporter librement et simplement les mêmes données, alors là ils disent non !

Si Twitter et les autres en arrivaient à fermer la porte aux services comme Deliver.it, je ne pleurerais pas pour autant : moi mon flux est ouvert et totalement libre. Si Twitter refuse de laisser ses utilisateurs aller sur mon flux, ce n’est pas ma faute.

Ces sociétés font bien ce qu’elles veulent, mais pour moi il s’agit ni plus ni moins d’une force de censure : « ce qui est sur twitter reste sur twitter, cachez moi tout ce qui est à l’extérieur et que je ne pourrais voir ».

gravatar
Gilles a dit :

C'est pas de la censure, c'est du commercial : ces sites veulent que tu viennent chez eux pour y voir leur pub, leur écosystème, etc.
La censure, c'est juste un p'tit truc en plus pour plaire aux gouvernements, aux majorités de biens-pensants, etc.
Si la majorité du Monde était, je ne sais pas, pornophile, y'aurait pluss de trucs pornos sur Twitter lol

Et pour conclure, z'êtes pas obligé d'aller sur ces sites :)
Je poste en auto sur TW, mais je n'y vais presque pas...

gravatar
RemRem a dit :

@Gilles : hum... bon ... sans vouloir jouer au con ... "le contenu posté automatiquement, c'est de la merde : si tu veux des vrais relations, publie en RSS" ... tu connais beaucoup de sites/applications qui ont un flux qui ne reprend pas automatiquement le contenu ? :D

Maintenant, en tant que dev/webmaster, je m'adapte au marché, si je vise Mme michu, elle le RSS, connaît pô (je le sais par expérience personnelle/pro), donc je vais chercher Mme michu sur les réseaux sociaux et je laisse l'accès au RSS pour ceux qui maîtrisent un peu plus (ou ceux qui préfèrent) ...

Sur fb je gère quelques pages qui tournent à + de 10 000 fans, apparemment la syndication/contenu posté automatiquement ne dérange pas, sur certains site, j'ai même + de fans qui suivent via la page fb que par les RSS (pourtant mis en avant) ...

gravatar
chipotte a dit :

Enoooorme +1 !
Combien de fois ai-je saoulé mes collègues à ce sujet.
Le problème, c'est que ça n'a pas l'air de gêner grand-monde... Ceux à qui j'en parle ont l'air de s'en accommoder fort bien :-/

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Gilles : je sais que c’est du commercial, mais c’est en train de faire chier le monde et de tuer le web ouvert.

Et rien n’empêche au commercial d’englober la pratique de la censure…

@RemRem : perso il y a bien plus d’abonnés RSS qu’ailleurs, mais je conçois que certains préfèrent tout recevoir sur Twitter aussi. Actuellement je peux encore le faire, mais pour combien de temps ?
Après je devrais créer un outil pour publier sur Twitter à partir de mon RSS ?

gravatar
chipotte a dit :

@Aldevar :
Pas tout à fait d'accord avec la remarque sur les navigateurs... Il y a bien plus d'une façon de s'abonner à un fil RSS avec les navigateurs.
Pour n'en citer que 2 :
- dans Firefox : menu "Marque-pages", "s'abonner à cette page"
- dans Firefox : visiter la page du fil RSS en question (ex http://lehollandaisvolant.net/rss.php?mode=links), choisir le client et cliquer sur s'abonner.

gravatar
RemRem a dit :

@Le Hollandais Volant : pour info je n'ai pas beaucoup d'utilisateur qui "déclare" un compte twitter, je crée un compte dessus avec publication auto quand j'ai des demandes...

"perso il y a bien plus d’abonnés RSS qu’ailleurs", je n'en doute pas, mais je pense qu'ici tu as une population plus jeune ou technophile que sur certains de mes sites...
volvo fait de la familiale, ferrari de la sportive, bmw fait un peu de tout (et renault fait ce qu'il peut ...) la population visée et les usages ne sont pas tout à fait les même ;)

A titre d'exemple pour le suivi, si je vais prendre deux de mes sites qui tournent correctement (en arrondissant et prenant à la louche les chiffres) :
site A généraliste, moyenne d'âge 40 ans : 30% direct, 25% fb, 5% twitter, 15% rss, 25% dans d'autres solutions
site b niche, moyenne d'âge 25 ans : 20% direct, 20% fb, 10% twitter, 30% rss, 20% dans d'autres solutions

Je ne sais pas pour l'avenir, en tout cas je n'espère pas la disparition du RSS.
Perso tant que j'aurai ne serait-se qu'un utilisateur sur un fil RSS, je ne le couperai pas.

gravatar
Gilles a dit :

@RemRem : du coup, je pense ne pas être dans ta cible de sites lol

gravatar
sc a dit :

argh, ici une mme michu, perfectionnée certes, mais mme michu quand même. Alors que je découvre les bienfaits reposants des abonnements aux flux rss (gérés par thunderbird) : plus de marque pages à donf, plus de trucs :" aaaah, j'avais oublié d'aller voir" etc. j'en passe et des meilleures, on me dit qu'ils sont "espèces à protéger"? !!

grrrr

Merci pour ce billet, il fait du bien :-)

gravatar
Maxim Bernard a dit :

C'est peut-être dommage de voir disparaître le RSS, mais pensons-y : le commun des mortels ne sait même pas de quoi il s'agit ou à quoi ça peut servir.

La majorité des gens ont juste quelques sites à visiter (les actualités, leur fil Twitter/Fb, etc.) mais rares sont ceux qui ont des dizaines de sites qu'ils suivent en même temps. Donc les webmasters s'adaptent : ils ne voient plus l'intérêt du RSS.

La journée où un développeur allumé aura une idée de génie pour démocratiser une technologie qui va remplacer RSS ou s'en servir autrement que par les méthodes «traditionnelles» (agrégateurs, etc.) -- et qui sera évidemment plus adaptée pour monsieur madame Tout-le-monde -- alors on assistera à la renaissance du RSS.

Pour l'instant... on peut encore se rabattre sur Facebook et Twitter (ce dernier, néanmoins, est un «moindre mal» : il est moins intrusif que son concurrent et plus facile d'accès même si on n'est pas inscrit. Et le contenu est souvent plus pertinent).

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Maxim Bernard : Mouais…
Pourtant Google Reader était quand même utilisé par des millions d’utilisateurs. Certains estiment à 50 millions son nombre d’utilisateurs…

C’est peut-être pas énorme pour Google, mais quand même…

gravatar
Gilles a dit :

En effet, les utilisateurs de RSS sont très nombreux.
Y'a qu'à voir le nombre d'utilisateurs de GReader, Feedly and co.
Ne mélangeons pas les torchons (les utilisateurs réguliers de sites fermés genre tW/FB) et les serviettes (nous quoi :p)

gravatar
khertan a dit :

ah le rss, il y avait un temps ou les posts avaient leur contenu au complet dans le flux rss maintenant la plupart on un flux tronqué ... publicités de merde elle est en train de ruiner le web

gravatar
jefaispeuralafoule a dit :

@khertan : Ce n'est pas la pub qui ruine le web... c'est le fait que la plupart des sites doivent trouver un modèle économique viable pour être pérennes. De fait, la pub est le système le plus évident et fiable aujourd'hui. Nombre de blogs font des articles sponsorisés afin de financer la bande passante. C'est désagréable dans l'absolu, compréhensible quand on se heurte au mur du financement.

Pour le coup du RSS et des API, j'y vois plusieurs raisons pernicieuses, et je doute que cela soit un souci de type "ouvert/fermé". A mon sens, si je liste les raisons, ce serait celles-ci:
- Contrôle total du flux: Google peut ainsi couper le flux selon son bon vouloir, et maintenir ainsi le contrôle de ce qui sort de ses sites
- Formatage verrouillé. Quiconque a bidouillé du RSS sait que nombre de flux mis à disposition ont eu des soucis à cause d'un choix douteux de mise en forme. Ayant eu à faire un truc du genre dans le monde pro, j'ai constaté que bien des sites mettaient à disposition du RSS "bizarre". Etre ouvert cela peut alors devenir problématique. Là, en maintenant un protocole propriétaire via une API, difficile de sortir du cadre prévu. (même si je suis contre sur le principe)
- Maîtrise de la distribution. En prenant une API, cela rend plus difficile de redistribuer les données issues de Google, et donc d'esquiver le contenu que le site décide de mettre en ligne. Ce n'est pas tant de la censure que la garantie que "tout" ce que Google veut qu'on voie apparaisse dans les fils.

Enfin bref... je suis plus ou moins d'accord sur le fait que le RSS devrait revenir en force, mais je suis plus que sceptique, car encore une fois le concept de "standard" passera à la trappe. Quand je pense aux fanatiques de Google qui ânonnaient "Google is not evil", ou encore "Google sauveur du monde libre" et que je me foutais d'eux en leur disant "attendez... vous allez pleurer"... J'en suis presque dépité d'avoir eu raison.

gravatar
galex-713 a dit :

Vraiment faut que je me mette au RSS… vraiment… je sais ce que sais… mais jamais utilisé… le répertoire de blogs de mes bookmarks devient trop gros… faut que j’apprenne là… Vous conseillez quoi comme agrégateurs libres sympa à utiliser sous MATE Debian GNU/Linux ?

gravatar
galex-713 a dit :

Sinon, j’ai toujours vu les réseaux sociaux comme FB comme très antisociaux du fait de la formalisation des relations sociales et à leur réduction à une quantification concrète et univoque, alors un comportement asocial de leur part ne me fait ni chaud ni froid, normal quoi, ça aurait pu être pire… ne pas soutenir un format libre et ouvert est déjà moins pire que de soutenir du fermé privateur…

gravatar
galex-713 a dit :

@Asc : Je viens de me mettre à utiliser celui intégré à Iceweasel, mais je vais tester Lifearea qui doit avoir plus de fonctionnalité puisqu’il est fait pour ça, merci :) (et dsl pour le presque-HS opportuniste)

gravatar
rédaction Web a dit :

Les réseaux sociaux ce sont encore loin de s'éteindre, loin de là, ils gagnent un peu plus de force chaque jour. Et chaque jour, ils nous réserveront toujours de nouveautés.

gravatar
galex-713 a dit :

Vous avez entendu ce que dit rédaction Web !? Les forces du mal gagnent en puissance ! Nous devons nous protéger et organiser nos défenses avant qu’il ne soit trop tard ou nous pâtirons des conséquences !

Faut dire que c’était vraiment pas le moment de stopper le développement de status.net pour tout miser sur pump.io alors qu’il était pas prêt…

Les commentaires sont fermés pour cet article