pourquoi bloguer Bleiddwn a traduit le texte « I hate the news » d’Aaron Swarz. Je ne peux qu’approuver : au début la presse était une bonne intention : partager l’information au gens et gagner sa vie de cette manière.

Maintenant ce n’est plus une bonne intention : La presse n’est plus libre.
Elle est liée par l’argent à ceux qui lui donnent de quoi exister. Voici un exemple récent, en voilà un autre qui l’est un peu moins démontrant pourquoi la télévision publique en France n’osera plus diffuser d’émissions dérangeant les grand groupes industriels (ici, Coca-Cola).

Alors quoi faire pour s’informer ? Il faut multiplier les sources. Lire les avis des gens. Lire des blogs personnels.

Je suis pour les blogs. Les blogs sont le reflet de ce que le blogueur pense et a envie de partager.

Les blogs, contrairement à ce que doivent être les journaux, sont subjectifs et c’est bien.
Cela a selon moi plus qu’un simple média d’expression : cela doit également pousser le lecteur à analyser ce qu’il lit. Et c’est là le problème principal que rencontrent les gens avec les blogs : un blog n’est pas un journal.

Pour que les blogs deviennent un média influent pour le grand public, il faut juste que le public soit avisé de ce fait. Il faut l’éduquer à la lecture des avis personnels des autres, et non plus juste la lecture de faits relatés.
Avec la TV ou les médias traditionnels, le public a tendance à tout prendre comme vrai car c’est fait par des professionnels qui font leur métier.
Le public doit réapprendre à se faire sa propre opinion sur les faits de première main au lieu de tout gober comme il le fait avec les journaux « objectifs ».
Les médias traditionnels ne sont plus dignes de confiance. Alors on a créé des blogs, mais ce n’est pas la même chose, et le lecteur doit s’adapter à ça.

Tenir un blog va bien plus loin que juste donner son avis : cela doit permettre aux autres de se forger une capacité à séparer le pour du contre, à analyser, à vérifier les sources, à se faire sa propre opinion, à ne plus suivre le troupeau.
Il en va de la liberté d’expression de celui qui parle, mais aussi de la liberté d’information et de la liberté de penser de celui qui lit.

Oui, un blogueur fait parfois des erreurs : on est des humains, qui interprètent, et partagent ces interprétations. Mais nous, on ne vous force pas à croire tout ce qu’on dit. Avec un blog, il est très simple de trouver un autre blog avec d’autres sources, d’autres idées, d’autres interprétations.
C’est en lisant de tout que l’on arrive à se faire une idée globale sur un sujet, et que l’on peut prendre parti.

J’avoue que quand mes lecteurs sont en parfait accord avec ce que je dis sur un sujet, je suis rassuré : au moins je ne suis pas le seul à trouver que le sujet mérite une discussion ; mais je suis également très avide de savoir tout ce que pensent ceux qui ont d’autres avis : ça permet de découvrir d’autres idées et de débattre. Ça évite un enfermement de type religieux avec un gourou qui parle et tous les partisans qui gobent tout.

Enfin, et ce n’est pas forcément le plus important ici mais je l’ajoute tout de même parce que c’est une différence notable entre les blogs et les journaux : la subjectivité des blogs permet de rendre les faits beaucoup plus réels, plus touchants, plus vrais que s’ils étaient froids et objectifs. Certes, c’est un moyen pour faire passer un message plus facilement (je ne le cache pas), mais c’est aussi un moyen de partager ce que l’on ressent réellement en plus des faits, et donc de voir l’impact réel que cela peut avoir sur quelqu’un ou sur un peuple entier.

image de Icedsoul

29 commentaires

gravatar
Senteur a dit :

Je ne peux qu'approuver. Mais cela soulève un problème massif également, le problème de l'excès des diversifications subjectives. Les êtres humains sont capables de croire à peu près n'importe quoi en fonction de l'information qu'il rencontre (contexte familial, social, géographique, historique, etc.).

Or il faut comprendre qu'au début du XIX et du XXe siècle, la presse a été un formidable outil de construction de la nation, elle reliait les gens en uniformisant le contenu subjectif. Il était impensable, il y a 200 ans, de faire croire à un corse qu'il avait quoi que ce soit avoir avec un breton. La presse a été un formidable outil de lutte contre un particularisme ridicule qui s'enfermait dans sa subjectivité géographique & culturel. Internet en contient également le risque. Il généralise les modalités de la propriété privée : chacun est maître sur son petit site de la censure, du droit de vie ou de mort de l'idée de l'autre. C'est une sorte de géographisation virtuelle, qui reproduit également les effets de concentration de l'information. Une fragmentation excessive conduit nécessairement à une plus forte hétérogénéité. C'est donc fortement anti-politique (la politique ayant fondamentalement besoin d'une cohérence géographique étendue sur son territoire, qu'elle soit fournit pas la manipulation de l'opinion, par l'exacerbation de la fierté nationaliste, etc.) & fortement proche d'une guerre idéologique civile, où chacun retranché dans son petit site distille ses idées en espérant l'emporter.

Ce me frappe souvent en me promenant sur le web, c'est à quel point internet est également un espace de guerre idéologique au nom d'une subjectivité souvent d'autant plus rageuse et lénifiante qu'elle se sait protéger de quelque conséquence que ce soit. Le "troll" est symptomatique à ce titre, il ne relève pas de la subjectivité mais de la plus pure des mauvaise foi où l'autre se sait complètement protéger derrière son ordinateur. Et ce qui frappe donc, c'est la violence des échanges sur internet que modère, dans le débat réel (on exceptera les animaux simiesque du parlement qui se tapent dessus), la promiscuité physique.

gravatar
Bleiddwn a dit :

La différence avec un blog, c'est que ce dernier est fait pour donner son opinion.

Le but d'un blog n'est pas d'informer, mais plutôt de donner une valeur ajoutée à l'information (trouvable sur n'importe quel site de presse) : l'opinion personnelle. Sur un blog, relater des faits connus de tous est inutile. Il faut donner son opinion, sa vision personnelle, purement surjective. Je sais que certains articles sur des blogs sont déjà parvenus à me faire voir un fait d'une manière totalement différente, et j'en remercie les auteurs.

Etrangement, je trouve que les médias traditionnels tentent de plus en plus d'imiter les blogs. Pendant les reportages, il y a maintenant l'ajout de musiques, de petits jeux de mots..., choses qui n'ont pour moi rien à faire là.

Pour finir, je pense que l'unique différence vient de l'argent. Un journal papier à besoin d'argent pour vivre, celui-ci doit donc "vendre son opinion" au plus offrant et ne plus rester totalement neutre (Même le Charlie Hebdo doit désormais continuellement se forcer à garder se ton provoquant, car c'est cela qui fait les ventes). Tandis qu'un blogueur n'a pas besoin d'argent pour écrire, et est totalement libre de son opinion, de gueuler contre ce qui l'énerve. Chaque opinion est supportée jusqu'au bout sans aucune concession.


PS : Tu as écorché mon pseudo, c'est Bleiddwn, pas Bleddwn :p (Bon j'avoue ce n'est pas le plus simple à écrire, et encore moins à prononcer).

gravatar
Anon a dit :

Je pense que ça dépend vraiment du type de blog.
Si dans le milieu de l'informatique / dev / science on est plutôt bien servis, dans les autres domaines c'est souvent tout pour le buzz (bon je pense surtout aux groupes de blogueurs, les isolés faisant plus ça je pense pour le plaisir la qualité est la.)

Les blogs de SEO et d'actualités geek sont parmi les pire que j'ai vu (pour les actus geek... voir gizmodo.fr par exemple xD)



Et les blogs perso de politiques... une bonne tranche de rigolade quel que soit le parti !

gravatar
Gilles a dit :

Le souci, c'est qu'on a tendance à tourner en rond et à ne lire au final que des blogs ayant la même opinion que soi.
Pas top non plus.

Que des blogs, spa top faut aussi diversifier ses sources.
Mater TF1, avec un esprit critique of course, permet aussi de connaître d'autres opinions, de comprendre les autres et d'arriver à les convaincre avec de vrais arguments à soi.

gravatar
qwerty a dit :

+1 pour l'esprit critique. Cependant, comme soulevez en haut, tourner en rond... J'aime bien les shaarli like, car tu découvre, à tout à hasard, des choses que tu n'aurai pas penser. L'information est partagé. C'est une mutualisation du savoir et de la veille, en quelque sorte.

gravatar
duff a dit :

@Bleiddwn : C'est marrant, parce que je suis totalement à l'opposé de ce que tu viens de dire.

Un journaliste n'a pas à être objectif. Ce n'est pas celui qui va relater de façon neutre un événement, mais au contraire, c'est quelqu'un qui analyse, décortique une actualité, qui contredit un discours et émet un avis.

Alors, c'est vrai, quand tu compares le JT de deux chaînes de télés, l'analyse, tu la vois pas trop passer. D'ailleurs, Pierre Bourdieu fait la critique du système médiatique autours de la télé (vous pouvez trouver pas mal de ses interviews sur youtube ou dailymotion), et à mon avis, on est entrain de voir la même chose pour les journaux en ligne, avec cette tendance à aller au plus vite, à privilégier le buzz à une analyse…

Maintenant, dire qu'un blogueur est libre, indépendant, ça n'est pas vrai non plus, les pressions ne vont peut-être pas prendre la même forme que pour un journaliste classique : on te propose de parler d'un produit en échange d'argent, de relayer des annonces… Je ne dis pas que certains blogueurs ne résistent pas à ces tentations, mais de la même façon, tu peux trouver des journaux qui essaient de garder cette indépendance (regarde le Canard Enchaîné pour la presse papier, ou Mediapart et Arrêt sur Image pour la presse en ligne…).

Je suis d'accord avec l'auteur sur l'importance d'avoir un esprit critique, et pour se faire de multiplier ses sources, qui peuvent (doivent ?) être contradictoires. Mais privilégier les blogs au détriment des journaux, c'est peut être un peu dommage, parce que dans un cas comme dans l'autre, t'as beaucoup de déchets, et t'as quelques perles.

gravatar
Marcus a dit :

Phrase pseudo-objective: "L'information ne peut pas être neutre, elle est forcément subjective, en tout cas aussi longtemps qu'elle sera écrite par un être humain."
Donc par déduction de celle-ci, on peut en conclure que celle-ci n'est pas non plus objective. Un peu sur le modèle de ce couple logique: "La phrase suivante est vrai. La phrase précédente est fausse."

Vu que toutes informations sont subjectives, la question qui vient ensuite est de savoir dans quel sens elles sont subjective, et surtout à quoi et à qui sert cette subjectivité. Car dans notre bas monde, malheureusement les croyances servent beaucoup d’intérêt politique et économique, et c'est justement l’activé principal des boîtes de communicants que de joué avec nos croyances.

Donc personnellement, je te rejoins sur le fait que oui c'est important de faire jouer entre elle les sources, mais j'irais même plus loin sur le fait qu'il faut apprendre à déconstruire toutes ces idées que l'on nous a inculqués et ainsi les reconstruire à partir de base logique solide pour voir claire dans le monde qui nous entoure, qui lui même n'est pas neutre.

Allez pour la route un petit texte plein de sagesse d'un de nos philosophes français:
(Penser, c'est dire non) http://www.philo5.com/Les%20philosophes%20Textes/Alain_Raisonner.htm#_02

gravatar
Thierry a dit :

Ça fait bien longtemps que je ne crois plus en la presse dite traditionnelle.

Entre les subventions versées à cette presse et l'exonération d'impôts dont dispose les journalistes, je me demande bien comment ils ne pourraient pas être la solde du gouvernement.

Ajoutez à cela, comme dit dans l'article, les financements privés par la pub et dites au-revoir à toute forme d'objectivité.

Sans compter qu'ils sont de grand contributeur pour la pensée unique, pas un pour évoquer une idée qui irait à l'encontre de l'opinion générale, jamais.

Soupoudrez ce qu'il reste d'une recherche intensive de sensationnel à tout prix, tant pis s'il faut déformer les faits pour ça, ajoutez un peu d'incompétence dans des tas de domaines et vous obtenez ce que sont médias aujourd'hui...

Heureusement, une partie du publique, des gens, a repris le contrôle sur la diffusion de l'information grâce à Internet au moyen des blogs. C'est une formidable source d'information, de multiples avis sur de multiples questions, certains dérangeant mais qui ont au moins le mérite d'être là et de soulever des questions.

Malheureusement, je ne peux que rejoindre l'avis des précédents commentaires. On tourne en rond... Je crois que les blog de qualité (en toute objectivité j'entends maintenus régulièrement et correctement écris) ne sont tenus que par un type de population et consultés par ce même type de population. Ce billet en est la preuve, personne ne le contestera et pour cause tout le monde pense la même chose.

gravatar
qwerty a dit :

De plus, un blog, je parle d'ici un vrai blog avec des articles de fond, et non un skyblog, ne serai, malheureusement, qu'être fait par les "intellectuelles". l'illettrisme, voir même écrire un texte agréable à lire, demande des compétences que tout le monde n'a pas (sans compter la maitrise minimale de l'informatique), ce qui nous prive d'une partie sur laquelle la réflexion serai tout autant intéressante.

gravatar
Walane a dit :

Les médias ont normalement le but d'informer tandis qu'un blog, généralement, va donner son avis. Tout n'est pas vrai dans ce que je viens de dire mais c'est pas pour autant que je vais négliger tel ou tel source d'informations.

Pour poursuivre je reprends le commentaire que j'avais laissé sur le blog de Bleiddwn.

En effet, je ne suis pas forcément d'accord avec Aaron Scharz, cette idée d'être renfermé à tout c'est trop. De plus, les informations sur les réseaux sociaux ne sont pas vraiment de meilleur qualité qu'à la télévision. Même si celle-ci impose son point de vue il y a un vrai travail de recherche derrière, des journalistes qui se déplaçent, etc.

Les chaînes de TV ne sont pas non plus des diables, il faut juste garder son esprit critique quand on regarde les infos, c'est ce que je m'efforce de faire.

gravatar
Walane a dit :

Cela dit depuis que je me suis vraiment mis à découvrir et à vraiment m'investir dans les blogs (2 mois) j'ai l'impression d'apprendre beaucoup beaucoup plus en informatique et en culture générale. Ca m'efforce de réfléchir encore plus et de poster mes pensées sur mon blog, je trouve ça très agréable.

En fait j'ai l'impression d'ouvrir les yeux, vous aussi ?

gravatar
Hegurka a dit :

Personnellement, à partir de l'info selon laquelle les journalistes puisent chez Reuters et l'AFP (en France au moins), puis construisent des articles avec leurs tendances et les directives propres au media qu'il représentent, j'avais un temps décidé de ne plus lire QUE des infos de Reuters et de l'AFP.
Je me suis vite ennuyé ! Mais je m'ennuie à mourir devant la télé et de nombreux blogs (pas pour les mêmes raisons). Cependant, des chaînes comme Arte, des journaux comme le Canard enchaîné ou des sites comme Mediapart sont intéressants. Je ne crois pas qu'ils soient à confondre avec le reste. Par exemple, il faut savoir que le Canard enchaîné est toujours, pour un journal comme le Washington Post une référence d'authenticité journalistique, pour son intégrité, pour les contrôles qu'il effectue avant de lancer une info.
Alors bon, les blogs, ok, mais ils vont chercher leurs infos où ??? Pas à la suite d'enquêtes, donc à partir de sites et de journaux, non ? Après, s'il faut connaître l'avis de multiples personnes, ok, mais le plus important est-il la valeur de l'info (c'-à-d. l'info intrinsèque) ou l'avis de plein de gens ?
Franchement il y a à prendre et à laisser. Rien de nouveau sous le soleil quoi !

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Walane :

En fait j'ai l'impression d'ouvrir les yeux, vous aussi ?

Oui.

Quand j’ai débarqué dans la blogosphère je lisais déjà quelques blogs.
Et après c’est plus de lien en lien, de partage en partage, de commentaire en commentaire que j’ai découvert plein de choses.

Souvent par hasard d’ailleurs, parfois en cherchant : sur le net, trouver un blog sympa sur un sujet précis est relativement simple, surtout si on parle autre chose que juste le Français.
Il y a des millions de blogs, des millions de fils twitter qui listent des liens et des infos par thème : trouver des sources d’informations est beaucoup plus simple qu’avec la TV ou le Papier.
Et la consultation des blogs est plus simple que de rechercher dans un magasine papier aussi : on perd moins de temps, on lit plus, on apprend et on ouvre les yeux.

gravatar
Hegurka a dit :

@Le Hollandais Volant : Oui et non. Tu dis " trouver des sources d’informations est beaucoup plus simple qu’avec la TV ou le Papier.", des "sources" ? Ou des avis ? Des considérations philosophiques ou politiques ? Des spéculations - qui peuvent être fort sympathiques ! - sur telle ou telle idée ? Ou encore des expériences, très localisées, dans un contexte extrêmement restreint qu'il ne faudrait surtout pas généraliser comme les gens adorent le faire ?!
Mais des "sources" d'information, contrôlables, exactes, je ne suis pas sûr. Même des photos, même un reportage sur les effets dévastateur du fracking aux USA, même des enregistrements de tirs "à balles réelles" peuvent sembler montrer une réalité absolue alors que non. Pas forcément.
Tu comprends, on nous trompe à longueur de temps, depuis si longtemps, pourquoi faudrait-il croire ce que quelques uns racontent dans un blog à partir de... de quoi d'ailleurs ? D'un truc lu quelque part ?
Mais je ne veux pas casser ton idée !! Surtout ne pense pas ça. Je dis juste qu'il faut "raison garder" et ne pas se précipiter, ne pas changer son cheval borgne contre un aveugle.

gravatar
galex-713 a dit :

Pourtant les blogs profitent de l’essence même du web : les liens. En effet c’est tellement facile de mettre trois, quatre, cinq sources différentes dans un article avec des liens. Si tu lis n’importe quel article tu verra des liens (sauf parfois quand c’est une opinion purement personnelle et empirique), pointant non seulement sur d’autres blogs (qui eux aussi donnent des liens) mais aussi sur des sites de presse ou des sites gouvernementaux (ou n’importe quelle autre source officielle).

Un article de blog c’est l’expression d’une opinion subjective, c’est parler à propos de quelque chose. C’est du traitement d’information ; pas comme en informatique, mais comme la « digestion » d’un fait (d’actualité la plupart du temps). C’est une réaction à quelque chose. Et le web étant vaste et plein de liens, il suffit de faire des liens vers le ou les contenus qui ont provoqué cette réaction. Ces contenus auront fait de même. Et de source en source on finit par arriver sur une source « originelle » officielle et directe (comme par exemple le site du sénat ou de l’assemblée nationale dans le cas des derniers articles).

Le fait est que la chaïne d’information est très facile à remonter et à vérifier (une étape : un clic) ; en la suivant tu verra toutes les étapes de digestions, souvent en passant par des points de vue complètement opposés (oui, souvent quand tu réagis à une nouvelle, surtout quand c’est violant, c’est que tu étais en désaccord avec celle-ci) ce qui va enrichir ta connaissance du sujet et aiguiser, étoffer et consolider ton point de vue. À la fin tu aura souvent une source vérifiable directe (et là tu ne pourra pas nier que untel a fait ou vu untruc si tu vois untel dire sur son site web qu’il a fait ou vu untruc). Dans les commentaires, tu verra même des points de vue plus nuancés et des discussions et raisonnements construit au fur et à mesure.

J’en reviens donc à citer mon commentaire sur l’article qui justement parlait de la non-réaction des médias face à Monsanto, où j’évoquais que Benjamin Bayart exprimait justement la même idée à propos des impacts sociétaux forts de l’apparition d’Internet.

gravatar
jefaispeuralafoule a dit :

En tant que rédacteur de blog, je constate sur la durée deux problématiques majeures.
La première est la pérennité des liens. En effet, le web commence à vraiment avoir une mémoire de poisson rouge, ceci provoquant souvent des liens morts sur les articles un tant soit peu anciens. Pire encore, si l'on met une référence à des sites comme les infos de Yahoo, ceux-ci meurent à une vitesse hallucinante; De fait, suivre les liens, même si c'est l'essence de l'échange d'informations, devient un jeu de piste assez pénible.
J'ajoute à cela la mode "débile" des outils raccourcissant les URLs, car ces trucs ont deux défauts inacceptables:
- Ils stockent le renvoi vers l'url cible (donc si le site meurt, le lien initial disparaît avec)
- ils font circuler par rebonds les liens (et profitent de cela pour générer du trafic sur des intermédiaires parfois douteux).

Donc oui le lien est l'essence du net, mais sa mémoire provoque que ces liens sont fragiles.

La seconde problématique, fort bien évoquée précédemment par chacun de vous est le fait que le blog soutient de l'information commentée... Et ça, vue la quantité de blogs disponibles, rend la lecture de la toile particulièrement délicate. Le "top" des visites n'est en rien une bonne cible pour savoir si le blog en question est viable ou même honnête, il ne reflète que le trafic généré. Alors comment cibler? Par le bouche à oreille? En faisant foi à certaines lectures glanées sur une ou deux pages particulières?

" L'erreur ne devient pas vérité parce qu'elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit "

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Hegurka : des sources aussi.
Je parle pas seulement des faits qui se passent dans la rue où les journalistes sont aussi, mais aussi par exemple quand t’as un iPhone qui explose, quand des gens souffrent, etc.

Les infos viennent alors de l’intérieur, des victimes et des témoins directs. Pas des journalistes qui sont sur place depuis 2 minutes.

Biensûr on y ajoute son opinion, mais c’est une valeur ajoutée.

gravatar
VM a dit :

En même temps, avec les blogs, on peut réagir.

Avec les journaux, tu regardes, t'acceptes et tu fermes ta gueule.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@VM : Oui, en plus.
Et cela offre un bon moyen de débattre, de relire, bref de discuter et de trouver des solutions, des idées.

gravatar
galex-713 a dit :

@jefaispeuralafoule : Pour la pérennité des liens tout dépend de qui l’on parle. Pour certains blogs les url d’articles sont plutôt pérenne… Il faut juste parfois sauter des étapes et reciter des liens déjà fait par les sources et éviter les sites web qui ont tendance à changer trop souvent leurs articles de place, à les enlever voir à changer de ndd. Les raccourciceurs de liens sont un problème on est d’accord, mais quand on fait un lien en HTML, et que l’url ne se voit pas, il n’y a aucune raison de la raccourcir et le fait qu’elle soit longue ne change rien, c’est plus pour le partage plus « instantané » dans lequel on a pas le temps de faire une mise en forme, et là la pérennité n’a aucune espèce d’importance. Je crois que les bloggueurs le savent aussi qu’un raccourciceur d’url c’est pas pérenne.

Quant-au fait de juger si le blog est « fiable » ou « honnête » ça n’a pas vraiment de sens : « honnête » sur un avis subjectif ? On exprime son opinion parce qu’on a envie de la partager, il n’y a pas de raison de dire le contraire de ce que l’on pense… et sinon ça doit se voir. Quant-à la « fiabilité », eh bien il n’y a pas de solution magique pour en être certain, même pour un média « officiel » comme un journal connu ou autre. On peut juste juger quant-aux références que l’on emploie, pour voir si à la fin la chaîne de sources remonte à une référence ou une expression directe.

C’est complètement subjectif, je ne vois pas ce qu’il y a à juger… Il ya qu’à recroiser les infos et à suivre les liens vers les sources… Je comprend pas bien ce que tu veux dire…

gravatar
Allchimik a dit :

@VM : j'aurais pas mieux résumé la situation !

La télé, c'est "ouvre grand ta bouche, on te sert de la merde" -> le public applaudi
Internet c'est "ouvre grand ta bouche, je vais te servir de la merde" -> réaction/action : par les blogs et le buzz, souvent dans le bon sens

Les blogs sont un moyens comme les autres d'expressions, mais plus ils sont pertinents, sympas et honnêtes et plus ça donne envie de s'y plonger, de connaitre l'auteur.

Par contre, je rejoint *jesaisplusquelcommentaire* (désolé, j'ai pas tout relu pour trouver XD qui disait qu'on a tendance a suivre que les blogueurs qui nous plaisent et donc on s'enferme.

gravatar
iGor a dit :

Je suis assez d'acccord, sauf que... dire que la presse est "objective" ou "impartiale" ou "ne relate que les faits", etc., ça fait partie du mythe. L'impartialité de la presse, c'est en gros l'idéologie de la classe dominante, avec un pseudo débat entre le parti de patrons bleus et le parti des patrons roses.

gravatar
galex-713 a dit :

@Allchimik : C’était le commentaire de Gilles. Mais moi je ne suis pas d’accord : En suivant les liens, on tombe les trois quart du temps (quand c’est un billet de critique, plus genre coup de gueule) sur un article disant le contraire que le bloggueur est justement en train de critiquer. Et quand c’est pas le cas on a une grande diversité d’opinions dans les commentaires ; si tout le monde ne faisait que dire « Je suis complètement d’accord ! » tout le temps sur tout les commentaires seraient ennuyeux et dénués d’intérêt… Or ce n’est pas le cas, et on finit toujours par tomber sur des gens assez critiques pour faire un lien vers un article disant autre chose. Puis pour certaines infos on lit les articles disant autre chose pour en apprendre plus, et c’est en voyageant entre les blogs (ou autres sites web d’information) d’avis différent et en argumentant entre avis différents que l’avis se forge…

Après il est toujours possible de ne lire « que ceux qui disent ce qu’on pense », sauf que tôt ou tard un lien vers un article critiqué permet de découvrir une nouvelle source d’information et de lire d’autres articles, de les analyser, de les critiquer soi-même tout seul, et éventuellement d’en discuter dans les commentaires. À moins de, à chaque fois qu’on lit une opinion contraire, se dire « Berk c’est n’importe quoi, adieu »… Mais il est beaucoup plus enrichissant de critiquer et d’en discuter directement. Et on s’en rend vite compte : quand on discute avec quelqu’un d’avis contraire, on en ressors plus apte à argumenter avec un avis plus précis et plus nuancé ; et on finit bien par s’en rendre compte !

Sinon je rejoins l’avis des autres : ça reste quand même bien de pouvoir discuter et échanger librement :)

gravatar
Hegurka a dit :

@Le Hollandais Volant : Oui d'accord pour ces sources supplémentaires que sont les gens eux-mêmes et qui, avant, n'avaient aucun moyen de raconter certains faits de leur vie - des faits importants pour tout le monde.

gravatar
stuxseth a dit :

@ le hollandais volant : est ce que tu pourrait nous faire un petit article explicatif sur l'utilisation des proxys? ce serait sympa parce que meme si je connais le concept, je ne sais pas les utiliser de facon efficace ( et je ne pense pas etre le seul dans ce cas )

gravatar
Mush a dit :

@stuxseth: je vois pas le rapport :)

@lehollandaisvolant: Tu écris "La presse n’est plus libre" attention avec les "plus". Je m'explique: la presse n'a jamais été libre, si tu dis "La presse n’est plus libre" on tombe dans l'illusion presque puéril du "c'était mieux avant". Nous avons tous cette tendance à trop utiliser "plus" avec cette connotation et c'est réellement un tord, car non le monde n'était pas mieux avant (loin de là?) et notre vision du passé et complétement fausse. Or pour bien comprendre le monde actuel, ça parait essentiel de comprendre le monde d'avant, sans en avoir une image d’Épinal.
D'ailleurs une analyse historique de la presse et des blogs nous en apprendrais beaucoup, entre autre que jamais la presse n'a eu l'intention d'être objective et qu'elle a toujours été au service d'idéologie politique, soit pour défendre l'ordre établi, soit pour le combattre (je vous laisse classer votre journal préféré dans l'une des 2 catégorie ;)).

Et pour la flagornerie envers notre hôte: J'ai énormément appris et progressé dans mes opinions à la lecture de ce blog entre autre grâce à un pdf génial accessible ici.

gravatar
Danila a dit :

A propos de blogs qui vous apprennent quelque chose, je vous en propose un qui n'est pas banal. C'est ici :
http://dgseetdcridepravation.over-blog.com/

C'est pour illustrer la diversité que l'on peut rencontrer en les parcourant et les propos de Le hollandais Volant :

"Oui d'accord pour ces sources supplémentaires que sont les gens eux-mêmes et qui, avant, n'avaient aucun moyen de raconter certains faits de leur vie - des faits importants pour tout le monde."

Les commentaires sont fermés pour cet article