gun pointed on innocent Une des choses à quoi on reconnait les ennemis de la liberté d’expression de la pensée sur l’Internet, c’est leur méconnaissance des internautes.

L’effet Streisand c’est quand une idée, un article, une photo ou autre se répand de plus en plus au fur à mesure qu’on veut la censurer. Elle tient son nom de Barbra Streisand qui en voulant censurer sur le net une photo lui appartenant a vu sa photo se répliquer de plus en plus. Au final, une affaire qui serait restée dans l’ombre a fait le tour du monde et des média.

Aujourd’hui, c’est Linux FR qui reçoit un courrier d’avocat de la part de Linkeo pour la censure d’un des commentaires sur leur site.
C’est bien les gars : grâce à votre agressivité, toute la France est maintenant au courant : tous les blogs francophones en parlent.
Quant à votre censure ? L’internet n’oublie pas : les messages sont là et ailleurs aussi. Fail.

EDIT : Le site s’explique : « il n’est pas toujours bon de répondre aux attaques des internautes ». Faux : répondre est toujours bien. Il suffit de répondre comme tout le monde, pas en envoyant des avocats ni réclamer n’importe quoi et finir par dire « spanou® ».

Aux autres entreprises : suivez le lien vers le site de Korben pour quelques astuces et éviter ce genre de choses : les internautes n’aiment pas vos armées d’avocats agressifs. Ils préfèrent parler à des humains normaux et discuter.

Aux internautes : lisez le lien de Ploum : l’effet Streisand est de votre côté. Le peuple dispose aujourd’hui d’un moyen extrêmement puissant pour se défendre : l’entraide et la fratrie de la blogosphère : si un seul d’entre nous reçoit des pression d’un grand groupe sans scrupules, alors tout le monde partagera, tout le monde en parlera et tout le monde saura.
Personne n’arrivera plus à nous réduire au silence impunément !

Oui, l’internet peut faire peur. Mais il faut : les riches porte-feuilles ont pris l’habitude de prendre leur aise et de poser leurs fesses sur les textes de loi. Tout ça doit changer.

image de Stéfan

20 commentaires

gravatar
Walane a dit :

C'est beau le pouvoir des internautes face à l'inégalité <3

gravatar
qwerty a dit :

Et l’article 6-I-4° de la loi LCEN 2004-575 du 21 juin 2004 ne peut pas aider à répliquer ?

gravatar
Hares a dit :

Avec une faute de frappe en plus:

CP: Nous tenons à nous excuser de la polémique engendrée par notre mise en demeure faite à Linuxrf.
Toutefois, nous pensons que les propos initialement tenus sur le forum et ayant fait objet de notre procédure sont extrêmement blessants pour l’ensemble de nos salariés.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@qwerty : Pas à répliquer je pense, mais à justifier le non-retrait de l’article en question, oui.

@Hares : lol. Blessés ? Leur site n’est toujours pas valide W3C, ceci dit. En fait, le validateur ne peut même pas le valider à cause d’une erreur trop grosse pour lui…

gravatar
bg62 a dit :

c'est plus que du lourd !!! grand merci à sebsauvage pour faire profiter tout le monde de la 'malheureuse' expérience qu'il a pu avoir ;)
il me relaie également :
unesourisetmoi le blog
et je dis au "maître", encore une fois, merci et chapeau bas !!!
même sans être 'teigneux' l'on peut quand même s'exprimer, non ?
:)

gravatar
tudok a dit :

Quand on voit à quelle vitesse des sites comme Wikipedia sont mis à jour pour proposer ça :

"2013 : la société Linkeo tente de faire supprimer un commentaire sur son offre d'emploi publiée sur le site Linuxfr : via un cabinet d'avocat qui se montre très menaçant. Dans la journée même l'affaire prend une ampleur inattendue et se propage sur twitter, facebook, ou encore les média comme PC INpact et va même jusqu'à citer des problèmes de sécurité découverts sur les sites de la dite société qui sont immédiatement corrigés."

Entre deux dictatures, celle des juristes et celle des "libristes", je ne sais pas laquelle est la pire...
Etiquetter aussi rapidement une société et ses salariés est aussi navrant que ce qui est fait par le cabinet d'avocats.

Certains parlent de non validation W3C, d'inclusions de différentes librairies pour critiquer Linkeo. Mais ces critiques sont aussi les meilleurs copieurs/colleurs et ne cherchent même pas à comprendre comment ça fonctionne.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@tudok : ben pour une entreprise qui fait des sites web, la moindre des choses est que son propre site web est irréprochable.

Si un BillGates utilisait Ubuntu, le PDG de Renault roulait en Audi, un vendeur de pommes qui ne mangeait pas les siennes, il y aurait de quoi se poser des questions aussi.

Quand on voit la réponse initiale à l’offre de l’entreprise sur LinuxFR, on peut difficilement dire qu’il avait tord : et btw, les erreurs W3C sont toujours là. Tout comme les critiques sur CCM et sur WOT : ils sont bien antérieurs à cette affaire. Ça donne à réfléchir quand même.

gravatar
H2G2 a dit :
CP: Nous tenons à nous excuser de la polémique engendrée par notre mise en demeure faite à Linuxrf.
Toutefois, nous pensons que les propos initialement tenus sur le forum et ayant fait objet de notre procédure sont extrêmement blessants pour l’ensemble de nos salariés.

Salariés ! Vous êtes vraiment une entreprise, j'aurai cru que vous étiez une bande d’amateur qui fait des sites gratos.



@Le Hollandais Volant : Si, cette entreprise t'embête pour mes propos fait un petit article pour que je te défende de la plus mauvaise façon qui soit dans le monde de l'informatique.

gravatar
tudok a dit :

@Le Hollandais Volant :
Tu sais, les agences Web se contentent souvent d'utiliser le travail des autres gratuitement : elles installent un Symfony/Wordpress/Magento/Prestashop/Drupal, vont dans les paramètres pour créer une structure, créent deux maquettes graphiques et c'est fini, vendu 20.000 euros.
Les dev web ne font pas mieux : ils mettent un jquery, des scripts chopés à droite à gauche sur Internet, idem pour les dev Java qui installent des framework à foison (Hibernate, Spring...) sans avoir compris que c'est ça qui fait que leurs applis avancent pas un cul.

Tout ce monde là n'est donc pas très éloigné : on installe un truc fait par un autre sans connaître sa conception. On ne se demande même pas si le bousin n'est pas buggé.

Allez, pour ceux qui connaissent le JS, allez voir un tour dans le code de la page d'accueil de Linkeo, c'est assez tordant.

gravatar
Walane a dit :

@tudoc Ahah tes un marrant toi : Spring et Hibernate ne sont pas choisis au hasard. Les mecs qui l'utilisent savent pourquoi ils le font.

Va dans une ssii un jour tu comprendras. Propose à tes collègues de faire le mapping sans orm des résultats sql à des objets java ils rigoleront bien :)

gravatar
Pascal a dit :

C'est assez commun, j'ai travaillé dans une boite qui a fait installer un serveur web à quelqu'un qui ne connaissait pas Linux.
Comme je suis sympa, je lui ai donné un coup de main. Pourtant, je n'estimais pas avoir les compétences pour administrer un serveur web personnel.
Comme, je suis vraiment sympa, je ne donnerai pas le nom du client pour limiter légèrement les risques de hack.

gravatar
Hegurka a dit :

Super ton article Le Hollandais Volant !!! Je suis entièrement d'accord avec toi !

gravatar
minty a dit :

Eh oui, une fois que l'info est perdu sur la toile, plus possible de la retirer (mais tout le monde s'en fou). C'est pourquoi il faut mieux rester discret quand à une info sensible plutôt que la propulser au devant de la scène en faisant parler d'elle. En espérant que la possibilité qu'une personne tombe dessus soit très restreinte compte tenu de l'immensité du web.

Moi qui suis très parano (non pas tant que ça en faite) je n'aime pas divulguer mes infos perso. Mais voilà, le fait est, internet est partout aujourd'hui et beaucoup d'entreprises, d'administrations l'utilisent. Du fait parfois on est tout simplement obligé d'y avoir recours, que ce soit pour un achat, une demande de visa, d'un job, accéder à ses comptes, paperasse administrative... Nos infos pullulent sur la toile. Moi ce qui me rassure c'est la puissance du nombre : en effet, une info noyé dans la masse aura peut de chance de tomber dans des mains malveillantes. Au final je m'en fait pas trop mais bon.

C'est comme ma mère, une fois je tape son nom sur google et elle se retrouve sur la première page des résultats (non non elle n'est pas famous du tout, juste inscrite dans une assoce) avec nom, téléphone, adresse. Elle me dit c'est pas rassurant. Je lui dit laisse tomber, personne ne te connais sauf les gens en relation avec toi, ya peut de chances qu'une personne au hasard choisisse ton nom pour le taper dans google et aille chez toi pour de dévaliser lol.

Encore plus fort, un mec que je connais sur facebook m'a engueulé parce que j'ai donné son adresse facebook à quelqu'un qu'il ne connaissait pas. Trop lol. Je lui dit que si tu veux pas qu'on accède à ta page facebook tu n'aurait pas du en faire du tout. Gnagnagna il a rien voulus savoir, suite à ça il a caché tout son contenu aux inconnus. C'est vraiment n'importe quoi, les gens foutent leur merde sur le net et ils veulent pas que les autres le voient, ou comment passer inaperçue en se baladant dans la rue à poil.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@minty :

En espérant que la possibilité qu'une personne tombe dessus soit très restreinte compte tenu de l'immensité du web.

Il est toujours possible de demande directement le retrait d’un commentaire : suffit de le faire normalement. Je n’ai (encore) jamais reçu de courriers d’avocats, ni de courriers d’entreprises ou autres qui demandaient le retrait de quoi que ce soit (ah si, un blogueur qui voulait que je retire son autoblog).

Si c’est fait poliment, je ne vois pas pourquoi je n’étudierait pas la question déjà, puis de retirer ce qu’ils me demandent si j’estime que celle ci est moralement justifiée, et après on en parle plus : pas besoin de faire un buzz.

Si c’est un courrier d’avocat aussi agressif et aussi injustifié j’agirais sûrement tout de suite (je ne veux pas de problèmes), puis de pousserais une gueulante sur mon blog me basant sur ma liberté d’expression dont je dispose, publierait ça également sur les réseaux sociaux, contacterai quelques copains-blogueurs et basta : buzz, streisand et hop.

Elle me dit c'est pas rassurant. Je lui dit laisse tomber, personne ne te connais sauf les gens en relation avec toi, ya peut de chances qu'une personne au hasard choisisse ton nom pour le taper dans google et aille chez toi pour de dévaliser lol.

Ce n’est pas très différent en dehors d’internet : nos adresses se retrouvent également un peu partout : que ce soit à l’école, celui des gosses, les statuts d’une association, à la poste, dans l’annuaire…
Trouver des infos est vraiment très simple (demandes à Kevin Mitnick :D).

Sur le net c’est juste beaucoup plus rapide car on n’a pas besoin de bouger et on fait ça le cul sur une chaise : recherche facebook, recherche google, recherche inversé dans les annuaires (page blanches), un petit coup de Google Maps pour l’adresse et de Street View et tu peux même trouver le modèle de la voiture ou la couleur des volets de la maison !

Flippant ? Oui.
Étonnant ? Non : c’est juste l’extension IRL de ce qu’il est possible de faire aussi normalement.

gravatar
qwerty a dit :

On a des outils techniques. Maintenant, il nous faudrait des outils juridique pour lutter contre ce genre de problèmes.

gravatar
nucl3arsnake a dit :

@tudok : J'utilise simplement wordpress et quand j'ai testé j'ai qu'unwarning, alors comment une socitété qui vend des site peux faire pire qu'un simple wordpress? Sans rire ...

gravatar
annuaire a dit :

J'ai aussi déjà vu chez des clients, des lettres d'avocats partir pour du duplicate content et le contrevenant faire ce qui lui ai demandé dans la lettre. Ca on en entend moins parler forcément :)

Les commentaires sont fermés pour cet article