flattr.jpg Après avoir utilisé Google Adsense un temps puis m’être fait virer comme tant d’autres, avoir réfléchi à des idées avec vous, j’ai fini par installer (depuis quelques mois maintenant) un bouton Flattr.

Flattr sur mon site
Déjà : il n’y aura plus jamais de contenus externes inclus dans mes pages (discus, scripts, polices de caractères…). Le bouton Flattr n’échappe pas à la règle et l’image est hébergée chez moi. C’est aussi pour ça que vous ne pouvez pas flattrer en un clic, mais qu’il faut cliquer dessus, changer de site et me flattrer là-bas.
La raison : je ne veux pas de scripts externes (potentiellement des mouchards) sur mon blog.

Flattr, comment ?
Flattr est un service de micro-paiement (don) destiné aux créateurs sur internet. Ça se passe de la façon suivante :
  1. le blogueur (ou créateur) crée un compte sur Flattr.com, ajoute son site à ses créations et installe un bouton Flattr sur son site.
  2. l’internaute crée un compte Flattr et y ajoute de l’argent (à partir d’une carte bancaire par exemple)
  3. l’internaute arrive sur le site et s’il en a envie, il peut cliquer sur le bouton flattr pour lui faire un don. Un seul clic suffit.

Le principe inédit de Flattr
Contrairement aux autres systèmes de dons, où le montant du don est fixe et c’est le nombre total de dons qui détermine combien vous investissez au total, Flattr fonctionne de façon inverse : vous choisissez un montant mensuel fixe (exemple : 2€) et ce montant est partagé entre le nombre de clics que vous aurez fait, tout site confondu.

Ainsi, pour un montant de 2€, si vous faites 4 clics dans le mois en cours, chaque don sera de 0,50€ et chaque morceau des 2€ ira alors à la personne que vous avez flattré.
Attention : si vous cliquez 10 fois sur le même site, chaque don sera bien de 0,20€, mais tout ira à la même personne quand même !

S’il arrive un mois où vous ne flattrez personne, alors les 2€ restent à vous, c’est tout.
Ce système évite que vous vous ruiniez, vu que c’est vous qui choisissez le budget partagé chaque mois entre tous ceux que vous flattrez.

Pourquoi c’est mieux que la pub ?
Du moins… c’est mon avis : la pub est subie. Flattr n’est pas subie : c’est vous qui cliquez. Et le bouton flattr est discret et non-invasif.
D’autre part, la publicité classique (genre Adsense) rémunère au nombre de clics ou au nombre d’affichage. Du coup, les blogueurs inondent leur site d’articles juste pour pouvoir être payé plus.

Flattr permet au contraire à l’internaute de flattrer ce qu’il veut. C’est donc directement la qualité d’un article qui détermine le revenu final.
Et ça c’est selon moi quelque chose d’essentiel.

Actuellement, les médias parlent de plus en plus des bloqueurs de publicité : sous prétexte que des sites et des annonceurs meurent à cause d’eux.
Je pense que ce n’est qu’une conséquence logique de ça : des sites ne contiennent pratiquement plus que des pubs. Il y a eu tant d’abus des publicités, que ce n’est tout simplement plus possible : les sites sont lourds, amochées, intrusifs à cause de l’abus de publicités dans les pages.

Il faut trouver d’autres méthodes, et à force de voir et lire des choses sur Flattr je commence à constater comment ce système pourrait remplacer la pub, s’il était adopté plus massivement.
Il faut juste que la majorité des internautes soient sensibilisés : la publicité sur un site n’est pas gratuite, vous payez de votre vie privée et inconsciemment.
De plus, comme l’indique très bien Ploum : laisser s’afficher une pub sur un site c’est surtout permettre à l’annonceur de vivre : le site, lui, ne reçoit que quelques fractions de l’argent mis en jeu…

Avec flattr, c’est 90% du montant qui va au site (les 10% restant sont une commission de Flattr).

Pour conclure
Je pense qu’actuellement Flattr permet de permettre à des créateurs d’être rémunérés par leurs fans, d’une façon qui n’est pas intrusive, qui ne ruine pas l’internaute et qui respecte tout le monde.
Flattr ne se subit pas, il demande une action de la part du donneur, et il est très simple de l’ignorer.

Pour info, et j’ai vu ça ce soir, il y a des objets flattrés que personne n’a encore revendiqué. Ils ont reçu des dons mais leur auteurs respectifs n’ont pas créé de compte (ce sont des fans qui ont mis ça en place). C’est le cas d’XKCD ou Wikipédia sur Twitter par exemple.
Flattr mériterait d’être plus connu je pense, surtout vers les projets comme Wikipédia qui font souvent appel aux dons.

image de Flattrcom

33 commentaires

gravatar
ArthurHoaro a dit :

J'adore Flattr, donc je suis en total accord avec ton article. Par contre, il me semble qu'une pratique assez courante est de plutôt flatter un article que tout un site ; pour preuve, je n'avais jamais vu ton bouton. :)

gravatar
gifbengif a dit :

De façon tout à fait indiscrète tu peux donner en moyenne la valeur des dons que tu récolte par mois ?

gravatar
salelodenouye a dit :

Ho !
Je t'ai déjà Flattré et du coup je ne peux pas flattrer cet article !

C'est bien d'avoir le point de vue des blogueur sur Flattr.
Mais effectivement peut donnent les montants que cela rapporte. Est ce que ça permet de payer le serveur ? De dégager un petit revenu ? ou plus ? (j'en doute).
Je suppose que pour l'instant c'est plus gratifiant qu'autre chose.

Toujours est il que effectivement comme tu dis ce n'est pas intrusif.
J'ai crée un compte il y a un certain temps...un peu laissé à l'abandon au début...je dois avouer que depuis quelques mois je flattr tous les mois.

Ça ne coûte pas grand chose. Si on a des doutes au début peut commencer avec juste 5€ pour tester un mois ou 2.


Après tu as oublié une petite chose également. On peut aussi s'inscrire à des Flattr afin de faire des micros dons récurrents tous les mois sans avoir à y penser !

gravatar
mini moto cross a dit :

Moi je sors tout juste d'hibernation, je ne connais pas du tout ce système. Sur le papier c'est intéressant, mais j'ai suivi aussi le lien de qwerty...donc je ne suis pas plus avancé, j'espère en tout cas que les créateurs touchent réellement leur argent.

gravatar
V!nc3r a dit :

Les commentaires qui suivent l'article que qwerty a posté démontent un peu l'argumentation du gars.
En tout cas merci le hollandais volant, ça faisait des années que je voulais faire la démarche de m'inscrire sur flattr (je sais pas trop pourquoi je l'ai pas encore fait jusqu'ici... flemme ou doute sur le truc peut-être), voilà une bonne chose de faite :)

gravatar
Luc a dit :

Super :)
Du coup, je peux flattrer et être flattré.

gravatar
alz a dit :

Je crois que la première erreur des sites qui vivent de la pub, c'est de croire qu'ils peuvent vivre uniquement de cette pub.
Ils oublient aussi que la première chose qui les fait vivre, ce qu'ils vendent, ce n'est pas la pub mais les articles. S'il y a plus de pub que d'articles, les gens s'en vont.
Ben oui, il faut produire, il faut travailler si on veut vivre de son site, il ne suffit pas d'y coller un max de pub et d'attendre que ça vienne.
Je connais un bon exemple, Mediapart, auquel je suis abonné.
Pas une seule pub. Rien que des articles. Ils vendent un vrai produit, des articles, pas juste des news repiquées à d'autres sites. Et aucun problème avec les bloqueurs de pub :D

Je fuis et fuirais comme la peste les sites qui imposent de désactiver adblock, et j'espère que je ne suis pas le seul.

La pub c'est imposé, c'est une pollution visuel subie par les utilisateurs.
Tant qu'il y a du contenu, du vrai, il n'y a pas de problème, mais il ne faut pas prendre les lecteurs pour des vaches à lait.

AMHA :p

gravatar
Sylvhem a dit :

Ça fait un moment que j'hésitais à créer un compte Flattr... Maintenant que je sais mieux comment ça fonctionne, je crois que je vais me lancer.

gravatar
Uzsini a dit :

Flattr est une bonne initiative mais c'est l'une des premières. Et elle a ses vices (comme le lien de qwerty le montre, même si ça m'a l'air un peu bancal à moi aussi). Pour le moment, c'est le seul service de micro-paiements qu'on a et le système aurait pu être bien pire si ça n'avait pas été Peter Sunde derrière. Mais je pense qu'à long terme, ce service ne peut pas tenir, à cause notamment de la centralisation (quid des risques de piratage ou des données utilisateur enregistrées ?) et de la commission prélevée à chaque transfert.

En tout cas, j'vais quand même me pencher un jour là-dessus et créer mon compte, au moins pour entretenir la dynamique du mouvement. Mais qui sait, peut-être qu'un jour, un développeur inconnu au bataillon sortira un système similaire, totalement open-source dans l'approche et surtout, décentralisé.

gravatar
Harés a dit :
Il faut juste que la majorité des internautes soient sensibilisés

Oui trois fois rien quoi...

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@ArthurHoaro : Ah, anéfé, faut donc quand même que je fasse un bouton par article… mh… Kay.
Ça ne fait que deux mois que j’y suis, mais actuellement j’ai reçu environ 13€ au total.
Pas de revenu donc, mais parfait pour rembourser l’hébergement, ce qui me va complètement !

@qwerty : L’article de ®om a souvent été critiqué, pour deux raisons :
1) il ne tient pas en compte du fait qu’il y ait de l’argent neuf qui doit rentrer chaque mois (dans son exemple, l’argent tourne à l’intérieur, et donc Flattr en prend à chaque tours)
2) pour le moment, Flattr (il me semble) ne prend de commissions que lorsqu’on retire des fonds de chez eux. Par exemple, j’ai 10€, je les envoi sur mon Paypal, il me reste 9€.
Tant que l’argent reste sur Flattr, on peut le faire tourner sans qu’ils n’en prennent. (du moins je pense car l’argent qui m’a été donné n’a pas subie de commission quand j’en transfère une partie sur mon solde mensuel.

@alz : +1
C’est pour ça que Flattr "force" les créateurs à faire du contenu de qualité (ou qui plaît). Et on peut l’appliquer à tout : blog, créations graphiques, musique, youtube, fondations, programmes).

@Uzsini : La centralisation est en effet un problème.

Mais qui sait, peut-être qu'un jour, un développeur inconnu au bataillon sortira un système similaire, totalement open-source dans l'approche et surtout, décentralisé.

Il y a Bitcoin : c’est une monnaie de micropaiment/paiement virtuelle décentralisée et donc sans banques centrale. Mais comme toutes les monnaies il y a des cours et des investisseurs pas très malins (ou trop, justement). Il est possible de convertir les bitcoin en dollar et récemment la valeur du bitcoin est passé de 200$ à 8$ en quelques heures.
Après comme tu dis, le fait que ce soit Peter Sunde (un des co-fondateurs de The Pirate Bay) qui a créé Flattr ne doit pas faire peur, mais au contraire donner confiance je pense : TPB est peut-être une arnaque pour les créateurs "classiques" mais c’est un service pour et par les internautes, et ça chaque par exemple de Paypal.

gravatar
®om a dit :
L’article de ®om a souvent été critiqué, pour deux raisons :
1) il ne tient pas en compte du fait qu’il y ait de l’argent neuf qui doit rentrer chaque mois (dans son exemple, l’argent tourne à l’intérieur, et donc Flattr en prend à chaque tours)

Cette critique, récurrente, me semble infondée.

L'analyse se fait en deux temps:
- je regarde ce qu'il se passe sur l'argent mis le premier mois, en laissant de côté l'argent qui pourrait être rajouté les mois suivants ;
- l'argent ajouté le mois suivant subit le même sort avec 1 mois de décalage.

2) pour le moment, Flattr (il me semble) ne prend de commissions que lorsqu’on retire des fonds de chez eux. Par exemple, j’ai 10€, je les envoi sur mon Paypal, il me reste 9€.

Ma réponse en commentaire.

gravatar
Uzsini a dit :

@Le Hollandais Volant : ouais, le bitcoin en ce moment, c'est un peu la merde. On peut sûrement mettre ça sur le compte de personnes qui veulent profiter du système en spéculant dessus. Salauds de capitalistes.
Disons qu'en écrivant le commentaire, je pensais implicitement à une sorte de Flattr basé sur le Bitcoin, en admettant que sur le long terme son cours se stabilise. Du coup, il faudrait un petit programme qui tourne et recense tous les boutons Bitcoin-Flattr où on a cliqué, puis répartit à la fin du mois la somme fixée entre tous les clics, via des simples envois de Bitcoin à un identifiant. Et en plus, c'est-y pas beau, le wallet du receveur est anonyme.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@®om : pour le 1) : tu parles de la nécessité d’une asymétrie, mais c’est possible : on peut avoir un compte sans flattrer et juste recevoir : si on flattre rien, l’argent reste chez toi.
En pratique ce n’est pas le cas, mais je n’arrive toujours pas à voir comment 100% de l’argent peut aller à Flattr, sinon à long terme.

C’est comme avant l’Euro : quand il fallait voyager et convertir ses devises à la frontière (et payer des frais bancaires).

Pour le 2) ok j’ai dû mal lire quelque part.

gravatar
®om a dit :
pour le 1) : tu parles de la nécessité d’une asymétrie

Je dis que moins il y a asymétrie, pire c'est. Mais même une asymétrie totale (théorique) entre receveurs et donneurs amène Flattr à récupérer 10% de toute la valeur échangée.

Comme le dit galuel :

Flattr prend 10% des dons pour « assurer son fonctionnement »… C’est à dire 10% de prélèvements sur toute la valeur produite et échangée par la communauté, pour un seul et unique service : gérer la comptabilité de simples chiffres de comptes individuels, autrement dit gérer des fichiers informatiques, gérer des données numériques, ce que fait par exemple Apache, Ubuntu, Open Office, Firefox, Thunderbird, Jabber, ou tout autre logiciel / système libre, avec un niveau de complexité, et même de sécurité, autrement plus important.

C'est-à-dire qu'avec 100000 membres de Flattr (donc des gens qui fournissent des services et qui s'échangent de l'argent) mettant en moyenne 10€, en moyenne chaque membre va avoir 9€ à la fin du mois, et Flattr, à lui tout seul, va récupérer 100000€ à coup sûr. Pourquoi un acteur, qui fournit un service, aurait-il un tel privilège par rapport aux autres qui fournissent d'autres services ?

gravatar
Sylvhem a dit :

Personnellement, que Flattr prélève une commission de 10% ne me choque vraiment pas. Il faut bien que l’entreprise derrière ce service couvrent le coût de ses serveurs, de ses locaux, paye ses employés, etc. Et puis franchement 10% ce n'est quand même pas grand chose et ça semble encore plus ridiculement faible quand on le compare aux marges qui sont fait par d'autres pourvoyeurs de services similaires.

gravatar
V!nc3r a dit :

Tout à fait, y'a aucune raison de se froisser quand à la marge que flattr se prend. La seule raison valable de gueuler contre eux serait de voir qu'ils vendent les données personnelles, mais ils seraient bien cons de faire ça. Qu'ils conservent leurs 10%, c'est un service utile.

gravatar
Ohax a dit :

Quelqu'un s'est penché sur la légalité de ce type de service (donations) entre particuliers ?

gravatar
Ohax a dit :

Fiscalité :
- Revenus exceptionnels ?
- Revenus salarial soumis à l'URSSAF ?
etc.

gravatar
Jsb. Jr. a dit :

Plus de script externe ça c'est une idée qu'elle est bonne.
quand on installe une extension du type de Noscript on se rend compte qu'il y a du googlemachinchose, cloudfront et compagnie sur un nombre inimaginable de site.

Flattr ça fait un certain temps que je comptais jeter un coup d’œil à leurs condition d'utilisation voila une bonne occasion de m'y mettre.

gravatar
sil a dit :

C'est amusant que Flattr soit encensé et les ayant-droits dénigrés alors que ce sont les deux faces d'une même pièce. Il s'agit dans les deux cas d'intermédiaire qui prennent des commissions sur les revenus des artistes et des auteurs, et gagne donc de l'argent sur des œuvres qu'ils n'ont pas crées.

Allez-y, je tends la joue, donnez-moi des claques !

gravatar
allocine a dit :

J'ai découvert ce concept sur un autre blog qui faisait l'éloge de ce système, maintenant je reste attentif à l'évolution de la chose, voir si effectivement les internautes vont jouer le jeu et si ça va vraiment décoller.

gravatar
Guenhwyvar a dit :
Attention : si vous cliquez 10 fois sur le même site, chaque don sera bien de 0,20€, mais tout ira à la même personne quand même !

Pourquoi « attention » ? Ça me parait tout ce qu'il y a de plus logique.
Attention : si vous donnez plusieurs fois de l'argent à la même personne, eh ben tout ira… à la même personne ! Euh…

gravatar
coupe gomina a dit :

Tu as bien raison, adsense ça rapporte de moins en moins, tu as bien fait de tenter Flattr, quels sont tes résultats jusqu'à présent si c'est pas indiscret même si je sais que ça l'est? :-)

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@sil : la commission des ayants droits est de 95%. Celle de Flattr 10%.
De plus, mon contenu n’est pas soumis à une licence (je place ça dans le domaine public), la valeur n’est pas déterminée par le marché ou les cours des bouts de platique « CD », mais par sa valeur culturelle.

gravatar
sirchamallow a dit :

Du coup je viens de m'y mettre. Un petit plugin worpdress existe déjà. Super user-friendly mais pourrait encore l'améliorer considérablement.

Je reste cependant sur mes gardes. Flattr à tout sur le papier pour séduire, comme le Bitcoin mais il faut rester vigilant. Plus il y aura d'alternatives, meilleur ça sera.

gravatar
j-c a dit :

@®om :
J'y avais déjà répondu en commentaire de ton article: c'est FAUX de dire que Flattr n'a comme frais qu'uniquement ses serveurs et autres trucs non proportionnel au nombre d'utilisateur.

Lorsque qlq'un fait une action qui implique que de l'argent doit être envoyé de la banque X vers la banque Y, cela coute Z euros à Flattr.
Lorsque 1000 personnes font cette action, cela coute 1000*Z euros à Flattr.

Ce n'est pas le cas d'Ubuntu, par exemple: si 1'000 ou 100'000'000 personnes utilisent Ubuntu, cela ne veut pas dire que les frais de gestion d'Ubuntu seront multiplié par 100'000.

Je suis par ailleurs d'accord avec Galuel, mais CE N'EST PAS du ressort de Flattr, c'est le fonctionnement des banques.
(et Galuel critique bel et bien le fonctionnement traditionnel de l'argent, c-à-d les frais de transferts entre les banques, mais ce n'est pas un problème de flattr en particulier)

Ensuite, à propos des 10%, bien malin celui qui pourra prouver que c'est déraisonnable de la part de Flattr.
Par exemple, en se basant sur le cout de paypal (cas de vente à l'intérieur des USA uniquement), si on a 100 personnes qui donnent 0.4 dollars à 10 personnes et que ces dix personnes retirent les 3.6 dollars à la fin du mois, cela coute à Flattr:
10*0.4044 = 4.044 dollars
tandis que Flattr a gagné 4 dollars.
Donc, même avec 10%, Flattr peut potentiellement faire faillite car "trop gentil" (et ça m'étonnerait que Flattr puisse se permettre des frais de transfert aussi bas que Paypal, même en comptant les bénéfices de Paypal, qui doit avoir des accords avec les banques).

gravatar
®om a dit :

@j-c :
Ta remarque est recevable. Mais tout au plus elle ne fait que décaler le problème.

Je disais que ce système coûte extrêmement cher par rapport aux échanges qu'il permet. Ça reste vrai que ça soit du ressort de Flattr ou non. Si l'argent "englouti" (10% de tout ce qu'il y a en circulation par mois) dans Flattr est ensuite payé en partie à PayPal ou à un autre, le problème reste globalement le même pour l'utilisateur.

Cependant, cela n'ôte pas fondamentalement la critique de Flattr lui-même: il se prend un pourcentage chaque mois sur toute la monnaie en circulation (dans Flattr), que cet argent soit retiré ou non par les utilisateurs, alors que Paypal ne prend que sur l'argent retiré.

Concernant ton exemple aux limites, Flattr ne te permet pas de retirer moins de 10€, ce qui fait au plus (dans le cas limite) 0,59€ pour PayPal (3,4%+0.25€), donc moins que les 1€ que gagne Flattr. Il n'est d'ailleurs pas précisé si c'est toi ou eux qui paient les frais PayPal quand tu retires ton argent…

Je suis persuadé que dans la réalité (où les utilisateurs ne retirent pas tout par tranche de 10€ chaque mois), Flattr gagne bien plus que ce qu'il n'en doit à PayPal ou autre, et ce proportionnellement à son nombre d'utilisateurs. Autrement dit, si tu retires les coûts proportionnels au nombre d'utilisateurs (PayPal…) pour ne garder que ce qui est non proportionnel, je pense que le résultat pour Flattr reste proportionnel au nombre d'utilisateurs.

Je pense qu'au fond, nous sommes assez d'accord, c'est un problème qui touche bien d'autres services que Flattr en particulier : c'est le cas dès qu'un acteur s'octroie un pourcentage de toute la monnaie en circulation, généralement parce qu'il est en position de pouvoir le faire (c'est lui qui gère la monnaie).

gravatar
j-c a dit :

@®om :

> Je disais que ce système coûte extrêmement cher par rapport aux échanges qu'il permet.

Exact, je suis totalement d'accord avec ça. Mais on ne peut pas avoir le beurre (utiliser des comptes bancaires) et l'argent du beurre (ne pas payer des frais bancaires).

> Ça reste vrai que ça soit du ressort de Flattr ou non.

Mais ça change quand même totalement la conclusion: ce n'est plus Flattr qui est critiquable. En d'autres termes: si on veut un système où on paie en euros un créateur sur son compte bancaire traditionnel, alors, Flattr est totalement honorable.

> il se prend un pourcentage chaque mois sur toute la monnaie en circulation (dans Flattr), que cet argent soit retiré ou non par les utilisateurs, alors que Paypal ne prend que sur l'argent retiré.

Mais ce n'est pas suffisant pour dire que c'est irraisonnable de la part de Flattr. Par exemple, si je prends 1 euros par mois à un utilisateur et que celui-ci fait une action en moyenne tout les 3 mois qui me coûte 4 euros, mes 1 euros par mois sont parfaitement raisonnable (trop d'ailleurs, vu que je perds de l'argent). Pour voir que ce n'est pas le cas, il faut connaitre des distributions complexes et faire qlq intégrales.

> Concernant ton exemple aux limites

Ce n'est qu'un proof-of-concept que le raisonnement ne tient pas. Tant qu'on ne connait pas les distributions complexes et les vrais frais liés au fait que les utilisateurs de Flattr veulent que le créateur reçoive de l'argent sur son compte bancaire, difficile d'être affirmatif.

> Il n'est d'ailleurs pas précisé si c'est toi ou eux qui paient les frais PayPal quand tu retires ton argent…

Le forum officiel a disparu entre temps, mais je tirais mes raisonnements de réponses des concepteurs sur ce forum. Ils expliquaient leur frais, et cela apparaissaient à chaque transaction vers l'extérieur.
C'est possible que ça a changé depuis, auquel cas, c'est effectivement critiquable, mais pas en utilisant de mauvais arguments.

> Autrement dit, si tu retires les coûts proportionnels au nombre d'utilisateurs (PayPal…) pour ne garder que ce qui est non proportionnel, je pense que le résultat pour Flattr reste proportionnel au nombre d'utilisateurs.

Oui, tu ne fais que "penser que". Moi, ce que je dis, c'est: il est possible que Flattr s'en mette plein les poches, mais il est également possible que Flattr soit parfaitement honnête.

Notons également qu'un gain proportionnel au nombre d'utilisateur n'est pas en soit interdit tant qu'il est raisonnable. Sinon, cela veut dire qu'aucun service ne pourrait faire de bénéfice. Par exemple, Redhat a 100 clients, gagne 10 euros par clients dont 9 euros sont utilisés pour les frais proportionnels qu'est le service. Il gagne donc un bénéfice de 100 euros. S'il avait 1000, il ferait un bénéfice proportionnel au nombre de client: 1000 euros.
Il y a une énorme différence entre:
"avec 100000 membres de Flattr ... Flattr, à lui tout seul, va récupérer 100000€ à coup sûr"
et, par exemple,
"avec 100000 membres de Flattr ... Flattr, à lui tout seul, va récupérer 100€ à coup sûr" (car les frais sont tels que Flattr ne récupère que 0.001€ par personne)


Au final, je ne suis pas très satisfait de la façon dont a évolué Flattr, j'aurais aimé plus de transparence et une modification du fonctionnement pour qu'il soit plus simple d'en déduire leur gain.
Reste que pour donner 0.5 euros à 100 créateurs différents, je "paie" moins cher en utilisant Flattr qu'en utilisant tout autre service.

Les commentaires sont fermés pour cet article