fourth-dimension.jpg
C’est à partir de la discussion sur SCMB que j’avais envie de faire un petit article ici, à propos des objets en dimension 4.


C’est quoi une dimension au sens mathématique ?


La dimension d’un espace c’est le nombre de coordonnées qu’il faut pour repérer un point dans cet espace.
Ainsi, en dimension 1 (une demi droite donc) il suffit d’une seule coordonnée pour repérer un point de cette demi-droite par rapport à l’origine.

Dans un plan, un point est repéré par deux coordonnées : X et Y :

plan cartésien
Dans un espace en 3D, comme le monde dans lequel on vit, il faut 3 coordonnées pour se repérer : X, Y et Z généralement.

Dans un espace en 4D, il faut donc en toute logique 4 coordonnées, que je prendrais à W, X, Y, Z. Notre espace étant en 3D, il n’est pas possible de faire une représentation rigoureuse d’un espace en 4D. Il n’est pas possible de le dessiner, car un tel espace ne fait pas parti de notre monde.
Pour autant, ce n’est pas pour ça qu’on ne peut pas faire des calculs avec.

Exemple : en physique, l’état d’un corps (solide, liquide, etc.) est déterminé par la pression, la température et le volume donné à ce corps. On a donc 3 variables qu’on peut associer à un repère, comme ici :
TransitionPhase.png
Mais comment on aurait fait si on avait plus de 3 variables ? Par exemple avec la loi des gaz réels de Van Der Waals : pression, température, volume, covolume-molaire. Il faut une dimension en plus pour pouvoir la dessiner.
Il n’est pas possible de dessiner un graphique en 4D, mais dans un autre monde, un monde en 4D, ça le serait.
Les calculs, eux restent possible : les variables sont des variables comme les autres : c'est juste la représentation qui est impossible

Voilà, cette explication préliminaire donne l’intérêt des espaces munis de repères à plus de 3 dimensions. Toute équation avec par exemple 5, 6 ou 36 paramètres peut se représenter dans un repère à autant de dimensions, dans un monde à autant de dimensions lui aussi.


La dimension 4


D'emblée je vous dis que ce dont je parle n’est pas le temps. Oui, en physique, le temps est une dimension (en relativité par exemple on ne parle plus d’un « point de l’espace » mais plutôt d’un « évènement de l’espace-temps », repéré par X, Y, Z dans l’espace et par l’instant T dans le temps), mais ce n’est pas pour cela que c’est la quatrième. Dans notre espace-temps, c’est l’une des quatres dimensions, mais dans un espace-temps à onze dimensions, il y en aurait une de temps et dix de l’espace.

Ce dont je parle, c’est réellement un espace à quatre dimensions spatiales, où chaque point est repéré par quatre coordonnées.

Tout comme un plan est un espace avec au maximum deux dimensions, notre monde est un espace avec trois dimensions.
Mais pourquoi s'arrêter là ? On peut très bien imaginer un monde avec quatre dimensions, qui contiendrait le notre comme un cas particulier (tout comme le plan est un cas particulier de l'espace).

Ce monde n'est pas le notre, je suppose que jamais nous ne pourrons voir notre monde en 4D. Mais nous pouvons l'imaginer (je pense que la puissance du cerveau est infini sur ce plan).


Segment, carré, cube, hypercube !


Hypercube_construction_fr.png
Le segment, est la base en dimension 1. Le carrée est la figure la plus régulière en base 2 : il est obtenu par duplication du segment puis en les reliants. Idem pour le cube : on prend deux carrés parralèles qu’on relie point à point.
L’hypercube ? Facile : on prend deux cubes et on les relie, sommet à sommet aussi.

Pour reprendre l'idée de Flatland (lien plus bas), en s'imaginant prisonniers d'un plan, si on regarde un carré on voit juste son côté. Si l'on sort du plan, on voit alors tout le carré et ses entrailles.
Par extension, un visiteur de la dimension 4 pourrait voir les entrailles des objets et êtres de la dimension 3.
Cela vous donne, je l'espère, une idée de ce que permet la dimension 4.

C’est comme si la droite était un carré vu selon un axe parralèle à une des dimentions. Le carré aussi par rapport au cube, et le cube par rapport à une des quatres dimensions de l’hypercube.

Cependant… Ce que vous voyez là sur l’image, c’est bien un segment, c’est bien un carré mais ce n’est pas un cube et encore moins un hypercube.

On voit une représentation en 2D (à plat) d’un cube. Pourquoi est-ce différent ? Parce que par définition, le cube a ses faces de même forme et de même surface. Ce n’est pas le cas sur ce dessin. La perspective permet de mieux se représenter un objet d'une dimension supérieure dans une dimension inférieure, mais cette représentation n’est pas l’objet en lui même.
Pour obtenir un vrai cube, il faut le sculpter et non plus le dessiner.

L’hypercube ici, c’est encore pire : c’est un objet en 4D dessiné dans un plan en 2D. Si on essaye de faire une représentation en 3D, on obtient quelque chose comme l’Arche de la Défense, à Paris.
Mais cela reste encore une simple représentation : l’hypercube réel n’est pas comme ça : si on arrivait à voir en 4D, tous les cotés, faces, cubes seront de même longueur, surface, volume.

Cet hypercube n’est qu’une représentation en 3D du véritable hypercube.
Tout comme on pourrait imaginer l’ombre d’un cube sur un plan (on verrait alors quelque chose comme le cube sur l’image ci-dessus), on peut voir l’Arche de la Défense comme la forme 3D représentant une ombre tridimensionnelle d’un hypercube.

Comment voir en 4D ?

Il n’est pas impossible de s’imaginer des choses en 4D voire en 5D, 6D… Comme j'ai dit, je pense que la puissance de l'imagination est infinie.

Si vous voulez vous y tenter, je vous propose le film réalisé par l’ENS de Lyon : Dimensions. C’est un film en licence CC et téléchargeable gratuitement. Il est aussi possible de commander un DVD.

Vous pouvez aussi lire le livre Flatland, d’Abbott : il trace la vie d’un personnage vivant dans un plan 2D et qui est amené à passer quelques temps en 3D. L’auteur y invite finalement le lecteur, habitant d’un monde en 3D, de s’imaginer un univers en 4D.
Le livre date de 1884 et est donc tombé dans le domaine public depuis longtemps. Je vous en partage une édition ici : abbot_flatland.pdf. Je vous préviens quand même que le livre peut aussi être vu comme une critique de la société Victorienne (ce n’est donc pas juste un manuelle de math).

Flatland a aussi été adapté en deux films : Flatland et Flatland the film, ce dernier est en ligne sur Youtube.

Je n’ai pas de méthode directe pour apprendre à imaginer un 4D (je n’y arrive pas encore moi-même), mais les deux méthodes décrites ici (dans Flatland et dans Dimensions) sont similaires : se mettre à la place de créatures en 2D voulant apprendre la 3D, puis transposer tout ça à nous : se mettre en 3D et voulant apprendre la 4D.

Voilà d’autres explications (en anglais et en vidéo) :

Images : 1, 2, 3

image de Kenoir

img/Hypercube_construction_fr.png

22 commentaires

gravatar
»Sky« a dit :

C'est intéressant, il faut dire que grâce a ton blog, a toi, j'ai appris pas mal de chose.

Merci pour cette article ;)

gravatar
BenGamin a dit :

Je n'ai pas non plus la plasticité cérébrale de "voir" en 4D, alors que je n'ai aucun problème avec la 3D. Je m'imagine très bien la forme d'une molécule en ayant juste une formule semi-dévellopée, un simple exemple, le cyclohexane n'a pas ses 6 atomes de carbone dans le même plan mais plutôt 3 au dessus, 3 en dessous, je n'ai aucun problème à visualiser ça.

En revanche, il m'est impossible de visualiser la 4D car je vois le monde en 3D, pour moi tout point de l'espace est définissable avec 3 dimensions. Le 4ième est superflue et ne fait que répéter/confirmer les trois autres. Sauf si la quatrième dimension est le temps.

Je ne vois dans l'arche de la défense qu'un cube vidé. Bien que je tente d'extrapoler comme je le ferais pour un cube dessiné (passage 2D -> 3D).

gravatar
qwerty a dit :

J'ai encore du mal à comprendre l'hypercube. En faites, d'après que j'ai compris, c'est un cube dans un cube, et le cube de l'intérieur est vide.

gravatar
tienslebien a dit :

Tes articles de vulgarisation me font penser aux aventures d'anselme Lanturlu une collection de bandes dessinées écrites par Jean-Pierre Petit. Le héros accompagné de la charmante Sophie résout ses problèmes en parcourant des concepts de mathématiques et de physique parfois très complexe (Gardez un tube d'aspirine à portée).

Tu peux les retrouvez ici : http://www.savoir-sans-frontieres.com/JPP/telechargeables/free_downloads.htm.

gravatar
tienslebien a dit :

Le lien est mal mis, le revoici :

lien

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@qwerty :


J'ai encore du mal à comprendre l'hypercube. En faites, d'après que j'ai compris, c'est un cube dans un cube, et le cube de l'intérieur est vide.



Quand tu regardes un cube (seulement les arrêtes) de face. Tu vois quoi ? Ça : http://www.zupmage.eu/up/yhYzWKUn0B.png
Pourtant, ça n’est pas deux carées avec l’intérieur de petit qui est vide.

En fait, tu vois 2 carrés et 4 quadrilatères. Si tu prends le cube dans la réalité, les 2 carrées et les 4 quadrilatères sont en fait 6 carrées de même taille.

Sur ton hypercube, tu vois 2 cubes et 6 sortes de trapèzoïdes (ça). Dans la réalité, en 4D, ces 2 cubes et ces 6 trapèzoïdes sont 8 cubes de même taille.

La déformation (cube → carrés déformés ou hypercube → cubes déformés) vient bien de la perte d’une dimension…

La représenation d’un hypercube (comme l’arche de la défense) est juste l’ombre en 3D d’un hypercube 4D.
Tout comme un dessin de cube sur papier (ici) est juste l’ombre 2D du cube. (voir la vidéo de C. Sagan).

gravatar
July a dit :

Un jeu sur le thème du passage d'un monde constitué de 2 dimensions à 3 dimensions, et qui mérite pleinement d'être joué : Fez .

gravatar
dynek a dit :

Ce dont je parle, c’est réellement un espace à 4 quatre dimensions spatiales

gravatar
Xinfe a dit :

@tienslebien :
Je suis aussi un fan d'Anselme Lanturlu et plus particulièrement de l'album Le Géométricon qui explore les espaces multidimensionnels.

gravatar
Guenhwyvar a dit :


Ce monde n'est pas le notre, je suppose que jamais nous ne pourrons voir notre monde en 4D. Mais nous pouvons l'imaginer (je pense que la puissance du cerveau est infini sur ce plan là).


Sur ce « plan »-là ? :D

gravatar
Ralayax a dit :

Salut, super blog au passage !

Je sais pas si c'est vraiment possible d'imaginer une 4eme dimension de l'espace (dans le sens s'en faire une image mentale) par contre on peut la conceptualiser et surtout la formaliser mathématiquement !

C'est un peu la même chose pour se représenter une nouvelle couleur, on peut seulement conceptualiser : en partant du principe que ça existe on le rattache à quelque que chose qu'on peut imaginer réellement (pour le concrétiser).

Exemple : la couleur infrarouge on la rattache à un nombre (longueur d'onde ou fréquence) mais ça parle tout de même moins que si on avait une zone dans l'aire visuelle du cerveau qui était associée à cette couleur. On est des handicapés de l'infrarouge du coup on compense avec autre chose.

C'est pareil pour la 4D, on s'imagine ce que vit un être en 2D quand il passe en 3D et on fait un parallèle. Mais je pense pas que ça permette de voir (ou se représenter) vraiment une quatrième dimension... (par contre aucun problème pour les projections, notre cerveau les gère !)

Je dirais plutôt que l'imagination est assez limitée mais que la conceptualisation abstraite elle ne l'est vraiment pas ^^

gravatar
Kiiro a dit :

C'est plutôt sympa, mais j'ai une question qui a à voir avec cette affirmation : "La dimension d’un espace c’est le nombre de coordonnées qu’il faut pour repérer un point dans cet espace."

Ok, je veux bien, mais pour les espaces fractals, on fait comment ? Je crois me souvenir qu'un objet fractal est de dimension non entière, alors comment qu'on fait ?

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Ralayax : Y a t-il quelque chose dans l’univers qui soit infinie (citation einsteinnienne mise à part) ? Je ne pense pas perso… Alors d’où nous viens la notion même de l’infiniment grand si ce n’est de l’imaginaire ?

Mais ce que je veux dire surtout, c’est que le cerveau a à mon avis largement les capacités pour s’imagine une dimension 4. À partir de deux vues en 2D (nos deux yeux), il peut créer et imaginer à quoi ressemble un monde 3D. S’il il est possible de s’imaginer deux images en 3D, il serait capable de les combiner pour voir quelque chose en 4D, et ainsi de suite pour les dimensions au dessus.

Quand je dis que ça doit venir de l’imagination, c’est que nous n’avons pas une vue qui puisse voir en 3D directement. Il n’y a donc pas d’image visuelle de quelque chose en 4D à laquelle s’accrocher.

@Kiiro : je ne suis pas très familier avec les maths avec les fractales, mais je ne suis pas sûr que le terme "dimension" représente ici la même notion. Je peux me tromper, mais je ne saurais te répondre…

gravatar
Bullette a dit :

MERCI ENORMEMENT mec punaise. Tu me sauves la vie, tout est plus clair ici, j'adore cette option commentaire et tu as toute ma gratitude :)!

gravatar
Sbgodin a dit :

@Le Hollandais Volant : Le terme de dimension est bien le même.. à peu près. Il s'agit d'une extension de la définition classique de dimension entière.

Selon Wikipedia,


Si D est la dimension d'un objet, alors la mesure de cet objet est multipliée par nD lorsque la taille de cet objet est multipliée par n.

Par exemple, si on double les côtés d'un carré l'aire est quadruple. Si on double les côtés d'un cube, le volume est octuple. Et bien sûr, pour un segment de droite, la longueur double simplement. Dans les 3 cas, on a :

mesure = (2*l)^D (avec mesure la longueur, l'aire ou le volume, l la longueur et D la dimension)

Si on dévoloppe : mesure = l^D * 2^D
Et donc : mesure = l^D * ancienne_mesure
D'où une nouvelle définition de la dimension comme prolongement de la définition classique : la dimension c'est la puissance (notée par D) que va subir la mesure quand on modifie la longueur. Dans le cas du doublement, la mesure d'un segment est multipliée par D^1, la mesure d'un carré est multipliée par D^2, et celle d'un cube D^3.

Les fractales ont une dimension non-entière car leur D sont pipés ;-)

gravatar
tester a dit :

Ce serait pas plus simple si on parlait d'amplitude à la place de "dimension non entière" à propos des fractales ?

gravatar
Sbgodin a dit :

Probablement pas. Il s'agit du même concept. Il y a la même particularité avec la température. Il y a la définition que tout le monde a, et qui tourne autour de combien se dilatent les liquides en fonction de la température. Il y a aussi comme définition utilisant l'entropie et le nombre d'états possible d'un système. Ça coïncide en général, mais pas toujours.

gravatar
Slt a dit :
J'ai vu un !ivre (La vie après la vie)
Apparemment , dans certains témoignages , les gens morts et vivants après pourraient voir en 4D.
Mais c'est impossible à décrire pour eux .

Les commentaires sont fermés pour cet article