baby-epic-win.jpg
Voici un autre lien qui dénonce les concepts et moteurs à mouvements perpétuels : Les moteurs à énergie infinie et/ou énergie libre et/ou mouvement perpétuel, c’est vraiment n’importe quoi !

\o/

Pour mémoire, les articles où je dénonce ce genre de conneries sont là :

20 commentaires

gravatar
flod a dit :

y'a un truc qui continue de me chiffonner...

Pourquoi on met pas un moulin en dessous de l'évier, qui tourne avec l'eau qui tombe.

Bien sûr c'est pas grand chose, mais sa produirait un minimum d’énergie.

Appliqué à un grand nombre d'évier (partout ou il y a un truc qui tombe pour rien en fait, WC compris) ça ferait de belles économies je pense.

Pareil pour la lumière des ampoules, on doit bien pouvoir en récupérer une partie pour la rebalancer dans le système.

Je me plante quelque part ou c'est le lobby mégaméchant qui fait tout pour qu'on paye plus?

Flod- Quand peu+peu+peu*beaucoup=plus que beaucoup

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

Oui, tu as as raison :-)

De même pour le chauffage à bois : à vu de nez, je dirais que 90% de la chaleur est perdue par la cheminée, alors qu’il est si simple d’y faire passer des tuyaux d’eau pour le chauffer, ou placer une éolienne utilisant le déplacement de la fumée évacuée pour faire de l’énergie (ça existe et ça ressemble à ça, tu en as sûrement déjà vu sur les cheminées)

Certaines maisons avec un chauffage à bois ont une très longue cheminée (le tuyau métallique là, qui traverse toute la pièce) : c’est pas pour faire joli, ni par faute de conception : c’est juste que le tuyau chauffe autant, voire beaucoup plus que le poêle à bois lui même.

Ton idée est lumineuse, et je pense qu’avec un grand nombre de mini-récupérations d’énergie de ce genre, on peut aller très loin.
J’en avais déjà parlé ici : http://lehollandaisvolant.net/index.php?d=2011/06/28/16/35/31-des-sources-denergie-alternatives-pour-lelectronique
pour recharger un ordinateur portable :
- réutiliser la chaleur perdue
- utiliser le son ambiant (cf les t-shirt qui fonctionnent ainsi pour recharcher les téléphones)
- utiliser les doigts qui frappent les touches pour produire du courant
- etc.

Les pertes énergétiques sont nombreuses, et seule une fraction de l’énergie que l’on paye à EDF, GDF et les autres sont réellement utiles.
Sur une voiture roulant à 110 km/h, 70% de l’énergie servent à compenser les frottements de l’air, les 30% qui restent servent à faire avancer la voiture à proprement parler (vaincre les frottements des roues et les forces d’inertie de la voiture, une masse qu’il faut malgré tout bien déplacer et garder en mouvement).

gravatar
Flod a dit :

@Le Hollandais Volant :

Pour les cheminées je vois plus que bien, je me chauffe comme ça depuis ma tendre enfance, y'a le feu en bas, et des tuyaux qui apporte la chaleur dans toutes les pièces (sauf dans ma chambre, mais j'ai la poisse). D'ailleurs c'est très chiant à mettre en place et surtout à entretenir (quoi hors-sujet?.

Par contre les chapeaux de cheminées moches qui traînent chez tout les voisins jamais j'aurais penser qu'ils servaient à récupérer de l'énergie. Sa brille et sa tourne, après tu crois au père noël.

Et me dire que je pourrais réduire un tant soit peu la facture grâce à mon clavier me ferait mieux dormir...

Flod- Comme quoi, même avec le double vitrage, on balance les sous par fenêtres.

P.S: Sa me rassure de voir que je suis pas le seul à penser comme ça, quand j'en parle on me dit "Mais non, arrête tes conneries et reprend une bière."

gravatar
qwerty a dit :

et avec l'énergie quantique qui est a la fois matière et énergie, c'est pas possible ? Après tout, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ! ( vu que l'énergie, la matière et j'ai oublié le 3e sont interchangable !)

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@qwerty : énergie quantique ?

Les réactions les plus énergétiques de l'univers sont les annihilations matière/antimatière (le rendement est de 100%). On sait les produire sur terre... Mais produire de l'antimatiere coûte encore plus cher énergie et en $$ que ce que cette annihilation produit... Ce n'est donc pas du tout intéressant.

(pour info, le rendement de l'énergie nucléaire est de l'ordre de 0,001% (donc 0,001% de la masse est transformée en énergie) et celle du pétrole... 0,0000000001%)

gravatar
GoustiFruit a dit :

Bien sûr que le moteur à énergie infinie existe, la démonstration en a été faite récemment: cherchez "chat vs tartine beurrée" !

gravatar
Arfy a dit :

Energie infinie: que dis tu de l'électromagnétisme et la force de gravité ?

C'est quoi donc qui donne l'énergie pour que çà marche ? Que la cohésion atomique "persiste" ? Etc ? =)
Sérieux, pour moi c'est toujours une interrogation.
C'est peut être simplement un problème de définition de ce qu'est l'énergie ?

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Arfy : La force de gravité n’est pas une énergie.

Exemple : j’ai un chariot à roulettes que je tire : si je suis fort, ma force permet de mettre le chariot en mouvement. Ma force fait donc un travail qui dépend (entre autre) du déplacement effectué (je suis moins fatigué au bout de 2 mètres qu’au bout de 30 kilomètres).

Si le déplacement est nul, le travail mécanique est nul aussi.

Ici, le travail mécanique correspond à l’énergie. Mais l’énergie peut aussi prendre d’autres formes : émission de lumière, de chaleur, etc.


Ton aimant possède un champ de force : la force issue du champ magnétique, c’est vrai et personne ne nous contredira là dessus.
Mais pour que cet force puisse produire un travail (ie : de l’énergie), il faut qu’elle agisse et produise le déplacement d’un objet, de matière.

Ton aimant qui atire un clou : le clou se déplace. Le clou a donc une vitesse, donc le clou a de l’énergie cinétique. Cet énergie peut être exploitée.

En revanche, l’énergie produite par l’aimant sur le clou n’est pas infinie : une fois collé à l’aimant, le clou est immobile, il n’a plus de vitesse et son énergie cinétique est nulle.

Si tu tu veux à nouveau produire de l’énergie, il faut détacher le clou et l’éloigner de l’aimant. Ceci demandera du travail : la force de l’aimant résiste et il te faudra vaincre cette force par un apport d’énergie extérieur.


Tu comprends ?

Ne confond pas force (la capacité à imprimer un mouvement sur un objet) et énergie/travail.


C\'est peut être simplement un problème de définition de ce qu\'est l\'énergie ?



Oui, c’est ça. Mais pour moi aussi c’est un problème : définir \"énergie\" est quelque chose que je n’arrive pas encore… Je n’ai pas trouvé d’analogie pour expliquer ce concepte.

L’énergie est juste une grandeur qui se manifeste par un changement dans la forme/la position/l’état de la matière, qui peut prendre plusieurs formes (potentielles mécanique, potentielle chimique, potentielle nucléaire, cinétique, lumineuse…).

gravatar
Arfy a dit :

@Le Hollandais Volant : Oui mais si on prends l'exemple des protons dans le noyau (soit, aidés par les neutrons) il y a 2 forces qui se battent en permanence entre le joli + qui fait qu'ils aimeraient s'éloigner et la force d'interaction nucléaire forte qui fait qu'il y a cohésion.
Je suppose que même si ils sont collés elles ne sont pas en sommeil.
Il y a bien "quelque chose" qui donne cette énergie.


Pendant que j'y suis avec mes questions ... j'ai cherché, mais pas trouvé, une explication simple pour gamins sur l'électricité.
Exemple de l'ampoule, dans un circuit clos avec une pile.

La pile produit de l'électricité dont les électrons vont pousser les autres dans le fil
Le fil va jusqu'à l'ampoule et les électrons continuent à se "pousser mutuellement"
Arrivés au filament, qui est beaucoup plus fin, il y a échauffement qui produit de la lumière parce que tous les électrons veulent passer en même temps.
Puis çà retourne à l'autre côté de la pile par le fil.

Mais ... lors du passage des électrons dans le filament, ils ont perdus (du perdre) de l'énergie ...
Mais ils doivent tout de même retourner à la pile ...
Ils y vont "comment" ?
Plus lentement ?
Eux même moins "excités" ?
???

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Arfy :


Oui mais si on prends l'exemple des protons dans le noyau (soit, aidés par les neutrons) il y a 2 forces qui se battent en permanence entre le joli + qui fait qu'ils aimeraient s'éloigner et la force d'interaction nucléaire forte qui fait qu'il y a cohésion.



Exact.
L’intéraction forte (attractive) l’emporte sur l’intéraction électromagnétique (répulsive) à courte distance : deux protons collés restent collés
MAIS
L’intéraction électromagnétique (répulsive) l’emporte devant l’intéraction forte (atractive) à grande distance : deux propos se repoussent s’ils sont distants.

La distance limite à partir de laquelle l’intéraction forte attractive l’emporte se nomme la barrière de Coulomb.

Un exemple : un ressort avec un aimant à chaque bout (ainsi : sud-nord/aimant/sud-nord : les aimants s’attireraient en l’absence de l’aimant)

Le ressort n’est pas comprimé : les aimants ne s’attirent pas (trop éloignés). => à grande distance, la force de répulsion du ressort l’emporte sur l’atraction des aimants.
Le ressort est comprimé : les aimants s’atirent et empêchent le ressort de s’étirer. => à faible distance, la force d’attraction de l’aimant l’emporte sur l’aimant.

Ceci est simplement du à cause que la force magnétique a une loi de décroissance en 1/r², donc elle décroit TRÈS vite avec la distance, et celle du ressort reste à peu près constance sur les quelques centimètres.


Je suppose que même si ils sont collés elles ne sont pas en sommeil.


Elle sont en équilibre.

Tout comme un vase sur une table est en équilibre :
– la terre attire toujours le vase vers lui.
– la table oppose sa décente au travers (réaction de la table).

Ce nest pas pour ça qu’il y a un travail.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Arfy : concernant l’électricité (je répond dans un autre commentaire :



La pile produit de l'électricité dont les électrons vont pousser les autres dans le fil



Non.
La pile produit un champ électrique, qui vont attirer les électrons. Tout comme un aimant attire tout un tas de billes de fer vers lui. L’aimant n’attire pas la bille la plus éloignée d’abord, qui va ensuite pousser les autres billes.



Le fil va jusqu'à l'ampoule et les électrons continuent à se "pousser mutuellement"


non, non, non.
Voir au dessus.


Arrivés au filament, qui est beaucoup plus fin, il y a échauffement qui produit de la lumière parce que tous les électrons veulent passer en même temps.
Puis çà retourne à l'autre côté de la pile par le fil.



Il y a effectivement échauffement car la densité d’électrons à cet endroit là est plus importante : les atomes sont heurtés par beaucoup plus d’électrons donc s’échauffent beaucoup plus, au point de briller.


Mais ... lors du passage des électrons dans le filament, ils ont perdus (du perdre) de l'énergie ...



Oui : une partie de leurs énergie cinétique est perdue en chaleur et lumière.


Mais ils doivent tout de même retourner à la pile ...
Ils y vont "comment" ?



Le champ électrique, lui, est toujours là : car la pile est toujours là.
Le champ électrique est produite par la tension de la pile, circulant le long du conducteur.


Plus lentement ?



Non, aussi vite : l’énergie que les électrons perdent en chaleur est perdue, mais ils en récupère d’autre à cause du champ magnétique.

Un exemple : tu sautes d’un avion. Tu accélères de 9,81 mètres/s chaque seconde (j’arrondis à 10m/s)
Donc :
- au bout de 1s : ta vitesse est 10m/s
- au bout de 2s : ta vitesse est de 20m/s
- etc.

Tu vas aller à une vitesse infinie ? oui, s’il n’y avait pas d’air (je passe sous silence la relativité, qui empêche de dépasser la vitesse de la lumière)
Mais l’air nous ralentie avec des frottements.
Si d’un coup, durant ta chute, tu tombes sur un avion : ta vitesse est de nouveau 0m/s. Tu te trouves sur cet avion et tu saute : tu vas à nouveau accélérer, car le champ de gravitation de la terre est toujours là, lui.

Ta chute est comparable au déplacement de l’électron : toi tu tombes sur un avion, lui il "tombe" sur un atome. L’atome est échauffé (effet de sa collision), l’avion est déformé/brisé (effet de ta chute).

Ça va ?


La question que tu te pose sûrement :


la pile produit une tension qui attire les électrons, mais la pile se vide au bout d’un moment. Pourquoi l’aimant ne se vide pas ?? Peut-on la vider d’un coup pour en récupérer tout ce qui est récupérable ??



L’aimant se vide (enfin, je pense) !

Un aimant génère un champ magnétique par la disposition uniforme — et non aléatoire, comme dans un bloc de fer ordinaire — des domaines de Weiss (micro morceaux de matière assimilables à une unité magnétique élémentaire d’un aimant) au sein de la matière : ce n’est donc pas un stockage d’énergie, mais plutôt un stockage assimilable à un certain ordre, par opposition au désordre.

Je suppose que l’aimant perd un tout petit peu de chaleur, constamment, car les domaines de Weiss se désorientent peu à peu, au fil des âges (plusieurs millions d’années).
C’est là l’énergie contenue dans un aimant. Mais elle n’est pas exploitable : la chaleur émise lors de cette perte est beaucoup trop faible…


Il est possible de faire perdre tout son magnétisme à un aimant : il faut le chauffer au delà d’une température nommée « température de Curie » : les domaines de Weiss se réorganiseront de façon aléatoire et le champ magnétique global de ton aimant sera nul.

Mais là aussi, la réorganisation – à mon avis – ne libère vraiment pas beaucoup d’énergie (chaleur), et en tout cas, il n’en libèrent jamais d’avantage que ce qu’il a été donné pour la création de l’aimant (par le phénomène inverse : on a un non-aimant, on le chauffe, on impose un champ magnétique extérieur pour aligner les domaines de Weiss, on refroidit, et paf : les domaines de Weiss sont tous alignés en dur).

gravatar
Arfy a dit :

@Le Hollandais Volant :


Ça va ?

presque ...
Je suppose que oui en me disant que l'énergie "perdue par l'échauffement" et retrouvée par le champ électrique généré par la pile est limité par la capacité de la pile à générer ce "surplus" d'énergie. =)
Donc au bout d'un moment la pile "se vide" de ses réactions chimiques et ne peut plus créer le champ électrique (que j'avoue, les années passées aidant j'ai un peu confondu avec le champ magnétique/électromagnétique) qui est de base limité par ton analogie sur les frottements ;)

Et sur "la question que je me pose sûrement" elle m'était déjà venu à l'esprit ... et maintenant je me la repose *vil personnage*.
- Déjà un champ électrique est polaire ou bipolaire et un champ magnétique est uniquement bipolaire.
- Un aimant est généralement métallique ...
- Mais on peut charger électriquement une règle en plastique ou un pull synthétique, qui de base était un isolant
- Un champ magnétique, pour l'aimant par exemple est la somme de tous les atomes de fer dirigés dans le même sens qui ont leur champ magnétique.

Donc "vider" un champ magnétique:
On peut essayer de l'annuler en tapant bien fort/et ou chauffant fortement l'aimant pour que tous les atomes changent de sens et qu'il n'y ait plus de "somme des aimants au niveau atomiques".
Le vider, je suppose que non.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :


- Déjà un champ électrique est polaire ou bipolaire et un champ magnétique est uniquement bipolaire.


C’est la propriété du magnétisme…
Mais il y a certaines recherches sur les monopoles magnétiques : la théorie ne les exclue pas (tout comme les masses négatives, masses imaginaires (avec « i », racine de -1)).


- Un aimant est généralement métallique ...


Oui, car les matériaux magnétiques (fer, cobalt, nickel…) on un électron libre sur une de leurs couche électroniques. Cet électron a un spin, qui détermine si le matériaux est magntique ou pas.
Si le cuivre, cet électron n’est pas seul : il y en a d’autres, donc les spins des électrons annulent leurs conséquences magnétiques.


Mais on peut charger électriquement une règle en plastique ou un pull synthétique, qui de base était un isolant


Oui :-)
Car en la frottant, on retire certains électrons, donc on crée une charge globalle de la règle positive.


- Un champ magnétique, pour l'aimant par exemple est la somme de tous les atomes de fer dirigés dans le même sens qui ont leur champ magnétique.


En gros, oui.


Donc "vider" un champ magnétique:
On peut essayer de l'annuler en tapant bien fort/et ou chauffant fortement l'aimant pour que tous les atomes changent de sens et qu'il n'y ait plus de "somme des aimants au niveau atomiques".
Le vider, je suppose que non.


Au niveau macroscopique, tu veux dire ? Si oui, ta phrase est juste.

gravatar
Charcuterie Dassault a dit :

La prochaine fois évite de te taper la honte comme ça, ok ?

gravatar
Garf a dit :

Salut Timo

Tout ces gens qui ont des lacunes si grandes sur la physique et le fonctionnement de notre monde, ça fait quand même peur, je trouve.

Ça me ramène à la vidéo que tu avais posté (ou Sebsauvage, je ne sais plus...): Open Letter to the President: Physics Education ...

Quand je suis entré au collège (en France), j'avais des cours de Physique en 6ème. Maintenant, on commence en 4ème non ? Voire plus tard peut-être avec une énième réforme de l'éducation. Nous sommes obligés de compter sur Fred et Jamy de C'est pas Sorcier pour enseigner des rudiments à nos enfants. Je pense que je donnerai des cours moi-même à mes filles au moment venu pour pas qu'elles soient à la ramasse.

Ciao

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Garf : que les gens ont des lacunes n’est pas grave : moi j’ai des lacunes en histoire, en art, en économie, en musique, en sport…
Mais moi je ne prétend pas pouvoir résoudre tous les problèmes en histoire, en art, en économie, en musique, en sport… avec quelques bricolages débiles avec des aimants.

Ouais, et apparemment certains n’ont même plus de TP de physique… C’est quand même triste pour une science expérimentale… Pas étonnant qu’à l’université les gens soient choqués que la physique est si dure comparée à ce qu’on voit au lycée.
C’est comme si on passait des additions et des soustractions directement aux intégrations par parties ou aux dérivées partielles, sans transitions tellement la différence est énorme.


Nous sommes obligés de compter sur Fred et Jamy de C'est pas Sorcier pour enseigner des rudiments à nos enfants.


Oh, mais ils ne sont pas si mal… Ce qui manque ce sont les équations, mais pour la découverte, c’est vraiment leur émission qui m’a donné envie de faire comme eux.

Je publierais une liste d’objets/gadgets scientifiques sous peu, ça ferait quelques jolis cadeaux de Noël pour les jeunes curieux :-).

gravatar
Arfy a dit :

Merci en tout cas de prendre le temps, TON TEMPS, pour répondre =)

gravatar
Ex, da Kitteh a dit :

lehollandaisvolant qui fait un lien avec nioutaik !!!


C'est bon les gens, la distorsion d'espace temps initiée a fait que dernier boss d'Internet vient de spawn. Preparez vous.


Bon, c'est pas encore ça, va falloir que je stargate un peu...

gravatar
vidéo d'animaux a dit :

Trop forte la photo du bébé rageur le poing fermé, je t'imagine bien dans cette même posture avec ce nouvel article :-)

gravatar
Pseudo a dit :

@flod : Mais il est aussi nécessaire de regarder ce que cela peut rapporter par rapport aux coûts de production et de matière. En mettant un petit moulin à la sortie de ton robinet tu va produire extrêmement peu de courant donc
- soit tu le stock mais les batteries ont encore un coût et d'autres problèmes
- soit l'envoyer sur le réseau mais il y aura des pertes et un coût en terme matériel
- soit le réutiliser immédiatement mais encore mettre en place un dispositif pour gérer ça

Il faut chercher partout, d'accord, mais pas faire n'importe quoi

Les commentaires sont fermés pour cet article