93679057_6d10cad27c.jpg L’ami MrKooky a publié un article avec des idées pour partager la culture. Pourquoi cet article ?
Parce qu’actuellement l’industrie de la culture n’est pas adapté au net (mon dernier article est très clair là dessus). L’ennui, c’est que ça fait bien vingt ans que ça dure que personne ne se bouge le cul pour ça.

Du coup, ce sont les internautes qui pensent à la place de ceux qui sont payés pour le faire… Un comble.

Voici un article que j’avais rédigé il y a des mois mais que je n’ai jamais publié, et qui rejoint un peu celui de Mr Kooki :

Question culture, il y a un problème : on a les internautes qui ont une demande en musique et il y a les majors qui sont censés proposer de la musique, mais qui vendent au lieu de cela des morceaux de plastique impossibles à lire…

En somme : il n’y a aucune offre viable destinée à l’internaute qui soit à la fois pratique, financièrement à sa portée, et respectueuse de l’utilisateur et des artistes.

L’ennuie c’est que c’est pas prêt de changer, avec les Majors plus bornés qu’une fonction constante (#privatejoke). Et d’ailleurs, si les Majors étaient tellement « pour les artistes » et « pour la culture », ils se rendraient compte que l’ouverture et l’encouragement du partage est la meilleure forme de publicité qui soit. Et par conséquent aussi un potentiel début de sources de revenus.

C’est en lisant cet article de Gee que j’ai eu l’idée d’un truc qui se fait (je suis sûr) depuis longtemps : faire des sortes de « partages-partys » où chacun arrive avec son ordinateur et ses fichiers, on met un réseau entre tout ça, et tout le monde partage sur le réseau.
En fait, ça se fait déjà avec certains logiciels comme Windows Média ou Rhythmbox qui partager et cherchent le réseau pour ça.

L’idée n’est pas neuve je pense, mais ce qui serait bien, c’est que ce soient les Majors qui organisent ce genre de choses, par exemple lors d’un festival avec divers artistes, courants musicaux, ils font des stands et chacun partage et découvre, gratuitement quelques morceaux.

Je sais que c’est très à l’encontre de ce qui se fait actuellement voire totalement utopique, mais si on arrive à montrer que le partage est bénéfique pour les artistes, la culture et l’industrie du disque, on a peut-être une chance.

L’idée n’est pas de faire payer la consommation d’un bien culturel (comme ça se fait lors de la vente d’un CD), mais de pousser le monde à sortir l’argent de lui même pour ceux qui permettent de faire la musique.
On est tous d’accord sur le fait que la musique, les livres, les jeux, les films, les logiciels sont essentiels pour tout le monde. On est tous d’accord sur le fait que la production de tout cela prend du temps, et que c’est un travail considérable. On est tous d’accord que tout travail mérite salaire. Mais on est pas tous d’accord ni sur le prix, ni sur les modèles utilisés actuellement pour faire tourner l’économie.

Tout le monde ne peux pas se payer tous les albums/films/logiciels qu’il a sur son disque dur (moi le premier), et c’est pour ça qu’on ne peut pas exiger à tous de payer la même somme pour la même chose : surtout que la culture étant quelque chose d’objectif (c’est quoi pour vous « un bon film » ou un « mauvais film » ?).
Une phrase issue du Petit Prince prononcé par le Roi dit « il faut exiger de chacun ce qu’il peut nous donner, sinon il se soulève ». L’idée est un peu là aussi : 10€ pour un bon film c’est pas énorme, mais pour une bouse, c’est beaucoup trop, et ça, ça change en fonction des personnes.

À méditer pour les Majors.

EDIT : 21/10/12 : c’est de ça que je parle : http://lehollandaisvolant.net/img/21.png
Dans un monde adapté à l’ère du numérique, ce genre de messages n’existeraient pas.

image de Envios

10 commentaires

gravatar
MrKooky a dit :

C'est *MrKooky* s'il te plaît Timo ;-)

Je suis parfaitement d'accord avec tes idées : faire des "share-party". On y découvrirait de nouveaux jeux, musiques, films et on pourrait même y collecter des fonds qu'on donnerait aux meilleurs artistes !

gravatar
Julien et Nel a dit :

Faire plus simple : Autoriser le partage, si c'est fait gratuitement. Un gars qui ne veut pas acheter une œuvre et bah il ne l'aurait pas acheter. Le partage permet de faire connaitre une œuvre et même d'obtenir un pourcentage de vente supplémentaire parmi des personnes qui n'auraient pas à la base mit un centime dans l'œuvre. Dans certains pays, le partage illégal est même considérer comme légal et non comme du piratage.

gravatar
qwerty a dit :

Je citerai Victor Hugo :


Le livre, comme livre, appartient à l'auteur, mais comme pensée, il appartient -le mot n'est pas trop vaste- au genre humain. Toutes les intelligences y ont droit. Si l'un des deux droits, le droit de l'écrivain et le droit de l'esprit humain, devait être sacrifié, ce serait, certes, le droit de l'écrivain, car l'intérêt public est notre préoccupation unique, et tous, je le déclare, doivent passer avant nous


Voilà comment je conçois le modèle du droit d'auteur. On donne la paternité d'une œuvre à quelqu'un, mais une fois l'idée dites, elle appartient forcément à tout le monde. On remercie bien sûr la personne en payant, normal, il faut bien qu'ils vivent pour continuer à travailler ! Mais monopoliser la culture et l'empêcher par le "piratage", je trouve ça dommage.

gravatar
Briced a dit :

toutes façons tant que les majors, qui détiennent une bonne partie des droits (même si je me rends compte écouter de plus en plus de musique de petits groupes sans labels trouvés sur internet) ne bougeront pas, n'essayeront pas le moindre nouveau modele économique avant d'être au bord de la faillite et que pascal nègre ne puisse plus toucher ses x kilos euros. Quand elles seront mortes, les majors se bougeront peut être le fion, ou pas.

gravatar
baba a dit :

Ca fait belle lurette qu'on peut louer des films/musiques/jeux dans les médiathèques, pour un prix imbattable.

Il faut sortir MrKookie !

gravatar
MrKooky a dit :

@baba : Oui. Louer donc à durée déterminée. C'est un concept de merde et c'est pour ça que je ne loue jamais rien (sauf des Vélib).

gravatar
ChevignoN a dit :

On peut même acheter louer des films depuis son mobile !

Pendant 48h, attention c'est énorme =)

gravatar
petitkoalak a dit :

Louer un film pendant 48h, ça ma toujours bien fait rire ce concept... dans un magasin de location je comprends (pour pas monopoliser un film et pouvoir en faire profiter Les autres) mais bon la c juste une copie .. j'aurais presque mieux compris Si.ils limitaient le visionnages là ca auraient été cohérent (toujours aussi ridicule, mais cohérent)

gravatar
Bux a dit :

on peut même dire que les ayants-droits sont compacts (#privatejoke2)

Les commentaires sont fermés pour cet article