pills.jpg Puisqu’on est dans les sujets à polémique (OGM, Apple, censure, Apple, système scolaire, Apple…), restons-y et parlons d’homéopathie.

Je parlerai surtout de la quantité de principe actif à l’intérieur, puisque le débat est là.

L’expression « une dose homéopathique » signifie une dose très petite. Et ce n’est pas sans raisons. La quantité de principe actif dans un médicament homéopathique n’est pas juste faible… Elle est incroyablement faible. Même quasi-nulle pour tout dire.

Les doses de ces médicaments sont obtenues par dilutions successives au 1/100. Trente dilutions généralement (dilution CH30), mais jusqu’à 200 pour certains (dilutions CH200), comme l’Oscillococcinum®.

Le résultat c’est que c’est tellement dilué que la concentration est (d’après mes calculs pour un comprimé CH30) d’un rapport 1 molécule de principe actif pour 1000 masses solaires de solvant (en terme de nombre de molécules).

Autrement dit, un comprimé de médicament comme ça ne contient plus aucun principe actif (il y aurait un seul comprimé qui possèdera une seule molécule active sur tous les comprimés qu’il est possible de faire avec 1000 masses solaires). C’est ridicule.

Et pourtant ces médicaments semblent marcher… C’est bien ce qui compte, c’est certain, mais c’est nous prendre pour des cons quand même.




Question : comment peut être dilué quelque chose dans 1000 masses solaires ? Vous pouvez essayer chez vous avec du sirop : préparez un verre de sirop. Prenez une cuillère de ce sirop que vous diluez dans un verre d’eau (dilution ~1/100). De cette solution, prenez une cuillère que vous re-diluez dans un autre verre d’eau. Vous avez dilué au 1/100 une solution déjà au 1/100 : résultat, votre solution est au 1/10 000. Encore une dilution et vous serez à 1/1 000 000. Pourtant nul part vous avez eu besoin de 1 000 000 de verres d’eau, si ?

Et si vous faites cela 200 fois de suite : à la fin, je doute fort que votre boisson aura encore du goût…

Draconianrain

75 commentaires

gravatar
tigoud a dit :

C'est la puissance de l'esprit sur la matière... (juste notre corps)
Il suffit juste d'y croire, même douter suffit à produire un effet.
C'est pour cela que l'on fait les études sérieuses en double aveugle.
On constate par ailleurs que n'importe quelle poudre de perlimpinpin, bien administrée avec conviction par un praticien à l'air sérieux et compétent soigne, au moins un peu, comme l'homéopathie... coïncidence ?

En fait oui, il faut s'y résoudre, on est tous un peu des cons :(

gravatar
MutoKenji a dit :

Ben être malade à cause d'une allergie, c'est un peu être con aussi.
Donc pourquoi ça marcherait pas dans l'autre sens ? :-)

gravatar
GoustiFruit a dit :

@MutoKenji :On pense aussi très fortement que les abeilles sont décimées par des pesticides qui sont présents dans leur environnement à des taux... impossibles à mesurer tellement ils sont infimes.

gravatar
BonPourLeMorale a dit :

Bien sur que l'homeophatie fonctionne: l'effet placebo (et son corolaire le nocebo).
Il y a aussi le méthode Coé, l'acuponcture, le thalasso,...

La force de l'esprit n'a pas de limite: sans allez trop loin dans la psy tout cela est lié au Narcissisme.

La question n'est pas de savoir si cela marche, mais jusqu’à quelle hauteur la secu doit prendre en charge de tel remède vendu fort cher?

Cela me serait intéressant de connaitre comment les labos font pour fabriquer ces gélules puisqu'il n'y a rien dedans?
S'embetent-ils réllement a faire les 200 dilutions successives???
E
Mais chut, TOP SECRT, il en va de la sécurité sanitaire mondiale...
:D

gravatar
Test a dit :

Salut !

Juste un petit message pour dire que ça n'est pas que de l'effet Placebo. Pour la petite histoire, j'avais à l'époque des verrues mosaïques dont je n'arrivais pas à me débarrasser. Pourtant, j'avais tout tenté, brûlure à l'azote liquide, médicaments douteux, et même une hospitalisation pour y aller à coup de laser (oui, j'étais déterminé...). Malgré cela, rien n'y a fait.

J'ai alors tenté une dernière solution qui, selon les rumeurs, semblait marcher: l'homéopathie, sans réel espoir, croyez-moi... Et pourtant, quelle ne fut pas ma surprise quand je me suis aperçu qu'au bout d'un mois, elles avaient totalement disparu O_o

Je n'y croyais pas non plus avant, et maintenant, je suis convaincu que cela peut marcher, en tout cas sur moi. Ça semble effectivement beaucoup dépendre des personnes.

gravatar
JM a dit :

L'effet placebo c'est normal et utile. Ce qui n'est pas normal du tout, c'est que l'homéopathie coûte très cher à la sécurité sociale ainsi qu'aux gens qui y croient, et en met plein les poches à des firmes sans scrupule, c'est à dire principalement Boiron.

Donc certes on prend les gens pour des cons, mais c'est surtout cette entreprise qui escroque l'État tout entier (au nom du "placebo" qui leur donne bonne conscience puisqu'il faut montrer qu'on y croit, ils peuvent donc mentir sans se gêner).

gravatar
Oros a dit :

Tu prends vraiment les extrêmements ^^
Perso, je les seul granules que j'ai pris allez de 5Ch à 7Ch.
Je n'ai jamais vu au delà.

Je pense que l'homéopathie favorise l'effet placebo ce qui est pas trop mal je trouve.

gravatar
ZK456 a dit :

Effectivement, l'homéopathie est très controversée, à la fois sur ce point (l'ultra-dilution) et sur bien d'autres. Le problème, c'est qu'il n'existe pas d'études sur les effets à long terme. Sans même parler de l'homéopathie en particulier, quel est l'impact d'une exposition en permanence (ou à fréquence régulière), pendant plusieurs années, à une substance à des niveaux considérés comme sains?

Par exemple, si le niveau toléré maximal de nitrates dans l'eau est de 0.05 mg/L, et que je suis exposé pendant 20 ans à ce seuil, est-ce que j'ai plus de risque d'être malade qu'une personne buvant de l'eau à 0.01 mg/L? Je n'ai pas la réponse, mais pour ceux utilisent l'homéopathie, peut-être que l'action se fait sur une longue durée? Enfin, c'est vrai qu'à 200 dilutions successives, la question se pose...

Quoiqu'il en soit, si ils pensent que ça leur fait du bien (même si c'est un placebo), c'est leur choix.

Par contre, juste pour signaler 2 coquilles (les mêmes d'ailleurs):


il y aurait un seul comprimé qui possèdera une seule molécule active sur toutes les molécules qu’il est possible de faire avec 1000 masses solaires




Question : comment peut-être diluer quelque chose dans 1000 masses solaires ?



C'est ça d'avoir la tête dans les étoiles, Timo :)

gravatar
Siap11 a dit :


"Et pourtant ces médicaments semblent marcher… C’est bien ce qui compte, c’est certain, mais c’est nous prendre pour des cons quand même."



Pourquoi serions nous pris pour des cons?
Tu y crois ou tu n'y crois pas, de plus il ne semble pas que l'homéopathie soit imposée comme médication. L'allopathie pour certaine infection a même ses limites. Essaie de soigner un Zona de manière "conventionnelle" tu verras. 90% des médecins allopathes passent par l'homéopathie + l'utilisation de guérisseur ( soigner le feu par opposition des mains ==> pour faire simple ) et ça marche, même sur un esprit cartésien psycho-rigide comme mon père.

Alors oui l'homéopathie n'a peut-être qu'un effet placebo, mais l'essentiel n'est-il pas de guérir et/ou de prévenir ?

gravatar
Siap11 a dit :


Dixit JM:Ce qui n'est pas normal du tout, c'est que l'homéopathie coûte très cher à la sécurité sociale



La plupart des médicaments homéopathiques sont remboursés par l’Assurance maladie à hauteur de 35%. Pour être remboursés par la Sécurité sociale, il faut que ces médicaments aient été prescrits par un médecin.
A noter que de nombreuses assurances complémentaires santé (ou mutuelles) prennent aussi en charge les médicaments non remboursables.

Pour info : le prix des tubes de granules est fixe depuis 1988 et coûte 1,80€ l’unité.
Les médicaments homéopathiques ne représentent que 0,4% dans les comptes de l’Assurance maladie, comparé aux somnifères, anxiolytiques et autres antidépresseurs dont les Français sont champions du monde de consommation, il est vrai que l'homéopathie plombe les comptes de la sécu.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Oros : 7CH, ça reste toujours 1 mL de solution de départ pour 100'000'000 de mètre cube d’eau… Moins extrême, c’est vrai.

@Siap11 : Non, je sais bien, mais quand on nous vend quelque chose, on est quand même en droit d’avoir quelque chose à l’intérieur…
Perso, vu comme ce que j’explique dans cet article, les pharmaceutiques ne se sont pas gênés pour nous vendre quelque chose qui n’a aucun effet autre que psychologique.
Parce que dans ce cas si un enfant est malade, il suffit de lui faire boire une cuillère d’eau et lui dire « tu vas guérir ». Est-ce un mensonge ? N’en est-ce pas un ? Je ne saurais le dire…

Mais comme tu dis, l’essentiel est que ça marche… Même si je trouve quand même abusé de nous vendre un médicament qui ne contient rien.

gravatar
Marco SOkolov a dit :

Il existe un autre mode de dilution, la dilution de korsakov.
Le principe est : je dilue des truc dans un flacon, je vide le flacon et le rempli à nouveau. Le produit qui restait sur les bord du flacon après l'avoir vider représente environ un centième et est alors dilué. En gros c'est la même finalité mais le fonctionnement est un peu différent.
Il est noté K (20K par exemple pour 20 dilutions).

gravatar
Siap11 a dit :

@Le Hollandais Volant :

Je pense que tu fais une confusion sur but de l'achat. Quand tu achètes une voiture, tu demandes un volant pour tourner les roues et un siège pour t’asseoir. Tu as même le choix des options pour composer ton véhicule comme tu le souhaites. A contrario quand tu achètes un médicament allopathe et/ou homéopathe, tu te fous de sa composition, tu ne lui demandes qu'une chose, c'est de te guérir ou te soulager.

Maintenant que cette guérison s'effectue par composition chimique, infini décimale, par une cuillère d'eau ou effet placebo, l'essentiel est le résultat. Après que les gens y croient ou pas, c'est une autre histoire.

Personnellement je suis utilisateur de l'homéopathie, donc j'y crois quand je l'utilise et tant que le résultat escompté est au rendez-vous je continue.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Siap11 : je vois ce que tu veux dire, mais il reste le mensonge des pharmaceutiques, qui ne disent pas que c’est un placébo…

C’est comme si on veut acheter une tondeuse à gazon et que pour le même prix on nous refourgue une paire de ciseaux : le résultat sera le même, avec des méthodes différentes. Sauf que dans le cas des ciseaux, on ne nous avait pas dit que ça prendrais une semaine pour tondre le jardin…

@Test : étonnant…

@JM : voilà c’est ça que je veux dire. Qu’on vous vend de l’eau qui guérisse, peu importe. Mais qu’on nous vende de l’eau en nous disant « c’est de l’or », ça ça me dérange.

Perso, et en lisant le lien de djibey qui confirme à peu près ce que je pense depuis longtemps : il y a une seule chose pour laquelle je fais confiance aux médicaments pour le mal de tête, c’est nous donner mal au ventre. Et vice-versa.

(il y a une citation de Coluche qui va bien aussi : « la grippe c’est une maladie qui se soigne un 7 jours sans médicaments et en une semaine seulement avec ».)

gravatar
qwerty a dit :

Bah, ça fera toujours du glucose (c'est mélangé à du sucre non ?) pour l'organisme, c'est l’essentiel :p !
Sinon, j'aime bien cette anecdote :


Sir Joseph Olliffe, médecin de la cour de Napoléon III, prescrivait contre l'impuissance et la frigidité le mélange : « Aqua fontis (60 g) - Illa repetita (40 g) - Idem stillata (10 g) - Hydrogeni protoxyde (0,30 g) - Nil aliud (1,25 g) : 5 gouttes avant chaque repas. ».

gravatar
Marco Sokolov a dit :

L'important c'est l'effet, si le patient se sent mieux avec un traitement homéopathique, peut importe la présence d'une molécule ou pas.

gravatar
Exagone313 a dit :

Conclusion : le corps pourrait se guérir tout seul s'il était plus intelligent.

gravatar
tony a dit :

Timo, ton article détaille la dilution, et si -note le conditionnel (je crois qu'à l'heure actuelle aucune étude en double aveugle n'a établie qqch)-, l'action était plutôt de type "contact" genre prion ?

gravatar
Maliro a dit :

J'aurais plussoyé cette analyse si je n'avais pas eu une expérience similaire à celle de Test.
J'ai pris des granules de je ne sais plus quoi à la maternité, sur la proposition d'une sage-femme, car j'avais des douleurs assez violentes liées à ce qu'on appelle les tranchées. Je lui ai dit oui, assez pour lui faire plaisir, parce que ça ne me coutait rien et qu'elle avait visiblement envie d'essayer ce traitement qu'elle ne connaissait que depuis récemment. Je l'ai pris consciencieusement en me disant qu'ainsi elle verra bien hélas que l'homéopathie ne fait pas de miracle.
Quelle n'a pas été ma surprise quand je me suis rendu compte que je n'avais quasi plus mal, voir parfois je ne sentais plus rien du tout ! J'ai même arrêté de prendre les granules dés que les douleurs sont devenues supportables en me disant (le comble), que c'était un peu trop puissant et que mieux valait laisser faire la nature.
Alors quoi ? Inconsciemment j'y croyais quand même un petit peu ? Un vague "on ne sait jamais "? Peut-être. Mais je n'arrive pas à croire qu'un effet placebo puisse avoir un effet aussi puissant avec une conviction aussi faible.

Je sus contrariée de ne pas comprendre le fondement scientifique de la chose, mais maintenant je suis convaincue qu'il y a un truc auquel on a pas pensé qui fait que ça marche. ^^'

gravatar
max a dit :

@Le Hollandais Volant :


(il y a une citation de Coluche qui va bien aussi : « la grippe c’est une maladie qui se soigne un 7 jours sans médicaments et en une semaine seulement avec ».)


Tout à fait exact avec des médicaments conventionnels.


@Exagone313 :


Conclusion : le corps pourrait se guérir tout seul s'il était plus intelligent.


Non. Le corps est programmé pour se guérir. A-t-on déjà un suicide du corps ? Non, ce sont toujours les personnes.
Le corps va se battre jusqu'au dernier souffle. Si la personne ne guérit pas c'est que la guérison n'est pas possible ou plutôt qu'elle ne le souhaite pas (consciemment ou non).


Pour revenir sur la dilution, je voudrais vous faire remarquer que diluer quelque chose d’extrêmement concentré n'est pas la même chose que de diluer du sirop.
Le cyanure par exemple peut créer beaucoup de dégâts bien que dilué des dizaines de fois. L'important n'est pas la dilution mais la concentration initiale du produit.

gravatar
Tonher a dit :

Certains scientifiques ou médecins ont voulus valider l’Efficacité de l'homéopathie par l'Hypothèse de la mémoire de l'eau.
Ah ! la fameuse mémoire de l'eau, qui défrayât la chronique sur les revues scientifiques, fin des années 80.

En gros, l’eau qui a été en contact avec certaines substances conserve une empreinte de certaines propriétés de celle-ci alors même qu'elle ne s’y trouve statistiquement plus

Mais

Pour la plupart des chercheurs, l'eau liquide ne retient pas de réseaux ordonnés de molécules pendant plus d'une petite fraction de nanoseconde (Wikipedia)
Mémoire de l'eau

Si l'eau n'as même pas la mémoire d'un poisson rouge, cela parait bien difficile qu'un composé ou principe actif soient encore présent dans les granules.

gravatar
Eone a dit :

Scientifiquement, l’homéopathie est très criticable.

Par contre, je ne suis pas d'accord avec ta critique sur le coût sur la sécu.
En restant pragmatique, économiquement, c'est un succès. Peu couteux et efficace, il fait ce qu'on lui demande. Soigné à peu de frais, sans effet secondaire.

Si la sécu se fait arnaqué en subventionnant ce produit, il faudrait qu'elle parviennent à crée un placebo tout aussi efficace.

gravatar
yop a dit :



Je sus contrariée de ne pas comprendre le fondement scientifique de la chose, mais maintenant je suis convaincue qu'il y a un truc auquel on a pas pensé qui fait que ça marche. ^^'



Il y a des théories qui essayent d'expliquer ça, il faut juste les chercher. Personne qui connaît un peu l'homéopathie ne dira que l'action vient de la concentration des molécules d'origine, et pour cause, ce serait stupide.Pour l'instant, on explique cela avec le principe de la mémoire de l'eau. Si vous voulez vous faire votre propre opinion, documentez vous sur le sujet, ça vous permettra d'avoir un avis un plus construit.
Cela peut paraître peu scientifique, voire débile, mais les concepts novateurs à l'origine de toutes les grandes révolutions scientifiques furent considérées comme débile, et leurs inventeur marginalisés, licenciés voire mis en asile.
Un rapide survol de l'histoire des sciences vous apportera les nombreux exemples.
Les grecs ne parvenaient pas à concevoir l'existence des nombres irrationnels, cela les remettaient trop en question. pourtant, personne ne viendra dire qu'utiliser les nombres pi, sqr(2) ou e est irrationnel. c'est pourtant leur nom, et une belle analogie sur le fait que nous ne voyons jamais tout du monde réel est le fait que les rationnels forment un sous-ensemble des réels. (je n'utilise pas ça comme une preuve, hein, je dis juste que ça illustre le fait que l'on ne voit pas tout)

Maintenant, si j'y crois ou pas, ou si vous y croyez ou pas, c'est pas trop la question majeure je trouve ; ce qui est important, c'est de rester ouvert et de ne pas critiquer bêtement parce qu'on n'arrive pas à concevoir quelque chose, parce qu'il y a plein de chose que l'on a beaucoup de mal à imaginer, et qui pourtant existe bel et bien.

Tout ce que je dirais, c'est que j'ai eu l'occasion d'assister à de belles guérisons suite à un traitement homéopathique. Effet placebo ? peut-être qu'il y a de ça chez certaines personnes, mais il y a bien trop de personnes comme Maliro qui étaient plus que sceptique, et qui ont obtenu d'excellents résultats.

Si vous voulez qu'il y ai des bases scientifique pour appuyer ou infirmer ce genre de techniques, il faut les considérer avec le respect qu'elles méritent pour qu'on fasse des études sérieuses. ça c'est vraiment une approche scientifique.

Sur, ce, si vous avez tout lu (TL;DR) , bonne journée !

gravatar
lap1blanc a dit :

@max : heu, le principe de diluer dans des MASSES MOLAIRES relative à ta source permet justement de s'affranchir de connaître la concentration initiale hein... Si tu as une mole de cyanure, tu vas la diluer 1000 fois. Peu importe que ta concentration de cyanure initiale, tu prends ta mole de cyanure (enfin, un peu moins hein, ça fait beaucoup quand même) et tu la dilues dans 1000 moles d'eau (enfin, un peu moins bla bla).

Peu importe que tu aies utilisé une concentration de 10⁻⁵ pour obtenir ta mole de cyanure...

gravatar
Bipox a dit :

Depuis tout gosse ma mère me prescrit de l'homéopathie, et je serais bien incapable de dire si ça fonctionne ou pas. J'ai toujours fini par guérir, mais il est difficile de savoir si les petits granulés ont eu rôle dans le processus.

2 points que je voudrais ajouter:
- l'homéopathie est prescrite aux chevaux m'a-t-on dit, ce qui exclurait l'effet placebo.
- il y aurait une mémoire de l'eau : " l’eau qui a été en contact avec certaines substances conserve une empreinte de certaines propriétés de celle-ci alors même qu'elle ne s’y trouve statistiquement plus" - Wikipédia

gravatar
tony a dit :

@Bipox :

>l'homéopathie est prescrite aux chevaux m'a-t-on dit, ce qui exclurait l'effet placebo.

L'effet placebo existe aussi chez les animaux, de même que le nocebo.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Bipox : oui,j’ai entendu parler de la mémoire de l’eau, mais dans d’autres contextes.
Tout comme le fait que par exemple l’organisme humain réagit différemment sur une molécule naturelle et sur une molécule synthétique (même molécule), par exemple au niveau du goût, avec tout ce qui est arôme naturel / reconstitués.

@lap1blanc : oui. Là on parle pas de concentration initiale, mais de nombre de molécules initiales. À ces ordres de grandeurs, peu importe si on ajoute quelques puissances de 10 en plus ou en moins :

1000 soleil ~ 2000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 grammes. Donc si tu utilises 1 gramme ou 1000 grammes de départ, ça reste quelque chose d’incroyablement faible.

Et en l’occurence, déjà beaucoup plus petit que le nombre d’Avogadro, ce qui signifie que pour une molécule organique dont j’estime (sur estimation volontaire) la masse molaire à 1000 g / mol, même en prenant un kilogramme de la solution solaire dans lequel on a dilué 1 mole de produit, on a statistiquement une chance sur 1 000 000 de trouver une molécule du produit.

Ici, ce n’est pas 1 mole de produit — donc 6 × 10^23 molécules) diluées dans un Soleil dont je parle, mais de 1 molécule seule diluée dans 1000 Soleils.

gravatar
Nems a dit :

Ce qui me dérange, c'est que l'homéopathie est remboursée par la sécurité sociale, alors qu'il n'y a AUCUNE ETUDE COMPARATIVE qui prouve que ça fonctionne !!!

gravatar
Siap11 a dit :

@Nems :


Ce qui me dérange, c'est que l'homéopathie est remboursée par la sécurité sociale, alors qu'il n'y a AUCUNE ETUDE COMPARATIVE qui prouve que ça fonctionne !!!



La plupart des médicaments homéopathiques sont remboursés par l’Assurance maladie à hauteur de 35%. Pour être remboursés par la Sécurité sociale, il faut que ces médicaments aient été prescrits par un médecin.
A noter que de nombreuses assurances complémentaires santé (ou mutuelles) prennent aussi en charge les médicaments non remboursables.

Pour info : le prix des tubes de granules est fixe depuis 1988 et coûte 1,80€ l’unité.
Les médicaments homéopathiques ne représentent que 0,4% dans les comptes de l’Assurance maladie, comparé aux somnifères, anxiolytiques et autres antidépresseurs dont les Français sont champions du monde de consommation, des thalasso de complaisances, des arrêt de maladie injustifiés .... ce n'est quand même pas les 260 000 personnes -à la louche j'ai pris 0.4% des comptes de l'assurance maladie et 65 000 000 millions de Français-- qui utilisent fréquemment l’homéopathie qui plombent le trou de la sécu.

Alors si l'état décide de dé-rembourser, grand bien lui fasse, mais tu ne boucheras pas le trou avec un remboursement de 0.63 € pour 1.80€ d investissement l'unité.

De plus avec l'homéopathie, très peu de contre-indication et surtout aucun effet secondaire. Pas besoin de bouffer des cachetons supplémentaires pour soulager les effets néfastes du traitement qui te soigne d'un coté mais te détruit de l'autre


Le scandale du Médiator® n'est pas le premier !

Isoméride, Distilbène, Vioxx... Tous ces médicaments, que vous avez peut-être pris un jour, ont été retirés de la vente après un scandale. Combien de victimes ont-ils fait ? Quels sont ou étaient leurs effets secondaires ? Médisite fait le point. Lire la suite Combien ont couté ces médoc à la collectivité ???

gravatar
Nems a dit :

je vais préciser : les médicaments ont besoin d'une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM)pour être commercialisés.

Les demandes de mise sur le marché, limitées au territoire national, sont examinées par l’ANSM, qui évalue le produit selon des critères scientifiques de qualité, sécurité et efficacité (il ne faut pas oublier qu'il y a des études Recherche & Développement au cours duquel chaque médicament "subit" des essais cliniques).
En résulte l'AMM..... Or, avec les médicaments homéopathiques, il y a une contradiction.

Ils ne font pas l'objet d'études cliniques comparatives. Il ne devraient donc pas avoir d'AMM.

La seule chose intéressante dans l'homéopathie, c'est l'Individualisation du traitement (soigner un malade et non une maladie). Tout le reste (principe de similitude, de dilution infinitésimale et de dynamisation) est une fumisterie sans nom.

Concernant la réduction des dépenses de la sécu. Je ne dirais rien ;)

Aucun effet secondaire ? Faux. L'effet Nocebo existe avec TOUS les médicaments (y compris le placebo !)

Si vous ne me croyez pas, j'ai mon cours sur le médicament de la PACES (= 1ère année de médecine) sous les yeux. Et il y aussi le site de l'ANSM : http://ansm.sante.fr/Activites/Autorisations-de-Mise-sur-le-Marche-AMM/Definition-et-modalite-des-AMM/%28offset%29/0

gravatar
Le Psychopathe Sociopathe Nolife Fou a dit :

Le professeur Henri Broch, directeur du laboratoire de zététique de l'université de Nice-Sophia Antipolis a publié quelques articles très intéressants:
http://webs.unice.fr/site/broch/articles/index.html#medecines (rubrique: médecines magiques)

Articles à mettre sous tous les yeux

Un jour, mon pharmacien a visité les labos boiron.
Il en est ressorti mort de rire..

gravatar
Nems a dit :

Je suis tout à fait d'accord avec ce professeur Henri Broch !

Merci Le Psychopathe Sociopathe Nolife Fou pour le lien ;)

"Acupuncture, Auriculothérapie, Homéopathie, Iridologie, et autres mirifiques médecines ne sont que des prénoms : Charlatanisme est leur nom de famille."

gravatar
Le Psychopathe Sociopathe Nolife Fou a dit :

@Nems :

à ton service!

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Siap11 :


Alors si l'état décide de dé-rembourser, grand bien lui fasse, mais tu ne boucheras pas le trou avec un remboursement de 0.63 € pour 1.80€ d investissement l'unité.



+1

Après tout, si l’homéopathie fonctionne (comme en témoignent @Test et @Maliro ci dessus), tant mieux, et c’est beaucoup mieux que d’utiliser d’autres produits un peu plus synthétiques et moins sûrs.

Perso je ne prends plus aucun médicament (faut dire que je suis pratiquement jamais malade), mais comme le dit @max, je pense que le corps est fait pour guérir tout seul.

L’effet placébo y est couplé à mon avis avec le fait que prendre des médocs nous donnent l’impression que le temps (donc le temps de guérison) passe plus vite, au lieu d’attendre que la maladie passe d’elle même.

Mais (selon moi) l’effet placébo n’est pas seulement là avec les médicaments : toutes les pubs pour « manger 5 fruits et légumes par jour pour être en bonne santé » c’est bien la même chose. Y compris tous ces repas et eau pour maigrir.
Une très grande partie se passe dans la tête, et certains ont su en tirer profit.

Plus largement :
http://www.joelvaldez.com/doing-more-instead-of-having-more/
http://sametmax.com/comment-bien-manger-en-5-etapes/ (point 1).

Je ne prétend pas avoir raison, ni tord. Mais il y a certaines choses aux quelles je préfère croire car plus scientifique. Et je suis un scientifique.

gravatar
Horyax a dit :

Tandis qu'on parle de l'effet placebo et de la capacité à notre corps et/ou cerveau d'interpréter telle chose puis de réagir en conséquence, il faut également signaler que cela ne va pas toujours dans le bon sens. Il n'y a aucune relation avec l'homéopathie mais des situations assez désolantes ont pu être observées. J'ai toujours l'histoire en tête (ne me demandez pas de sources), de ce patient a qui on avait déclaré "vous avez un cancer" et qui quelque temps plus tard en mourait alors que ce n'était qu'une erreur médicale. Celui-ci n'avait aucune tumeur ou dispositions particulières à développer cette maladie.

L'effet placebo est sans doute le remède ou le poison, le plus puissant qui soit.

gravatar
seabee a dit :

@tigoud : En fait, non, d'après une étude récente, c'est parce que les systèmes immunitaire et réparateur consommerait trop d'énergie si ils étaient toujours prêt à réagir à tout. Pour compenser, il y aurai un effet inconscient au niveau du cerveau qui, lorsque l'on agit pour luter contre une maladie (prendre un placebo suffit), augmenterait temporairement leur efficacité.

gravatar
seabee a dit :

@anab : Oui, c'est ce que j'ai toujours pensé à propos de la "mémoire" de l'eau, si elle avait tant de mémoire que ça, vu que c'est la même eau qui se recycle depuis des millions d'années, chaque molécule devrait déjà avoir tout "mémorisé" et alors, soit c'est le bazar total, soit tout s'annule (au choix) !

gravatar
jaiff a dit :

@Le Hollandais Volant

Il y a une certaine confusion me semble-t'il, ou tout du moins un manque de clarté:

- l'effet placebo existe, est reconnu par la communauté scientifique même s'il n'est pas à ce jour expliqué. Il me semble que c'est important de le préciser car un des arguments chocs des homéopathes est: "ce n'est pas expliqué par la science donc ce n'est pas accepté" (souvent ponctué par "attendez que la mécanique quantique fasse des progrès", si si !). Le placebo n'est à ce jour pas expliqué, pourtant son effet est reconnu par la communauté scientifique, et même utilisé par des halopathes pour diminuer les doses de médicaments (attention, il n'est pas question d'homeopathie).

- l'homéopathie est considérée comme du charlatanisme, non pas parce qu'on n'explique pas son effet, mais parce que les essais cliniques effectués sur des produits homéopathiques démontrent que ses effets sont statistiquement équivalent à l'effet placebo.

Pour développer un peu: tout médicament, avant sa mise sur le marché, doit passer un test clinique, l'institut en charge de l'essai distribue 3 produits à des médecins / cliniciens:
- le produit à tester
- un produit dont on connait les effets (positifs) sur le syndrome qu'est sensé guérir le produit à tester
- un placebo: un produit sans principe actif
Les cliniciens ne savent pas quel produit il donne à leurs patients, ils répertorient les résultats "produit A sur patient X -> amélioration au bout de n jours". Ce point est important car l'effet placébo est une réalité, mais le biais d'apriori des cliniciens en est une également: il n'est pas question d'honnêteté, mais bien d'un travers humain qui est d'accentuer les signes de guérisons si on croit à priori au produit testé (ou à l'inverse à les minimiser lorsque l'on est sceptique). L'institut compile les résultats et en tire des conclusions.
Il se trouve que les essais cliniques effectués sur des produits homéopathiques ne donnent pas plus de résultats que collègue de test placebo, et nettement moins que le produit reconnu comme ayant des effets positifs. A tel point qu'en France, les produits homéopathiques sont dispensés d'essais cliniques!

De plus le principe premier de l'homéopathie n'est pas tant la dilution, mais plus la similitude, et la dilution en découle par nécessité: vous avez tel symptôme, ce produit est réputé pour donner ces mêmes symptômes, on vous refile une quantité infinitésimale de ce même produit, une sorte de vaccination quoi, et il vaut mieux pour le patient que la quantité d'arsenic (ou autre) soit infinitésimale... C'est pour ça que l'homéopathe vous questionne sur des choses annexes au problème pour lequel vous venez le consulter avant de prescrire. Et c'est d'ailleurs l'argument des homéopathes pour expliquer que l'homéopathie ne donne pas de bon résultat lors des essais cliniques... Mais alors, où est la cohérence de la publicité pour l'oscillo-coccinum?

Quelques points sur l'effet placebo:
- c'est bien un effet, on guérit plus vite en prenant un placébo que si on ne prend rien
- il a été démontré que la couleur de la gélule a un effet placébo: une pilule bleue contenant la même chose qu'une rouge aura plus d'effet (ou l'inverse je ne sais plus)
- il en va de même avec le prix, plus on paye cher son traitement, plus ses effets seront prononcés!
- il est souvent confondu avec le biais dont je parlais ci-dessus: si je donne un traitement à moi-même, un nourrisson, des chevaux etc... je serais tenté de voir des signes de guérisons, mais ça ne veut pas dire que l'effet placebo n'est pas "transitif", la personne/l'animal que je traite a conscience que je m'occupe de lui).

Ce dernier point est une bonne chose pour les homéopathes car leur manière personnaliser les entretiens avec leurs patients amplifie certainement l'effet placébo.

Pour approfondir ce sujet (et bien d'autres), outre le site de Broch déjà cité:
- le site de l'AFIS www.pseudo-sciences.org
- le site de médecin www.atoute.org
- www.quackwatch.com
- la revue www.prescrire.org très en pointe sur la pharmaco-vigilance
- la dernière avancé (à ma connaissance) sur l'effet placebo www.newscientist.com/article/mg21528812.300-evolution-could-explain-the-placebo-effect.html

Bonnes lectures

gravatar
Bipox a dit :

@tony : Je savais pas que les animaux étaient sujets au phénomène de placebo/nocebo. Par exemple: un animal qui sait que certaines baies sont toxiques, si on lui fait avaler des baies identiques mais non toxique il risque de se rendre malade?

Ce qui me turlupine dans cette histoire de placebo - je ne remets pas le principe en question - c'est la logique dans tout ça. Si le cerveau est capable de favoriser une guérison, pourquoi ne le fait-il pas systématiquement? De la même façon il peut rendre malade un être vivant ... sans raison.
Et la survie de l'espèce?

...

à moins que l'animal, sachant qu'il a mangé un aliment toxique (ou qui y ressemble), active ses mécanismes de défense, d'où des symptômes... mais alors quid du placebo? Bah, je crois que des recherches s'imposent^^

@Le Hollandais Volant : savais pas non plus. Mais ça peut aller encore plus loin: j'ai connu un type qui trimbalait avec lui une petite bouteille d'eau, une eau "informée" je crois. Il envoyait des ondes positives, ou il lui parlait je sais plus bien. Le fait est que son "placebo" lui coûtait moins cher que boiron...

@moi-même : "ma mère me prescrit de l'homéopathie". Oui oui. J'entretiens des rapports très professionnels avec ma mère.

gravatar
matt a dit :

Bonjour ...

Marche, marche pas ... je crois que la question n'est pas la.*

Techniquement, on peut prouver que les granules ne comportent que du sucre.

Les experiences montrent que ca marche ... tout du moins sur un certain nombre de personnes. Et puisqu'on peut prouver que ca ne fais pas de mal (a moins d'etre un dyabetique severe), pourquoi se passer d'une medecine douce ?

L'autre question qui me choque, c'est son prix ... Ce n'est que du sucre, et j'en trouve le prix excessif.

Bref, chaqu'un est libre de faire ce qu'il veut de sa santée, il faut juste arreter de nous prendre pour des abrutis en nous prometant un medicament miracle la ou il n'y a que du sucre et nous le vendre a un prix correspondant a sa composition.

gravatar
Siap11 a dit :

@matt :


il faut juste arreter de nous prendre pour des abrutis en nous prometant un medicament miracle



il ne me semble pas qu'ici comme ailleurs avoir lu et/ou entendu que l'homéopathie était le produit miracle.

gravatar
gcatapia a dit :

Personnellement j'ai été convaincu le jour où ma copine, qui est préparatrice en pharmacie, m'a dis qu'une cliente à qui elle avait conseillé une souche homéopathique était revenue contente et soulagée car ... son cheval allait beaucoup mieux. Même elle elle n'était pas convaincue quand elle lui a conseillé n'ayant jamais eu affaire a ce genre de cas. Je ne sais plus pourquoi le cheval ne devait pas prendre autre chose mais la seule solution restait l’homéopathie ou rien (peut être pour ne pas prétendre a un dopage après un contrôle à l'occasion d'une course de chevaux?)
Pour info elle a du adapter le traitement en fonction du poids bien sûr sinon ce n'aurait pas été un remède de cheval XD

gravatar
Nikki78 a dit :

@matt :
Effet Placebo = force du mental, ça marche , on est tous d'accord...
Que du sucre, donc ça ne devrait pas être aussi cher ? Le prix participe à l'effet Placebo. Gratuit, ca perd de son intérêt, on achète pas un principe actif mais une capacité à nous guérir.
Plus les psy sont chers , plus ils ont une capacité à résoudre des problèmes. Pour beaucoup de personnes l'effet serait le même que celui de la capacité d'écoute d'un pilier de bistro, pour le cout d'un petit noir.

gravatar
gcatapia a dit :

Expliques moi où est l'effet placebo pour un cheval.

gravatar
Siap11 a dit :

@tony : moi aussi j'aimerai bien comprendre l'effet placebo chez l'animal, surtout en lisant ceci:
dixit wiki: L'effet placebo existerait chez l'animal domestique par le biais du conditionnement et d'une modification de la relation maître-animal mais aucune étude scientifique ne l'a réellement prouvé. Il existerait également chez l'enfant et même le nourrisson14. Il semble avoir un rôle plus important chez l'enfant que chez l'adulte15.

mais en lisant ceci: La façon dont est donné un placebo à un patient a une incidence sur son effet.

Il semble que plus le coût du placebo est élevé pour le patient, plus l'effet placebo est important : 85 % des bénévoles du groupe ayant avalé un comprimé à 2,50 dollars notent une réduction de la douleur causée par des décharges électriques, contre seulement 61 % pour ceux ayant pris le même comprimé présenté en promotion9.

Le docteur en économie Dan Ariely explique suite à cette étude qu'il a dirigé que « le prix n'est qu'une des variables du marché, au même titre que l'emballage ou la marque, qui peuvent accentuer l'effet placebo ».
Jean-François Bergmann, spécialiste de thérapeutique à l'hôpital Lariboisière, à Paris avance que « la façon dont un médicament est donné participe pleinement à l'effet pharmacologique. Il doit l'être avec conviction »10.

Il est possible de modifier les doses en fonction des effets observés.


Je pense quand disant à ton cheval que son traitement t'a coûté un bras - montre lui le ticket carte bleue il n'est pas sensé te croire -, de lui présenter dans un beau pilulier en chialant que c'est le dernier médicament possible avant la transformation en steak haché .... bin ça doit marché !!!

ceci est de l'humour bien sûr ;-)

gravatar
blurk a dit :

Mais alors, s'il existe des produits dopants sous forme homéopathique, plus moyen de les détecter lors d'un contrôle ?
Si ça marche sur les chevaux, on va parier sur des molécules pour gagner au quinté+ ?

gravatar
tony a dit :

@Siap11 :

Tu trouveras des exemples sur le net des expériences réalisées sur les rats, dans les années 60-70 si je me souviens bien.

gravatar
Siap11 a dit :

@tony :

tout ce que j'ai pu trouver à l'heure actuelle, c'est qu'aucune étude scientifique n'a pu prouver l'effet placebo chez l'animal.

Mais j'ai trouvé aussi au cours de mes nombreuses recherches sur le sujet - je remercie au passage Timo pour celui-ci, cela m'a permis d'en apprendre un peu plus et certainement de dormir moins con ce soir- que certains médicaments homéopathiques faisaient parti de la liste anti-dopage de l'UCI - Union Cycliste Internationale-.

Comme dirait Richard: " On vous aurait menti à l'issue de votre plein grès .... il n'y aurait pas que du sucre là dedans"

Céphyl®, pas si homéopathique que ça !

Dixit Richard Virenque dans son livre:

. II : "J'ai été questionné sur l'usage que je faisais du Céphyl (R). Le Céphyl (R) est un anti-douleur homéopathique".

Pas si homéopathique que cela. En effet, ce médicament contient bel et bien des substances allopathiques comme il est rappelé sur le site Paracelse, que l'on peut supposer digne de foi puisqu'il est géré par l'Unité de Toxicologie Clinique et Centre Anti-Poisons du CHU de Grenoble.
Qui plus est, le Céphyl® fait partie de la liste indicative des spécialités pharmaceutiques françaises contenant des substances dopantes (www.fair-play.org). Cette même liste est publiée dans Tout savoir sur le dopage par le Docteur Michel Bourgat. Ce même Docteur Bourgat dont Richard Virenque salue "l'objectivité sans faille" à la page 144.
Le Céphyl® contient notamment de la caféine et de la Strychnine, tous deux de la classe des stimulants (www.dopage.com).
Dans son jugement du 26/5/2000, la 17ème chambre du tribunal correctionnel de Paris rappelle que le Céphyl® "peut (...), par son action fluidifiante, constituer un produit faussant les contrôles antidopage".

Dans la composition rappelée par Richard Virenque, la Strychnine a été oubliée...
Dommage que le coureur oublie de répondre dans son livre à la question : quel usage fait-il du Céphyl® ?

Nous sommes bien en train de parler d'homéopathie, puisque toutes mes recherches sur ce médicament m'ont amené à la même conclusion: il fait parti des médicament homéopathique, vendu par boiron. Depuis quand le sucre supposé être dans ces cachets est un produit dopant?

gravatar
gcatapia a dit :

Pour répondre à ta dernière question, l’amalgame vient de la mauvaise interprétation de la phrase où j'ai écris que la propriétaire du cheval pourrait avoir donné de l'homéopathie pour ne pas par la suite être accusée de dopage (un autre médicament peut avoir des effets bénéfiques donc dopants. Ex: l'EPO qui à la base était utilisé contre l'anémie: http://www.irbms.com/epo-erythropoietine). L'homéopathie ne provoque pas d'autres effets bénéfiques que de soigner les pathologies, je ne crois pas donc qu'on puisse l'utiliser comme dopant.

gravatar
djrom a dit :

Je vais apporter ma pierre a l’édifice...

Janvier 2011, je tombe subitement dans le coma atteint par une méningite méningocoque grave car diagnostiquée tardivement.

Je suis diagnostiqué en 12h, sombre dans le coma en 8, et étant allergique au seul antibiotique, ma mort cérébrale est prononcée le 4 Janvier 2011.

L’Homéopathie fait que je peux écrire aujourd'hui ce commentaire. Et le placebo demande une conscience de l'individu lors de la prise (Ce que je n'avais pas).

Je n'ai aucune séquelle. Ce qui est miraculeux pour mon cas. (Et cartésien que je suis, je n'ai jamais pris d'antibiotique de ma vie)



@hollandaisvolant

Une certaine prise de recul et une objectivité dans l'analyse sont pour moi essentielles quand on traite ce genre de sujet.
J'aime beaucoup ce que tu fais, mais les avis d'un homéopathe et d'un allopathe aguerri aurait été plus judicieuse.

Le pompon reste le coup du "Remboursement de la sécu" alors que ta part d'investissement dans ce remboursement ne représente que la moitié du cout de l’énergie nécessaire pour écrire ce post.

gravatar
tony a dit :

@Siap11 :

Le conditionnement répondant (Pavlov) fonctionne chez l'animal donc le placebo. Le conditionnement opérant c'est autre chose.

gravatar
tony a dit :

@djrom :

> Et le placebo demande une conscience de l'individu lors de la prise

Faux

gravatar
Siap11 a dit :

@gcatapia :

il n'y a pas de confusion, j'avais bien compris ;-)
D'après l' AFLD ( Agence française de lutte contre le dopage ) il existe 2 grandes familles de produits dopants:
Les médicaments ou procédés permettant d’accroître les capacités intrinsèques du sportif et ceux permettant de masquer la prise de ces médicaments ou de ces procédés.

Dans les 2 cas, ces produits ou procédés sont considéré comme dopant.


.

gravatar
djrom a dit :

@tony :

Ah ?

Donc la physiologie et la psychologie ne dépendent d'aucun réseau neuronal ?

gravatar
Siap11 a dit :

@tony :


Waouhhhhhh quel raccourcis entre le réflexe de Pavlov et l'effet placebo.

Je vais prendre le même raccourcis que toi. Mon cheval est malade, tous les jours je lui donne une carotte en lui disant qu'il ira mieux. Au bout de 8 jour:

il est vivant je viens de prouver le réflexe Pavlov
Il crève, l'effet placebo n'a pas fonctionné

gravatar
tony a dit :

@djrom :

> Donc la physiologie et la psychologie ne dépendent d'aucun réseau neuronal ?

Pour résumé:
"Beaucoup de gens croient que dans l'effet placebo, « tout est dans la tête », ce qui n'est pas vrai, tout comme les réponses physiologiques à ce que des sujets supposent être de l'alcool ou une substance active n'existeraient que dans leur tête. On peut être conditionné « à répondre aux placebos par des administrations répétées de substances actives » (Bausell 2007 : 132)." [http://www.sceptiques.qc.ca/dictionnaire/conditioning.html]

Disons que le placebo, c'est bien plus compliqué que notre 1ère impression sur le comment ça fonctionne. Il y a vraiment une tonne de publi sur le sujet.

Chez l'animal on note un effet d'environ 30%, donc tout médoc qui a une efficacité de ce niveau (genre antihistaminique chez le chien e.g.), ne devrait pas être prescrit.

gravatar
tony a dit :

@Siap11 :

> Waouhhhhhh quel raccourcis entre le réflexe de Pavlov et l'effet placebo.

Siap11, le conditionnement répondant est la première explication de l’effet Placebo.

gravatar
Siap11 a dit :

@tony :

Tony, je viens d'avoir une discussion avec un psy, il vient de m'expliquer rapidement le rôle du réflexe de Pavlov dans le processus de l'effet placebo chez l'adulte.
Même si il est plus nuancé chez l'animal, il vient à quelques mots prêt reprendre tes écrits:


"Beaucoup de gens croient que dans l'effet placebo, « tout est dans la tête », ce qui n'est pas vrai, tout comme les réponses physiologiques à ce que des sujets supposent être de l'alcool ou une substance active n'existeraient que dans leur tête. On peut être conditionné « à répondre aux placebos par des administrations répétées de substances actives » (Bausell 2007 : 132)." [http://www.sceptiques.qc.ca/dictionnaire/conditioning.html]

Disons que le placebo, c'est bien plus compliqué que notre 1ère impression sur le comment ça fonctionne. Il y a vraiment une tonne de publi sur le sujet.



;-)

gravatar
callas39 a dit :

Juste pour te signaler qu'on ne dit pas masse solaire, mais masse molaire!
Voilà ;)

gravatar
djrom a dit :

@tony :


Ca ne répond pas a ma question ( et ca la botte meme en touche... )
...

Donc quelqu'un en état de mort cerebrale ne peut être soigné que par allopathie ?

gravatar
Julien et Nel a dit :

Et tu prend des pilules pour arriver à suivre tous les commentaires ? :D

gravatar
djrom a dit :

La conscience et la subconscience n'existent plus dans un etat neuronal nul.

Donc ni nocebo, ni placebo.

gravatar
Chlore a dit :

En France nous sommes les plus grands consommateurs de medoc homéopathiques, et le plus grand labo est français ...
Pourquoi ces medocs sont remboursés par la sécu ?
Mon coté parano tilte en voyant de genre de coïncidence. (lobbying, gros sous ...)

Un reportage est passé sur Arte, il y a qqs années sur la mémoire de l'eau.
Très intéressant.
Le chercheur, Jacques Benveniste, qui a montré cette découverte était sous contrat avec ce fameux laboratoire.
James Randi ( un démystificateur des pseudo-science) a fait refaire l’expérience en double aveugle : résultat, la mémoire de l'eau n'a pas été prouvée.
Il y a toujours un prix de 1 millions de dollars pour celui ou celle qui arrivera a prouver ce phénomène.

gravatar
alz a dit :

Oula, attention c'est un sujet qui porte sur une croyance, c'est un sujet sensible !

D'abord à ceux qui utilisent le terme "allopathe" : c'est un terme qui ne veut rien dire, inventé par les homéopathes qui se trouvait stigmatisés par leur dénomination, et jaloux de ne pas pouvoir utiliser le terme médecin, et on voulut ainsi replacer les vrais médecins au même niveau.

Et puis j'aime beaucoup les "témoignages", mais les gens oublient une chose importante : l'exception n'est pas la règle.
Ce n'est pas parce que ça a eu l'air de fonctionner pour vous que ça fonctionne vraiment, il y a des coïncidences, des choses inconnues qui se passent parfois. Autrefois on disait que c'était des "miracles" en invoquant la foi, aujourd'hui c'est l'homéopathie ^^

Tiens je me demande, finalement puisque c'est une histoire de trucs dilués, et puisque tout finit par s'y retrouver:
est-ce que boire de l'eau de mer ne suffit pas à s'immuniser contre toute les maladies ?
Ou alors ce n'est pas assez dilué ? ^^

gravatar
djrom a dit :

@alz :

Oui le mot a été inventé par des homéopathes. Mais il veut dire quelque chose :-)

C'est quand même dingue que certains ici prennent de haut certaines "Croyances", docteurs en sciences qu'ils sont.

La mémoire de l'eau, ce n'est pas un illuminé qui sort ça de son chapeau en même temps que le moteur a eau...
Ça reste un prix Nobel de médecine (Ce que vous êtes tous, apparemment), qui a "seulement" découvert le VIH du SIDA.



Pour le reste, je vous invite aux différents services des grands brulés en Ile-de-France. Des médecins homéopathes soignent chaque jour, croyance ou pas.

Allez expliquer ça aux 250 000 homéopathes en Inde.

gravatar
alz a dit :

Pour le terme "allopathie" je vous invite à consulter Wikipédia.
"Le terme « allopathie » (du grec ἄλλος, állos, « autre », « différent » et πάϑος, páthos, « souffrance » ) est un concept utilisé par les homéopathes et désignant un ensemble de pratiques thérapeutiques ne reposant pas sur le principe de l'homéopathie, voire, pour certains, la médecine dans son ensemble."
Voilà ce que ça veut dire : c'est méprisant voir insultant pour la médecine traditionnelle.
(utilisation de l'argument "vous vous trompez mais je ne citerais pas de source pour ne pas être pris à mon propre piège" : -1pt)

D'abord il ne s'agit pas de "prendre de haut", mais avec objectivité.
Ça fait quel effet d'être jugé objectivement pour une fois ?
(utilisation de l'argument "bouh vous êtes méchant" : -1pt)

Et ce n'est pas parce qu'on est prix Nobel de médecine qu'on ne peut pas dire/faire de connerie. En ce qui concerne la mémoire de l'eau, c'est une monumentale connerie.
Qu'il ai "découvert" le sida ou n'importe quoi d'autre.
(utilisation de l'argument d'autorité : -1 pt)

Et des millions de personnes se trompent tout les jours en occultant le fait que l'homéopathie soigne par effet placébo. (Tout comme des milliards pense que Mcdo est un restaurant)
(utilisation de l'argument de la masse: -1pt)

Bref, en dehors de toutes preuves scientifiques acceptées de tous, l'homéopathie est une croyance.

Ouf, j'ai corrigé quelque chose de mauvais sur Internet.

AlZorro :)

gravatar
Erik a dit :

La discussion sur l'homéopathie ça me rappelle cette blague souvent répétée par Slavoj Zizek :

Niels Bohr, célèbre physicien, sortit de sa maison pour accueillir un ami. Voyant un fer à cheval au-dessus de la porte d'entrée, l'ami s'exclama : "Toi, un célèbre physicien, tu crois à ces superstitions?"

Et Niels Bohr de répondre: "Bien sûr que non ! mais quelqu'un m'a dit qu'on n'a pas besoin d'y croire pour que ça marche".

gravatar
homéopathie a dit :

C'est bien vrai qu'il est assez étonnant de voir ces médicaments sans principe actif fonctionné, mais pourtant c'est la réalité!

Jess

gravatar
Djulaie a dit :

@Test :

Bonjour,

C'est quand tu as pris de l'oscillococcinum que tes verrues sont parties? car pour ma part, je viens de prendre 2 doses d'oscillococcinum en prevention pour l'hiver et mes verrues planes me grattent depuis et sont toutes rouges, j'ai l'impression qu'elle partent?

Les commentaires sont fermés pour cet article