mais.jpg La news est sortie il y a tout juste quelques heures : une étude montre la toxicité des OGM. Pas juste des maux de tête, non une vrai toxicité, avec des tumeurs graves…

Que ce soit vrai, sûrement que oui, peut-être que non.

Mais c’est d’avantage sur les conditions de travail des chercheurs que je veux revenir : les chercheurs ont dû faire leurs recherches de façon clandestine : pas de conversions téléphones, emails chiffrés, les semences OGM ont été récupérées dans le plus grand secret depuis le Canada, etc. Ils ont même publié des études bidons entre temps pour ne pas se faire remarquer.
Le financement provient de Carrefour et d’Auchan, des chaînes de distribution Françaises, qui ne veulent pas une nouvelle crise alimentaire depuis la vache folle.

Tout ce secret pour quoi ?
Pour éviter les pressions des puissants industriels, du géant américain Monsanto notamment (qui fait pression sur l’UE pour vendre ses semences en Europe depuis des années), et des politiques. Voilà où en sont rendus la puissance des lobbies. Oh, ça existe depuis bien longtemps, mais là ça se montre au grand jour.

image de Zenith Phuong

14 commentaires

gravatar
jfgg a dit :

J'entend parler de grandes multinationales qui "font pression" partout dans le monde, États étant principalement touchés. Mais qu'entends-tu par "pressions" ? Un genre de pot de vin ou quelque chose comme ça ? Parce qu'une entreprise, fusse-t-elle riche et puissante ne peut s'impliquer dans les affaires de l'État, surtout en Europe. Pour les OGM tant mieux, j'espère ne plus être nourri par cette m*rde.

gravatar
qwerty a dit :

les ogm servent à rien, la nature s'adapte. C'est le jeu du chat et la souris de toute façon.

gravatar
Mattéo a dit :

@jfgg :

"Parce qu'une entreprise, fusse-t-elle riche et puissante ne peut s'impliquer dans les affaires de l'État, surtout en Europe."

-> Je ne suis pas d'accord... Jamais le gouvernement n'aurai instauré une loi comme hadopi si les grands des médias n'avaient pas fait pression :) (universal, au pif...).

gravatar
wam a dit :

@jfgg :
Tu plaisantes ? Une entreprise ne peut pas s’immiscer dans les affaires de l'État ?
C'est pourtant ce qu'on voit tout souvent depuis des années.

Ça s'appel notamment le lobbyisme. Comme dis plus haut Hadopi est un très bon exemple.

Je pense aussi à Goldman Sacks qui place ses agents à des postes à responsabilité dans différents postes institutionnels (présidence de l'Italie, présidence de la BCE etc.).

Si ça ça ne s'appel pas s'immiscer dans les affaires de l'État ! Et ce ne sont que quelques exemples.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Sbgodin : Mouais, hoax ou pas hoax, pour le moment c’est à celui qui criera le plus fort.

Il faut bien voir aussi que l’étude a été menée dans des conditions de clandestinité avec beaucoup moins d’argent que les contres-études qui vont suivre d’ici quelques semaines.

Et quand à dire que l’auteur de l’étude est critiqué dans son propre domaine, c’est un peu le cas de tout le monde dans un domaine, surtout un domaine très controversé.

J’attends à voir, perso, même si biologiquement, je ne vois comment un changement de séquence dans l’ADN peut avoir de tels effets… Mais le résultat semble bien là :/

gravatar
awikatchikaen a dit :

@Le Hollandais Volant : Tout simplement parke ce n'est pas un simple changement de séquence. En résumé, pour insérer un gène on bombarde plein de cellule cible avec plein de protéine transportant le gène a insérer (la protéine sert a casser la cellule pour arriver à entrer à l'intérieur). et ensuite on garde les cellules qui ont eu le gêne inséré. Mais on ne s'inquiète pas des effets de bords et des autres gênes qui auraient pu muter...

C'est comme si pour détruire le mur intérieur d'une maison, on jetait quelques grenades par les fenêtres en s’arrêtant quand le mur désiré est tombé. Le résultat est là, mais on peut pas dire que la maison sera stable...

gravatar
jfgg a dit :

@Mattéo : Désolé, erreur de frappe, je voulais dire : "Parce qu'une entreprise, fusse-t-elle riche et puissante ne doit pas s'impliquer sur les affaires de l'État, surtout en Europe." Tout comme autrefois avec la séparation des pouvoirs exécutifs, législatifs et judiciaires, il doit y avoir une séparation entre la politique et la finance. Il devraient aussi mettre des lois en place interdisant aux grands groupes de grossir davantage, Monsanto est en 1ère ligne pour moi.

@sil : Exact, les lobbies. Mais je ne comprends toujours pas comment des Lobbies genre celui de la musique peut faire voter des lois immorales et nuisibles. Je ne vois que le pot de vin. Les politiques doivent un moment dire : "Mais bordel qui est-ce qui commande ici", c'est à ça dont je veux en venir. "Nous représentons le peuple, alors laissez nous travailler et aller compter votre argent sale". Voici ce à quoi ça ressemble chez nos députés européens.
http://www.youtube.com/watch?v=IUzBLBz2Ny8

Il sera impossible d'éviter les corruptions et l'enrichissement personnel car c'est le propre de l'Homme. Une solution ? J'ai vu un reportage dans lequel il est dit que 0,05% de taxes sur les bénéfices des marchés financiers et places boursières suffiraient à en théorie éradiquer la famine dans le monde.

gravatar
Erwann a dit :

J'ai un vrai souci avec les "OGM" et ... les médias !!!

- Il n'existe pas UN seul et unique type d'OGM.
- Il n'y a pas UN seul type de manipulation du génome d'un organisme.
- Il n'y a pas QUE des méchants industriels cupides.

La réalité est beaucoup plus complexe et les médias contribuent largement à la désinformation pour faire toujours plus d'argent.
Aujourd'hui, il est plus facile de faire un procès pour atteinte à la vie privée ou pour diffamation que pour faire corriger des mensonges et des fausses "vérités" scientifiques.

Soyons clairs: les OGM commencent par le croisement des espèces, ce que l'humanité a commencé à faire dès que nos ancêtres se sont sédentarisés. Les lois de Mendel décrivent le processus de croisement et d'hybridation.

Je suis fondamentalement opposé au "grand n'importe quoi" engendré par des entreprises sans scrupules qui introduisent des gènes de résistance à des produits artificiels tels que les herbicides. C'est tout à la fois dangereux et amoral.

En revanche, je comprends que l'on essaie d'améliorer une espèce par croisement et hybridation, fusse en faisant appel au génie génétique. La condition d'une telle démarche étant que l'on fasse de vraies études de toxicité et d'impact.

Pourquoi l'industrie pharmaceutique - si souvent critiquée - doit-elle satisfaire à des exigences très coûteuses concernant les études cliniques, tandis que l'industrie agroalimentaire peut faire n'importe quoi au nom de la "liberté" d'entreprendre et du "libre échange" ?
Cela est vrai tout autant pour les semences que pour les "aliments" énergétiques et autres additifs.

Le prix du médicament est toujours décrié, mais je pense que la sécurité du médicament est largement meilleur, même si elle n'est pas parfaite (loin s'en faut), que la sécurité des aliments tant pour le consommateur que pour l'environnement.

Les mensonges et les non-vérités propagés par les médias me fatiguent et m'inquiètent tout autant que les contre-vérités et omissions promues par des industriels sans morale et des scientifiques peu honnêtes.

gravatar
Exvander (da Kitteh) a dit :

Je veux pas dire, mais je suis pour le principe des OGMs, bon apres, faut que la recherche avance si les OGMs sont pas au point. Mais si les scientifiques savaient ce qu'ils faisaient ils pourraient sauver l'afrique de la famine, en creant des plantes necessitant peu d'eau etc...


Désolé si quelcun l'a déja dit, mais les discusions style argue/troll etc... quand ca devient trops long... ; ... didnt read.

gravatar
Cagoule a dit :

Qu'une chose soit bien clair : les OGM existent depuis la nuit des temps. On en bouffe sans arrêt et on en bouffera de plus en plus. C'est pas une fraise croisé avec un poisson qui va nous rendre malade.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Cagoule : c’est pas si simple.
Le fait de modifier le génome d’un être vivant, c’est comme modifier un programme informatique : son comportement change.
L’être vivant peut très bien se mettre à produire des toxines.

De plus, concevoir un OGM signifie produire une graine « nouvelle » et la faire pousser ensuite. Le programme génétique étant modifié, on ne peut prévoir ce que la descendance de la plante va produire en tant que mutations. Là aussi, il est possible que certaines produisent des toxines.

Actuellement, Obama a autorisé Monsato à faire ce qu’il voulait : ils peuvent déjà outrepasser tout ce que la loi interdisait sur ce plan… C’est bien moche.

Les commentaires sont fermés pour cet article