censored vituvia

L’ACTA, INDECT et tous les autres traités et lois liberticides montrent une chose : la liberté d’expression sur Internet n’est pas la bienvenue, même dans nos pays « libres ».
En fait, la liberté sur Internet n’est même pas innée au yeux des gouvernements, et il faut que ça change : la liberté doit être la norme, pas l’exception, y compris en ligne.

Rappelons-nous ceci, en 1948 : la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, signée par un grand nombre de pays dont la France et faisant partie de la constitution :

Article 19
Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

Soixante ans plus tard, Internet permet de chercher, recevoir, répandre les idées et les informations, sans frontières.
Le « quelque moyen d'expression que ce soit » qui permet à quiconque de « chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées » est devenu une réalité.

Si la TV, les journaux et la radio étaient des moyens de recevoir l’information et sont restés sous la coupe des gouvernements durant quelques décennies, l’Internet ne l’est pas ! Internet permet de lire, mais aussi d’écrire. Et c’est cela qui gène les gouvernements : c’est un médium hors de leurs contrôle. Internet est fait par les internautes, tous les internautes, les gens contents, mais aussi les gens mécontents.

Les lois comme ACTA, SOPA, LOPSSI, ARJEL et tout le reste sont là pour nos empêcher de continuer à parler au monde entier, à coup de coupure du net pour des prétextes débiles, à censurer tout et n’importe quoi (merci, par exemple, Facebook de censurer gratuitement le peuple qui gueule contre Mac Do).

C’est donc aux internautes de s’organiser, de partager tant que c’est encore possible et autant que possible des informations qui permettent de faire face à ces gouvernements et à ces entreprises.

Voici quelques liens.
Ils expliquent comment construire un internet plus libre et indépendant, comment faire face à un site qui est censuré, comment utiliser les technologies qui sont de plus en plus simples pour rester anonyme même si on a rien à cacher et pour pouvoir accéder à l’information quand on nous l’interdit :

N’oubliez pas : partagez les liens, astuces, infos, tutos partout : que ce soit sur un blog, sur youtube, sur facebook, sur twitter, à l’oral, sur papier ou dans un bouquin… Le but est que tout le monde apprenne, que l’information et la technique se propagent !

Et il y a toujours les Piratebox, pour partager des données, infos, fichiers sans compter ni s’embêter.

image de Mr Enjoy

21 commentaires

gravatar
Eijebong a dit :

Merci pour proxy.org je connaissais pas... Ça m'aurait pourtant bien servi cette année a l'école ^^

gravatar
khrogos a dit :

c'est toujours utile un rappel. ça me fais penser que quand j'aurais reçu mon salaire, faudra que je fasse un petit dont à la quadrature et à EFF.

gravatar
Pascal a dit :

Une bouffée de rappel de nos libertés dont Internet n'est pas de trop avec un gouvernement dont les méthodes ne nous rappele que trop bien celles du précédent. Un exemple, la fusion CSA / ARCEP. Nos politiques dont l'oreille penche toujours du coté des lobbys n'ont toujours pas digérés la venue de FREE MOBILE. L'autoblog est en place chez moi, dont le holandaisvoant.

PS : Je vois que cette fois, tu n'as pas oublié, l'ARJEL, cette fois :p

gravatar
qwerty a dit :

merci ! sinon pour le proxy, hébergé sur un compte fiable. à noté que proxy.org est bloqué à mon lycée !

gravatar
klop a dit :

Je suis assez d'accord sur le partage de tutoriels, la création de texte par les internautes, bien que je trouve le début du texte assez naïf.


Et il y a toujours les Piratebox, pour partager des données, infos, fichiers sans compter ni s’embêter.



Ah la la, ça revient toujours...

Il ne faut pas confondre partage de l'information, liberté d'échanger des idées et le piratage de logicels/musiques/vidéos/textes protégés... D'un côté, il s'agit de culture, de l'autre de loisirs.

Echanger, c'est bien mais voler les autres... Si "ne fait pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu'il te fasse" te parle, tu n'accepterais pas qu'on te vole tes réalisations, ton travail, par lequel tu vis. Mais travailles-tu ?

Un modèle économique ne peut pas fonctionner ainsi, si les gens se servent, autant abandonner la création.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@klop : je dois être le seul donc à avoir fait de nombreux dons à des sites proposant du contenu gratuitement... Quand on découvre quelque chose de nouveau, musique, film, bd ou autre, on veut en savoir plus et c'est ça après qui passe par l'achat d'un disque ou d'un dvd.

Si j'aime télécharger parfois un peu de tout et de rien, y compris prendre 5Go de musique sur l'ordi d'un ami c'est surtout pour découvrir, même si je sais que dans ces 5Go il y 4,9Go de truc que j'effacerais directement. Parce que la radio ne nous propose que de la musique déjà connue de tous. On a aucun autre moyen de decouvrir facilement quelque chose de cool parmis des millions d'artistes dans le monde que le bouche à orreile ou le disque dur à clé usb.
Parmi tous les disques que j'ai pu acheter, en cd ou en ligne, il n'y aurait rien si je n'avais pas pu decouvrir illégalement chez un pote ou sur YouTube.
Et non, je vais pas dépenser 20€ pour un cd dont je ne suis pas sur que ça en vaille la peine, je préfère télécharger un album pour voir avant ce qu'il vaut, et acheter les autres ensuite.

C'est ça que les majors ne comprennent pas : on est pas des voleurs. Et mettre à disposition c'est avant tout faire de la publicité. Y compris utiliser une musique dans une vidéo sur YouTube par exemple.


(ok, celui qui télécharge Windows + keygen n'est pas vraiment comme ça...)

gravatar
klop a dit :

C'est sur qu'acheter sans connaître, c'est pas évident. M'enfin, y'a quand même pas mal de moyens légaux et pas chers (voire gratuits) de découvrir la musique.

Et si tu aimes les 1% de musiques d'un ami, ben le groupe concerné perd malgré tout une vente : si tu as gratuitement de la musique, tu vas pas aller acheter l'album ! Ni forcément aller les voir en concert.
Donc, au final, tu ne payes plus rien (tant mieux pour toi) mais ce sont les créatifs qui sont lésés.

Je considère pour ma part que tout travail mérite salaire. Chacun sa vision des choses, mais j'ai ma conscience pour moi.

Si :
- tu trouves ça bien de te servir dans le travail des autres
- ta femme/ta copine trouve ça normal et ne te le reproche pas
- tes amis ne sont pas gênés que tu leur offres à Noël des DVD gravés de trucs pris sur Internet (je connais quelqu'un qui le fait)
- tu préfères télécharger des jeux/cracker ta console parce que les jeux neufs sont trop chers alors qu'on trouve des jeux d'occase à moins de 5 euros
et bien, je dirai que tout roule.
Moi, je ne pourrais pas.

gravatar
divers a dit :

Un peu de réflexion pour @klop, qui semble ne raisonner que par rapport aux "œuvres" commerciales des majors.
http://artlibre.org/

gravatar
divers a dit :

Félicitations à Timo pour ce nécessaire petit panorama de rappel sur la sécurité et l'anonymat.
Puis-je me permettre de mettre quelques liens complémentaires, plus ou moins en vrac ?
- Guide d’autodéfense numérique
https://guide.boum.org/
- Glasnost: Test if your ISP is shaping your traffic
https://broadband.mpi-sws.org/transparency/glasnost.php

- un article très bien documenté pour le contexte avec de nombreux liens, de Manach : "Gorge profonde: le mode d’emploi"

- Defense: Se rendre anonyme sur internet(1ère partie)
https://scientifix.wordpress.com/2010/01/22/defense-se-rendre-anonyme-sur-internet1ere-partie/

- Et forcément, Télécomix (les pirates du rapport Bockel fait pour le Sénat !) :
https://cryptoanarchy.org/wiki/Main_Page

gravatar
divers a dit :

@divers :
oups.. excusez pour l'erreur de manip qui fait que les urls sont barrées au lieu d'être actives (confusioned) vite, un café...

EDIT de Timo : c’est corrigé :p

gravatar
Gilles a dit :

@Le Hollandais Volant : Ça fait un bail que les Windows piratés ne marchent plus aux keygens :p (je sors).
Faut pas prendre MS pour des incompétents ;)

gravatar
klop a dit :

@divers : J'ai regardé les dernières "oeuvres" proposées.
Ben, c'est quand même invendable. Y'a pas de client, donc pas de marché alors autant l'offrir en effet...

gravatar
divers a dit :

@klop :
C'était plus pour les explications que pour les œuvres. Mais bon, chacun ses goûts par ailleurs... selon le formatage de ses yeux et ses oreilles (sans malice).
Pour des œuvres sympas, les sites ne manquent pas dans tous les domaines, comme vimeo pour les vidéos ou Jamendo pour la musique, etc..
maintenant, c'est sûr, faut pas y chercher le dernier James Bond ou Britney Spears, hein.

gravatar
Baronsed a dit :

klop : bullshit habituel des gens qui n'ont pas (encore ?) bien exploré le sujet.
- le libre n'est pas le tout gratuit. On peut très légitimement faire de l'argent avec les logiciels libres (cf. redhat)

Pareil pour l'art. L'informatique rend caduque l'application habituelle du copyright. Il faut changer de méthode ; tu n'arrêteras pas internet.
Le concert n'est pas la promotion de l'album (c'est même le futur de la rémunération), c'est une prestation à part entière.


Ce discours est celui des majors, qui se fichent du téléchargement. C'est un très bon prétexte pour des lois fascistes, hadopi et consorts. Rien de plus.

Lorsque tout le personnel a été payé et largement assez de bénéfices engrangés, il va falloir m'expliquer ce qui justifie le statut de rentier.
Et si tu crois que ton argent rémunère bien les auteurs, tu te fous le doigt dans l'œil. Sauf pour ceux qui sont déjà riches.

Et les entrées au cinéma n'ont pas été aussi hautes depuis longtemps.

"Mais comprenez, à ce rythme, les dirigeants ne seraient plus rémunérés que 10k € par mois !" Pauv' petit bout d'chou :-{

gravatar
Baronsed a dit :

J'ajoute que cette idée de marquer à tout prix son territoire, à coups de procès aux chefs d'accusation dignes d'une classe de maternelle pour empêcher les gens de copier ou d'imiter, est (outre une pure hypocrisie), très récente.
La culture, c'EST la copie.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Baronsed : +1
La lecture n'est qu'une copie dans l'esprit du lecteur aussi, apres tout.

Une image de xkcd.com marque bien ça : le gars sort de la bibliothèque après avoir lu des choses et le detecteur antivol sonne, parce que sa tête est remplie.

(m'enfin c'est un peu ce qui se passe quand ceux qui fredonnent une chanson se voient attaqués en justice...)

Les commentaires sont fermés pour cet article