How I learned English

Mardi 12 juin 2012

Assez régulièrement je trouve cette image sur le net :

how i learned english

Je suis parfaitement d’accord : ce que je sais de l’anglais ne vient en grande partie pas de mes cours d’anglais à l’école.
J’ai commencé l’anglais à l’école à l’école primaire : apprendre l’alphabet, l’heure, la date, etc. Mais à l’époque je jouais déjà à Pokémon Jaune en anglais (le jeu est essentiellement textuel, et les personnages parlent beaucoup).

Si je n’ai pas tout compris, c’est surtout après que certains mots sont très vite restés et revenus en mémoire, quand j’ai joué à Pokémon en français :D.

Au collège, c’est en bonne partie à ça que j’ai dû mes bonnes notes en anglais : le vocabulaire déjà acquis et mes connaissances en néerlandais.

Au lycée j’étais dans les derniers de la classe vu qu’on ne faisait que des récitations de verbes irréguliers (et que d’une je déteste ça, et de deux j’ai pas une bonne mémoire)… Mais c’est à ce moment que je me suis mis à regarder des séries TV en anglais. Pokémon, au début (oui, je dois énormément à pokémon).
Maintenant je regarde tout en anglais : films, séries, jeux, sites web, vidéos, musique, livres… Et je comprends pratiquement tout.

Là où je veux en venir, c’est que quand les profs disent que voir des films ou séries en anglais ça aide : je confirme, ça aide vraiment.
Il suffit d’avoir les bases en vocabulaire (niveau collège est suffisant je pense), et la compréhension vient peu à peu, ainsi que le vocabulaire manquant.

Je ne pense pas que ça dispense d’aller en cours. Mais entre celui qui à des bonnes notes sur le papier et celui qui regarde tous les films en VO et qui comprend, demandez-vous lequel serait le plus apte à se débrouiller seul dans un pays anglophone. Et c’est sûrement plus utile que de savoir réciter 600 verbes irréguliers par cœur.

Si j’avais un conseil à donner : débutez par regarder des dessins animés : le langage est souvent simple et ça ne parle pas trop vite. Ne laissez jamais tomber et continuez : peu à peu vous verrez, vous commencerez à comprendre (il faut évidemment y passer au moins une ou deux heures par semaine).
Ensuite, regardez en anglais les films que vous connaissez presque par cœur en français, enfin, si vous vous sentez à l’aise, regardez les séries ou films nouveaux pour vous.

Je trouve que la méthode d’apprentissage des langues à l’école est mal foutue de ce côté. Il n’y a pas assez de compréhension orale. Il faut dire que le système français n’est pas non plus propice à ça : en Hollande, les films, séries, shows sont sous en VO sous-titrés à la télé. Ça doit jouer beaucoup (mais j’ai pas profité de ça perso).

Maintenant, je me remets même à l’allemand (que j’ai un peu abandonné depuis le lycée), avec les épisodes de Détective Conan. Histoire de ne pas perdre et juste dans le but de comprendre la langue (peu importe la grammaire, ça viendra après).

(Oui je sais, je me reconnais ici comme le bilingue…)

Armageddon : #

J'ajouterais que le contact direct avec les personnes qui parlent la langue étudiée est de loin la meilleure façon.. mais que ça n'est évidement pas toujours évident de procéder comme ça.

Et sinon, tu es un grand malade ! Détective Conan en allemand... franchement ;D

Tommy : #

Très bon article. Je suis tout à fait d'accord.

Je me souviens de mes premiers questionnements sur des mots Anglais, sur la démo de Warcraft 2, alors que j'étais seulement en CM1 : que veut donc dire "Stand Ground" ? J'avais déjà assimilé le vocabulaire de base à l'époque (Move, Attack, Stop, New game, Save, Load, ...

Par la suite, ce sont surtout les jeux vidéos qui m'ont aidé à améliorer mon anglais, puis la musique (quand je m'amusais à apprendre par coeur du Eminem ou du Linkin Park) et les séries en VOST.
En quelques années de ce régime, je suis devenu le meilleur de ma promo en anglais, sans jamais le travailler...

Je pense, comme toi, que regarder des séries est très important. Mais surtout des séries qu'on aime, de notre époque, ... Pas les séries de 1980 que nous conseillent les professeurs ;)
Aujourd'hui, Internet nous offre la possibilité de trouver toutes les séries qu'on aime dans la langue de Shakespeare, sans trop de difficultés. Autant en profiter !
Pareil pour les jeux vidéos, les livres, ...
Savoir parler anglais est obligatoire de nous jours !

Et oui, le fait de n'avoir que des séries en VO à la TV aide beaucoup. La France use et abuse un peu trop du doublage (mais bon, jamais on ne touchera à ça, ça supprimerait des emplois ! Rire jaune...).

Armageddon : #

Comment appelle-t-on quelqu'un qui parle trois langues ?
- un trilingue.
quelqu'un qui parle deux langues ?
- un bilingue.
quelqu'un qui ne parle qu'une langue ?
- un Français.
;)

À noter, quand même, que depuis l'arrivée de la TNT, (ou de la freebox, et peut être des xxxbox..) on peut regarder la plupart des séries ou film en Vo avec ou sans sous-titres :)

louis3000 : #

Depuis 1 an et demi, je parle exclusivement anglais durant les week-ends avec la personne (britannique) que je fréquente, soit deux ou trois jours par semaine. Le reste du temps je regarde plein de séries, de films américains, brit, canadien, austarliens, le tout uniquement en version originale. Au début je m'aidais des sous-titres, maintenant je n'en ai plus besoin. En tout cas il va sans dire que j'ai beaucoup progressé et même si c'est principalement dû à toutes les conversations en anglais, je pense que tu as raison au sujet des films, dessins animés, etc. C'est un très bon moyen de progresser.
En fait ton article m'a rappelé ce billet que j'avais lu il y a un moment et trouvé très intéressant :

http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/comment-parler-english-fluently-et-lire-des-livres-compliques-en-anglais-pour-les-nuls/

Gilles : #

Faut les deux : école + pratique, quelque soit la pratique.
Sans la partie école, accroche-toi :)

Et ça marche pour l'anglais.
Essaye avec le japonais ou le chinois et reviens me dire que tu mates les mangas en vo avec un niveau seulement "collège" :)

Gilles : #

Ha et heu j'ai débuté l'anglais avec mon Amstrad 464, sale jeune :)

Atg : #

J'ose même pas compter le nombre d'années d'anglais, entre collège, lycée et fac pour un résultat aussi catastrophique.

Ce qui m'a servi (et qui a donc fonctionné car je lis bien l'anglais - mais je suis toujours incapable de le parler, l'écouter ou l'écrire, sauf à faire pitié), c'est le besoin véritable. La nécessité sans fioritures.

Les profs nous conseillaient de lire des romans. Ca ne marche pas : on trouve très facilement la traduction française. Et quant à apprécier "la beauté de la langue originelle", ça ne vaut que pour le spécialiste.

Voir des films sous-titrés ? Une erreur : on lit les sous-titres. Et s'il n'est pas sous-titré, il faut vraiment être motivé. Mon père me disait toujours que ce qu'il connaissait de l'anglais venait des films pornos. Bien que peu diserts, les actrices sont motivantes.

La seule chose qui m'a été utile ce sont les bouquins et articles scientifiques qui me sont indispensables. Nécessité fait loi. L'informatique a joué un grand rôle, et avec les ebooks américains vendus à prix d'or mais si facilement téléchargeables par des bandits sans scrupules, c'est une lame de fond dans l'apprentissage.

Du pokemon à l'article scientifique en passant par le chat avec un barbu qui se fait passer pour une blonde, anglais, allemand ou serbo-croate s'apprennent vite et bien. Parce que le besoin est sincère, pas simulé.

Mes premiers vrais cours d'anglais, je les ai eus avec les erreurs systèmes de Windows. On est bien obligé de les comprendre. Enfin, au moins les messages...

Le côté méthodique de l'enseignement scolaire on y revient dans une seconde phase. Quand après s'être appuyé des lectures par nécessité, on se rend compte que l'apprentissage des verbes irréguliers fait gagner beaucoup de temps. Mais pas en sens inverse.

J'ai fait 5-6 ans d'allemand. Je ne sais même plus comment on demande l'heure. Je n'ai jamais éprouvé le moindre besoin de le lire, de l'écrire ou de le parler. Il n'y a aucune doc indispensable dans cette langue, peu de films non traduits qui seraient incontournables, pas de forums informatiques qui ne trouvent équivalent en anglais. Bref, que dalle sur le plan "nécessité impérieuse". Donc, échec absolu garanti.

En revanche, tomber transi amoureux devant une belle allemande, alors là, tout s'apprend très vite.

GoustiFruit : #

Oui mais est-ce vraiment un bien ? Moi j'y vois plutôt l'omniprésence, voire l'hégémonie de la culture anglo-saxonne... Maintenant même les publicités sont en anglais sous-titré (et mal sous-titré !).

qwerty : #

Bon, on va dire que je lis plus d'anglais en lisant de la doc qu'en cours ! Par contre, mon LV2, l'italien, je suis obligé de regarder en VOSTFR, étant donné que des sites intéressants en italiens, il existe pas des masses. Je suis nul en compré oral, qu'importe les langues, j'ai l'impression que c'est de la bouillie malgré mes efforts.
J'ai de mal avec l'anglais, et encore aujourd'hui, car c'est devenu un peu la langue international par la "force" "grâce" à l'empire coloniale. Je préfère loin de là l'espéranto. bref, le combat typique semblable à Microsoft VS Libre !

Salm : #

+10000000 !!

Plus sérieusement, j'ai eu un parcours similaire.

Les jeux pour commencer (Diablo, Starcraft, Warcraft 2 :)), puis les séries !
Tout d'abord en VOSTFR, puis VOSTVO (oui, étrange, mais ça forme bien l'oreille ;)) et maintenant : bah VO tout court, sans sous titre !

Tout comme Armageddon : le contact avec les personnes parlant la langue (nativement) est un gros plus.

Je rajouterai même que bien connaître la culture (anglo-saxonne pour le coup) aide ÉNORMÉMENT à la compréhension d'une langue.

Les cours servent de base pour connaître la syntaxe & grammaire de base, mais rien de plus. Je n'ai jamais compris l'acharnement des profs à faire réciter tous les verbes irréguliers ... Qui sait, en Français, conjuguer tous les verbes à tous les temps ? Si on sait pas : on va vérifier ou alors on change de formulation. Bah c'est pareil en Anglais !

louis3000 : #

NB : (Vouloir savoir) parler l'anglais n'empêche pas d'avoir un esprit critique sur la domination américaine ni de pester contre les pubs en franglais, etc.

scout123 : #

Je crois que je vais me mettre aux séries en anglais, ça m'aiderait bien ^^.

Le Hollandais Volant : #

@louis3000 : oui c'est sûr. D'ailleurs j'ai fait il y a quelques moi un billet pestant contre une pub d'Orange sur un anglicisme.


@Atg : tout à fait d'accord, quand on en a besoin, ça passe vite.
Je ne cache pas que mes premiers épisodes et series que j'ai vu en Anglais l'étaient parce que la version française etait introuvable sur le net...
Du coup, au début je regardais les quelques épisode qui me manquaient, puis finalement je m'y suis mis à 100%, et ça ne m'a plus vraiment gêné depuis...

Barakus : #

Excellent article et bon retour d'expérience !

Vous avez des sites anglais à me conseiller ?

Gloorian : #

Et bien moi, personnellement, je suis à moitié d'accord. Je suis au lycée (je passe en 1ère) et je suis d'accord pour dire que les cours ne m'ont pas vraiment apporté grand chose. De la pratique oral tout au plus, qui, il faut avouer, est la seule chose que l'on a du mal à avoir. Je pense que l'on peut raisonnablement dire que mon niveau en anglais est excellent puisque je pourrais me débrouiller seul dans un pays étranger (et je l'ai déjà fait). Seulement, je ne pense pas que regarder des séries, film ou anime en vo est le seul moyen de progresser. Bien sûr, cela apporte certaines choses: accent, compréhension oral.
Le vocabulaire, non pas vraiment, car on a jamais vraiment la forme écrite et/ou la traduction d'un mot, donc l'apport n'est pas vraiment énorme. Moi, j'ai appris car j'aimais l'anglais: ça m'a donné la motivation d'apprendre. Car s'il y a bien une chose que les séries n'enseignent pas, c'est la grammaire. Et la grammaire est vraiment essentiel. Ce qui m'a vraiment aidé ? Bon, les séries oui, dans une certaine mesure, mais aussi la programmation et surtout internet (compréhension écrite + vocabulaire et même parfois grammaire). Internet est l'un des meilleurs endroits pour apprendre puisque l'on est confronté à la langue anglaise quasiment tous le temps. Et enfin, des livres pour acquérir plus de vocabulaire et de grammaire. Car s'il y a bien une chose difficile en anglais: c'est choisir le bon mot/temps. Et ça, simplement regarder une série ne suffit pas. Il faut juste pratiquer, étudier et observer. Par contre, je reste d'accord sur le fait que le système éducatif est pourri sur ce point là.

Lypik : #

Je partage vos points de vue en général.

L'anglais scolaire est juste utile pour la grammaire et avoir quelques bases de vocabulaire puis un peu de compréhension oral/écrite. bref, le niveau scolaire. Par contre je pense qu'on est tous d'accord pour dire que le système d'apprentissage de l'anglais en France est totalement à revoir. Il faudrait faire beaucoup plus d'oral, comme on a appris le français lorsqu'on était petit. On a apprit avant tout la compréhension oral, puis enregistrer les mots, la prononciation et après on a apprit à l'écrire.

Pour bien apprendre l'anglais, il faut déjà être motivé, ça aide énormément. Par exemple dans le domaine de l'informatique l'anglais est obligatoire donc ça nous pousse à nous y mettre, et on le fait avec plaisir car ça nous passionne. Les jeux vidéos m'ont aidé, parcourir des sites web en anglais aide aussi, car l'anglais sur Internet c'est incontournable.

Concernant les films/séries, en VOSTFR je ne suis pas sûr que ça aide vraiment, car on se focalise trop sur les sous-titres, même si on connait déjà ce qu'on regarde. Par contre en VOSTVO, là, je pense que ça aide beaucoup plus, car on apprend l'orthographe des mots, la construction des phrases, on mémorise. Et vu que l'on connait le film/la série par cœur, donc les paroles et les scènes aussi, la mémorisation des phrases, des mots anglais vient vite.

Écouter des musiques anglaise qu'on connait par cœur puis ensuite les traduire en français doit aussi bien aider au fur et à mesure des différentes traductions de morceaux.

Sinon il y a une autre méthode, mais faut avoir de l'argent ou des connaissances, c'est être en immersion dans un pays avec la langue anglaise. Au début on doit avoir beaucoup de mal, mais au fil des semaines, des mois, on doit en ressortir quasiment bilingue.

Chacun peut y trouver son compte pour l'apprentissage de l'anglais à travers les différentes méthodes :-).

bajazet : #

En Hollande ? Syndrome du "Paris c'est la France" ou tu aimes user des synecdoques ?

mayura : #

Pour ma part je suis nul en anglais mais vraiment nul, je fais des études en informatique et ça me pénalise beaucoup pour entrer dans les écoles d'ingés, de toute façon j'ai toujours été nul dans les langues étrangères. Bref l'anglais moi ça me déprime complètement lorsque je regarde des séries en VO je ne comprends rien, en revanche les textes sur Internet je les comprend sun peu mieux.

Erwan : #

Copenhague Mai 2012, autour de la table: Danois, Norvégiens, Allemands et un Français (moi).
Commentaire de nos amis scandinaves : vous (Allemand et Français) faites pitié !
En vous acharnant à tout traduire dans en Allemand ou en Français, vous perdez une très bonne opportunité de faire progresser vos enfants.
En Scandinavie (comme aux Pays-Bas), les films et dessins animés ne sont jamais traduits, au mieux sous-titrés.
Du coup, les enfants de 4 ou 5 ans sont déjà bilingues.
---
En France, d'éminents "psychologues" et autres "pédagogues" vont nous expliquer que nous surmenons nos enfants à l'école, qu'il faut alléger les programmes, etc.
En France, lorsque nos ados "apprennent les langues" (saupoudrage de 2 ou 3 heures par semaine), les textes et les sujets sont déprimants.
Je me souviens de mes années lycées (fin des années 1970) :
- en Anglais : racisme (statut des Noirs aux USA), chômage (crise économique en Angleterre, Liverpool), violence (hooligans), les injustices (Oliver Twist, ...)
- en Allemand : drogue (Moi Christiane F), la "zone" (RDA), les séquelles de la guerre, le racisme, ...

Franchement, il y a mieux pour donner du plaisir aux jeunes et pour leur donner l'envie d'apprendre (le contenu des programme de langues est à la limite de pousser au suicide).
Pire, la notation des langues en France est exclusivement basée sur la sanction : on ne peut que perdre des points par rapport à ce que l'on ne sait pas ; alors qu'il faudrait valoriser les compétences : ce que l'on sait.

En France, lorsqu'une initiation aux langues est proposée en primaire, cet enseignement reste le monopole de l'instituteur, quelque soit l'étendue de son manque de compétences linguistiques. Il est hors de question de faire intervenir des locuteurs natifs résidant locaux, car ils ne sont pas enseignants et non pas les "diplômes" (Master). L'enseignement est donc devenu le monopole d'une caste.

Nous réussissons donc à être médiocres et à entretenir coûte que coûte cette médiocrité, en nous ridiculisant sur le plan international.
C'est indigne !!!

"L'école de la république" a supprimé le bilinguisme en combattant les langues régionales et les patois. Nous avons perdu nos racines et nous ne sommes pas capables d'appréhender et de comprendre celles des autres.
Personnellement, je parle, écrit et lis trois langues et je suis toujours très frustré lorsque je ne peux m'adresser à mon interlocuteur dans sa langue maternelle.

Nos jeunes doivent pouvoir être en mesure de mener un parcours d'étude réellement international. La maîtrise DES langueS (pas seulement l'Anglais) est à ce titre très importante, voire cruciale.

Le parisianisme de ceux qui nous gouvernent (politiques, hauts fonctionnaires, inspecteurs généraux de l'éducation nationale) contribue largement à entretenir une médiocrité et une inadéquation du système avec le monde qui nous entoure.

Lorsque je suis en déplacement à l'étranger (la plupart du temps pour raisons professionnelles), j'ai profondément honte du comportement de mes compatriotes : arrogance, incapacité à communiquer, manque totale de connaissances des usages locaux, incapacité (non volonté) à s'adapter à ses interlocuteurs.

Triste et amer bilan !

Erwan : #

PS: Je n'étais pas bon en langue à l'école !

batiss : #

C'est sûrement bien de voir des séries dans une autre langue pour l'apprendre. Le problème pour moi n'est pas la langue mais plutôt la série... Beaucoup sont accros aux séries alors que je les trouve complètement dénuées d'intérêt.

Donc, pour des films, ça passerait mieux pour moi. Le problème est que les doublages français sont souvent excellents et que le temps passé à lire les sous-titres nous soustraient d'une partie de l'image et du jeu des acteurs. Mais j'ai une amie qui loue pas mal de DVD en anglais et en allemand pour parfaire sa maîtrise de la langue. Avec le DVD, il y a non seulement le choix des langues mais aussi le choix des sous-titres, ce qui permet aussi de faire l'inverse : paroles françaises et texte anglais.

Non2 : #

Bonjour tout le monde,

Je viens d'une époque où l'apprentissage oral d'une langue était considéré comme l'avenir par certains et une absurdité par d'autres. Autant dire que je suis nul en compréhension orale, mais plutôt bon en anglais écrit. Je suis toujours incapable de suivre un film ou un feuilleton en anglais (je ne suis pas cinéphile du tout), mais je peux suivre les infos ou un documentaire sans trop de problèmes.

Trop vieux que pour m'être jamais intéressé aux pokémons, j'ai commencé à apprendre l'anglais pratique (non scolaire) avec la musique des années '70 (pauvre en textes) puis avec des manuels techniques qui me permettaient de réparer à peu près n'importe quelle moto ancienne (une de mes premières grandes passions). Puis j'ai du me mettre au jargon biomédical pour un boulot. Ensuite est venue l'ère de l'informatique accessible à tous, j'ai exploré un nouveau domaine, y compris en anglais. L'internet a suivi, j'y ai découvert le pire du franglais et l'appauvrissement de l'anglais lui-même.

L'appauvrissement, oui, à tel point que pendant quelques années, j'ai un un dégoût profond de cette langue, envahissante au possible, incapable d'exprimer la manière de penser d'un non anglophone. Un dégoût tel j'ai renoncé à bien des opportunités pour n'avoir pas à parler ou lire cette langue.

Il y a un peu moins d'un an, je suis retombé sur un texte d'Edgar A. Poe. Quel plaisir ! J'ai redécouvert cette langue que j'avais tant apprécié. Alors ma question est simple, une langue ne doit-elle être qu'utilitaire ?

Ne me répondez pas, la question est pour chacun de nous. ;)

Armageddon : #

@Non2 "la musique des années '70 (pauvre en textes)"

Je m'élève fermement contre cette affirmation qui n'est sans doute vraie que pour le disco.. et encore..
Les Floyd, Genesis, Supertramp, sont tous des groupes des années 70, et sans être des chanteurs à texte comme on l'entend de nos jours, leurs paroles étaient un peu plus chiadée qu'une chanson de Prodigy.. (que j'aime bcp par ailleurs) ;)
Et ces groupes m'ont beaucoup aidé dans ma motivation a essayer de comprendre l'anglais.. à force de répéter, on a envie de savoir ce qu'on raconte.. on ne sait jamais :P

@hollandais volant : c'est normal que le captcha numérique donne toujours le même nombre ?

PrFirmin : #

@Armageddon :
J'ai lu TOUS les Monster en espagnol parce que c'était les seuls .cbr dispos sur bittorrent à l'époque... Ça m'a bien boosté mon niveau :)

Troublou : #

Bon perso j'ai regardé des centaines d'heures de séries en anglais, mais malheureusement je ne pige toujours pas un broc de ce que les personnages racontent. J'ai juste l'impression d’entendre une bouillie de syllabes, avec parfois un mot ou deux que j'arrive à piger dans le tas (Sauf pour 24H chrono, où les dialogues n'étaient pas très variés (Drop your weapon now !)).

Pour les chansons, c'est encore pire : des fois je comprend des mots, mais en fait non, si je lis les paroles, ça n'a juste rien à voir.

En fait, je crois que je suis juste mauvais.

Les seuls trucs que j'arrive vaguement à piger (et encore) en anglais sont les docs de programmation.

T0m : #

Tout à fait d'accord avec toi Timo!

@Troublou : Je regarde encore les séries en VOSTVO comme le dit @Salm, c’est bien plus facile à comprendre pour ceux qui sont pas tout à fait bilingues et qui veulent pas louper un quart des répliques, et je trouve que ça permet de bien progresser en même temps.

En plus les sous-titre VO sont souvent dispos avant les VF ;)

Guenhwyvar : #


Mais entre celui qui à des bonnes notes sur le papier et celui qui regarde tous les films en VO et qui comprend, demandez-vous lequel serait le plus apte à se débrouiller seul dans un pays anglophone.


Le premier. Parce que le second, en l'occurrence moi, comprendra à peu près ce que dira l'autre, mais sera incapable de sortir une phrase correcte.


Si j’avais un conseil à donner : débutez par regarder des dessins animés : le langage est souvent simple et ça ne parle pas trop vite.


Je confirme, c'est à peu près les seuls trucs que je peux regarder confortablement sans sous-titres. Et depuis 1990, au milieu des trucs catastrophiques, Marvel et DC ont quand même sorti quelques séries sympas (actuellement, Young Justice est pas mal du tout).
Par contre, DuckTales, avec l'accent canard, c'est horrible, tout ce que j'entends c'est couacouacouacouac…


Maintenant, je me remet même à l’allemand (que j’ai eu peu abandonné depuis le lycée), avec les épisodes de Détective Conan.


Tss… Je te l'ai déjà dit pour Pokémon, les animes ça se regarde en japonais. Si tu veux travailler ton allemand, trouve une bonne série allemande !
… ouais, OK, je vois le problème…

@Atg :


Voir des films sous-titrés ? Une erreur : on lit les sous-titres.


Ben oui, c'est un peu le but des sous-titres… Mais si tu coupes pas le son de la vidéo, normalement, en même temps, tu entends les dialogues.

@batiss :


Beaucoup sont accros aux séries alors que je les trouve complètement dénuées d'intérêt.


Honnêtement, il existe à peu près tous les genres et toutes les durées (et toutes les qualités) possibles.


Le problème est que les doublages français sont souvent excellents


… une fois sur deux maximum. Le reste du temps, entre la traduction et le jeu des doubleurs… hum…
Si dans ce que tu regardes, le doublage était « souvent excellent », tu peux te considérer comme chanceux.


et que le temps passé à lire les sous-titres nous soustraient d'une partie de l'image et du jeu des acteurs.


Dans ce cas, et ne le prends pas mal, c'est que tu sais pas lire des sous-titres. Faut pas se concentrer dessus, mais les lire sans y penser. C'est un coup à prendre, mais ça vient relativement rapidement, normalement.

Le Hollandais Volant : #

@Gloorian : la grammaire me fait effectivement défaut, car comme tu dis, c’est une des choses que les séries TV n’enseignent pas. Mais concernant la conjugaison, les formes des phrases, etc. ça devient presque naturel : et quand on a plus besoin de reffléchir pour faire une phrase, c’est quand même le début de la maitrise de la langue…

@bajazet : je sais je sais… Je connais la différence, pour être moi même Néerlandais sans être Hollandais.
Mais même les Néerlandais disent pratiquement tous « Holland » au lieu de « Nederland » dans une conversation de la vie courante…

@Erwan : +1.

@Armageddon : la musique est pas mal en effet, j’en écoute aussi. Même si des bandes son de films et du métal nordique c’est pas le top. Mais s’il y a 10 ans je ne comprenais rien, j’avoue que comprendre les chansons est cool !
PS : non ce n’est pas normal que le captcha donne le même nombre à chaque fois.

@Troublou : il te manque juste les bases je pense. Essayes avec des choses plus faciles : des dessins animés. Ce sont des programmes et des textes pour les enfants, donc beaucoup plus simples à comprendre.
Et si tu es plus à l’aise à l’écrit/lecture, utilises des sous-titres en anglais avec. C’est déjà bien si tu arrives à comprendre quelques mots à l’oral, les sous-titres te permettront de comprendre le reste.

@Guenhwyvar : les séries Allemandes ? Mhh… À part médicopter ou Derrick (me semble) j’en connais pas trop…
Sinon, Conan et Pokémon sont traduits dans plus de 40 langues, autant en profiter. Et j’avoue qu’ayant regardé tous les épisodes avec un mix en Anglais, Japonais, Français, Néerlandais… Regarder dans une autre langue alors qu’on connait déjà le texte et l’histoire, ça aide aussi.

Armageddon : #

HS: ça devait être un hasard, pour le captcha.. ça a changé ;)

Cactus : #

Perso j'avais un niveau d'oral juste suffisant parce que ma compétence à l'oral me permettait de savoir en gros quoi dire.
Et je regardais toutes mes séries ou mes films en français. Mais attendre que la série sorte en France est vraiment long, et impatient je me suis mis aux VostFr. Premièrement ouais je loupais les trois-qurats des images car je devais lire les sous-titres puis regarder la vidéo, sinon j'avais pas le temps de lire les sous-titres et je me retrouvais à regarder un film que je ne comprenais pas.
Mais à force de lire des sous-titres j'ai gagné en vitesse et au final je pouvais les lire du "coin" de l'oeil, restant concentré sur l'action.
Et puisque je m'étais acclimaté aux sous-titres, pourquoi ne pas passer aux VostVo ?
Encore une fois au début on ne pige rien, puis petit à petit on comprend de mieux en mieux la langue et tout devient fluide !
Et vraiment toute la différence se joue là : on gagne en vocaublaire, en syntaxe, en expressions, ... Car je reste persuadé que l'éducation en pas nous l'apprendre.
J'ai deux heures d'anglais par semaine en cours (on va pas troller sur la capacité de certains profs) mais j'apprends 10 fois plus en regardant des séries, des films, des vidéos sur YouTube, .. qu'en cours assis devant une feuille mal photocopiée. Car oui il y a une différence d'intérêt ! En anglais j'étudie la Première Guerre Mondiale, les victimes de l'industrialisation de la fin du 19e, la violence en Amérique, la globalisation de la fin du 20e, ... Oui ce sont des sujets importants mais vraiment ça ne donne aucun intérêt d'apprendre. Alors que comprendre ce que veut dire notre héros, notre chanteur préféré, notre acteur favori, notre livre de chevet, les expressions qu'on voit tous les jours, celles qu'on peut employer sans comprendre et tout ce q'il nous manque de savoir !
Mais cela suppose une richesse de contenu pour satisfaire chacun, et cela rentre n'est pas dans les possibilités d'un prof mais d'Internet, car c'est lui qui m'a appris de l'anglais la plupart de ce que je connais aujourd'hui.
Aujourd'hui je "pirate" des films pour avoir accès à une culture décente (manger la daube en VF que propose TF1, pas pour moi), je lis de l'anglais car c'est devenu la langue de l'informatique et de l'internet, et je le parle car il permet de communiquer avec un des plus grands répertoires de l'humanité : l'anglophonie.
Et c'est grâce à toute la culture et l'information auxquelles j'ai accès que j'ai pu acquérir un niveau décent par moi-même.
Merci MegaUpload :)

haveac00kie : #

Au vu de la répartition, cette étude a probablement été faite sur une tranche d'âge très ciblée (probablement <25 ans), d'autant plus que la catégorie 'work', qui me semble non-négligeable, n’apparaît pas...
A moins qu'elle soit diluée dans 'Other shit', ce qui n'est pas totalement faux.

Sinon, par ma propre expérience, c'est un peu tout à la fois. Mais, indéniablement, les plus nets progrès que j'ai pu faire, c'est au contact d'anglophones. Logique, puisqu'il y a échange/dialogue : les fonctions cognitives sont beaucoup sollicitées. Tu n'es pas uniquement en mode récepteur mais également émetteur.

Zederon : #

Hoy!
Je suis actuellement en 3eme année dans une ecole d'ingenieur (prepa integre=5ans), et c'est radicalement different de ce que j'avais eu avant. Je ne fais quasiment plus d'expression ecrite, avec 4h30 toute les 2 semaines: on fait 3h d'oral (discussion en petit groupe, expose sur le theme de notre choix, comprehension orale), et 1h30 de grammaire. l'objectif etant qd meme le toeic en 5année. Et ces cours là sont utiles, impossible de le nier =) (a la condition de participer)
rarement mais ca arrive, on doit ecrire un texte chez soi en devoir maison.


//j'ai eu ma periode anime au lycee et forcement ca ne ma pas aider le moins du monde a comprendre l'anglais malgres la vostfr ^^ ;)

The Hunt33r : #

@Armageddon :
Je connaissais ça pour l'américain :D
Sinon c'est vrai que je trouve que les méthodes d'apprentissage de langues sont nulles en France. J'ai fait tout mon collège en France, j'ai commencé l'espagnol mais on apprenait que des phrases. Une fois que je me suis rendu à Madrid pour mon lycée, on a eu des cours beaucoup mieux axés vraiment sur la construction des phrases,etc... maintenant que je vois une amie qui me demande de l'aide pour des exams d'espagnols c'est basiquement réciter du vocabulaire, modifier des temps d'une certaine phrase,etc...
Et surtout le fait d'écouter les dessins animés que regardent les petits (7 et 3 ans, parfaitement bilingues) et le fait de vivre dans le pays, d'entendre mes potes parler espagnol,etc... ça aide vraiment.
Et là pour l'anglais ben mon addiction à Dr Who et à Game of Thrones (VOST au début, maintenant juste par confort mais c'est pas utile), plus quelques lectures perso en anglais m'ont vraiment aidés tant pour la prononciation que le vocabulaire.
Faut faire ça avec le japonais maintenant :D (et l'allemand, la honte quand même d'être allemand et pas savoir parler :P)
En tout cas j'en profite pour dire que Timo, j'adore ton site, que je partage complètement tes points de vue la plupart du temps ! Donc continue comme ça :)

batiss : #

@Cactus : Je crois que tu confonds culture et divertissement. Les séries ou les films sont du divertissement. Regarder X-MEN ou Friends ne te culture pas mais te divertis, aussi bien que la roue de la fortune ou Dallas.

Kadmin : #

Sympa l'article^^ L'anglais j'ai appris progressivement au fil des voyages et beaucoup les simpsons que je connaissai par ♥, mais le mieux pour apprendre, avoir une copine d'une autre langue,avec au milieu l'anglais! De là nait la patience, la compréhension , les vrais situations de tout les jours et le vocabulaire s'enrichit énormément!

@répondre Mercredi 06 février 2013 à 08:51:49

Tom : #

Je ne peux faire que valider tout ce qui a été dit.

Me concernant, c'est grâce aux deux premiers opus de Zelda sur NES que j'ai commencé à, sans vraiment m'en rendre compte à l'époque, apprendre du vocabulaire en anglais :)

Et aujourd'hui, je privilégie la VOST pour tout ce qui est films, séries, etc. Non seulement parce que cela fait du bien d'entretenir ses rapports avec la langue de Shakespeare (ou une autre), mais aussi parce que la version originale permet de conserver une certaine ambiance comparée aux versions doublées (je pense notamment aux productions japonaises).

@répondre Mercredi 06 février 2013 à 11:07:59

Le Hollandais Volant : #

@Tom :


mais aussi parce que la version originale permet de conserver une certaine ambiance comparée aux versions doublées



Ça je confirme !
J’ai eu l’occasion de voir quelques épisodes de The Big Bang Theory en français le week-end dernier… C’est horrible : les voix, les phrases, le ton…

Après, les sous-titres deviennent peu à peu inutiles, et perso je ne les prends que très rarement, surtout quand le dosage "paroles" / "musique de fond" est mal fichu : on entend pas toujours très bien ce qui se dit…

@répondre Mercredi 06 février 2013 à 11:27:32

Reihar : #

@batiss : Qu'est-ce que la culture alors ?

@répondre Mercredi 06 février 2013 à 12:37:18

Remarque : Votre commentaire sera visible après validation par le webmaster.