electronics

Pour les législatives, les 700 000 Français d’outre-mer voteront par voie électronique. Alors qu’en votant normalement les citoyens sont en mesure de vérifier comment se fait le dépouillement et de veiller à la sincérité du scrutin, par voie électronique ça ne sera pas le cas : des membres du Parti Pirate Français se sont vu refuser l’accès au code source des logiciels employés.

En quoi est-ce un énorme danger pour la démocratie et la liberté ?

Imaginez pour une élection « normale » : l’ensemble des inscrits de la commune vote et il est temps de passer au dépouillement. L’élu précédent s’enferme à huis clos avec les bulletins, fait semblant de compter les voix, brûle tous les bulletins et ressort tranquillement au bout de 15 minutes et déclare : « c’est moi qui a gagné ».

Vous allez le croire sur parole ? Si vous répondez oui, allez habiter en Russie, c’est ce qui se passe et ceux qui protestent sont pendus.

Et bien ce que la France fait en refusant de montrer le code source des logiciels de vote électronique, c’est exactement la même chose : le dépouillement se passe à huis clos, sans que personne ne puisse garantir qu’il n’y a pas de trucages :
  • Qui a conçu le logiciel ?
  • Est-il digne de confiance ?
  • Qui a nommé de concepteur/l’agence de conception ?
  • Par qui est-il mandaté, payé ?
  • N’a t’il pas été corrompu ?
  • Comment fonctionne le logiciel ?

Ces principes vont d’ailleurs bien au delà des dangers du vote électronique lui-même. Tout ce qui est électronique est enrayable, piratable, trucable sans que personne ne s’en aperçoive. Surtout quand le climat s’y met également et que les rayons cosmiques faussent les résultats

L’électronique permet des choses absolument magnifique : que ce soit au niveau des sciences, du calcul, des jeux vidéos, des films et effets spéciaux, des logiciels pratiques, de l’email, de la discussion par internet ou de tout le reste. Mais parfois, il faut mieux ne pas l’utiliser. Et quand il s’agit de choisir les personnalités qui vont nous gouverner, je pense justement qu’il ne faut pas lui faire confiance.

Je suis un fan d’informatique et c’est justement pour cela que je n’ai aucune confiance dans le numérique.

image de Geerlingguy

22 commentaires

gravatar
qwerty a dit :

Avant (il y a 10 ans), les outre-mers votaient comment ? Sortir en logiciel libre, ou au moins Open source serai plus démocratique, d'ailleurs, même l'UE (http://linuxfr.org/news/le-parlement-europeen-va-liberer-son-gestionnaire-d-amendements) s'y met. Sinon 700 000 voix, ça peux influencer la politique ?

gravatar
qwerty a dit :

Sur wikipédia, sur la page du vote électronique, j'ai trouvé ça :


Enfin, aux États-Unis, des technologies permettent de concilier l'impression d'un bulletin papier, matérialisant la preuve du vote avec un comptage automatisé des bulletins papier par lecture optique4.


Ca semble intéressant !

gravatar
SewdiO a dit :

Ça fait quand même 1% de la population donc ça peut influencer la politique à mon avis, quand on voit à quel point les élections présidentielles étaient serrées.

gravatar
TD a dit :

@qwerty : et comment tu vérifies que le scanner et la machine à laquelle il est connecté fonctionne comme il devrait ?

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@qwerty :
@SewdiO : pour les présidentielles, ça c’est joué à 1,2 millions de voix. Donc s’il y avait 700 000 voix pour Hollande qui auraient passées par erreur à Sarko, ce dernier serait président actuellement. Donc oui, même 700k voix peuvent jouer…

gravatar
TD a dit :

De toute façon, le simple fait qu'une seule voix puisse faire la différence suffit (et quand bien même ce ne serait pas le cas, cela resterait inadmissible).

gravatar
Pumpum a dit :

@qwerty: Si on tolère que 700 000 voix n'est pas accès au vote démocratique on ne sait pas quel sera le seuil de tolérance dans quelques années... Si ta voix faisait parti de ces 700 000 voix, avec un risque, même minime, qu'elle ne soit pas comptabilisée ou alors modifiée, tu dirais quoi ?

Pour ce qui est de ta citation wikipédia voici la vidéo en rapport (sous titres disponibles) : http://www.ted.com/talks/lang/en/david_bismark_e_voting_without_fraud.html
La vidéo en soit est intéressante donc je la conseille à tous.

gravatar
H3bus a dit :

Quand on voit le retard de l'état français en terme de logiciel libre, que ce soit dans les administrations, dans l'éducation, et autre, ça ne m'étonne pas plus que ça... Comment tirer une balle dans le pied de la démocracie...

gravatar
Kaldrill a dit :

C'est plus que 700 000, les français établis hors de France aussi vont voter par internet. On est environ 1 million de votants inscrits sur les listes (mais seulement 30% ont voté aux présidentielles).

gravatar
Gilles a dit :

C'est un vote obligatoire par ce moyen ou on peut aussi voter tradi ?

gravatar
Kaldrill a dit :

@Gilles: On peut aussi voter par correspondance ou à l'urne

gravatar
Lulu a dit :

Je plussoie !
Pour moi, la démocratie, c'est que CHACUN (et pas seulement les experts) peut contrôler une élection : il peut être là à l'ouverture pour vérifier que l'urne est vide, regarder toute la journée que chaque électeur autorisé ne vote qu'une fois et surveiller le dépouillement.

gravatar
Snide a dit :

OUI! 700 000 voix ça peut changer des choses!!!

Regardez les présidentielles...
M. François HOLLANDE
18 000 668
M. Nicolas SARKOZY
16 860 685

700 000 voix passent de l'un à l'autre :
M. François HOLLANDE
17 300 668
M. Nicolas SARKOZY
17 560 685

gravatar
Kaldrill a dit :

@Snide: oui mais bon c'est peu probable statistiquement que tous les habitants de l'outre-mer votent pour le même candidat

gravatar
TD a dit :

@qwerty : alors le scanner ne sert plus à rien et on revient au système actuel.

gravatar
erf a dit :


Imaginez pour une élection « normale » : l’ensemble des inscrits de la commune vote et il est temps de passer au dépouillement. L’élu précédent L'entreprise privée s’enferme à huis clos avec les bulletins, fait semblant de compter les voix, brûle tous les bulletins et ressort tranquillement au bout de 15 minutes et déclare : « c'est moi qui celui qui nous a donné le plus gros pot de vin a gagné ».



C'est une entreprise privée qui gère les bulletins.

http://legislatives.partipirate.org/2012/

gravatar
Jeff de Nice a dit :

On est à nouveau en pleine période électorale, il serait temps que chacun de nous prenne le temps d'envoyer une simple lettre, voire en recommandé, à son député, ou aux principaux futurs (?) députés, pour leurs dire notre crainte que représentent pour une vrais démocratie ces votes électroniques. Vu que ces gens là ne s’intéressent pas beaucoup aux forums du net, il reste à espérer que le papier a encore pour eux de l'importance ...

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Paul : ouais, totalement hallucinant.
Déjà utiliser Java ça ajoute une couche de "non-sécurité" en plus (une source possible de failles)… Un peu comme Flash…

gravatar
insupportable a dit :

PORTEZ PLAINTE SVP C'EST TRES GRAVE .

1 Les Français sont mis devant le fait accompli sans consultation préalable des citoyens sur le principe .

2 Inégalité de traitement des Français devant la Loi électorale : Les salariés qui travaillent le dimanche ou qui sont en déplacement à l'étranger , est-ce qu'on leur propose gentiment de voter par internet ? et plusieurs jours avant les dates officielles ? Non , la procuration , et c'est tout ... alors pourquoi les expatriés ont-ils ce droit supplémentaire ?
Ceci n'est pas négligeable en termes de voix : combien de votes sont abstentionnistes à cause de cela ?

Un seul suffirait à faire invalider ce vote par internet , c'est tout le monde ou personne , POINT .


3 Impossibilité de vérifier si les gens ne vont pas voter 2 fois : Une fois par internet et une fois au bureau de vote .


4 Nombreuses failles techniques et grande opacité , signalées ici-même et sur le site du parti des pirates .


5 Sans compter que parfois l'ordinateur vous annonce qu'il n'a pas pu réaliser une procédure alors qu' il l'a réalisée quand même , donc en toute bonne foi , le gars va re-voter en se déplaçant au bureau de vote , et il sera comptabilisé deux fois ?

Les commentaires sont fermés pour cet article