Les super ordinateurs sont utilisés à des fins de recherche scientifique, pour des applications nécessitant d’énormes puissances de calcul, comme la modélisation des flux de particules pour les prédictions météo ou pour les tests des modèles mathématiques sur le Big Bang par exemple.

Ces calculateurs sont de taille gigantesque et occupent des étages entiers dans des salles climatisées.

Le problème de ces installations c’est la consommation électrique. Non seulement les ordinateurs eux-même, mais aussi la climatisation des salles et la ventilation.

Certains ont eu la brillante idée d’utiliser non plus des ordinateurs basse consommation, mais des smartphones.
En effet, les smartphones consomment très peu (sans l’écran, ni réseau je pense qu’ils peuvent tenir des heures à pleine puissance sur leur batterie), ne chauffent pas trop et sont tout aussi puissants. Les derniers iPhone ou Galaxy ont des processeurs à plus d’un gigahertz et entre 256 et 512 Mo de mémoire vive. Sans compter les mémoires de masse flash, équivalents au SSD, le tout dans un encombrement réduit et un prix abordable (200€ pour les tablettes)

On le dirait pas, mais les smartphones sont des ordinateurs d’une puissance comparable à nos ordinateurs d’il y a juste quelques années, et leurs applications ne se limitent plus seulement au GSM. Certains font tourner des jeux 3D et pourraient servir de serveurs Web connectés partout (bluetooth, 3G, Wifi, GPS, Radio…).

Je pense que c’est une bonne idée. Et c’est aussi peut-être une idée pour faire son propre serveur à la maison : installez quelques applications d’un seul clic et c’est bon : vous avez un minuscule serveur web économique, largement assez puissant pour votre site perso, portatif si en Wifi, très facilement configurable et qui fonctionne sur batteries.

blakespot

17 commentaires

gravatar
qwerty a dit :

J'ai vu un article, au US, ils utilisaient des supers ordinateurs pour surveiller la télécommunication entrant et sortant ainsi que interne. Sinon, un serveur portatif type Pirate box mais en discret, pour moi, c'est un rêve !

gravatar
scout123 a dit :

Un peu comme les Playstation dont les processeurs ont été récupérés et assemblés par le gouvernement américain pour former un superordinateur ?

gravatar
Nono a dit :

Au mettre titre qu'un rasberry Pi, mais en 10x moins cher, non ?

gravatar
De passage... a dit :

Et dire que j'ai toujours un vieux Nokia 1600 :D

gravatar
T0m-S a dit :

@qwerty : Un peu comme ça quoi (PirateBox pour Android) : http://forum.xda-developers.com/showthread.php?t=935157

Sinon Timo, "Les derniers iPhones ou Galaxy ont des processeurs à plus d’un gigahertz et entre 256 et 512 Mo de mémoire vive." => les derniers modèles sont carrément des quadcore 1.5GHz avec 1Go de RAM et ça évolue de jour en jour.
Quand je pense, qu'il y a à peine 10 ans de ca j'avais un pc avec un AMD qui tournait à 1GHz et qui n'avait pas plus de 128Mo de RAM, aujourd'hui mon téléphone est beaucoup plus puissant que ce pc, et il tient dans ma poche.

Sinon l'idée de faire des super-calculateurs avec des processeurs de téléphones m'était déjà passée par la tête plusieurs fois, je me demande juste ce que ça donne niveau prix, il faudrait aussi faire la comparaison par rapport à un matériel "normal" d'une puissante équivalente.

Au final ça reviendrait au même que les cartes graphiques, beaucoup de petits processeurs et donc des vitesses de traitements bien meilleures sur certain types de calculs.

On verra ce que ça donne dans quelques années.

gravatar
koloce a dit :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Architecture_ARM

La consommation électrique des processeurs ARM est plus faible mais offre beaucoup de moins de performance que les processeurs comme les Sandy Bridge(intel i3, i5, i7). D'ailleurs on ne commercialise pas encore de processeur supportant un bus d'adressage de 64 bit. Donc on est limité à 4 Gigaoctet de RAM. Et bien sur des programmes comme WINE ne peuvent s’exécuter sur de l'ARM.

Il y a trop de moins pour utiliser des serveurs qui font des tâches spéciales sur ARM. Mais dans l'avenir, tous les ordinateurs portable tourneront dessus. Gros clin d’œil à windows 8.

gravatar
sil a dit :

Les processeurs des smartphones sont 20 fois plus rapides que mon premier ordinateur. Pourtant, ils restent utilisés pour des usages triviaux bien en deçà de leurs capacités (lampe torche, scanner déshabillant, angry birds, jeux de cartes, ventilateur....).

Les développeurs d’antan poussaient les machines à fond au lieu de ne penser qu'au marketing.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@sil : faut voir aussi que même si les UNIX des smartphones permet une puissance énorme, les API fournies sur iOS et Android sont bien pauvres.



@T0m-S : arf, je ne suis pas à jour on dirait^^

gravatar
Gilles a dit :

Vous oubliez un truc les gars.
Pour monter par exemple un serveur FTP en 3G, faudrait que votre opérateur mobile autorise le FTP (port21) et bonne nouvelle : en dehors de Free Mobile, aucun opérateur n'autorise autre chose que du surf ou e-mail (ou presque)...

Va faire du telnet/ssh quand ta connexion passe par un proxy qui n'autorise que le 80/8080/mail...

Donc idée intéressante mais quasiment impossible à mettre en place en masse :)

gravatar
Nklh a dit :

Exactement, ce que je compte faire avec mon nouveau nettop ARM (Mele A1000) sous android après l'avoir passé sous une distrib bien plus permissive.

serveur web, cloud maison, seedbox, htpc,consultation web, etc...tant ça consomme peu, le laisser tourner toute l'année me coutera moins cher en electricité que le temps que je passe sur mon actuel PC fixe, et vu que je ne compte pas l’éteindre ça fera un navigateur d'appoint toujours paré à lancer une recherche ou autre.

mais le vrai jackpot, c'est que ça ne fait rien comme bruit.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Gilles : possible de faire passer du FTP ou autre sur le HTTP :).

Mais perso je pensais surtout les utiliser à la maison, relié en WiFi à un routeur.

gravatar
franckylourson a dit :

Uh Uh ! Une des meilleures solutions serait un Nokia N900 (ARM/maemo).
Il est possible d'installer une distribution debian.

En wifi, avec l'émetteur FM + sortie TV, un stockage de 32go + SD, on peux envisager tout plein d’utilitées.

Il est possible d'en trouver d'occasion, je me tâte a en acheter un second N900...

@Gilles : Nativement, dans le cas ou votre opérateur bloque des ports, ouverture d'un shell du téléphone en root, et c'est parti pour tunneller avec ssh).

Franckylourson

gravatar
Erwann a dit :

Sans vouloir être rabat-joie, l'utilisation de smartphone - quelque soit leur puissance de calcul apparente - est très probablement une fausse bonne idée. La question ne se limite pas, loin s'en faut, aux capacités de calcul du processeur. La mémoire disponible (et sans vitesse d'accès) et surtout les contraintes liées à la consommation électrique et au refroidissement sont des aspects quasiment rédhibitoires à la réalisation de grilles de calcul (grid computing) sur une base de smartphone. A ces difficultés, s'ajoute la très forte hétérogénéité du parc de smartphones disponibles ; chaque plateforme nécessitant une implémentation et une gestion spécifique des outils de calcul et des résultats. C'est d'ailleurs cette hétérogénéité qui rend l'utilisation de cartes graphiques "surpuissantes" si complexe au sein d'une grille de calcul. Pourtant la puissance latente du parc de carte graphique est sans équivalent aujourd'hui.

En revanche !!!
... je vous encourage tous à rejoindre des projets de grille de calcul tels que ceux proposés par exemple par World Community Grid (WCG). WCG est plus particulièrement axé sur le soutien aux projets de recherche liés aux domaines de la santé et de la protection de l'environnement. Les calculs des deux phases du projet Décrypthon - soutenus par l'AFM (cf. Téléthon) - ont été réalisés en 2007 ainsi que de Mai 2009 à Mars 2012 par les membres volontaires de WCG. La phase 2 du projet Décrypthon (HCMD2) représente à lui seul environ 48'431 années de calcul (temps CPU).

Je suis personnellement totalement convaincu de l'importance et de l'utilité de tels projets (j'y participe d'ailleurs activement). Le code d'éthique de WCG conduit à ce que les résultats des calculs soient dans le domaine public. A ce titre, les équipes de recherche sont toujours issues d'organismes publics, non lucratifs, ou universitaires. Cette approche / cette philosophie est ainsi très proche des valeurs de la communauté des logiciels libres : chacun peut contribuer bénévolement à l'amélioration du bien-être de tous.

N'hésitez donc pas à aller consulter le site de WCG et ... pourquoi pas à en devenir membre actif !
Merci d'avance pour votre contribution.
Erwann

gravatar
Baignoire d'angle a dit :

Article très intéressant, et il aurait été encore plus avec plus de détails concernant la création du serveur.

gravatar
Pascal a dit :

Ce n'est l'objet de l'article de détailler l'applicatif serveur. En fait, l'architecture matérielle ne doit pas avoir grande importance du moment qu'elle support l'installation d'un UNIX / Linux. Les programmes faisant du traitement en parallèle (à mon avis déjà bien rodés dans ces organisme de recherche) font ensuite le boulot.

gravatar
jzkhaz a dit :

8 watt mon 9800 Torch en plein recharge.

Donc en gros 15/20 watt un iphone 4s.

Sachant que sa la performance / consomation doit être quand même moche car il y a aucun puissance ( les cycles d'horloge veulent rien dire)

Je trouve cela mal barré.

Je me trompe peut être

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

Pour la conso, ça reste largement inférieur à un ordinateur, et j’essayerais de voir pour faire tourner un serveur Apache/PHP sur une mini-tablette, pour les benchmarks, et tout ça.

Autrement, j’ai commandé un chargeur solaire USB pour téléphones portables (à 15€ je me le permet, sachant que si ça marche pas, j’ai de choses à bricoller avec la cellule photo).
Avec différents chargeurs solaires, les 15 W sont rapidement fournies par du solaire, donc ça ne me semble pas insurmontable.

Les commentaires sont fermés pour cet article