lhc
En voyant par exemple les budgets incroyables investis dans les projets comme le LHC ou l’ITER et même dans les programmes spatiaux, on peut se demander si ça sert vraiment à quelque chose. Quels profits l’humanité (dont notre Mme Michu) va tirer de ça ?

En fait, il faut bien voir une chose : si certains projets comme le LHC du CERN ont pour but « seulement » une connaissance de la nature, ce n’est pas pour cela que ça ne sert à rien à long terme : les découvertes seront des sources de projets de recherche pour le futur, et ainsi de suite.

Mais ce n’est pas tout : prenons l’exemple du CERN. Dans les années 1989, le CERN avait besoin d’un moyen pour partager rapidement des informations. L’internet existait déjà, les réseaux aussi, mais c’était pas simple ni approprié pour du texte. Aussi, ce sont alors eux qui ont inventé le Web et le langage HTML.
Sans le CERN, oubliez votre navigateur, oubliez Google, Facebook, Wikipédia, Youtube et toutes les pages web… Oubliez toute l’économie, les emplois, le confort de vie apportée par tout ça !

Autre exemple : la NASA dépense des milliards pour construire des choses qui vont être balancées dans l’espace. Mais dans leurs recherches, ils ont eu besoin de certaines choses, qui maintenant sont conçus et sont disponibles pour tout le monde : le Teflon®, le Kevlar®, le four à micro-ondes, les couvertures de survies ainsi que d’innombrables avancées en médecines consécutives à la recherche sur la vie en situation d’apesanteur par exemple.

Même chose pour les IRM, qui sauvent des vies tous les ans : c’est en faisant des recherches sur l’interaction de la lumière sur les atomes d’hydrogènes dans les nébuleuses stellaires qui permit l’idée de créer l’imagerie médicale pour détecter (entre autres) les tumeurs et les traiter.

L’internet lui-même est né comme un besoin de la communauté scientifique et militaire. Idem pour le système GPS qui vous empêche de vous perdre dans la cambrousse.

Alors effectivement, savoir si oui ou non le Boson de Higgs existe, si oui ou non les neutrinos vont plus vite que la lumière (apparemment non, et c’est définitif) n’est pas très intéressant pour Mme Michu, même si c’est « seulement » pour la beauté de la science ; il y a diverses choses qui sont construites par besoin à côté de ça au cours de ces projets scientifiques et qui servent aujourd’hui à tout le monde. L’internet, le Web et le système GPS ont sont quelques exemples.

Et tout ceci est valable même si une idée n’a pas d’applications dans l’immédiat. L’exemple parfait ici c’est le laser : l’idée est née en 1917 dans l’imagination d’Einstein. Il a pourtant fallu 40 ans pour que quelqu’un en concoive un et trouve une utilité à ça. Aujourd’hui, il n’y a pas un seul objet chez vous qui n’a pas eu besoin à un moment ou un autre d’un laser. Que ce soient les CD, DVD, mais aussi n’importe quelle LED, pièce plastique ou métallique découpée au laser, n’importe quel code-barre ou hologramme… Le laser est partout maintenant.

Aujourd’hui c’est pareil : beaucoup de gens se demandent à quoi ça sert de balancer des sommes monstrueuses dans la recherche, en en dénonçant l’inutilité… Mais ça serait oublier que nous vivons grâce aux découvertes du passé…
Il semble que pour chaque dollar investit dans l’espace, l’économie en récolte une centaine de façon indirecte, grâce à tous les projets et créations annexes.

Je pense que jamais la course vers la connaissance ne sera une perte d’argent. Peut-être pas un gain matériel tout de suite, mais jamais une perte quand même.

image de Poluz

26 commentaires

gravatar
Nigel a dit :

Les chercheurs du CNRS doivent utilisé 20% de leur temps a la recherche dite "qui génère du profit" =D

gravatar
Benoit a dit :

Il me semble que c'est HTTP qui est né au CERN, pas HTML.

gravatar
josick a dit :

Le problème est qu'en France nos chercheurs d'esprit soviétique (Inra) ne supportent absolument pas ce qui ne sort pas de leurs cervelles moisies. Donc, absolument aucun crédit pour la recherche étatique.

gravatar
Rolinh a dit :

Sympa comme article :-)

@Benoit : A vrai dire, Tim Berners-Lee à mis au point au CERN à la fois le système d'adresse web, HTTP et HTML au début des années 1990.

gravatar
Pwet a dit :

Sinon concernant les neutrinos, il y a ça comme théorie

gravatar
norea a dit :

Si c'est ta manière de défendre que ITER est un projet voué par avance à l'échec, permets moi de te dire que tu ne m'as absolument pas convaincu.

Va voir ce qu'en pense Jean Pierre Petit ... et si tu n'es pas satisfait de son CV, car ce mec est discrédité des groupes scientifiques très fermés, tu peux chercher du côté des USA, ils pensent pas mieux de ce projet qui n'est qu'en vérité qu'un gouffre financier.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@norea : :
Troll spotted !

Ce que je pense d'ITER n'est pas entré en compte dans la rédaction de cet article ci.

Mais puisque tu en parle, je rapelle que l'ITER est un projet experimental pour mesurer la faisabilité de fusion thermonucléaire contrôlé. Il n'a pas pour vocation de produire, mais de voir si on peut produire.

Et c'est pas parce que un "grand scientifique" dit que "c'est nul", que c'est nul.


Einstein était bien contre la physique quantique probabiliste, Lord Kelvin a bien dit à son époque que la physique n'avait aucun avenir, Bill Gates a bien dit que 380 ko seraient suffisant pour toute l'humanité. Newton était bien contre la nature ondulatoire de lumière...

Après tout, si l'industrie du tabac a pu aussi bien être rentable avec la commercialisation de son poison, c'est en embauchant des scientifique très côtés dans un domaine mais incompétent sur d'autres.

Et si tu ne regardes que le cv des gens, saches que Sarko n'a jamais eu sa licence en science politique. Ça l'empêche pas d'être président d'un état.

On reverra dans 30 ans si l'ITER n'aura servi à rien. Mais par sa nature il ne peut pas echouer : son but est de donner une réponse à une question. Pas forcément la réponse qu'on attend, mais une reponse.

gravatar
julien a dit :

Timo a raison, la recherche scientifique c'est important et étant que bloguer c'est comme de la science...

Raboule les sous sous ;)

gravatar
qwerty a dit :

+1 timo, tu résume bien la situation. Et en plus, comprendre le monde qui nous entoure nous permet de mieux l'utiliser et le mieux protéger !

gravatar
dsxying a dit :

@norea : Je te trouve assez présomptueux pour prétendre que c'est un projet voué à l'échec. Tu crois peut être que les sommes colossales qui sont investies le sont en pure perte ? Et ce n'est pas parce qu'un chercheur (aussi respectable qu'il soit, son CV est certes impressionnant) prétend le contraire qu'il a forcément raison (ça fait toujours un scientifique contre des centaines d'autres).

Je te rappelle aussi que les USA ainsi que beaucoup d'autres pays sont impliqués (et participent financièrement à ce projet - étrange non ?). Les japonais voulaient à un moment qu'on l'établisse chez eux... Etrange pour un projet coûteux et voué à l'échec ! Se seraient - ils tous trompés ?

Et comme on t'a dit, c'est un projet EXPERIMENTAL, et la réponse de @Le Hollandais Volant à ce sujet est très pertinente. Et des centaines de découvertes (reliées directement ou non au projet) sont d'ores et déjà attendues, car ce projet comporte d'énormes défis scientifiques. Je ne polémiquerai pas sur ce projet (ne travaillant pas dans ce domaine, je n'en ai pas la légitimité), je te conseille juste de garder l'esprit ouvert et de remettre en question tout ce que tu peux entendre à droite et à gauche...

Signé : un "scientifique" (pas "très fermé") qui apprécie les commentaires à l'emporte pièce de la part de personnes qui n'y connaissent rien (je ne sais pas si tu n'y connais rien, mais il y en a d'autres !) !

gravatar
TD a dit :

Cet article est très vrai. En ce qui me concerne, je pense que l'accumulation des connaissances est une fin en soi et que chaque euro dépensé dans la science est bien dépensé.

gravatar
Erwann a dit :

Je trouve cet article formidable car il démontre qu'il existe encore quelques personnes motivées croyant en la Science et en l'importance de comprendre.
De formation scientifique et technologique, passionné par la Science, je suis très frustré de constater ce que les médias et les "politiques" ont fait de la Science.
Faire de la recherche, comprendre, mettre en oeuvre des connaissances sont des activités "nobles". Elles ne méritent pas le discrédit que des "journaleux" peu compétents jettent sur les scientifiques pour faire des titres. Elles ne méritent pas non plus les procès d'intention que leurs font les politiques au nom de l'idéologie.
Oui, la recherche scientifique est importante, cruciale et imprévisible en termes de retombées (aussi bien bénéfiques que "maléfiques").
Outre les compétences scientifiques indispensables, il me semble tout aussi important de renforcer la réflexion philosophique et épistémologique de ces mêmes chercheurs pour renforcer leur conscience éthique. La Science ne peut se concevoir qu'en lien avec l'éthique.
Oui, la recherche en génétique est importante, en revanche une grossesse à 60 ans ne me semble pas être éthique.
Oui, la recherche en génie génétique est très certainement cruciale pour l'avenir de l'humanité, en revanche la mise en application incontrôlée de certains mécanismes n'est pas forcément souhaitable.
Oui, la connaissance et la compréhension de l'atome et de son noyau sont essentielles, mais les armes nucléaires ne sont en aucun cas justifiables.

Les compétences développées pour la conquête de l'espace nous ont non seulement apporté le Téflon et le Kevlar, mais aussi le GPS, la télévision par satellite, la téléphonie mobile, des connaissances météorologiques en temps réel, ...

Merci Timo pour ton blog et pour les idées que tu y défends (même si je ne suis pas toujours d'accord avec tout).
---
PS: Il est exact que Tim Bernes-Lee et Robert Cailliau ont inventé le protocole http et le concept du web en 1989, dans le cadre de leurs activités au CERN. En revanche HTML est initialement dérivé de SGML (Standard Generalized Markup Language) qui avait été formalisé dès le milieu des années 80. SGML a conduit à XML. Toutes ces technologies dérivent du concept d'hypertexte qui a été imaginé au début des années 40 et qui a commencé à être approfondi dans les années 60.
-
PPS: Concernant l'invention du Protocole Internet (IQ), je conseille à tous la lecture du livre passionnant de Kathie Hafner et Matthew Lyon - Les Sorciers du Net, ISBN-13: 978-2702129517 - sur la véritable histoire d'Internet. D'après Vinton Cerf, même si Internet représente une évolution d'Arpanet (Défense), l'idée n'a jamais été de créer un réseau résistant à une guerre thermonucléaire, mais il s'agissait "seulement" de rentabiliser les ressources informatiques en facilitant leur mise en réseau.

gravatar
TS a dit :

Mouai, imaginez un peu la quantité d'ipad qu'on aurait pu se payer avec tout ce fric ! Mmheuu non, il vaut bien mieux tout crâmer dans un pov'batiment à 20 milliards que trois savants fous pourront utiliser pour écrire un article que personne ne lira .... En plus, je suis sûr qu'il vont utiliser un vieux pc moisi même pas tactile multipoints pour faire leurs soit-disant mesures.

Vraiment aucune classe...

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@TS : ton iPad n'aurait jamais vu le jour si tes 3 pauvres scientifiques n'avaient pas fait de recherches.

Tu crois qu'un écran tactile c'est aussi simple que de faire briller une lampe avec une pile lr6 ?

Les écrans tactiles fonctionne avec la théorie quantique, la cristallographie dans le vide et la polarisation de la lumière. C'est sûr sue c'est trivial. (ironie)

Sans compter tout le reste des technologies de pointe qui se trouvent dans cas objets. Il s'agit vraiment de la très haute technologie et le résultat de physique et d'ingénierie très poussées. Libre a toi de me croire ou pas.

gravatar
norea a dit :

le problème est la taille colossale d'ITER. Les disruptions -qui sont inévitables puisqu'elles se produisent sur TOUS les tokamaks- seront gigantesques.
Le risque est qu'elles ne soient pas maitrisées, et l'explosion serait gigantesque et produirait d'énormes dégâts. N'oubliez pas les puissances qui sont dégagées par ce genre de dispositif. Sachant qu'il y a un village pas très loin, si des morts sont à déplorer, la recherche sur la fusion nucléaire serait stoppée immédiatement par décision politique.

Je vais continuer mon "troll". Si le CERN appuie sur le mauvais bouton et crée un trou noir, on ne sera plus là pour s'extasier de la découverte hypothétique du boson de Higgs...

Tout n'est que spéculation de la part des chercheurs, seulement, à mes yeux on ne fait plus mumuse avec la foudre, mais là avec les rouages de la matière, du temps et de l'espace.

Ce n'est pas un sujet léger à ce qu'il me semble...

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

Un trou noir qui va aspirer la Terre au CERN ? Ok, j'abandonne les justifications, ce niveau de troll me dépasse. Un trou noir nait quand la masse d'une étoile est de 140% celui du soleil, et rien que sur toute la Terre, il n'y a pas assez de matière pour faire un trou noir massif…

Et pour l'iter, oui il y'a un risque comme pour une centrale classique, mais tu penses vraiment qu'ils vont envoyer la puissance dès les premiers test ?
Ce n'est pas des Homer Simpson qui gèrent ces trucs, mais des gens autrement plus intelligents, et ne crois pas qu'ils ne pensent pas à la sécurité des gens.

gravatar
Illite a dit :

Bon, en général je suis pas trop commentaire mais après quatre ans de thèse, et de très nombreux: "Et ils paient des gens pour faire CA?" quand j'essaie d'expliquer ma recherche, je tiens à dire:
Merci !
Ca fait plaisir de lire ce genre de billet.

gravatar
j-c a dit :

Le débat sur ITER pourrait éventuellement être intéressant (après tout, il n'est pas impossible que des choix qui ont été fait apparaissent aujourd'hui moins judicieux et doivent être remis en cause).
Malheureusement, les propos censés sur le sujet sont souvent noyés sous la présence des gens à l'esprit sensationnaliste, souvent très peu scientifique.

Au final, lorsqu'on remet en cause ce genre de recherche, j'ai maintenant tendance à l'ignorer, à force d'avoir entendu tout et n'importe quoi dès qu'il s'agissait de sciences. C'est un peu dommage, vu qu'il n'est jamais à 100% impossible que des erreurs aient été faites.

Bref, tout ce que les "sceptiques" sur les sujets scientifiques ont réussi à faire, c'est me rendre instinctivement encore moins sceptique que j'aurais dû l'être naturellement.

(Sinon, pour les trous noirs, il suffit de créer un objet particulièrement dense pour en obtenir un, peu importe sa masse a priori. Mais sa capacité d'"aspiration" (tel que, je l'imagine, le grand public s'imagine les trous noirs) sera identique à un objet de même masse.
Par exemple, si vous comprimez une pomme, vous arriverez à faire un trou noir (vraiment minuscule), mais vous serez tout autant englouti par celui-ci que vous l'êtes habituellement par une pomme.)

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@j-c : oui, je viens de voir ça juste à l'instant pour le trou noir.
Ceci dit, il faut apporter une énergie largement plus grande que ce que fait le CERN pour une pomme.

gravatar
j-c a dit :

@Le Hollandais Volant :
Exact.
C'est pour ça qu'il y a une limite inférieure pour la masse d'une étoile pour qu'elle évolue vers un trou noir (car l'énergie utilisée est celle de la force gravitationnelle ressentie au niveau du centre de l'étoile lorsqu'elle n'est plus compensée par l'énergie émise par la réaction nucléaire).

Au CERN, certains modèles prédisent la possibilité de création de micro trous noirs aux énergies du LHC. Par exemple: http://arxiv.org/abs/arXiv:1202.6396 (donc la conclusion est: on n'a vu aucune trace de ces trous noirs tel que prédit par certains modèles étudiés).
Notons que les collisions des radiations cosmiques à haute altitude mettent en jeu des particules à des énergies supérieures à celles du LHC (par exemple: https://fr.wikipedia.org/wiki/Zetta-particule ). Donc, si de telles collisions étaient apocalyptiques, on l'aurait déjà remarqué.

gravatar
Buzut a dit :

@Erwan science sans conscience n'est que ruine de l'âme ;)

@Le Hollandais Volant, je crois que le commentaire de TS était ironique hein, il abondait dans ton sens.

En ce qui concerne les trou noir etc, ca me paraît peu probable. En revanche qu'une catastrophe se produise, même si le site n'est pas géré par Simpson, c'est plausible. Ce n'est pas Homere non plus qui avait fait les calculs pour choisir l'emplacement de Fukushima, ni lui qui avait décidé des sécurités à mettre en place. Il s'est pourtant passé ce qui n'aurait jamais du arriver…

gravatar
josick a dit :

Ici, quelqu'un qui pense que l'argent mis dans les accélérateurs est jetée par les fenêtres :

Et donc la théorie générale de l'information http://editconf.lescomplexes.com/collections/complexes/tractatus/chapitre-131-fr.poule
ou en pdf
http://www.lescomplexes.com/v1.1/collections/col_pouloeuf1_1/tractatus/archive/30668878.pdf
page 22 de ce pdf :
"Cependant, cette idée qu’il n’existe pas de constituants ultimes est si révolutionnaire qu’elle remet en cause tout l’arsenal
mathématique et logique que nous avons laborieusement mis en place depuis l’énoncé du Principe d’incertitude par
Heisenberg et de la Relativité générale d’Einstein. Par ailleurs, pour être pensée juqu’au bout, cette idée nécessite de
revoir un par un tout ce sur quoi nous nous appuyons avec la plus grande certitude pour effectuer nos calculs et nos
propositions sur la nature de l’« Univers ».
Mais ce n’est pas tout ! S’il n’y a pas de constituants ultimes de la « matière », nous avons construit des cyclotrons et des
accélérateurs de particules pour rien - ou en tout cas pas pour ce qui était prévu au départ - puisque le but de ces derniers
est précisément de découvrir ces constituants ultimes. Le fait est que plus nous construisons des accélérateurs puissants,
plus nous mettons en évidence des phénomènes petits et de faible « durée de vie ». Et les physiciens qui travaillent dans
ces cathédrales modernes risquent bien de se retrouver à idolâtrer un dieu qui n’existe pas : la « Matière »"

gravatar
Windes a dit :

@norea : Heureusement que Mr PETIT est là pour expliquer aux autorités de sûreté nucléaire des 7 pays qui s'investissent dans le projet ITER (Japon, Corée du Sud, Inde, Chine, Etats Unis, Fédération de Russie, Union européenne) qu'elles se sont trompées et qu'elles ne se sont pas rendu compte des risques ...
En complément : réponse du CEA à Mr PETIT :


Nous sommes affligés de constater la légèreté avec laquelle des informations scientifiques publiées dans des revues de renommée internationale, leurs auteurs, mais également les lecteurs de l’article lui-même, y sont manipulés à des fins partisanes étrangères à la recherche et aux progrès des connaissances. Par un tel comportement intellectuellement malhonnête, Mr J.P Petit se disqualifie lui-même ipso facto du débat, qu’il soit scientifique ou sociétal.


La réponse complète : http://www-fusion-magnetique.cea.fr/en_savoir_plus/articles/disruptions/analyse_critiquearticle_petit_nexus_vf.pdf

Les commentaires sont fermés pour cet article