le_book

Y’a un truc qui me fait rire. Souvent, sur le net, on prend l’exemple de l’industrie de la culture qui vole les producteurs et les destitue de leurs droits. De l’autre côté, on donne des exemples d’artistes qui se passent tout simplement de ces entreprises du CD et qui vendent leur musique directement, ou la proposent sur des plateformes respectueuses des artistes comme Jamendo, voire même qui la distribuent de façon indépendante.

Les détracteurs de ces solutions alternatives disent alors « oui, mais pour y arriver, il faut être déjà connu. Les majors font beaucoup de publicité et aident les artistes à se faire voir. Jamendo n’a pas les moyens de faire de la pub ! ».

Bien.
Ce n’est pas faux d’un côté : Jamendo ne fait pas beaucoup (pas du tout ?) de marge sur les dons faits aux artistes. Jamendo n’a pas de quoi se payer des campagnes de publicité.
Alors histoire de mettre tous les acteurs de la distribution de la musique sur un plan d’égalité (aussi bien les grosses Majors que les plateformes libres et que les artistes indépendants), pourquoi n’interdirait-on pas la publicité pour les CD à la TV ? Hein ?

Pour ceux qui se demandent pourquoi j’arrive à cette idée farfelue, c’est parce que pour les livres c’est déjà le cas : avez-vous déjà vu de la publicité pour un livre à la télé ? Non. Ceci est justement fait pour éviter que les grosses maisons d’édition creusent encore plus le fossé avec les petits éditeurs.

Pourquoi la création musicale a-t-elle des droits différents que la création littéraire ? Qu’y avait-il dans la tête (ou alors dans les poches) du législateur ce jour-là ? Ou alors maintenant (vu que rien ne change) ?

À propos : s’il me semble vrai de dire que c’est difficile pour un artiste débutant de se faire connaître, certains y arrivent très bien. Certes ce n’est pas de la musique, mais le jeu vidéo Minecraft a généré des dizaines de millions de dollars depuis sa création par quelques programmeurs indépendants. Donc à mon avis : c’est la qualité et l’innovation du produit qui paye, et non vraiment le matraquage publicitaire. Quand la qualité est là, le bouche à oreille est la plus puissante des publicités.
Et si certains ne vendent plus autant de disques qu’avant, c’est pas forcément la publicité qu’il faut revoir, ni pointer Internet du doigt : c’est pas en nous traitant de voleurs que vous allez garder vos « clients ».

image de Patrick Hoesly

42 commentaires

gravatar
Lyp a dit :

Je suis d'accord avec toi. Si la qualité est au rendez-vous, le public sera forcément lui aussi au rendez-vous. Ils seront même prêt à dépenser. On commence par cracker un jeu ou un logiciel et on fini par l'acheter et le faire connaître. Comme tu dis si bien, le bouche à oreille est la meilleure des publicités.

Je ne savais pas que la publicité pour les livres étaient interdite. En y pensant c'est vrai que j'en ai jamais vu. Donc pourquoi ne pas faire la même chose pour les CD ? Quid des DVD ? Je ne vois pas pourquoi les CD auront ce droit alors que les livres non. Peut-être une question de sous ? L'industrie de la musique rapporte surement plus que celle du livre, non ?

gravatar
Baronsed a dit :

C'est ambigu... Vu que beaucoup vendent surtout par CD, cela équivaut-il à empêcher toute publicité des majors ? C'est pour les forcer à aller essentiellement sur du dématérialisé, c'est ton idée ? Et pourquoi seulement à la télé ?
:s/Qui avait t-il/Qu'y avait-il/

gravatar
Guenhwyvar a dit :

Mouais, enfin, c'est pas pas bête, mais si t'y vas par là, faut interdire toute publicité tout court ! Après tout, le même problème se pose avec tous les petits commerçants et petites marques…
Dans l'histoire, c'est les grosses maisons d'édition qui se sont fait avoir, là, pas les Jamendo & cie.

gravatar
julien a dit :

J'irais plus loin ...

et si on interdisait la publicité à la télévision ?

gravatar
Paul a dit :

@julien : ça me ferait bien plaisir. Je n'ai plus la TV depuis 10 ans chez moi (ça m'a jamais manqué!) et quand je la vois chez des amis, je suis chaque fois étonné par la durée des publicités sur les chaînes étatiques pour lesquelles presque l'entier de la population paie des redevances assez élevées (en tout cas en Suisse)...

gravatar
Guenhwyvar a dit :

De toute manière, entre les enregistreurs à disque dur et les divers services de replay, y'en a encore qui regardent le contenu télévisuel intéressant directement en direct à la télé ? :D
J'veux dire, perso, à l'époque où je la regardais encore, j'enregistrais un max pour justement pouvoir passer les pubs, et c'était à l'époque des magnétoscopes et des VHS…

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Guenhwyvar : pas faux pour les petits commerçants.
Je comprend pas pourquoi certains ont des droits et d’autres non :/.

Perso je ne regarde plus la TV non plus. Déjà je regarde tout en streaming et en VO : raz-le-bol des séries TV en VF édulcorés, censurés (même pokémon est censuré) et entre-coupés de pub de 10 minutes à chaque fois pour des produits qu’on aurait de toute façon jamais acheté.

Les pubs actuels nous poussent à croire que les truc inutiles et futiles sont absolument indispensable dans chaque foyer. C’est fou tout ce que j’achète pas, et les économies que je fais par exemple sur la bouffe : fini tout les truc préparés et autres sauces/cubes/poudres à ajouter dans la soupe : je préfère du sel et des épices normal et doser au hasard (c’est un exemple). Bon après j’achète des gadgets geek, c’est pas vraiment économique.

gravatar
KiwiiCorporation a dit :

Pour ça O.K. je suis d'accord, et les grandes surfaces, qui font leurs pub... elles tuent les commerçants, artisans qui essayent tant bien que mal de s'en sortir...
Autant interdire les pub sur toutes les chines TV, à l'image des chaines publiques.

gravatar
Manitou a dit :

Je ne la regarde plus non plus : il n'y a que des séries, américaines de surcroit. Les bons films ne passent que rarement, ou alors ils rediffusent toujours les mêmes.

C'est comme pour les radios : ils passent sans cesse les mêmes titres. Tu entends Adele 1 fois, c'est bien, mais 50 fois dans la semaine, y'en a marre.

Je préfère emprunter des films à la médiathèque de chez moi : le choix est large et la qualité est au RDV.

gravatar
yvesson a dit :

Hej,
Je ne suis pas d'accord : ce n'est pas la pub (qui est quand même très rare à la télé) qui est importante, mais les clips qui passent à la télé et les titres qui sont diffusés en radio.
S'attaquer à la pub ne servirait sûrement à rien, interdire les clips, je n'imagine pas ça, par contre il y a peut-être moyen de critiquer la façon dont les radios mattraquent certains titres jusqu'à ce que les gens aiment.
Et aussi la promotion dans les émissions de télé, et là c'est pareil, je vois mal interdire les émissions de drucker (même si ça serait un bon moyen de se débarrasser de lui). D'ailleurs les écrivains viennent promouvoir leurs livres à la télé comme ça aussi. Et dans ce milieu, c'est copinage et cie alors bon...

gravatar
KAO a dit :

Il est évident que tout le monde va faire ses courses chez le petit commerçant du coin...qui sont ces gens par millions qui arpentent les allées des hypers et supermarchés.

Les petits commerçants, j'en connais plus beaucoup, sauf des "superettes" de grandes enseignes.
Le débat sur la légitimité de la pub peut être long.
Il y a toute une économie qui tourne autour de la pub et des sponsors. La pub, déductible des impots, fait tourner des TV, des magasines, le sport, internet,... Tant que l'humain sera influençable il y aura de la pub !

Sinon, oui à 100% pour supprimer au moins la pub des CD audio à la TV.

Pour ceux qui regardent encore la TV et qui ne vont pas aux toilettes durant les pubs.
En famille ont fait un jeu sympa durant les pubs.
1- Nous coupons le son
2- Nous parodions le texte
Du coup nous trouvons les coupures pubs trop courtes tellement qu'on s'amuse.

gravatar
Fred a dit :

D'accord avec yvesson, les pubs pour les cd sont (il me semble) extrêmement rares..

gravatar
alz a dit :

Oui les pubs pour les cd sont assez rares, mais les émissions sponsorisées par des labels sont légions: ce sont surtout toutes ces inepties qu'il faudrait supprimer..
Je trouve que le PAF (paysage audiovisuel français) est pollué par trop d'aspect commercieux et de copinage, il n'y plus la dimension culturelle qu'il y avait avant.. Avant quoi ? je dirais, la privatisation de tf1 par exemple..
C'est pour ça que je ne regarde plus trop la télé, à part france5 et arte pour les reportages, et les autres chaînes pour les films intéressants, et pas du tout pour les "infos".
Peut-on encore appeler "les infos", l'espèce de magazine people/agence de tourisme de 1"h sur la 1 ? Dans le style "tout va bien dormez brave gens" ou alors "oula bonnes gens regardez les vilains qu'il faut éradiquer"!
Quand je vois la quantité de gens qui prennent encore la télé au sérieux, je suis attéré..

gravatar
bobo a dit :

Et si on interdisait la publicité sous toutes ses formes ;)

Sinon il faut de souvenir que la pub pour les disques n'était pas autorisée à la TV autrefois (comme pour les livres effectivement, et aussi les journaux). Si mes souvenirs sont bons, elle n'est arrivée qu'en 1986-87, et les maisons de disques ne se portaient pas plus mal auparavant.

gravatar
yvesson a dit :

Hej,
Je trouve le copinage encore pire que le commercial... Et sur france 2 ça n'est que ça. Et ce n'est pas pour défendre TF1 que je dis ça (d'ailleurs je ne reçois plus TF1 qui n'est pas en FTA sur le satellite).
De toute façon, il ne faut pas se tourner vers la télé pour que ça change, imo. Internet est justement là pour rééquilibrer un peu les choses, mais il faut qu'il y ait des radios, des sites et des blogueurs qui écoutent beaucoup de musique, et ça n'est pas aussi important que pour les logiciels et les jeux, ou les domaines technologiques qui sont naturellement les centres d'intérêt principaux sur le www.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

Le problème est évidemment que les Radios nous matraquent les mêmes chansons toute la journée jusqu’à ce que ça rentre. Idem pour le TV.
Et tout ça, pour des raisons d’argent…

La web équilibre les choses pour le moment : chacun peut dire que qu’il veut, ce qu’il pense. Mais combien de temps encore ?

À la TV, ce sont le CSA (== UMP) qui décident ce qu’on doit regarder et voir, aimer et acheter. C’est pas ce que le peuple aime : ce sont l’argent des marques qui passent leurs pub qui décident combien ça va rapporter.

C’est pour ça : combien y a t-il de groupes de musique que vous aimez sur Jamendo, youtube ou ailleurs ? Beaucoup, mais on les connait pas encore, parce que personne n’en parle…
C’est pour ça que je partage beaucoup les liens, musiques et vidéos de ces plateformes quand il y a une truc que j’aime.
Et j’invite tout le monde à faire pareil : ne plus s’attendre à ce qu’on recoive de la musique sur un plateau (pub pour musique), mais aller demander aux artistes de jouer pour nous et de voir ensuite si on aime ou pas.

C’est ce qui se fait avec les livres depuis longtemps car la pub pour les bouquins est interdite. Et c’est pas parce que le livre est écrit par tel ou tel écrivain qu’il est bon, mais bien par ce que le livre lui même est bon.

gravatar
Guenhwyvar a dit :

Jamendo… Perso je suis jamais tombé sur un truc génial, dessus. De temps en temps un truc vaguement sympa, sans plus, c'est bien ce que j'ai eu de mieux.

gravatar
Boss a dit :

@Paul : y'a pas de pub sur les chaines publiques en France.

gravatar
Briced a dit :

@Boss : Pas de pub sur France 3 ? PAs eu la même impression, même a 6h du mat y'a des pubs.
Après c'est vrai que ça pourrait être une bonne idée de virer les pubs et "programmes proposés" par les labels, ça équilibrerait un peu.

gravatar
Guenhwyvar a dit :

@Boss : C'est pas juste après 20 h que les pubs ont été virées ?

gravatar
sir.chamallow a dit :

Je penses (à mon humble avis) que la webradio changera la donne.

Avec désormais des forfaits 3G enfin abordable, je peux ENFIN écouter des radios étrangers sur mon smartphone, comme Couleur3, BandeAPart ou des radios comme NOVA. Finit dès lors les radios lourdes et pénibles à écouter (pareil pour l'info). J'ai choisit ma musique, mon style. Alors sur ses radios il y a de la pubs, certes mais la programmation est de qualité (enfin c'est mon avis). Et sinon je switch sur des webradios sans pub' :)

Pour les livres, je comprends pas trop le problème, d'ailleurs quelque soit l'artiste en fait. Il faut faire prendre consciences aux artistes (Arts, BD, Musique, Cinéma, Mangas, Animations etc.) qu'il faut désormais savoir se vendre pour sortir du lot. Avoir un bon savoir-faire bénéficier d'un excellent bouches à oreilles c'est déjà 50% du boulot de fait, pour le reste c'est aux artistes désormais de se prendre en charge (pour le meilleur ou pour le pire). C'est comme ça que je le conçoit à notre époque.

Pour les majors, quand on se tape un film au cinéma de la 20Th Century fox avec avant un message anti-piratage c'est à vous dégoûter de voir un film de leur entreprise...

gravatar
Reihar a dit :

Il y a des gens qui téléchargent illégalement des films juste parce que la qualité est meilleure. Eh oui, car : pas de message anti piratage, pas de bandes noires, plus léger sans perte de qualité, pas de protections anti-copie, pas de drm, la langue que l'on veut, les sous-titres que l'on veut.

Et souvent, ces personnes serait prêtes à payer si on leur vendant le produit dans des conditions décentes. Cf : http://www.dontmakemesteal.com


Sinon, pour en revenir à l'article, je suis d'accord, c'est une bonne idée.

gravatar
Gilles a dit :

@Reihar : supprimer des DRM ok, mais dire qu'on a le choix de langues et sous-titres heu... sur un DVD aussi :) et que tu le veuilles ou non, la qualité est toujours meilleure (ou égale mais pas pire) sur le support original...
Quant aux bandes noires heu 16/9° donc...

@timo : le souci c'est que si tu l'interdis pour les CD par exemple, y'a des secteurs aussi qui vont demander l'interdiction, genre les discounters (Lidl, Aldi, etc.) car ils ont moins de sous que Auchan :D et plein d'autres secteurs (les artisans contre les grandes surfaces, alimentaire ou brico par exemple ou bien les coiffeurs indé contre les chaînes de coiffeurs genre Jacques Dessange) donc comment choisir ?

Perso je suis pour (j'aime pas la pub), surtout pour les livres au nom de "l'exception culturelle" mais dur de trouver un juste milieu (garagiste indé aussi contre Feu Vert / Midas) !

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Reihar : je suis d'accord avec toi aussi. je veux pas inciter, mais maintenant sur bittorent on trouve aussi des films en HD.
Rendant d'une part le support cd en plastique totalement obsolète, et d'autres part l'offre légale en ligne encore plus piteuse en terme de qualité.
je ne parle pas du prix, moi aussi je suis prêt à payer un prix raisonnable pour la culture, mais je veux une offre descente et celle la n'existe pas.

suis-je le seul à ripper ses cd et DVD sur mon ordi tout de suite après achat ? et ensuite oublier le disque en plastique au font d'un tiroir ?

@Gilles : faut voir. le public visé par un garagiste indé est le quartier ou la ville. Le bouche à orreille suffit.
pour midas, son oublic est la France entiere.

pour les produits culturels, que ce soit un grand écrivain ou un petit, le public est le même , mais pas les moyens .

gravatar
baracouda a dit :

J'avais pensé à ça aussi justement et dans une même temps plus de pub pour les jeux video. Pas normal non plus que des merdes mal développés mais qui ont l'appui d'une campagne marketing énorme se vendent par millier alors que des petites merveilles video ludique de studio indépendant marchent beaucoup moins bien !

gravatar
Guenhwyvar a dit :

@Gilles :


mais dire qu'on a le choix de langues et sous-titres heu... sur un DVD aussi :)


Si seulement… Y'a pas mal de vieilles séries, genre Arabesque, qui n'ont qu'une VF sur les DVD.

gravatar
Reihar a dit :

@Gilles


supprimer des DRM ok, mais dire qu'on a le choix de langues et sous-titres heu... sur un DVD aussi :) et que tu le veuilles ou non, la qualité est toujours meilleure (ou égale mais pas pire) sur le support original...
Quant aux bandes noires heu 16/9° donc...



Non, pour les DVD, ce n'est pas vrai. En général, on a la VF et la Vost. Parfois, les sous-titres sont incrusté dans la piste vidéo donc on ne peut pas regarder en VO. Et puis, pour certain films, il faut changer de DVD. De manière illégale, on a les sous-titres dans beaucoup plus de langues. Par exemple, on peut mettre des sous-titres suédois pour regarder un film allemand avec son ami suédois qui parle mal allemand alors que nous oui. Et des fois, les sous titres de fans sont meilleurs.
i
Pour les bandes noires, On les a sur certains vieux films vendus en 4/3 mais c'est rare, je te l'accorde. Dans ce cas, il faut zoomer et c'est désagréable.

gravatar
Gilles a dit :

ok pour demander plus de possibilités sur le sous-titrage mais reconnaissez que dire "je pirate car les sous-titres suédois ne sont pas sur le film allemend que je regarde", c'est assez... awesome :D
Dans la majorité des cas (celle qui ne coûte rien), les langues présentes suffisent, aussi bien originale que sous-titrée.
Ensuite, reprenons l'exemple : le jour où tu auras un procès car tu as DL un film pour y coller des sous-titres qui n'y sont pas d'origine, tu m'appelles, je te paye l'avocat :)
Enfin, la justice en général (sauf cas Hadopi et on verra le résultat qui s'averrera sûrement rigolo) condamne ceux qui font du profit avec le DL illégal (pub, abonnement, etc.) et je ne vois personne ici le revendiquer :)
On s'éloigne du sujet de la pub là donc bon...

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

En effet, aucune loi en France n’interdit le téléchargement. Seul le partage et la mise à disposition est punie (pour le moment).

Concernant les langues, ok on ne peut pas mettre 150 langues sur un DVD (ça tient pas), mais que ce soit impossible à trouver dans le commerce est quand même une abération. Perso je comprends 4 langues, et j’aime bien écouter d’autres chose de temps en temps (pour pas perdre la main, ou juste pour le fun), mais j’ai encore jamais trouvé de films avec autant de langues parlés, même des dessins animés.

Je trouve que les industries de la culture devraient vendre un film et non un DVD. Par exemple un film avec une seule langue : le Français (on vit en France après tout), et que les autres pistes audios/sous titre soient disponible gratuitement et ouvertement à ceux qui ont acheté le film.
Quand je vois certaines séries qui sont traduites en plus de 40 langues, je vais pas payer 40fois le DVD, alors qu’au final le film est le même.

Exactement comme les logiciels sont en général disponible dans toutes les langues (Firefox, Linux…) même si les langues ne sont présentes sur le CD d’installation, en un clic on peut l’installer.

Mais ceci n’est qu’un exemple de l’abération de l’offre légale, oui

gravatar
Gilles a dit :

@timo : tu as raisons, on devrait n'acheter que le film, genre "droit de copier ce que tu veux, où tu veux avec ce film" et rajouter ce qu'on veut dessus en sous-titres mais le commerce de film était là AVANT le Net donc... il n'a pas su s'adapter.
DRM-free pour un film, ça serait top tout le temps genre je paye le blu-ray j'en fais ce que je veux, y compris chopper le divx sur le net, ripper le DVD, mettre de subs croates et yéménites :)

gravatar
Reihar a dit :

@Gilles

Ah j'oubliais mon principal argument. On a pas besoin de changer de DVD en plein milieu du film.

gravatar
Gilles a dit :

@Reihar : ha ok heu tu me cites 10 DVD qui ont ce problème s'il te plait ? :)
En dehors des films de 3h30 genre Titanic ou SdA ;) et après heu une VOD légale de 10 Go, tu payes tu es sûr ? Tu as la connexion qui va être ok pour la ramener ?

gravatar
Reihar a dit :

@Gilles Les longs films, ce n'est pas rare et c'est la majorité de ce que je regarde, mais après, je pense que c'est surtout parce qu'ils ne sont pas assez intelligents pour mettre la VO et la VF sur deux disques différents pour ne pas avoir à changer.

Après, je n'ai vu aucune offre légale en téléchargement qui soit agréable pour le client mais je serais heureux que l'on m'en cite une.

gravatar
jefaispeuralafoule a dit :

@Gilles :
T'as quelque chose contre le croate ? :o

Sinon, le problème d'équilibre des financements entre les petits et les gros est systématiquement posé quand on a la pub. En partant d'une "bonne" idée, en définitive, j'estime que ce n'est pas tant la pub que son omniprésence qui pose un vrai problème. Je m'explique: la pub télé n'est pas la plus voyante. Et les journaux? Le net? Dans notre cas la radio? Ce sont les mainstreams qui nous saturent sur les "grosses" sorties, au détriment d'autres sorties moins voyantes.

Le naïf va me dire "Mais pourquoi on ne parle pas des petits?". Parce que les médias privés vivent de la pub, donc directement des majors. En gros, le modèle est que les majors dépendent d'une clientèle qui s'informe auprès des radios, qui elles-mêmes dépendent des majors pour vivre. C'est le serpent qui se mord la queue.

Je ne suis pas si convaincu que cela que l'absence de pub pourra, d'une manière ou d'une autre, permettre une meilleure présence des indés et autres petits labels. Ce qu'on peut envisager par contre, c'est d'inclure une forme de "taxe" à la pub, à savoir une sorte de grille permettant d'apporter des financements pour la création, pour l'aide aux labels associatifs, voire même de caser des créneaux pub pour y coller de la pub pour des indés.

Exemple? Pour cinq pubs Universal, une pub parlant de Livin'astro et d'un autre label.

Qu'en dites vous?

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

oui, j'aime bien l'idée.
La mettre en place sera plus dur quetout supprimer, mais comme compromis je trouve le principe très bon, comme ça la culture d'auto-entretient.

gravatar
jefaispeuralafoule a dit :

Je suis un pragmatique. L'industrie du disque est assez vicieuse, car elle est éclatée en couches intimement liées entre elles. Oublions d'emblée le modèle dématérialisée où n'importe quel label peut envisager de se mettre en avant, et considérons la distribution de média physique. Comment cela fonctionne-t-il? Au-delà d'un volume raisonnable, les petits labels se mettent en cheville avec les gros distributeurs, tant pour la fabrication que la mise en rayon de leurs disques. Donc là, c'est un partenariat mais qui pose un problème fondamental: pourquoi la major rendrait le petit aussi visible que lui? Il n'a aucun intérêt à voir un concurrent venir piétiner ses plats de bande!

Alors, pourquoi financer par le procédé que je suggère? Parce que la major prend de toute façon sa part sur la distribution/édition des petits, et qu'en contrepartie elle reverse un pourcentage pour créer de la visibilité pour le petit. Est-ce dans son intérêt? OUI! Si le petit produit un peu plus, c'est donc pour la major une source de revenus supplémentaires! Dans ces conditions, c'est un partenariat gagnant-gagnant.

gravatar
koloce a dit :


Si on ne regarde pas la pub à la télévision. C'est comme si on arnaquait la télé.

Homer Simpson

gravatar
Baronsed a dit :

@jefaispeuralafoule : à mon avis, l'idée, c'est justement que certains seront plus visibles sans avoir à passer par des majors. En vendant du dématérialisé.

gravatar
jefaispeuralafoule a dit :

@Baronsed :
Sauf que le trafic que génère une major pour le dématérialisé vient essentiellement de deux sources:
- Leur intégration brutale dans les outils (Apple store)
- Actionnariat fort dans les régies de pub, donnant lieu à du ranking "artificiel".

Concrètement, l'offre hors major est fragmentée, et faute d'être référencée dans un tronc commun, devient bien invisible à la majorité des utilisateurs non avertis du net.

gravatar
lerouge a dit :

C'est vrai que cette information publicitaire devrait etre revue a la baisse.Y en a marre de payer tous ces faineants publicitaires qui ne SERVENT A RIEN.Il faut boycotter ce systeme car ils se multiplient: DU MENAGE ET DU BALAI!

gravatar
1138 a dit :

Et si on interdisait la publicité <sup>pour les CD à la télé</sup> ?

Les commentaires sont fermés pour cet article