pilice

La police du Net en ce moment, ça y va… Pour faire dans le futile.

Je n’étais pas au courant, mais la web-BD de Pirate-sourcil a été partiellement censurée en novembre dernier par la gendarmerie car jugée « illicite » (sans intervention d’un juge). Déjà, je ne trouve pas que la BD soit plus choquante que ça : c’est de l’humour noir après tout, mais l’histoire ne s’arrête pas avec cette simple demande de mettre l’image « hors ligne ».

Aujourd’hui, les policiers ont déboulé chez l’auteur de la BD, et lui ont raflé tout son matériel informatique, donc aussi son moyen d’expression sur le net.

Tout ça pour une image d’une BD même pas choquante.

Heu… Juste comme ça, une idée pour vous les policiers : ça ne serait pas plus approprié de se concentrer sur l’arrestation de tous les vrais terroristes, néo-nazis et pédophiles ?
Enfin… Si je dis ça c’est parce que voir des pédophiles derrière les barreaux et des attentats évités serait surement plus utile. Plus utile à la société et au peuple, on est d’accord.
Je croyais que les forces de l’ordre étaient là pour le peuple ? À moins que… Ça soit pour le fric ?

C’est scandaleux.

Voici l’appel lancé par l’auteur des Web-BD :

Oyé oyé chers lecteurs, voici un nouveau rebondissement excessivement scandaleux concernant l’histoire de mon blog qui avait été censurée.

Après quelques mois de silence, la gendarmerie a débarqué chez moi AUJOURD’HUi ont pris en otage tout mon matériel, et donc tout mon travail. Sans oublier bien entendu toutes mes informations personnelles.

Je suis convoqué cet après-midi. Vous imaginez à quel point je suis outré qu’une petite BD soit l’objet de telles procédures !

Sans matériel , et surtout sans possibilité de communiquer tout ça sur mon blog, j’aimerai appeler à votre sensibilisation, pour faire parler de cette injustice, qui est le reflet d’une oppression faite au droit d’expression !

Merci d’en parler autour de vous, à vos proches, aux médias etc. Faisons bouger les choses !

MISE À JOUR 27/02/2012 :
Suite et fin de l’histoire : http://piratesourcil.blogspot.com/2012/02/une-histoire-de-censure-suite-et-fin.html
Il a donc récupéré son matériel, mais 4 autres BD doivent être auto-censurées. N’importe quoi.

image de Geoffrey Dorne, sur Jaffiche.fr

17 commentaires

gravatar
julien a dit :

Avec un simple téléphone, on peut aujourd’hui communiquer sur Internet.

Et même une personne qui ne peut pas communiquer directement, si il a un ami, ceci peut suffir à faire passer l'information partout. Le seul moyen de contrôler entierement, c'est de censurer le web.

Je pense que c'est pour ça que les gouvernements veulent contrôler Internet, c'est un moyen de communication sans limite. Et même si internet est censuré, il reste freenet, tor, les darknets etc ...

Comme je te l'avais dit par email, c'est complètement ridicule de censurer une bande dessiné et de faire toute une procédure juste pour ça. Au lieu de censurer des humoristes, ils feraient mieux de chasser les pédophiles.

gravatar
Kirinenko a dit :

Je pense que c'est pour ça que les gouvernements veulent contrôler Internet, c'est un moyen de communication sans limite. Et même si internet est censuré, il reste freenet, tor, les darknets etc ...
Le soucis c'est que la grande majorité de la population ne se servira pas de ces moyens de communication et que donc les informations resteront disponible qu'à un certain nombre, nombre assez faible pour ne pas faire trop de vagues :/
Il ne faut pas se dire qu'on aura toujours autre chose mais défendre ce que l'on a déjà.

Pour en revenir à la BD, j'avais vu le premier épisode et rien que la censure m'avait paru disproportionnée, comme le dit sebsauvage dans son shaarli, certains journaux font bien pire et il n'y a aucune censure. Pourquoi s'attaquer comme cela à un blog si ce n'est pour contrer une liberté acquise par le net ?
Ou c'est du pur zèle de fonctionnaire pour avoir des quotas vis à vis de ce genre de procédure...

gravatar
mart-e a dit :

Il n'existe pas quelque part un exemplaire de la BD non censurée ? Histoire de faire fonctionner l'effet streisand une fois de plus...

gravatar
Yoha a dit :

Le plus probable est que les services qui ont diligenté l‘affaire s‘affairent à la faire traîner le plus possible. Je doute que le but ne soit d‘aboutir à une condamnation (le pouvoir judiciaire a su rester à peu près indépendant bon gré mal gré). Je le vois plus comme une tentative de déstabilisation pour tenter de décourager les blogueurs à faire trop usage de leur liberté d'expression…

gravatar
Guenhwyvar a dit :

Ça a rien à voir avec la liberté d'expression, là, c'est une B.D. humoristique. Elle aurait été éditée et pas en ligne, y'aurait eu aucun problème…

gravatar
aGlumLieu a dit :


Avec un simple téléphone, on peut aujourd’hui communiquer sur Internet.



Benjamin Bayart ne serait pas d'accord, tu n'as pas vraiment accès à l'Internet tant que tu n'as pas d'adresse ip public. C'est déjà en soit une forme de "censure"

gravatar
Fred a dit :

Encore une fois on assiste au désarroi du gouvernement face à ce réseau qu'il ne peut pas contrôler.
A la télé et à la radio, il y a le CSA pour s'assurer que tout ce qui est dit va dans le bon sens et apparaît aux bonnes heures (genre pas en pleine journée pour les -16 et -18). Et il y a aussi les patrons des grandes chaînes et stations de radio pour s'assurer qu'on dit pas trop de mal des copains du gouvernement.
Mais sur Internet, ohlala, il n'y a aucun organisme pseudo-indépendant pour réguler l'information !
Alors hop, on va dire que l'organisme en question ça sera les flics.

Pour ce cas précis on a affaire à deux gros problèmes en plus : il s'agit d'humour. Jusqu'où l'humour a-t-il le droit d'aller ? Même question pour l'art.
Deuxième problème, ah, il s'agit de pédophilie. L'arme imparable pour persuader madame Michu. Le motif de censure d'Internet par excellence.

Tout ça ne laisse que deux choix pour l'artiste : poster anonymement, ou s'auto-censurer.

gravatar
alz a dit :

I y a quelques mois, un groupe d'Anonymous avait fait circuler l'adresse d'un site pédo + les noms de ses utilisateurs, résultat : rien du tout, il semble que le site est toujours en ligne, et personne n'a été inquiété..

Deux poids, deux mesures ?

gravatar
GreyWerewolf a dit :

"Si vous n'êtes pas politiquement correct, on va vous censurer bande de putes" est le message que je comprend derrières ces actes...

Sans oublier que "pirate sourcil" est un pseudo défendant des idéaux anarchistes, anti-démocratiques et contre l'industrie du divertissement qui "perd beaucoup d'argent"...

Sachant que, de souvenir, pas d'images choquantes, mais la dernière bulle disait à peu près: "Tu devrais demander 10€... Les jeunes ne connaissent plus la valeur de l'argent" ou dans le genre.

Quand dans une certaine enseigne on RECOMMANDE "mein kampf" (en Iran) et qu'on leur dit rien: on sait comment marche la police: corruption (lobbyisme) et musellement de l'utilisateur (ça a commencé avec les DRM, ça continue avec l'internet)...

gravatar
divers a dit :

@GreyWerewolf

Mon dieu ! MeinKampf, quelle horreur ! Vite, des gousses d'ail pour nous protéger.

Et alors, ce livre, je l'ai lu plus jeune, il doit traîner d'ailleurs quelque part au grenier. Il faut le lire et le voir comme un outil historique, et cesser de diaboliser et d'interdire tout et n'importe-quoi.
D'ailleurs, à ce sujet, je vous propose de faire des recherches, et de voir comment et pourquoi Henry Ford (oui, oui, le monsieur qui faisait des voitures) a inspiré Adolf ! Et voir aussi le rôle de General Motors durant cette période... histoire de remettre quelques idées à leur place, et du bon côté de l'Atlantique.
Et foutons 5 minutes la paix à l'Iran.

gravatar
divers a dit :

"La police censure des BD, et pendant ce temps les terroristes et les pédophiles dansent…"

Ben par ailleurs, les pédophiles sont au final probablement très peu nombreux (Dieu merci !) et les flics comme le gouvernement s'en foutent. Ils ne sont qu'un prétexte pour museler le web. Basta.

Quant au terrorisme, il est inventé pour les trois quart de toute pièce (attentats sous fausse bannière), pour provoquer et justifier auprès de l'opinion publique des actions de géopolitique ! Les spécialistes semblent s'accorder à dire que côté terrorisme, c'est le calme plat, et tant mieux.

gravatar
dnr a dit :

@Fred


Jusqu'où l'humour a-t-il le droit d'aller



Chacun a son idée là-dessus mais ça ne doit pas être à la gendarmerie ou à une quelconque autorité administrative d'en décider, sans aucune possibilité de recours effectif.

C'est plus qu'inquiétant, ça se passe sous notre nez et personne ne bougera car ces mesures scandaleuses ne touchent en pratique qu'une infime minorité de la population et que le tout est emballé pour rassurer la vaste majorité qui n'en a de toute façon rien à fiche.

Je suis très pessimiste quant à la mise en place d'un état policier (si ce n'est déjà fait, mais il y a moyen d'aller bcp plus loin).

gravatar
Pepper a dit :

@ # - @ - dnr; tu n'y est pas du tout; cela touche pas qu'une minorités.
Puis-ce qu'il s'agit d'une communautés; c'est d'ailleurs là intérêt de la libertés d'expression.

De plus; je doute que tu es réponse quand l’incident; puis-ce qu'il vient tout juste d'être partager. l'optimisme semble pas être ton argument =)

gravatar
pasdepseudo a dit :

La censure c'est un peu trop quand même pour une BD.
Moi,personellement je me pose cette question pourquoi a t'il été censuré.

Si je me place comme victime de pédophilie, je pense que l'y a de grande chance que je demande à ce que soit retiré les histoires de ce genre. Ca peut vraiment être perturbant les histoires mise en relation à la pédophilie. Je pense qu'il devrait faire un espèce d'onglet caché avec un petit message d'avertissement.

Ou bien une personne de ce type. Un peu bizarre.
Au passage on devrait quand même censurer quelqu'un des propos de ce site. Mais que fais la police.


On peut quand même remarquer qu'il reste des histoires que la police aurait du censuré. Alors qu'il n'en est rien. En gros c'est juste histoire de dire que la police assure aussi une protection à travers internet. Un petit coup de pub. Car si on avait une véritable affaire de censure, la suite de cette censure serait la fermeture du site.

Et puis ces temps si, l'humain est assez bête pour ne pas être raisonnable.

gravatar
qwerty a dit :


Je pense que c'est pour ça que les gouvernements veulent contrôler Internet, c'est un moyen de communication sans limite. Et même si internet est censuré, il reste freenet, tor, les darknets etc ...


Ou créer un internet alternatif !

Les commentaires sont fermés pour cet article