science

Mon premier article de ce genre commençant à dater, en voici un autre avec quelques valeurs numériques étonnantes en science.
Remarquez qu’il n’y a pratiquement que des éléments issus de la thermodynamique, peut-être pour ça que j’aime cette matière.


1 000 000 000. Il s’agit du nombre de molécules d’air qui heurtent chaque millimètre carré de notre peau, et par microseconde.
Dans un gaz, les molécules ou atomes sont en perpétuelle agitation. La pression du gaz résulte des chocs de molécules sur la paroi (un ballon par exemple). Et bien, le nombre de ces chocs par unité de surface et par unité de temps est donné ici.
Ce nombre augmente avec la pression et avec la température, aussi cette valeur est donnée à la pression atmosphérique et à 0°C (conditions réunies, en gros, dans la pièce où vous vous trouvez).
Le nombre suivant enchaîne sur une conséquence de ces chocs : la pression.


1,6 tonne. C’est la force de pression qui s’exerce sur notre cage thoracique à cause de la pression atmosphérique (cage thoracique de 40 cm × 40 cm).
Bien sûr, nous ne sentons rien car cette énorme force est aussi exercée depuis l’autre côté et de l’intérieur de notre corps, donc ça s’équilibre naturellement. Toujours est-t-il que dans l’absolu, la force est bien présente.
Ceci nous amène au troisième chiffre : les conséquences de cette force, de ce poids d’air.


2 à 5 centimètres. C’est la différence de notre taille entre le soir et le matin.
Durant la journée, l’atmosphère pèse sur la tête et les épaules, avec le poids de l’ordre de grandeur donnée ci-dessus (environ 1kg/cm2). Ce poids se répercute sur les disques intervertébraux qui s’aplatissent au cours de la journée (quand nous sommes en position debout) et reprennent leur taille normale durant notre sommeil (quand nous sommes en position couchée).
La différence de taille entre le matin et le soir n’est pas négligeable, pour l’avoir mesurée moi-même.


Je sais que ce 3e chiffre avait déjà été donné dans un des commentaires du précédent article de ce genre, mais c'était l’occasion de la ressortir (l’enchaînement se faisait bien). Voici donc un autre nombre, inédit sur ce blog.

10 microgrammes. C'est la quantité d’or qui se trouve dans notre corps.
Notre corps est composé à 65% de l’élément oxygène (en masse), 18% de carbone, 10% d’hydrogène et de quelques autres éléments (azote, calcium, phosphore, …) et de traces d’autres éléments, dont bien sûr, l’or mais aussi du thorium, du nickel ou du vanadium.


Et pour finir, une belle citation que j’ai trouvée récemment. Elle est de Marie Curie :

Je suis de ceux qui pensent que la science est d’une grande beauté. Un scientifique dans son laboratoire est non seulement un technicien : il est aussi un enfant placé devant des phénomènes naturels qui l’impressionnent comme des contes de fées. […] Telle est bien la beauté et la noblesse de la science : désir sans fin de repousser les frontières du savoir, de traquer les secrets de la matière et de la vie sans idée préconçue des conséquences éventuelles.

image de woodleywonderworks

27 commentaires

gravatar
De passage... a dit :

Bien intéressant, merci. :-)

gravatar
BenGamin a dit :

Très belle citation.

Je suis étonné pour la différence de taille ! Ce sera le test de ce soir/demain matin :). J'en avais seulement entendu parlé pour les cosmo/astronautes.

gravatar
grx a dit :


...cette valeur est donnée à la pression athmosphérique et à 0°C (conditions réunies, en gros, dans la pièce où vous vous trouvez).



Ca ne serait pas plutôt à 20°C ?

gravatar
Guenhwyvar a dit :

Moralité : pour rester grands, restez au plumard !

@grx :


Ca ne serait pas plutôt à 20°C ?


Bah, Timo est étudiant, il a pas de quoi se payer le chauffage et il croit que tout le monde est comme lui ^^

gravatar
Migwel a dit :

Le taux d'or dans le corps dépend pas mal du nombre de Gold Strikes ingurgités auparavant. :P

Toujours intéressants, ce genre d'articles.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@grx : 20 deg C ou 0 deg C, d'un point de vue thermodynamique, c'est pareil.

Mais ce chiffre sort de mon cours, et pour 0 deg C.

gravatar
BenGamin a dit :

@Migwel : L'or n'est pas dissous, ça compte pas ! Prend de la vodka Tsarskaya, l'or y est sous forme d'ions. Elle est par ailleurs excellente . ;)

gravatar
fkt a dit :

Le fait que l'on perde 2 à 5 cms par la journée n'est pas dû a la pression atmosphérique puisqu'elle s'applique dans toutes les directions (du bas vers le haut aussi bien que du haut vers le bas) et que la différence de pression entre les pieds et la tête est minime. Je pense que c'est plutôt du au poids de la tête et des bras.
D'ailleurs, si l'on devait supporter la colonne d'air au-dessus de nous, on serait plus "lourd" couché que debout (plus de surface orientée vers le haut), on serait incapable de tenir une feuille de papier horizontalement : comme son aire son aire fait environ 600 cm², donc elle "pèserait" 600 kg (1kg/cm²), de faire de la plongée (+ une fois la pression atmosphérique/10 mètres), etc...

gravatar
BenGamin a dit :

@fkt : On avait compris que c'était la pesanteur. La pression n'étant qu'une conséquence de la pesanteur sur l'air. C'est tellement lié que même le "bar", unité de pression vient étymologiquement du mot grec signifiant pesanteur.

Si tu veux aller dans le détail, une feuille de papier ne fait pas environ 600cm². Une feuille au format A4 peut-être ...

gravatar
fkt a dit :

@BenGamin
Ce n'était pas ce que je voulais dire :


Durant la journée, l’atmosphère pèse sur la tête et les épaules, avec le poids de l’ordre de grandeur donnée ci-dessus (environ 1kg/cm2). Ce poids se répercute sur les disques intervertébraux qui s’aplatissent au cours de la journée.


Cette phrase est fausse : ce n'est pas le poids de la colonne d'air qui comprime les disques intervertébraux (puisque la pression s'applique dans tous les sens (la pression est le poids de la colonne d'aire divisée par l'aire)) mais le poids de toute les parties du corps que retient la colonne vertébrale.

Une feuille A4 fait environ 600cm² (21cm . 29,7cm = 623,7cm²)

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

Si c'est juste : les fasses devant/derrière se compenssent, de même que la presseion sur la gauche compense la pression que la droite.

Mais concernant le dessus, il n'y a pas d'ai en dessous : mais le sol.

Si nous étions en train de léviger dans les airs, alors ok. Mais quand on marche, non.
Notre propre poids appuie sur le sol, et l'air sur nous.


Sur une boite en lévitation, la résultante des forces de pressions dans tous les sens est presque nulle. Mais quand on pose la boite sur la table, l'air n'appuie plus sur la face du dessous.
Enfin je crois…

gravatar
Pardoxal a dit :

@Le Hollandais Volant :


Si c'est juste : les fasses devant/derrière se compenssent, de même que la presseion sur la gauche compense la pression que la droite.

Mais concernant le dessus, il n'y a pas d'ai en dessous : mais le sol.


Je pense justement qu'il ne faut pas considérer le corps humain comme une boite solide devant supporter des forces de pression mais plutôt comme une membrane (la peau) séparant l'air d'un autre fluide dans le corps.

Ainsi les forces de pressions exercées sur une surface par l'air sont "équilibrées" par celles de l'autre côté exercées par les fluides corporels.

Pour le tassement au cours de la journée, il correspond à la compression des vertèbres, et la décompression pendant la nuit. cf http://fr.spontex.org/le_saviez_vous/1078/ et les sources sont intéressantes. D'ailleurs vous aviez commenté ce LSV

De surcroît, je pense que le tassement ne peut être l'effet de la pression (cf remarque précédente) mais du poids du corps, le tassement au cours de la journée correspond au travail du poids sur différents organes.

Cordialement,

Toujours un plaisir de lire ce blog

D'un scientifique à un autre

gravatar
JeromeJ a dit :

"Ooooh et ben ... oooooh"

Merci pour tes partages très éclectiques :D

Rares sont les articles que tu écris qui me déplaisent, c'est toujours le contraire.
Ce pourquoi je continuerai à te faire de la pub :p
Tu instruis le peuple, et c'est l'information qui rend le peuple libre.
Mais ça ... on le sait déjà, non ? :)

gravatar
Guenhwyvar a dit :

<p><br /></p>
Va falloir revoir ton parseur ^^

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Pardoxal : ton explication est convaincante. Mais pourquoi tout le monde parle (y compris moi) de la pression atmosphérique pour expliquer tout ça, y compris mes profs de physique et de mécanique ?

Je vais corriger l’article.
@JeromeJ : :)
@Guenhwyvar : C’est pas anormal ça. Mais je sais pas comment je dois refaire le parseur. Pour le moment <p><br /></p> n’est pas invalide pour le W3C, donc ça me va :)

gravatar
Guenhwyvar a dit :

Ouais, enfin, remplace toutes tes balises par des <div> et <span>, le code sera valide aussi, c'est pas pour ça qu'il faut le faire ^^

gravatar
Guenhwyvar a dit :

Edit :
À vue de nez, c'est parce qu'y a trop de retours à la ligne dans ton article. Rajouter dans formatage_wiki() une ligne genre
$texte = preg_replace('#\r{3,}#',"\r\r",$texte);
(vers le début, avant de faire le traitement) devrait arranger ça.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Guenhwyvar : Nan, le problème est plus complexe, car parfois (en fonction du serveur), il y’a un soucis entre « \r », « \n » et « \n\r »

Sans compter que parfois je veux faire de gros espaces verticaux. Je veux que le code reste quand même assez modelable.

Dans l’édition d’un article, c’est un « %% » qui ajout le « <p><br /></p> » et c’est voulu.

gravatar
Guenhwyvar a dit :

J'ai parlé de \r parce que j'ai vu que tu convertissais tout en \r (moi c'est tout en \n, chacun son truc ^^).

Mais bon, si le <p><br /></p> est voulu…


Tiens, d'ailleurs, pour mon site faut que je fasse un code du même genre pour faire des tableaux, du coup je voulais comment tu gérais ça, et t'as rien du tout ! Honte à toi ! :o

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

 :D

Non, mais Blogotext est compatible avec le HTML.
Je pense que je vais faire une mini FAQ HTML à côté, pour les listes à puces, tableaux, etc.

Plutôt que d’apprendre aux utilisateurs des balises BBCode, je préfère leurs apprendre le HTML.

Autrement, non, pas encore de WYSIWYG

gravatar
Pardoxal a dit :

@Le Hollandais Volant :

Je ne sais pas pourquoi c'est ce qu'affirment différents profs de physique, je me renseignera de mon côté.

Cependant, je présume que les variations de la pression selon l'altitude (ou selon la profondeur pour un corps en immersion) ne jouent que sur la dilatation (compression) d'un corps.

Peut-être que la résultante verticale descendante des différentes forces de pression agit sur le tassement des vertebres, mais je là conçois négligeable face à celle du poids de la tête directement maintenue par les vertébres.

Par ailleurs, la résultante ascendante existe aux mains, bras... et dans les petits interstices ou l'air s'immisce sous les pieds.

Quoi qu'il en soit, c'est un plaisir de me creuser la tete sur ce désaccord.

J'ai envie de dire : encore !

Salutations

gravatar
Guenhwyvar a dit :

@Le Hollandais Volant :


Plutôt que d’apprendre aux utilisateurs des balises BBCode, je préfère leurs apprendre le HTML.


Le BBCode, de toute manière, ça sert à rien…
texte au lieu de <b>texte</b>
… franchement, quel que soit le clavier, ça simplifie pas vraiment pas les choses… au mieux c'est pareil.
Quelque chose comme *texte* (le même genre que ce que t'avais avant), par contre, là ça simplifie vraiment la saisie, et pour peu que les symboles choisis soient logiques c'est très simple à retenir.
Perso j'ai tout comme ça : **gras**, //italique//, __souligné__, --barré--, [[url]], #ancre#, etc.

Après, si on se moque de tout ça vu qu'y a des boutons javascript, dans ce cas autant insérer directement le code HTML ^^

gravatar
Billy a dit :

Sympa ! ^^

Pour ceux qui ont du temps, je leur conseille la lecture de "A short History about nearly everything" de Bill Bryson (il existe une traduction en Français), qui donne une signification aux chiffres astronomiques que la Science nous offre.

Par exemple, le nombre d'Avogadro (nombre d'atomes dans une mole) vaut 6*10^23, soit
- le nombre de flocons de popcorn nécessaires pour recouvrir les tous les USA sur une épaisseur de 14 km
- le nombre de tasses d'eau dans l'Océan Pacifique
- le nombre de canettes de soda qui, empilées régulièrement, recouvriraient la Terre sur une épaisseur de 320 km

:-)

gravatar
jzkhaz a dit :

"Quoi qu'il en soit, c'est un plaisir de me creuser la tete sur ce désaccord"

D'un certain coté il y a pas trop a se creusé la tête si tu subissait la pression sur tes épaules et pas sur tes pieds tu serait mort, c'est pas 2/5cm que tu perdrait mais juste tas d'humain qui ferait 10 cm.

Vous avez jamais testé une boite sous vide a ouvrir ?


Je pense qu'il vous faut sortir allé a des conférences ou autre exposition car lire Wikipédia fait du mal a vos tête ;o, il y a pas la pratique sur une encyclopédie.

gravatar
Alain Ternaute a dit :

Même si ça me passe quelquefois un peu par dessus la tête, tes articles sur la science sont très sympas.
A. Einstein avait aussi ce sens de la beauté de la science :


La plus belle chose que nous puissions éprouver, c'est le côté mystérieux de la vie. C'est le sentiment profond qui se trouve au berceau de l'art et de la science véritable.

gravatar
Hegurka a dit :

Sympa comme tous tes articles, le Hollandais Volant !
Continue !!!

Les commentaires sont fermés pour cet article