Ce site est actuellement désactivé en signe de protestation contre la loi américaine SOPA. Il sera à nouveau disponible dans quelques heures, merci de votre compréhension.

Pour comprendre pourquoi SOPA est dangereux pour tous, lisez les articles suivant de Framasoft
« D’un côté l’État, de l’autre le citoyen. Champ de bataille : Internet. Enjeu principal : la liberté. »


Joignez-nous : SopaStrike.

(texte original)

15 commentaires

gravatar
Guenhwyvar a dit :

Faire un article sur pourquoi t'as fait le blackout, pourquoi pas, mais va falloir éditer un peu le titre et le texte, parce que là ça correspond plus trop ^^

gravatar
sceptique a dit :

De plus, sauf ton respect, je ne suis pas certain que le blackout, plus ou moins important, de la blogosphère française ait une quelconque influence sur les sénateurs américains (à vrai dire je pense qu'il n'aurait même pas d'effet si on essayait la même chose sur de futurs gosses d'Hadopi). Je suis d'accord avec le rôle informatif, moins avec le rôle restrictif, mais après tout, tant que le message passe...

gravatar
tester a dit :

>De plus, sauf ton respect, je ne suis pas certain que le blackout, plus ou moins important, de la blogosphère française ait une quelconque influence sur les sénateurs américains

On s'en fiche des sénateurs américains : ça sert surtout à montrer son opposition vis-à-vis des dérives étatiques. En gros, t'es militant ou tu ne l'es pas et si tu l'es, tu te joints à cette manif...

gravatar
tester a dit :

...question d'éthique personnelle.

gravatar
Nigel a dit :

Le but est surtout de mobiliser les foules, car elles conaissent rarement les enjeux et les lois sur l'internet, regarde HADOPI, y'a peut-être eu deux flash la dessus au journal et puis basta. En fermant Wikipédia, google, mozilla,... sa porte un coup et les obliges à s'interesser. En trouvant une majoriter de leur site fermer, il sont dans "l'obligation" d'en apprendre plus.

Ensuite, le faire en France peut paraitre discutable mais comme de nombreux services "mondiaux" sont touché (Youtube, google,... ) la mobilisation mondiale devient logique.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@tester :


On s'en fiche des sénateurs américains : ça sert surtout à montrer son opposition vis-à-vis des dérives étatiques. En gros, t'es militant ou tu ne l'es pas et si tu l'es, tu te joints à cette manif...


voilà, c'est ça.

@Nigel : toucher au web US, c'est en gros toucher le web mondial.
Si mon site ferme ou le site de Dailymotion : c'est le net français qui est touché. Mais si c'est Wiki, Facebook ou Toutube (tous les trois US), alors ça touche le monde entier.
D'autant plus que la loi PIPA permet aux autorités américains de bloquer les sites au niveau des DNS, et ça, c'est géré par les américains uniquement.

Voui, si tous les sites affichent du noir partout, ça va forcément en réveiller quelques uns, les pousser à se poser des questions. Je sais que mon propre site est lu même par des non-geek, et c'est une façon de les sensibiliser aussi, rapidement et facilement.

gravatar
julien a dit :

@Le Hollandais Volant :

En même temps si des sites comme Facebook, Wikipédia ou Youtube fermeraient se seraient pas une grande perte, Le web ne résume pas à ces sites, timo.

Après personnellement, je n'ai pas fait le black-out, j'ai fait d'ailleurs un article pour expliquer cela. Je considère que se censurer n'a aucun poids, ça revient à dire qu'on est pour la censure en se censurant.

Après les politiciens n'ont à rien foutre de nous surtout les usa c'est pas les agissements des européens pendant une petite journée qui va les intéresser.

Après je n'ai pas fermé mon site car ce n'est pas une solution, la solution est de continuer à informer et qu'il ne faut pas oublier les autres choses (hadopi, loopsi, acta, etc ...).

DEs black-outs sont honorables, mais ils n'ont pas vraiment d'utilité.

Mise à part un geste symbolique, c'est une action qui a souvent un faible impact.

gravatar
Guenhwyvar a dit :


@julien : En même temps si des sites comme Facebook, Wikipédia ou Youtube fermeraient se seraient pas une grande perte, Le web ne résume pas à ces sites, timo.


Euh… si, ce serait une grande perte, si. Le web ne se résume peut-être pas à ces sites, mais faudrait pas tomber dans l'excès inverse, non plus.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@julien : si ça dure un jour ouais. Mais ça montre une chose : que le web est prêt à ne pas se laisser faire.
Si Sopa passe, je suis sûr que certains gros réseaux vont fermer. Et je pense pas que les utilisations de ces réseaux vont se laisser faire, franchement.
Comme j'ai lu tout à l'heure, il est impossible qu'un internaute américain lambda n'ai pas eu vent du blackout et de la loi sopa hier. Et même si seulement 1% ont contacté leurs députés, alors c'est bien.

Concernant Acta, ça ne concerne pas seulement le net, mais bien plus. J'ai déjà contacté mes députés et eu des retours personnellement. Ce genre de buzz est loin d'être inutile.
Il montre que les députés d'une nation doivent rester au service du peuple, s'ils veulent rester députés.


Je considère que se censurer n'a aucun poids, ça revient à dire qu'on est pour la censure en se censurant.


Moi je pense plutôt que ça montre à quoi ressemble le web avec Sopa, histoire de montrer qu'un web censuré est ridicule.
C'est pas de l'autocensure, en tout cas pas pour moi, mais plus un message distance « voilà à quoi peut ressemble le net si vous appelez pas vos députés à voter contre Sopa/Pipa ».
Après, que tu n'ai pas fait le Black-out, comme Sebsauvage, c'est pas grave : vous en avez parlé à votre façon. Google a fait pareil.
L'essentiel c'est de parler et d'informer, quelque soit la manière.

Pour moi ça a été une redirection depuis n'importe quelle page du site sur un message avec des liens. Le message est toujours là maintenant.

Concernant Hadopi et tout le reste, on en parle aussi, c'est bien d'actualité : la preuve, les candidats à l'élection en parlent (un peu) et on leurs pose des questions à ce sujet. La liberté du net est un sujet loin d'être tabou : il fait autant parti (pour moi, et si je pouvais voter) du programme que tout le reste : chômage, croissance, santé, pollution, etc. Car c'est pas juste une geekerie de demander un internet libre, mais bien une garantie de la liberté d'expression du peuple.

gravatar
julien a dit :

@Guenhwyvar :

Il y aurait des nouveau sites ...

Au début du web, c'était yahoo qui étaient utilisé, aprés google l'a été.
Au début, c'était Myspace, après il y a eu facebook.

Le vrai web se sont les blogueurs, les webmasters, etc ...

Pas forcément ces géants comme Facebook, Youtube ou autre.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Guenhwyvar : +1 aussi.
Wikipédia, Youtube et dans une moindre mesure Facebook sont des sites qui refletent une collaboration de tous les internautes du monde pour partager et transmettre du savoir et de la culture.

Ok, sur Youtube il y'a plein de conneries, mais il y'a énormément de chaines informatives ou culturelles. Je prépare un billet sur les chaînes youtube à voir. La moitié de la musique que j'ai sur mon ordi sont des chansons ou des remakes de chansons fait par des amateurs, des trucs très très bon, mais que l'on ne trouvera jamais sur un CD malheureusement.

Et Wiki, sans aucun conteste que c'est un symbole à lui seul : il avait pas été proposé au patrimoine mondiale de l'unseco ?
Si Diderot, Montesqieux et d'Alembert voyaient Wikipédia… Eux qui voulaient faire « l'Encyclopédie », je pense qu'ils seraient d'accord avec moi pour dire que c'est un site formidable, tant au contenu que pour la collaboration de tous les êtres humains.

gravatar
julien a dit :

Bon va falloir retrouver un remplaçant à megaupload déjà ...

La Loi SOPA fait des ravages avant même d'être voté.

gravatar
Guenhwyvar a dit :

Et les Anonymous se sont déjà vengés en lançant des attaques DDOS contre les sites du FBI, de la RIAA, de la MPAA et du Département de la Justice.

gravatar
PSPtest a dit :

Et ils en prévoient d'autres à venir dans peu de temps. Plus profondes, plus lourdes...

Les commentaires sont fermés pour cet article